Au mois de juin 2020, le journal L’Homme Nouveau (n°1713) titrait en une : « Peut-on recevoir les sacrements à distance ? », et le père Laurent-Marie Pocquet du Haut-Jussé y affirmait que « l’Eglise ne reconnaît pas la possibilité de recevoir validement, c’est-à-dire réellement, un sacrement par l’entremise des moyens de communication sociale. » En ces temps où la folle gestion de la pandémie …More
Au mois de juin 2020, le journal L’Homme Nouveau (n°1713) titrait en une : « Peut-on recevoir les sacrements à distance ? », et le père Laurent-Marie Pocquet du Haut-Jussé y affirmait que « l’Eglise ne reconnaît pas la possibilité de recevoir validement, c’est-à-dire réellement, un sacrement par l’entremise des moyens de communication sociale. » En ces temps où la folle gestion de la pandémie du coronavirus impose des limites draconiennes à la célébration des sacrements, et parce que la raréfaction des prêtres transforme en désert ecclésial des territoires toujours plus grands, mais aussi en raison des progrès fabuleux accomplis par les moyens de communication sociale, il me semble devoir discuter cette affirmation.
abbepages

Peut-on recevoir le sacrement du pardon par visioconférence ? - Islam & Vérité

Au mois de juin 2020, le journal L’Homme Nouveau (n°1713) titrait en une : « Peut-on recevoir les sacrements à distance ? », et le père Laurent-Mari…
abbepages
Elie M. "Il n'y a guère davantage de "rencontre" par viséo-conférence que par téléphone. Le "télé-sacrement de la réconciliation" est une chimère, et les arguments de l'Abbé Pagès font sourire."
Vous montrez que vous avez bien lu l'article, en avez compris les arguments, raison pour laquelle vous les réfuter point par point. Bravo !
Elie M.
Il n'y a guère davantage de "rencontre" par viséo-conférence que par téléphone. Le "télé-sacrement de la réconciliation" est une chimère, et les arguments de l'Abbé Pagès font sourire.
Le problème de fond qu'il soulève en fait, c'est qu'on a oublié le sens de la rencontre dans la théologie catholique latine... surtout que le mot de "rencontre" n'existe ni en latin ni en grec. Mais bien en …More
Il n'y a guère davantage de "rencontre" par viséo-conférence que par téléphone. Le "télé-sacrement de la réconciliation" est une chimère, et les arguments de l'Abbé Pagès font sourire.
Le problème de fond qu'il soulève en fait, c'est qu'on a oublié le sens de la rencontre dans la théologie catholique latine... surtout que le mot de "rencontre" n'existe ni en latin ni en grec. Mais bien en araméen.
AveMaria44
Sujet délicat. Si le virtuel peut palier à certains manques, il ne doit pas les remplacer. On se souvient de l'enthousiasme de Pie XII face à la télévision, Miranda proclus, et à ses possibilités évangélisatrices, mais qui aux mains de l'Ennemi, les puissances d'argent sert plutôt à l'asservissement des populations et à la manipulation la dernière campagne électorale américaine en est un bon …More
Sujet délicat. Si le virtuel peut palier à certains manques, il ne doit pas les remplacer. On se souvient de l'enthousiasme de Pie XII face à la télévision, Miranda proclus, et à ses possibilités évangélisatrices, mais qui aux mains de l'Ennemi, les puissances d'argent sert plutôt à l'asservissement des populations et à la manipulation la dernière campagne électorale américaine en est un bon exemple. Mais il est vrai aussi que de bonnes vidéos, de bonnes conférences peuvent être aussi bénéfiques, le problème restant que toute la technique est aux mains des impies et sert leur cause.
Elie M.
Exact. Et Pie XII s'est trompé sur un point clef quand il a fait téléviser INTEGRALEMENT la première messe.

En effet, le première partie de la messe est faite pour tous : la liturgie de la Parole a, depuis les origines, une dimension "évangélisatrice", ouverte aux catéchumènes.
Mais pas la seconde partie, les saints mystères ou Eucharistie. Dans les traditions anciennes, les catéchumènes sont …More
Exact. Et Pie XII s'est trompé sur un point clef quand il a fait téléviser INTEGRALEMENT la première messe.

En effet, le première partie de la messe est faite pour tous : la liturgie de la Parole a, depuis les origines, une dimension "évangélisatrice", ouverte aux catéchumènes.
Mais pas la seconde partie, les saints mystères ou Eucharistie. Dans les traditions anciennes, les catéchumènes sont alors invités à sortir. Montrer sur les ondes ce qui est sacré (et qui n'a de sens que pour ceux qui croient et ne s'adressent qu'aux baptisés), cela n'évangélise pas, mais cela laïciser le sacré, le banalise, en fait un sujet de caricatures et de mécompréhension. On ne jette pas des perles aux pourceaux a dit Jésus. Pie XII a fait une grosse bourde.
AveMaria44
Oui, c'est juste. Mais l'on peut penser à l'évangélisation en dehors de la messe, catéchisme, beaux films sur la vies des saints, conférences de philosophie de théologie, d'art chrétien.........