Gloria.tv And Coronavirus: Huge Amount Of Traffic, Standstill in Donations
Clicks33

Le Père Marie-Antoine déclaré Vénérable

Le serviteur de Dieu Marie-Antoine de Lavaur (né François-Léon Clergue), prêtre capucin né à Lavaur le 23 décembre 1825 et mort à Toulouse le 8 février 1907, a été déclaré vénérable ! Les nouveaux …More
Le serviteur de Dieu Marie-Antoine de Lavaur (né François-Léon Clergue), prêtre capucin né à Lavaur le 23 décembre 1825 et mort à Toulouse le 8 février 1907, a été déclaré vénérable !

Les nouveaux décrets rendus publics par la Congrégation pour la cause des saints ce 24 janvier 2020 reconnaissent notamment le martyre de plusieurs fidèles lors de la guerre civile au Guatemala et les vertus héroïques du père Antoine-Marie de Lavaur (1825-1907) surnommé le «saint de Toulouse ». Il s’agit de la dernière étape avant la béatification qu’elle rend possible. Une grande joie pour les Capucins et pour l’Association pour la mémoire du Père Marie-Antoine (l’APMA), qui travaille d’arrache-pied depuis de nombreux mois pour faire entendre cette demande !

Le P. Marie-Antoine, missionnaire capucin, a publié plus de 80 ouvrages, certains de très gros tirages, tout en menant 50 ans d’apostolat intense dans la plupart des régions de France. Il n’avait pas 30 ans quand il fonda le couvent de la Côte-Pavée à Toulouse, et il n’avait pas 40 ans qu’on l’appelait déjà « le saint de Toulouse », grand contemplatif au pied du Tabernacle, apôtre de Marie dans tous les lieux qui lui sont dédiés, en particulier Lourdes où il introduit la procession aux flambeaux et toute la liturgie populaire, ami des pauvres et vivant pauvrement, d’une foi rayonnante qui lui ouvraient les cœurs. Confesseur, convertisseur, on l’appelait le brancardier des âmes. Le but de sa vie de meneur d’hommes, enseigner l’amour de Dieu, convertir. Ce sont donc ses enseignements qui sont réédités, prenant appui sur la vie du Christ, de Marie, de ses saints préférés, François d’Assise et Antoine de Padoue, Marie-Madeleine, Bernadette et Germaine de Pibrac, dont il a écrit les vies. Et montrant quand il le faut le chemin difficile de la résistance aux persécutions et à l’exil. Sa plume est nerveuse, entraînante ; avec force et clarté il trouve les mots du quotidien pour exprimer le destin tout surnaturel des hommes.

Ce que je n’ai pu faire sur terre, je le continuerai jusqu’à la fin des temps.
Jusqu’à la fin des temps je veillerai, j’intercèderai auprès de la Sainte Vierge, pour mon beau pays de France.
P. Marie-Antoine

Lors de l’inauguration le 11 janvier dernier de la place Saint-Sernin merveilleusement réaménagée, par le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc, la voie carrossable autour de la Basilique a pris le nom d’Allée du P. Marie-Antoine et son buste, du sculpteur Sébastien Langloÿs, a été érigé dans les jardins. Sur la plaque: « Père Marie-Antoine, Prêtre, Frère mineur capucin, le « Saint de Toulouse » (1825-1907) Missionnaire sur Toulouse et tout le Midi, il fut l’ami des pauvres et l’apôtre de Lourdes »

Un buste identique a été érigé en 2013 pour les 150 ans de l’introduction de la procession aux flambeaux à Lourdes par le P. Marie-Antoine, sur la montagne des Espélugues, à la fin du Chemin de croix, devant le Calvaire et les Grottes des Deux-Marie dédiées aux souffrances de la maternité.