jili22
171.6K
Laurier
Ce film est la retape sedevacantiste dans toute sa splendeur, ou plutôt ici : sa noirceur ! Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir !! Caricaturale, simpliste, fausse, calomniatrice : rien n’est exclu pour faire passer les papes JEAN XXIII et PAUL VI comme des imposteurs et agents du Diable, alors qu’ils ont été fait membres de la hiérarchie catholique par PIE XII sur deux Sièges cardinalices …More
Ce film est la retape sedevacantiste dans toute sa splendeur, ou plutôt ici : sa noirceur ! Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir !! Caricaturale, simpliste, fausse, calomniatrice : rien n’est exclu pour faire passer les papes JEAN XXIII et PAUL VI comme des imposteurs et agents du Diable, alors qu’ils ont été fait membres de la hiérarchie catholique par PIE XII sur deux Sièges cardinalices d’importance que sont Venise et Milan ! Et reconnus PAPES par l’Église universelle en 1958 et 1963 (fait dogmatique qui oblige de foi, d’autant plus que c’était bien avant la clôture de Vatican II) ! C’est quand même cocasse de venir nous dire que l’Abbé MONTINI a été sanctionné par PIE XII en 1954 : ah oui, et comment ? Eh bien en le sacrant évêque à Saint-Pierre de Rome et en le plaçant sur le Siège cardinalice le plus important d’Italie : MILAN !! C’est comme si l’abbé Jacques GAILLOT était sanctionné par une nomination comme cardinal-archevêque de PARIS…. Voilà le niveau du montage cinématographique…. Tout le reste est à l’avenant avec les calomnies contre Montini venant du caniveau, comme quoi il était homosexuel ! Savez-vous que les mêmes horreurs ont circulé sur PIE XII qui faisait des parties fines avec le cardinal Spelmann et sœur Vincenza en Allemagne ?? Et sur PIE IX qui avait de nombreuses maîtresses…. Des ragots dont vous porterez la responsabilité devant DIEU en les propageant !! C’est grave d’en arriver là…

En fait, vous êtes des libéraux et hérétiques en établissant que l’Église catholique a été vaincue par les forces de l’enfer puisqu’ à suivre vos analyses déjantées et illégitimes, il n’y aurait plus aujourd’hui ni pape, ni cardinaux électeurs et ni évêques résidentiels ayant juridiction ordinaire, donc plus de hiérarchie de juridiction ! alors que c’est sur ce fondement que l’Église a été divinement constitué : AEDIFICABO (Matth. XVI, 18).

Or, tous les textes doctrinaux le disent : une INTERRUPTION à ce niveau est une MORT de l’Église !

Je vous invite à lire attentivement l’attitude de VRAIS CATHOLIQUES face à des Ministres légitimes catholiques que l’on estime libéraux, dans les chapitres suivants du « libéralisme est un péché » de Don sarda y Salvany :
XXIX

Quelle conduite doit observer le bon catholique avec les ministres de Dieu ainsi infectés de libéralisme ?
XXX

Que faut-il penser des relations que le Pape entretient avec les gouvernements et les personnages libéraux ?
Pour finir, je vous signale que votre position est impie et « blasphématoire » selon les termes mêmes du pape PIE IX : « Blasphème » est le mot en effet utilisé par le pape Pie IX pour ceux qui, déjà à l’époque, imaginaient que toute la hiérarchie avait fait défection et n’existait donc plus : « …donnant un démenti au Saint-Esprit dont le Christ avait promis à l’Église l’assistance éternelle, par une audace incroyable, ils soutiennent que le Pontife romain, aussi bien que tous les évêques ensemble, les prêtres associés à eux dans l’unité de foi et de communion, sont tombés dans l’hérésie en acquiesçant aux définitions du concile œcuménique du Vatican et en les professant. C’est pourquoi ils nient aussi l’indéfectibilité de l’Église, disant avec blasphème qu’elle a péri dans l’univers entier, et que par conséquent son Chef visible et les évêques ont fait défection. » (Encyclique Etsi Multa, 1873)
Catholique et Français
"...C'est quand même cocasse de venir nous dire que l’Abbé MONTINI a été sanctionné par PIE XII en 1954 : ah oui, et comment ? Eh bien en le sacrant évêque à Saint-Pierre de Rome et en le plaçant sur le Siège cardinalice le plus important d’Italie : MILAN !!..." >>> Le 28 août 1954, le Pape Pie XII est frappé d’une nouvelle attaque cardio-vasculaire. Il assiste impuissant aux intrigues que …More
"...C'est quand même cocasse de venir nous dire que l’Abbé MONTINI a été sanctionné par PIE XII en 1954 : ah oui, et comment ? Eh bien en le sacrant évêque à Saint-Pierre de Rome et en le plaçant sur le Siège cardinalice le plus important d’Italie : MILAN !!..." >>> Le 28 août 1954, le Pape Pie XII est frappé d’une nouvelle attaque cardio-vasculaire. Il assiste impuissant aux intrigues que Mgr Montini noue sous ses yeux en vue de la succession. Miraculeusement remis, il décide d’employer le sursis que lui accorde la Providence pour éloigner Montini et renforcer le groupe traditionaliste. En réalité, nous avons de bonnes raisons de croire que si Mgr Tardini refusa si fermement la pourpre, ce ne fut pas seulement par humilité. Certes, il n’avait, quant à lui, aucune ambition, et il pouvait tout aussi bien continuer à assumer sa charge au service de l’Église sans cette nouvelle dignité. Mais il avait pressenti que Pie XII hésitait à nommer Montini cardinal. Il comprit qu’il rendrait service à l’Église et au Pape en refusant obstinément le cardinalat, ce qui obligerait Montini à faire de même !
Quelques mois après, Pie XII prend connaissance d’un rapport secret selon lequel Mgr Montini en était venu à communiquer directement avec des représentants du Kremlin, à Moscou, à l’insu du Pape. Il découvrit également que son pro-secrétaire d’État lui avait caché toutes les dépêches relatives au schisme des évêques chinois. L’amertume du Saint-Père fut si vive que sa santé en fut affectée et qu’il se résigna à assurer seul la marche des affaires extérieures.
Il décida donc, soudainement, de se séparer de son plus proche et intime collaborateur. Mais, il choisit la manière douce qui ne provoquerait ni éclat ni scandale et opta pour un compromis. Pour sanctionner le coupable et pour satisfaire les justes exigences des membres de la Curie au courant de l’odieuse trahison, il décida d’éloigner Montini de la secrétairerie d’État en le nommant à l’Archevêché de Milan, l’un des plus glorieux Sièges de la Chrétienté. Promoveatur ut amoveatur.
Toutefois, la nomination au cardinalat, préface obligée à l’élection pontificale, ne viendra jamais. Montini demeurera, par la volonté inflexible de Pie XII, écarté du prochain conclave.
anne11
La grande prostituée qui sera châtiée, selon le Livre de l'Apocalypse...
St francois D'assise shares this
23
St francois D'assise
Merci beaucoup jili22 d’avoir posté cette vidéo. Ce n’est peut-être qu’un rappel pour certains, mais pour moi c’est une information nouvelle. J’ai lu et entendu des informations totalement contraires sur Paul VI et je ne savais pas quoi en penser. Votre vidéo m’a éclairé et convaincue. Encore merci. Bon dimanche.
Catholique et Français
"saint" Paul VI...
AveMaria44
Pour rafraichir les mémoires...
Olivier L
Remarquable documentaire.