Clicks227

L'année de la famille. Quelle famille ? Une famille LGBTQ ?

Le 19 mars 2021, le pseudo-pape Bergoglio a déclaré l'Année de la famille Amoris Laetitia. Deux questions fondamentales se posent :

1) Bergoglio est-il un vrai pape, ou s'est-il exclu de l'Église en tant qu’hérétique ?

La réponse est claire : ce n'est pas un vrai pape ; il est un hérétique public exclu de l'Église.

2) La deuxième question : l'exhortation Amoris Laetitia représente-t-elle les enseignements de l'Église, ou contient-elle des hérésies ?

La réponse est également claire : cette exhortation est hérétique, niant les commandements de Dieu et les normes morales objectivement valides. Bergoglio prône la sainte cène pour ceux qui vivent dans le péché. Il nie ainsi les enseignements de l'Église, et conduit subtilement les gens au sacrilège.

La Parole de Dieu dit : "Celui qui mange et boit de manière indigne, mange et boit du jugement pour lui-même." (1Cor 11: 27-31) En n'appelant plus un péché un péché, Bergoglio rejette pratiquement la condition fondamentale du salut, qui est la repentance (Lc 13: 3). C'est une rébellion contre Dieu et contre l'Église de sa part.

En 2019, il a intronisé une abominable idole et donc, de facto, le diable, dans la basilique principale de l'Église. C'était un acte clair d'apostasie publique par lequel il s'excluait à nouveau de l'Église. En 2020, à travers le documentaire Francesco, il a ouvertement plaidé pour la légalisation des unions de sodomites et l'adoption d'enfants par ces derniers. Il considère que c'est une forme de famille que les paroisses devraient accepter.

Quiconque pense naïvement qu'en déclarant 2021 l’Année de la famille Bergoglio soutient une vraie famille, se trompe beaucoup. Au contraire, c'est un autre pas vers sa destruction.

Il y a cinq ans, Bergoglio n'a pas du tout répondu à la Dubia des quatre cardinaux, et a boycotté des centaines de théologiens catholiques, prêtres et laïcs qui lui ont adressé une correction. Mais à présent, il déclare solennellement l'Année de la Famille Amoris Laetitia, comme si cette exhortation était absolument correcte, et met même ses hérésies en pratique. C'est un mépris choquant et un chemin d'apostasie de la foi, le chemin de l'antéchrist qui mène à l'enfer.

On sait déjà publiquement que Bergoglio se déguise sous le couvert de la famille pour promouvoir la sodomie. Il l'a fait dès 2016, lors du Synode sur la famille. Les évêques se sont opposés à lui, à l'époque. Mais il n'abandonne pas. Encore une fois, il utilise le terme « famille » pour promouvoir exactement le contraire : la légalisation de l’homosexualité par l’Église, contre laquelle les Écritures mettent clairement en garde : « Sodome et Gomorrhe... se sont livrées à la perversion sexuelle. Elles servent d'exemple à ceux qui souffrent du châtiment du feu éternel. » (Jude 1: 7)

De plus, en fermant les églises en 2020, Bergoglio a lancé une pandémie frauduleuse et la profanation de l'Eucharistie qui y est liée. Aujourd'hui, il est coupable d'un crime contre l'humanité en faisant la promotion du vaccin à ARN messager.

Les experts préviennent que ce vaccin :

1) perturbe le génome humain et constitue une rébellion contre le Créateur,

2) contient des tissus arrachés à des enfants à naître avant leur assassinat (avortement). La vaccination actuelle signifie donc une diabolisation mondiale.

3) fait partie du processus de puçage progressif de l'humanité, contre lequel la Bible met en garde, parlant du châtiment du lac de feu.

4) est un instrument de dépopulation – de génocide - de l'humanité, pour atteindre un milliard « idéal » d’individus.

Bergoglio dit que ce vaccin doit être pour tous, et que ceux qui refusent de le recevoir commettent un péché. C'est bien là une tromperie maléfique de Bergoglio !

Il convient de noter que Bergoglio, qui a déclaré l'Année de la famille Amoris Laetitia, est un pape invalide. Son exhortation est hérétique, et sa mise en œuvre constitue un crime contre la famille, contre Dieu et contre l'Église.

+ Élie
Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin

+ Méthode OSBMr + Timothée OSBMr
Evêques secrétaires

Le 30 mars 2021

Le Patriarcat Catholique Byzantin (PCB) est une communauté de moines, de prêtres et d’évêques vivant dans des monastères. Le PCB est dirigé par le patriarche Élie, en collaboration avec deux évêques secrétaires, Timothée et Méthode. Ce patriarcat est né de la nécessité de défendre les vérités chrétiennes fondamentales contre les hérésies et l'apostasie. Le PCB ne reconnaît pas le pseudo-pape Bergoglio, et ne lui est pas subordonné.

Abonnez-vous aux newsletters du PCB


list-manage.com/subscribe?u=bed9f40cf4da3e3582e1ecefc&id=c8496b93c