Clicks956
fr.news
5

François qui ne les plie jamais invite à "plier ses genoux devant Jésus"

"Si nous pouvons nous mettre à genoux devant Jésus, nous vaincrons la tentation de nous mettre en route ", a dit François en plaisantant dans son homélie de l'Epiphanie (6 janvier).

Il a insisté sur le fait que "la théologie et l'efficacité pastorale ne signifient rien ou presque si nous ne nous mettons pas à genoux".

François lui-même ne plie jamais les genoux devant le Christ, ni à la messe ni à l'adoration eucharistique. Il s'agenouille seulement pour les musulmans, les homosexuels, les politiciens soudanais et les martyrs anglicans.

En conséquence, François a succombé à la tentation de suivre sa propre voie, et il est théologiquement et pastoralement inefficace, voire destructeur.

#newsYyjrfxsocs

GChevalier
Quand on lit l'Antéchrist, il faut avoir une clef de lecture, sinon on ne comprend plus rien étant donné qu'il dit le tout et le contraire du tout. L'interprétation ici est facile : pour lui, Dieu c'est l'homme, « Je crois en l'homme », mais surtout lui-même ; il faut donc adorer l'homme, autrement dit lui-même, Jésus II, ou « Jésus en mieux » comme disait quelqu’un de ses fans. C'est pourquoi …More
Quand on lit l'Antéchrist, il faut avoir une clef de lecture, sinon on ne comprend plus rien étant donné qu'il dit le tout et le contraire du tout. L'interprétation ici est facile : pour lui, Dieu c'est l'homme, « Je crois en l'homme », mais surtout lui-même ; il faut donc adorer l'homme, autrement dit lui-même, Jésus II, ou « Jésus en mieux » comme disait quelqu’un de ses fans. C'est pourquoi Bergoglio s'agenouille devant des hommes, car pour lui le peuple est dieu. C'est tout simple.
Elie M.
Je ne sais pas ce que dit l'original de L'Avvenire en italien, mais il y a tout lieu de croire que le sens de ces phrases est biaisé.
La vraie pensée de Benoît XVI se trouve dans le Catéchisme de l'Eglise Catholique aux n° 634 et 635.
La conviction du non-salut des non chrétiens a été un moteur religieux important dans les efforts d'évangélisation aux 15e - 16e siècles, certes. Mais la doctrine …More
Je ne sais pas ce que dit l'original de L'Avvenire en italien, mais il y a tout lieu de croire que le sens de ces phrases est biaisé.
La vraie pensée de Benoît XVI se trouve dans le Catéchisme de l'Eglise Catholique aux n° 634 et 635.
La conviction du non-salut des non chrétiens a été un moteur religieux important dans les efforts d'évangélisation aux 15e - 16e siècles, certes. Mais la doctrine de l'Eglise n'a jamais été que les non-chrétiens étaient damnés automatiquement. C'est parce qu'on a oublié la descente du Christ aux Enfers que de telles questions se sont posées. Elles ont abouti à dire aujourd'hui que tout le monde est sauvé.
En réalité, c'est la rencontre du Christ qui sauve... ou qui provoque le rejet. L'âme de tout défunt aura à Le rencontrer dans le mystère de la mort.
Voir à ce sujet www.eecho.fr, ou
Bonne Nouvelle aux défunts, de Françoise Breynaert.
Et merci de dire au caricaturiste d'être un peu moins borné sur des questions aussi graves.
Gérard de Majella
@Elie M. Vous faite une grave erreur , la Descente aux enfers de Jésus c'est pour les juste d'AVANT SA VENUE et pas pour ceux d'après il est venu et sont enseignement à parcouru le monde en peut de temps cela est tout différant , ne serais qu'un mot Jésus qui ne le sais pas aujourd'hui .ne mettez pas le char devant les bœufs .
Elie M.
Cher Gérard Magella, vous placez une chronologie dans l'au-delà. C'est de l'iconographie, et c'est totalement insensé.
Ce que Jésus a vécu, parce qu'il est Dieu, est intemporel... d'autant plus qu'une fois que vous êtes mort, vous n'êtes plus dans le temps matériel !
Avec un minimum d'intelligence, vous comprendrez qu'il n'y a pas d'avant et d'après temporel dans l'au-delà, mais un devenir. Et …More
Cher Gérard Magella, vous placez une chronologie dans l'au-delà. C'est de l'iconographie, et c'est totalement insensé.
Ce que Jésus a vécu, parce qu'il est Dieu, est intemporel... d'autant plus qu'une fois que vous êtes mort, vous n'êtes plus dans le temps matériel !
Avec un minimum d'intelligence, vous comprendrez qu'il n'y a pas d'avant et d'après temporel dans l'au-delà, mais un devenir. Et lisez les n° 634 et 635 de CEC avant de donner votre avis.
Gérard de Majella
Lui il se met à Genoux que devant la Patchamama , la il vous fait son cinéma .