Clicks323

Les cigales - Conte de Noël - (1)

shazam
12
Par le conteur Jean Lambert. En Provence l’été commence lorsque chante la première cigale. Quand chante la première cigale, c’est l’été ! On s’en fout du jour ! :-))) (...) (5mn35) Pierre a décidé …More
Par le conteur Jean Lambert.

En Provence l’été commence lorsque chante la première cigale. Quand chante la première cigale, c’est l’été !
On s’en fout du jour ! :-)))
(...)
(5mn35) Pierre a décidé de faire une belle surprise à ses parents.
Il s’est dit : je vais mouler et sculpter un petit Jésus que je mettrais le soir de Noël dans la crèche. Alors en cachette de ses parents il est allé à l’endroit où il a vu son papa qui ramassait la terre argileuse pour faire les santons. Il a pris une boule d’argile à l’endroit où il a vu que son papa la prenait. En cachette de son papa et de sa maman il a moulé un petit Jésus.

La veille de Noël il a mis le petit Jésus dans le four de la gazinière pour le faire sécher – parce que sinon le santon c’est tout mou ! – et voilà que arrive la nuit de Noël.
Quand sonne les 12 coups de Noël à l’horloge de la salle à manger, on voit Pierre arriver et porter le petit jésus comme s’il portait le saint sacrement, d’une manière vraiment très religieuse ; et il dépose le petit Jésus entre l’âne et le bœuf, entre Joseph et Marie.

Et dans cette famille – d’ailleurs dans pas mal (= beaucoup) de familles provençale à l’époque, maintenant ça c’est un peu perdu – le papa commence à chanter le « Minuit Chrétien ».

Et voilà que en même temps que le papa (chante) on entend le chant d’une cigale. Toute la famille s’approche de l’endroit où arrive le chant de cigale, c’est à dire la crèche. Il s’approche de la crèche, et là qu’est-ce qu’il voit dans la crèche ? Sur le petit Jésus ? Il voit un cigalon (= ‘bébé’ cigale) bien planté sur le petit Jésus, qui chante gaillardement le « Minuit Chrétien » ! Toute la famille est là, mais ils ne comprennent pas.

Dans la boule d’argile que le petit (Pierre) avait pris dans la colline, il y avait des cigales qui étaient prête à naître, et quand Pierre après avoir sculpté le petit Jésus et mis le santon dans la gazinière pour le faire sécher, le cigalon a pensé que c’était le soleil d’été qui chauffait, et donc il sortait (de l’argile) parce qu’il pensait que c’était l’été. Il est sorti et il est né en pleine nuit de Noël en même temps que le petit Jésus.

Et pour la première fois et peut-être pour la dernière fois, et bien, cette nuit là, on a chanté l’été en pleine nuit de Noël...
Katelle likes this.
durdur bis shares this.
durdur bis
shazam
Les santons sont présents dans la crèche de Noël, la nativité, les Rois Mages et représentent aussi tous les petits personnages des villages provençaux typiques.

Aux origines des santons de Provence
Appelées « Santuns », ou « petits saints » en provençal, ces figures apparaissent après la Révolution française. La population, interdite de fréquenter les églises, devenues propriétés de l'État, …More
Les santons sont présents dans la crèche de Noël, la nativité, les Rois Mages et représentent aussi tous les petits personnages des villages provençaux typiques.

Aux origines des santons de Provence
Appelées « Santuns », ou « petits saints » en provençal, ces figures apparaissent après la Révolution française. La population, interdite de fréquenter les églises, devenues propriétés de l'État, ressent alors le besoin de recréer la crèche de Noël.
D'abord confectionnés en mie de pain ou en papier mâché, les santons sont ensuite fabriqués en argile cuite, à partir de 1798.
Progressivement, la technique s'affine. On les peint, on les habille. La gamme des santons s'étoffe. Aux santons religieux, s'ajoutent les personnages du village, les vieux métiers...
(futurascience.com)
-

Le site de Les santons Fouque
créateur de santons de Provence depuis 1934, à Aix-en-Provence
www.santons-fouque.fr/fr/
Après avoir longuement observé les attitudes des « personnes en difficultés dans le vent », notamment un berger, Paul Fouque matérialise le mouvement du manteau volant dans le mistral. Le « Coup de Mistral © », création exclusive de la Maison Fouque déposée à l’I.N.P.I., est aujourd’hui considéré comme le chef-d’œuvre de l’art du santon. Il est connu et collectionné dans le monde entier.
Thierry73 likes this.