apvs
131.8K

Qui était le RP Barielle, fervent lecteur de Maria Valtorta, et père spirituel des séminaristes d'Ecône ?

Voici ce que nous pouvons lire au sujet de celui qui, en présence de Mgr Lefebvre dont il était très estimé, prêchait des retraites de saint Ignace en se basant sur Maria Valtorta, aux séminaristes d'Ecône :

Le premier mars 1983 mourait au séminaire d’Écône, dont il était directeur spirituel, le père Ludovic-Marie Barrielle. Quarante ans se sont écoulés depuis, et cet anniversaire est passé pratiquement inaperçu : une nouvelle génération de « traditionalistes », sinon deux, se sont succédé, et si les plus jeunes ne l’ont pas connu, nombreux sont encore ceux de notre génération qui n’auraient pas dû l’oublier.
Il était né le 14 août 1897 près de Marseille, et son caractère méridional était évident pour tous. Ordonné prêtre en 1924, il devint d’abord vicaire puis curé de la paroisse du Bon-Pasteur, à Marseille, paroisse populaire et peuplée ; il évoquait souvent ses souvenirs comme curé, et il garda dans l’âme les caractéristiques de curé.
En 1940 il participa aux Exercices spirituels donnés par le père Vallet, fondateurs des Coopérateurs Paroissiaux du Christ-Roi, et deux ans après il quitta la paroisse pour la vie religieuse : de 1944 à 1967, il fut supérieur des maisons françaises des CPCR, les « pères de Chabeuil », prêchant sans relâche les Exercices spirituels. Comme d’autres pères de Chabeuil (Rivière, Vinson, Barbara), bien que de manière et à des moments différents, restant fidèle à l’esprit de l’Église et du fondateur, il continua de célébrer la sainte Messe catholique et s’opposa au néo-modernisme.
En 1971 il se rendit à Écône, et l’année suivante il devint directeur spirituel du séminaire, entrant en 1974 dans la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X. Ceux qui l’ont connu ne peuvent oublier sa foi enthousiaste, profonde, d’enfant, sa prédication fervente de la bonté de Dieu (« qu’il est Bon le Bon Dieu » – « Dieu n’est pas bon, il est la bonté même »), sa dévotion à la sainte Messe, à la très sainte Vierge et à saint Joseph, son zèle pour les âmes et pour les vocations, son don dans la prédication des Exercices, son cœur généreux. C’était un homme de prière, et tous se souviennent des nuits entières qu’il passait à prier. Il donna aux séminaristes une solide formation spirituelle et ascétique, et à ses proches l’enthousiasme et le zèle pour la bonne doctrine.
Le père Barrielle fut connu et aimé non seulement en France, sa patrie, mais aussi en Suisse, particulièrement dans le canton du Valais, ainsi qu’en Italie. Dans son italien rendu encore plus attrayant par de nombreux gallicismes, il commença à donner les Exercices en Italie, invité par des jeunes de Alleanza Cattolica (je participai aux Exercices pour la première fois avec lui en 1975), avec qui il chantait à pleins poumons, à la fin de la retraite, les chants vendéens…
Quand en 1981 l’abbé Cantoni et son frère Gianni abandonnèrent la Messe et la Tradition, le cœur du père Barrielle en fut profondément blessé, mais ce n’est pas pour cela qu’il laissa l’Italie catholique à elle-même (sa résidence préférée était Montalenghe) ; moi-même je lui dois d’avoir pu recevoir l’ordination sacerdotale, en 1982, bien qu’ayant été écarté du séminaire l’année d’avant.
Il a laissé une empreinte importante derrière lui, en perpétuant la pratique des Exercices selon la méthode du père Vallet, qui aujourd’hui encore font tant de bien aux âmes, et en formant toute une génération de jeunes prêtres en leur transmettant l’esprit sacerdotal de la vieille garde.
Selon la spiritualité jésuite des Exercices, le père Barrielle donna peut-être la priorité à la volonté sur l’intelligence et il fut sans doute plus apôtre que théologien ; mais quiconque le connut ne peut oublier son cœur : comme il est dit de Don Bosco, le Seigneur lui donna « latitudinem cordis sicut arena quæ est in littore maris » (3 Rois 4, 29).
Il demandait à tous de ne pas l’oublier dans la prière après sa mort : cher Père, nous ne vous avons pas oublié.

Abbé Francesco Ricossa
apvs
Transmettre La Tradition -
Aucune trace de Maria Valtorta dans cette conférence du père Barrielle sur les exercices :
Conférence du père Barrielle (1971) : Le discernement des esprits
Vous devez sourcer/prouver ce que vous affirmez concernant le père Barrielle et Maria Valtorta. Sans preuve, il faudra partir qu'il avait le même avis que Mgr Lefebvre qui l'estimait tant et qui avait toute sa confiance. C'était d'ailleurs …More
Aucune trace de Maria Valtorta dans cette conférence du père Barrielle sur les exercices :

Conférence du père Barrielle (1971) : Le discernement des esprits

Vous devez sourcer/prouver ce que vous affirmez concernant le père Barrielle et Maria Valtorta. Sans preuve, il faudra partir qu'il avait le même avis que Mgr Lefebvre qui l'estimait tant et qui avait toute sa confiance. C'était d'ailleurs le confesseur du "Lion des Flandres". L'avis de Mgr Lefebvre est audible ici :

Que penser de Maria Valtorta ?

Cordialement
apvs
Je vais faire de plus amples recherches, vous avez raison de me le demander. Mais quoi qu'il en soit, cet épisode ne change absolument rien au fait que l'avis de Mgr Lefebvre, tel que l'enregistrement en fait foi, est très loin d'être aussi catégorique que voudraient l'entendre les pourfendeurs acharnés de cette oeuvre, il suffit.... : de faire un peu attention à ce que Mgr Lefebvre dit, et non …More
Je vais faire de plus amples recherches, vous avez raison de me le demander. Mais quoi qu'il en soit, cet épisode ne change absolument rien au fait que l'avis de Mgr Lefebvre, tel que l'enregistrement en fait foi, est très loin d'être aussi catégorique que voudraient l'entendre les pourfendeurs acharnés de cette oeuvre, il suffit.... : de faire un peu attention à ce que Mgr Lefebvre dit, et non pas à ce qu'on prétend qu'il aurait dit.

Si cette oeuvre pouvait selon lui faire du bien à "quelques-uns" ( ce qui est d'une imprécision absolue ), c'est qu'elle n'était pas mauvaise à ses yeux, au minimum. Le reste de son discours, comme je l'ai bien mis en évidence, montre qu'il n'avait manifestement pas étudié l'œuvre, mais qu'il ne faisait qu'exprimer de la réserve.
Bien cordialement +
apvs
Transmettre La Tradition -
Le fait que le bien extrinsèque d'une chose intrinsèquement mauvaise puisse faire du bien à un individu, n'a pas empêché à Mgr Lefebvre de donner une règle générale concernant Valtorta, il l'a déconseillée pour le commun des catholiques. Tout comme il a condamné la nouvelle messe malgré qu'elle puisse, dans des cas particuliers et bien précis, aider certains catholiques victimes de l'église …More
Le fait que le bien extrinsèque d'une chose intrinsèquement mauvaise puisse faire du bien à un individu, n'a pas empêché à Mgr Lefebvre de donner une règle générale concernant Valtorta, il l'a déconseillée pour le commun des catholiques. Tout comme il a condamné la nouvelle messe malgré qu'elle puisse, dans des cas particuliers et bien précis, aider certains catholiques victimes de l'église conciliaire. Le cas particulier qui fait exception à la règle générale n'empêche pas l'homme de principe de généraliser en s'élevant au dessus des cas particuliers. Donc oui, Mgr Lefebvre a déconseillé Valtorta.

J'attend avec impatience votre source concernant le père Barrielle.
apvs
Vous faites une erreur sans même bien vous en rendre compte, cher monsieur : Mgr Lefebvre savait absolument tout du nouvel ordo, et tout également de la Messe tridentine. C'était même le principal objet de son étude.
Alors que ses propos sur Maria Valtorta laissent deviner qu'à l'évidence, il n'avait pas une connaissance approfondie de l'oeuvre, et s'en remettait seulement à des ouï-dires.
Bref …More
Vous faites une erreur sans même bien vous en rendre compte, cher monsieur : Mgr Lefebvre savait absolument tout du nouvel ordo, et tout également de la Messe tridentine. C'était même le principal objet de son étude.
Alors que ses propos sur Maria Valtorta laissent deviner qu'à l'évidence, il n'avait pas une connaissance approfondie de l'oeuvre, et s'en remettait seulement à des ouï-dires.

Bref : nous en revenons à mon acte 1. Quoi qu'il en soit, l'avis de Mgr Lefebvre est balayé par celui, éclairé et mûrement réfléchi, du pape Pie XII qui, faut-il ici le rappeler, était.... son supérieur hiérarchique.

Car, voyez-vous, cher monsieur. Il y a une hiérarchie dans l'Eglise. Et bien oui.

Et puisque nous en sommes au chapitre des grandes révélations, je dois vous dire aussi : que cela ne date pas d'hier. Et non.

Mais attendez juste un peu l'acte 3. Il devrait vous plaire également, cher lecteur.

Bien à vous.
Transmettre La Tradition -
Quiconque écoute les propos de Mgr Lefebvre sans les passer au bistouri voit que vous ne comprenez rien.
Je vous attend concernant le père Barrielle. J'espère que si vos recherches montrent que cela n'est pas fondé, vous ferez une rectification publique.More
Quiconque écoute les propos de Mgr Lefebvre sans les passer au bistouri voit que vous ne comprenez rien.

Je vous attend concernant le père Barrielle. J'espère que si vos recherches montrent que cela n'est pas fondé, vous ferez une rectification publique.
apvs
Le bistouri est dans votre esprit accablant pour cette oeuvre innocente, donnée par notre Seigneur, comme en est persuadé par exemple un Mgr Williamson, que vous soutenez. Mais vos séances de torture n'ont heureusement qu'un seul effet : encourager l'intérêt qu'on porte à cette oeuve.
Soyez-en donc remercié.
Transmettre La Tradition -
J'attends vos sources concernant le père Barrielle.
apvs
C'est bien : la patience est une vertue.
Transmettre La Tradition -
La prudence en est une aussi. Vous avez affirmez quelque chose sans pouvoir le prouver. C'est déjà honteux.
apvs
Il n'y a aucune honte à avoir fait confiance à quelqu'un de bonne foi, cher monsieur.
Olivier L
Je lis pour la cinquième fois l’oeuvre de Maria Valtorta. Cette œuvre est un trésor pour toutes les personnes de bonne volonté. Faites connaître l’oeuvre !