23:20
jili22
344
143 L'accusateur. Au chapitre IV du Deutéronome, Moïse ordonne aux Hébreux au nom de Dieu d’obéir à la Loi, parce que c’est l’Eternel lui-même qui l’a donnée. Au chapitre V, il rappelle le décalogue …More
143 L'accusateur.

Au chapitre IV du Deutéronome, Moïse ordonne aux Hébreux au nom de Dieu d’obéir à la Loi, parce que c’est l’Eternel lui-même qui l’a donnée. Au chapitre V, il rappelle le décalogue et conclut ce chapitre par l’obligation pour le peuple élu d’obéir parfaitement à Dieu : « Observez donc et exécutez ce que le Seigneur votre Dieu vous a commandé. Vous ne vous détournerez ni à droite ni à gauche ; mais vous marcherez dans la voie que le Seigneur votre Dieu vous a prescrit, afin que vous viviez, que vous soyez heureux, et que vos jours se multiplient dans la terre que vous allez posséder. » Puis Moïse, dans le chapitre VI, rappelle aux juifs pour quels motifs ils doivent être fidèles. Le premier, le plus excellent, est l’amour de Dieu. Quand on aime, on fait confiance à l’être aimé, et si l’être aimé est le Créateur de toutes choses, s’il est Celui qui par sa divine Providence pourvoit à tout ce qui nous concerne, le respect de ses lois n’est pas un carcan difficile à supporter. On y trouve incontestablement tout l’amour protecteur et bienveillant d’un Père pour ses enfants, et l’on comprend aisément toute la nécessité pour ce Père si bon de fixer des règles, afin de protéger ses enfants non seulement contre eux-mêmes, mais aussi les uns des autres. Malheureusement ce motif d’obéissance si naturel et si excellent fut oublié par le peuple hébreu dans son immense majorité, et particulièrement par les scribes et les Pharisiens qui entretinrent chez le peuple élu la crainte du châtiment divin, transformant le Dieu d’amour en un Dieu impitoyable, qui rendrait la justice sans miséricorde et écouterait le grand accusateur démoniaque.