Clicks633
Retour du Christ
Les algorithmes des réseaux sociaux nous enferment dans une fausse vision du monde. Sans s'en rendre compte, nos habitudes sur internet conditionnent tous les fichiers et vidéos que nous recevons en …More
Les algorithmes des réseaux sociaux nous enferment dans une fausse vision du monde.

Sans s'en rendre compte, nos habitudes sur internet conditionnent tous les fichiers et vidéos que nous recevons en partage, notamment via les réseaux sociaux. Des algorithmes enregistrent toutes nos activités et nous confinent dans une sorte de bulle.

Quand on publie des informations sur les réseaux sociaux ou qu'on lance une recherche sur internet, c'est tout un univers rempli de chiffres qui s'active. Internet, un univers "parallèle" avec ses nombreux occupants et ses différents "mondes". Et plus un internaute surfe, plus il se dévoile. Diplôme, environnement social, opinions, passions et centres d'intérêt sont autant de données collectées puis analysées par un algorithme mathématique qui oriente l'internaute vers un des mondes virtuels.

"Tout ce que vous faites en ligne pourra être retenu contre vous, ou pour vous. Chacun de vos 'like', chacun de vos commentaires est inscrit quelque part, dans un serveur informatique, avec une formule mathématique qui va venir calculer, au-dessus de tout ça, ce que vous aimez et va continuer à vous en offrir", a résumé Damien Van Achter, spécialiste des nouvelles technologies.

Dans sa bulle, l'internaute retrouve ceux qui pensent comme lui, qui vivent dans le même environnement. Et dans cet univers virtuel, les différents "mondes" ne communiquent pas entre eux, ou peu. "Ce sont des bulles filtrantes comme on les appelle. Ce sont des bulles qui nous empêchent de voir ce qu'on n'a pas envie de voir et qui nous gardent dans une petite zone de confort intellectuel. Si vous n'en prenez pas conscience, il n'y a aucune chance que Facebook vous fasse sortir de votre petite bulle", a ajouté Damien Van Achter.

Sur internet, chacun vit donc dans un monde, mais ce n'est pas LE monde, mais une sorte de cocon numérique fermé à la contradiction.

Voilà qui peut en partie expliquer que de nombreux observateurs ont été surpris par la victoire de Trump aux Etats-Unis. Ils n'ont simplement pas vu ses électeurs.

www.rtl.be/…/voici-comment-i…