Clicks577
fr.news
3

Et voici, François prit le pain, le rompit, et le donna... au grand imam

Le juge Mohamed Abdelsalam, secrétaire général du Haut comité pour la fraternité humaine de François, a écrit le livre "The Pope and the Grand Imam: A Thorny Path - A Testimony to the Birth of Human Fraternity" (Motivate Media Group, Dubai), dont le titre se traduit par Le pape et le grand imam : Un chemin épineux (sic) - Un témoignage de la naissance de la fraternité humain

Il divulgue les détails de la genèse du document hérétique d'Abou Dhabi, signé par François et le grand imam Ahmad el-Tayyeb d'al-Azhar (Le Caire).

La première rencontre entre les deux a eu lieu au Palais apostolique le 23 mai 2016. Elle a débouché sur le voyage de François en Égypte en avril 2017.

Le 7 novembre 2017, lorsque François a appris que le grand imam et Abdelsalam étaient à Rome, il les a invités à se rencontrer et à déjeuner. Après la rencontre au Palais apostolique, François s'est promené avec eux jusqu'à Santa Marta afin de leur montrer quelques beautés du Vatican. "Le grand imam et Sa Sainteté marchaient main dans la main, de manière très fraternelle", se souvient Abdelsalam.

Avant le début du déjeuner, François "a pris un morceau de pain et l'a rompu en deux", raconte Abdelsalam, "Il a pris une moitié et a donné l'autre moitié au grand imam, pour que tout le monde puisse manger, dans un acte symbolique de coexistence et de fraternité humaine."

Pendant le déjeuner de deux heures, Abdelsalam a proposé de rédiger un "document commun sur la fraternité humaine" en faveur de "la tolérance humaine et contre l'extrémisme." Tout le monde était d'accord.

Le texte est resté top secret jusqu'à la signature du 4 février 2019 à Abou Dhabi. Abdelsalam n'était pas présent en cette occasion, et révèle pas la raison de cette absence dans le livre. Selon des rumeurs, la pression exercée par des secteurs mécontents du texte [mal rédigé] l'a également contraint à quitter son poste de conseiller du grand imam.

Néanmoins, François et l'imam lui ont téléphoné immédiatement après la signature du document afin de le remercier de son rôle.

Dans sa préface au livre d'Abdelsalam, François appelle l'imam son "frère" et Abdelsalam son "fils".

#newsOupcgyxcub

apvs
C'est vrai : qu'est-ce qui a prit notre Seigneur d'instituer un sacrement qu'il soit interdit de partager indistinctement entre tous les hommes de toutes croyances, religions, etc ? Il aurait du faire comme François : un bon gros symbole de fraternité universelle, efficace et pas cher. Ça au moins, ça réunit les gens, c'est totalement neutre, c'est parfait ! 🥴 🤮
AveMaria44
Pas neutre : Qui n'est pas avec Moi et contre Moi..........même le "bon" vicaire....
Claudius Cartapus
Un show de boucane pour nous dire que toutes les religions se valent... (à ses yeux). La fraternité humaine sans le Christ, c'est le message qu'il nous envoie. C'est à croire que Dieu aime à ce que le monde puisse se passer de Lui... harmonieusement... et surtout quand l'Église se doit de porter le flambeau de la foi... La foi en quoi déjà ? Ah ce que la franc-maçonnerie doit jubiler aujourd'hui …More
Un show de boucane pour nous dire que toutes les religions se valent... (à ses yeux). La fraternité humaine sans le Christ, c'est le message qu'il nous envoie. C'est à croire que Dieu aime à ce que le monde puisse se passer de Lui... harmonieusement... et surtout quand l'Église se doit de porter le flambeau de la foi... La foi en quoi déjà ? Ah ce que la franc-maçonnerie doit jubiler aujourd'hui ! 😡