49:02

Covid-19 : La généticienne Alexandra Henrion-Caude vous dit tout - Le Zoom - TVL

Depuis que le Covid-19 est entré dans nos vies, on ne parle plus que de ça. Pour autant, beaucoup de questions restent aujourd’hui sans réponse. Parfois même, certaines ne peuvent être posées. …More
Depuis que le Covid-19 est entré dans nos vies, on ne parle plus que de ça. Pour autant, beaucoup de questions restent aujourd’hui sans réponse. Parfois même, certaines ne peuvent être posées. Ancienne directrice de recherche à l’Inserm, Alexandra Henrion-Caude parle librement. Le virus vient-il d’un animal ou d’une manipulation humaine d’un laboratoire ? Que faut-il penser de la vaccination expérimentée de plus en plus aux quatre coins du globe ? Les conflits d’intérêt ont-ils ôté la liberté de la science ? Avec une humanité qui transparaît à chaque mot, Alexandra Henrion-Caude tranche avec la langue de bois des pseudos spécialistes du comité scientifique et livre sans détour les certitudes et les questionnements qui ressortent de cette crise inédite. Retrouvez-nous sur : www.tvlibertes.com www.facebook.com/tvlibertes/ twitter.com/tvlofficiel
Genand
Merci !
AveMaria44
Covid-19 et séquelles pulmonaires: «Nous craignons l’apparition d’une nouvelle maladie»

ENTRETIEN - Les généralistes pourraient interroger systématiquement les patients sur leur souffle, surtout s’ils ont été malades, et les orienter vers un bilan respiratoire minimal, estime la Pr Chantal Raherison-Semjen.
Des séquelles cardiaques détectées chez des malades, même légers, du Covid-19

En s’atta…More
Covid-19 et séquelles pulmonaires: «Nous craignons l’apparition d’une nouvelle maladie»

ENTRETIEN - Les généralistes pourraient interroger systématiquement les patients sur leur souffle, surtout s’ils ont été malades, et les orienter vers un bilan respiratoire minimal, estime la Pr Chantal Raherison-Semjen.
Des séquelles cardiaques détectées chez des malades, même légers, du Covid-19

En s’attaquant aux vaisseaux sanguins du cœur, le virus laisse parfois des traces visibles à l’IRM.Ces petites inflammations ou cicatrices pourraient augmenter le risque de complications cardio-vasculaires.