Clicks869
fr.news
1

Un représentant du Vatican a-t-il offert une prostituée en guise d'action de grâce ?

Le juge Tony Baumgartner de la Cour de la Couronne de Southwark, en Angleterre, a reproché aux procureurs du Vatican d'avoir fait des "déclarations erronées épouvantables", et a annulé la saisie des comptes bancaires britanniques de Gianluigi Torzi, un courtier du Vatican impliqué dans l'affaire immobilière de Londres.

Selon AP.org (25 mars), Baumgartner a qualifié la demande de saisie du Vatican de "pleine d'omissions". Les procureurs du Vatican ont déjà essuyé une série d'échecs dans des tribunaux étrangers en raison de leur incompétence, de leur excès de pouvoir et de problèmes de base tels que la traduction correcte des documents. Après presque deux ans, personne n'a été mis en accusation.

Torzi, qui nie tout acte répréhensible, est accusé de détournement de fonds et de fraude, mais les paiements qu'il a reçus ont été approuvés par des fonctionnaires du Vatican par le biais de contrats signés qui, selon Baumgartner, "parlent d'eux-mêmes."

Baumgartner doute que le cardinal Parolin et l'archevêque Peña aient été "étonnés" [= "ne savaient rien"] des honoraires de Torzi. Dans ce cas, ils "ont dû se faire complètement tirer l'oreille", a observé Baumgartner.

Le jugement inclut l'affirmation de Torzi selon laquelle un représentant du Vatican lui a offert "les services d'une prostituée pour le remercier de son travail". Torzi a déclaré avoir décliné l'offre.

Image: © Pietro Parolin, CC BY-NC-ND, #newsScrfaogldy

Wansheng YE
Le représentant du Vatican n'allait quand même pas s'offrir lui-même !