Clicks609
fr.news
1

Un cardinal s'allie à la police contre le rosaire

L'archidiocèse de Toronto n'a pas ménagé ses efforts pour empêcher un petit groupe de catholiques de prier le rosaire contre la fermeture des églises pour cause de Grippe-19.

VoxCantor.blogspot.com (1er mai) rapporte que le groupe a planifié - et ce n'est pas la première fois - un rassemblement de prière du rosaire le 24 avril devant l'église Padre Pio à Toronto.

Par courtoisie, ils ont informé le curé de la paroisse par courriel. Quatre heures plus tard seulement, un porte-parole du cardinal pro-homosexualité de Toronto Tom Collins a répondu qu'aucune permission n'était accordée "pour prier sur la propriété de la paroisse" et que tout rassemblement public à l'extérieur était interdit et serait sanctionné par une amende.

L'organisateur a répondu qu'il avait écrit à l'archidiocèse pour la dernière fois il y a sept ans pour l'informer d'une danse liturgique illégale à Padre Pio en présence du cardinal Collins (ci-dessous), mais qu'il n'avait jamais reçu de réponse. Il a ajouté que "pour nous, le Saint Sacrifice de la Messe vaut la peine qu'on se batte pour elle, comme c'était le cas pour les martyrs qui nous ont précédés."

Il semble que l'archidiocèse ait informé la police d'un "rassemblement illégal". En tout cas, une voiture de police est restée trente minutes sur le parking en face de l'église. De plus, l'église était gardée par deux individus, dont l'un portait une veste des Chevaliers de Colomb et a dit à une dame qui lui demandait où avait lieu la prière du rosaire qu'elle devait partir.

Le groupe a fini par prier dans un parc voisin où une vingtaine de bonhomme jouaient au football, mais la police n'a pas dissous ce rassemblement théoriquement aussi illicite que le leur.

Image: © Mazur, CC BY-NC-ND, #newsFhlrydxtbp

Etienne bis
Comme quoi il n'y a pas qu'en Allemagne que le schisme soit établi.