Clicks1K
gerard57
1

A tous les membres du gouvernement de M. Jean Castex

Mesdames, Messieurs,

Vous prétendez jusqu’en ce moment même, d’une façon solidaire, que la seule voie possible pour sortir de l’épidémie liée au Sars-CoV-2 serait la vaccination de l’ensemble de la population française (à quelques exceptions près).

Votre communication constante, jamais démentie, laisse entendre à tous, adultes et enfants, qu’il existe des vaccins à technologies innovantes mais somme toute éprouvés, sans grand risque, efficace contre le Covid (notamment en ses formes graves), et comparables aux vaccins ordinaires acceptés dans notre pays.
Voir par exemple :
Site du Ministère de la Santé et des solidarités, campagne « Tous vaccinés, tous protégés » solidarites-sante.gouv.fr
La vaccination sans rendez-vous et l’ultimatum fixé aux soignants non-vaccinés au 15/09/2021 :
solidarites-sante.gouv.fr/…accines-ce-week-end-vaccinez-vous-sans-rendez-vous
Les clips de propagande incitant à la vaccination, faisant croire à son efficacité et qu’elle est sans danger :
dailymotion.com/video/x7zsoo0
youtube.com/watch?v=s_5AX0Ew4Lo

Il s’agit là d’un mensonge éhonté, que vous répétez au quotidien et ce, à la face du monde entier.

En effet, le fait qu’il s’agit de produits inédits en phase expérimentale pour Pfizer et Moderna, et au stade d’essais cliniques en cours pour AstraZeneca et Johnson & Johnson est établi.

Phase expérimentale :
« (…) l’autorisation de mise sur le marché qui a été donnée aux fabricants en procédure accélérée par l’Agence européenne des médicaments (EMA) est conditionnelle. Selon l’EMA, ce type d’autorisation est délivrée « sur la base de données moins complètes que ce qui est normalement requis » et suppose que le fabricant s’engage à « fournir des données cliniques complètes à l’avenir ». Les rapports européens publics d’évaluation (EPAR) rendus au sein de l’Agence européenne des médicaments pour Pfizer[8] et Moderna[9] indiquent que les laboratoires pharmaceutiques doivent encore « fournir les résultats de l’essai principal, qui se poursuit pendant deux ans ». L’autorisation de mise sur le marché a été octroyée à Pfizer le 21 décembre 2020 jusqu’en décembre 2022. Le « rapport final de l’étude clinique » sera remis en décembre 2023. Pour Moderna, l’autorisation a été donnée le 6 janvier 2021 jusqu’en janvier 2023. Le « rapport final de l’étude clinique » sera remis en décembre 2022. »1

Essais cliniques :
« Pour les deux autres vaccins, l’autorisation de mise sur le marché est également conditionnelle. Le vaccin AstraZeneca a été autorisé le 29 janvier 2021 et le vaccin Johnson & Johnson le 11 mars 2021. Les sociétés qui les commercialisent devront continuer « de fournir les résultats des essais cliniques, qui sont en cours », comme l’indiquent les rapports d’évaluation du premier et du second. Pour AstraZeneca, les « rapports d’étude cliniques finaux » sont attendus le 31 mai 2022. Ceux du vaccin Johnson & Johnson sont attendus le 31 décembre 2023. La formule « essai clinique » utilisée par l’Agence européenne est sans équivoque. Cette notion est définie par la directive 2001/20/CE du Parlement européen et du Conseil du 4 avril 2001. Selon ce texte, un essai clinique est une « investigation menée chez l’homme, afin de déterminer ou de confirmer les effets cliniques, pharmacologiques et/ou les autres effets pharmacodynamiques d’un ou de plusieurs médicaments expérimentaux (…) dans le but de s’assurer de leur innocuité et/ou efficacité ». On notera, par exemple, qu’en dehors même des incertitudes relatives à leur technique spécifique – ARNm ou ADN recombiné[14] –, « aucune étude de cancérogénicité n’a été réalisée » pour le vaccin Moderna et « aucune étude de génotoxicité ou de cancérogénicité n’a été réalisée » pour les vaccins Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson. »2

Il ressort de ces données techniques que vous connaissez, que le gouvernement français se livre à une expérimentation vaccinale à grande échelle inédite. C’est du jamais vu dans l’histoire de la médecine, du jamais vu dans l’histoire de France. Le fait qu’il s’agisse d’une telle expérimentation devrait vous inciter à une information du public claire, sincère et sans ambiguïtés. Or, dans votre communication, ce n’est pas du tout le cas :
Par exemple :
solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/
youtube.com/channel/UCApzB6X-04YRPq9SZ0WfEsg
youtube.com/watch?v=h7HONnjrqQA
youtube.com/watch?v=muIOtdb-BeM

Votre communication se devrait d’être honnête. En effet, une expérimentation vaccinale complètement inédite, unique en son genre et à très hauts risques nécessite impérativement le consentement libre et éclairé des personnes. La participation à une telle expérimentation ne peut en effet être basée que sur le volontariat.

La volonté individuelle ne peut en l’occurrence être forcée d’une quelconque manière, et encore moins la vaccination expérimentale être rendue obligatoire. Il s’agit là d’une législation et d’une jurisprudence nationales et internationales constantes, depuis les procès de Nuremberg.

Extorquer le consentement, forcer la décision ou rendre la vaccination obligatoire en l’affaire relèvent du délit, si ce n’est du crime. Or vous, Monsieur Castex, et l’ensemble des membres de votre gouvernement, légitimez, encouragez, prônez une « vaccination » totale ou la plus large possible, y compris pour les jeunes, la justifiez sans la moindre hésitation, allant même jusqu’à menacer les individus de perdre leur emploi, de suspendre leur salaire jusqu’à vaccination et de perdre leurs libertés essentielles par l’instauration d’un passeport sanitaire :
dailymotion.com/video/x82jkoc
estrepublicain.fr/…rront-bien-etre-licencies-confirme-elisabeth-borne
gouvernement.fr/info-coronavirus/pass-sanitaire

Vous n’hésitez aucunement à inclure les femmes enceintes, les mineurs, voire les enfants en bas âge dans votre programme démentiel :
youtube.com/watch?v=i1IvWFt6SHY
youtube.com/watch?v=j--8EyAlTMs
youtube.com/watch?v=wSb9sOVct5M
huffingtonpost.fr/…-vacciner-en-septembre_fr_60f81240e4b0158a5edbffd1

En conséquence, nous portons plainte contre vous pour :
Mise en danger délibérée de la vie d’autrui, diffusion délibérée de fausses nouvelles et de fausses informations, harcèlement, menaces visant l’intégrité physique et la santé mentale d’autrui aux fins d’extorquer son consentement pour participer à une expérimentation risquée, létale, et enfin, pour escroquerie en bande organisée.

P.S. :


Afin d’éviter une condamnation honteuse, vous devriez prendre l’initiative, de vous-même :
- de publier et d’annoncer, par tous les moyens possibles, le rétablissement officiel des faits, en l’occurrence qu’il ne s’agit pas d’une vaccination ordinaire, encore moins d’une vaccination obligatoire, mais d’une expérimentation à grande échelle, inédite, de techniques vaccinales complexes, non encore éprouvées, et potentiellement à hauts risques ou dangereux, qui ne peut reposer que sur la base du volontariat et du consentement éclairé, et excluant d’office des essais les femmes enceintes ainsi que les mineurs ;
- de retirer immédiatement l’ensemble des dispositions visant à exercer une pression sur les individus aux fins de les faire participer à cette expérimentation, à savoir les menaces relatives à une perte d’emploi, de salaire, de sanctions, inclus le « pass sanitaire » ;
- de faire diffuser massivement ces informations essentielles dans les médias, les organes et organismes gouvernementaux ainsi que dans toutes les institutions officielles de ce pays ;
et enfin,
- de publier toute la correspondance ainsi que les contrats de votre gouvernement à ce sujet avec les différents laboratoires et entreprises pharmaceutiques impliqués, le compte-rendu des débats, rapports et autres documents relatifs à ce sujet qui vous ont conduit à prendre l’ensemble des mesures ci-dessus incriminées et de présenter à la population comme une vaccination somme toute ordinaire relevant de l’acte citoyen, une expérimentation en réalité inédite et à hauts risques.

Gérard Getrey, citoyen français.

1Philippe Ségur, Professeur de droit public à l’Université de Perpignan Via Domitia, voir :
wordpress.com/…r-la-liceite-dune-obligation-vaccinale-anti-covid/

2Idem.
dvdenise
A+++++