durdur bis
42.3K
24:57
Ils sont en train d'organiser le Chaos. JM Vernochet,Marion SigautMore
Ils sont en train d'organiser le Chaos.
JM Vernochet,Marion Sigaut
francefidele
excellente vidéo ... à écouter
saint nilus prier pour nous
J'ai bien peur que l'ardant promoteur ne soie pas accoté de la vérité ?
Catholique et Français
Pour bien comprendre la progression infernale et absolument irrésistible des évènements révolutionnaires français de la fin du XVIII°s, deux éléments majeurs et capitaux sont beaucoup trop négligés :
1° L'attitude effarante de Louis XVI qui est resté comme une potiche inerte à son poste, quasiment les bras croisés, ne sévissant pas, n'intervenant pas, ou à contre-temps, ou à mauvais escient …More
Pour bien comprendre la progression infernale et absolument irrésistible des évènements révolutionnaires français de la fin du XVIII°s, deux éléments majeurs et capitaux sont beaucoup trop négligés :
1° L'attitude effarante de Louis XVI qui est resté comme une potiche inerte à son poste, quasiment les bras croisés, ne sévissant pas, n'intervenant pas, ou à contre-temps, ou à mauvais escient, laissant "faire", paralysant toute saine contre-révolution, commettant faute sur faute (parfois facilitant même la besogne des diaboliques...) et empêchant tout sursaut d'un bon peuple légitimement horrifié. Pour la France, il eût mieux valu qu'il disparût dès 1789 ou qu'il laissât la place à un autre.
2° L'hémorragie incessante, dès le début de l'été 1789, des émigrés qui ont quitté le navire par immenses et innombrables vagues successives pour aller discourir, palabrer et plastronner à Coblence ou ailleurs, laissant le champ totalement libre aux sauvages. Le Prince de Ligne disait plaisamment : "Les français sont des "tigres-singes" ! Pendant la Révolution, les singes sont partis et les tigres sont restés !" Il fallait tenir tête, se battre dans le navire, le dos au mur, pied à pied, jusqu'à la mort si besoin ! Comme les héros de Vendée, de Bretagne et du Midi. Et on n'aurait alors pas donné cher de la "révolution".
Ces choses sont infiniment tristes, mais n'allez pas croire qu'il se produit la même chose, avec les mêmes effets, dans l'Eglise Catholique depuis 1962, depuis ce fameux Concile que l'un de ses plus ardents promoteurs à qualifié de "1789 dans l'Eglise" ! 😈
nathalie
merci Marion Sigaut