Clicks322
Memento-mori
Les élections américaines et la conférence épiscopale (CE) Ces jours-ci, il y a une lutte visant à dénoncer les fraudes commises lors des élections américaines. Le président de la Conférence épiscopa…More
Les élections américaines et la conférence épiscopale (CE)

Ces jours-ci, il y a une lutte visant à dénoncer les fraudes commises lors des élections américaines. Le président de la Conférence épiscopale américaine (CE), José Gómez, au moment où la lutte psychologique culmine, félicite publiquement le représentant mondialiste pour sa victoire électorale, bien que cela n'ait pas encore été décidé du tout. Par ce geste, il paralyse les gens qui combattent contre le système de la mondialisation. Ce système promeut à présent le vaccino-puçage et le dépeuplement, c'est-à-dire le génocide de la planète.

Avant et après les élections en Biélorussie, l’archevêque Kondrusiewicz, avec toute la Conférence épiscopale, avait comploté un coup d'État pour renverser le gouvernement légitime. Cependant, ce gouvernement protège les valeurs morales et chrétiennes contre l'idéologie du genre et le vol d'enfants, ainsi que contre la mondialisation.

Des gestes suicidaires similaires ont été effectués par le président de la Conférence épiscopale slovaque, l’archevêque Zvolensky. À un moment critique, alors qu'il était obligé de mettre en garde contre la voie menant à l'autodestruction, il a appelé les croyants à subir des tests dangereux, contre lesquels les experts médicaux ont mis en garde d'urgence. Par la suite, le Premier ministre ordonna simplement et de facto des tests forcés sous des sanctions telles que le licenciement, l'interdiction d'entrer dans les magasins, l'interdiction de sortir, etc. Ainsi, les dirigeants perfides de l’Eglise, qui se trouvent à la tête de la conférence épiscopale (CE), ouvrent la porte au processus de réduction, c'est-à-dire au génocide, de l'Église et de l'humanité.

En République tchèque, l’archevêque Graubner, en tant que chef de la Conférence épiscopale, est responsable du pèlerinage des évêques portant des masques faciaux. Peu de temps après, le gouvernement tchèque a déclaré l'état d'urgence. Lorsqu'un théâtre de Brno a annoncé une performance blasphématoire grossièrement offensante à l’encontre de notre Seigneur Jésus-Christ en 2018, les gens ont été choqués. La CE, cependant, resta silencieuse. Un seul membre de la CE s'y opposa et intenta une action en justice. Cependant, la CE, en tant qu'organisation, ne soutint pas la défense du Christ.

Le système des conférences épiscopales est l'un des fruits empoisonnés du Concile de Vatican II. C'est une forme de mondialisation qui peut être comparée à la structure de l'UE. Les États individuels ont renoncé à leur souveraineté, et les politiciens ont abandonné leur responsabilité de défendre les intérêts de leurs nations.

Qu'a dit le cardinal Ratzinger dit à propos des conférences épiscopales, il y a près de 40 ans ? (Le Rapport Ratzinger, 1985)

Citation : « Les évêques, en tant que « successeurs des apôtres », sont d’authentiques enseignants de la doctrine chrétienne qui jouissent d’une autorité ordinaire, autonome et immédiate dans les diocèses qui leur sont confiés. »

Commentaire : Cher Evêque, êtes-vous conscient de votre responsabilité dans votre diocèse ? Êtes-vous vraiment un successeur des apôtres, un enseignant de la doctrine chrétienne, ou êtes-vous un hérétique et un apostat ?

Citation de Ratzinger : « Après Vatican II, le rôle des évêques est en réalité restreint ou risque en fait d'être étouffé par l'insertion d'évêques dans des conférences épiscopales de plus en plus organisées… Il ne faut pas oublier que les conférences épiscopales n'ont aucun fondement théologique, elles n'appartiennent pas à la structure de l'Église, voulue par le Christ, qui ne peut être éliminée… »

Commentaire : Connaissez-vous, cher Evêque, les conséquences négatives de votre insertion dans la conférence épiscopale ?

Citation de Ratzinger : « Aucune conférence épiscopale, en tant que telle, n'a une mission d'enseignement… Il s'agit de sauvegarder la nature même de l'Église catholique, qui repose sur une structure épiscopale et non sur une sorte de fédération d'Églises nationales. Le niveau national n’est pas une dimension ecclésiale. »

Commentaire : Cher Evêque, savez-vous qu'aucune conférence épiscopale n'a une mission d'enseignement ? Savez-vous que vous devez sauvegarder la nature de l'Église catholique, qui repose sur une structure épiscopale ? Savez-vous que la Conférence Episcopale n'est pas une dimension ecclésiale ?

Citation de Ratzinger : « Il doit redevenir clair que dans chaque diocèse, il n'y a qu'un seul berger et enseignant de la foi en communion avec le Vicaire du Christ. »

Commentaire : Un Vicaire orthodoxe du Christ doit être enraciné dans l'Évangile du Christ et sauvegarder le dépôt de la foi. Aujourd'hui, l'archi-hérétique Bergoglio est enraciné dans un anti-évangile (Galates 1: 8-9), et sape systématiquement le dépôt de la foi.

Citation de Ratzinger : « Je connais des évêques qui confessent en privé qu'ils auraient décidé différemment de ce qu'ils ont fait lors d'une conférence s'ils avaient dû décider par eux-mêmes. »

Commentaire : Cher Evêque, êtes-vous parmi les évêques qui décideraient différemment de ce qu'ils font lors d'une conférence s'ils devaient décider par eux-mêmes ?

Citation de Ratzinger : « En acceptant l’esprit de groupe, ils ont évité la réprobation générale d’être considérés comme un « trouble-fête », comme un « arriéré », comme n’étant « pas ouvert ». »

Commentaire : Cher évêque, êtes-vous également exposé à cet esprit de groupe de la Conférence Episcopale, et avez-vous peur d’être considéré comme un « trouble-fête », comme un « arriéré », comme n’étant « pas ouvert » ?

Citation de Ratzinger : « Cette voie, cependant, comporte le risque de perdre le « scandale » et la « folie » de l'Évangile, ce « sel » et ce « levain » qui sont aujourd'hui plus indispensables que jamais face à la gravité de la crise. »

Commentaire : Cher Evêque, vous savez très bien que le « scandale » et la « folie » de l'Évangile n'ont plus place dans les conférences épiscopales. De plus, le sel et le levain ont disparu depuis longtemps. Sans eux, comment pourrez-vous faire face à la gravité de la crise actuelle ? Aujourd'hui, nous pouvons dire que nous entrons dans une ère apocalyptique marquée par le règne de la bête et du puçage. Croyez-vous l'esprit qui règne au sein de la conférence épiscopale, et qui donne l'impression que tout est en ordre et qu'aucune repentance n'est nécessaire ? Si vous croyez cela, vous êtes la victime d’une profonde tromperie et d’un aveuglement spirituel.

L'apôtre Paul vous exhorte : « Je vous exhorte devant Dieu et devant le Christ Jésus, qui jugera les vivants et les morts, (je vous exhorte) : Prêchez la Parole ... en temps et hors saison ... Car le temps arrive où les gens ne supporteront pas un enseignement solide. » (2Tim 4: 1-5)

Commentaire : Prêchez-vous la Parole de Dieu pendant la saison et en dehors de la saison ? Restez-vous silencieux ou prêchez-vous même les hérésies de Bergoglio qui conduisent à l'apostasie et à l'enfer ? Savez-vous que vous vous tiendrez bientôt devant Jésus qui vous jugera ?

Citation de Ratzinger : « La tâche des évêques consiste plutôt à incorporer la voix de la foi simple avec son intuition simple et fondamentale qui précède la science théologique. La foi, en effet, est menacée de destruction chaque fois que la science s’érige en tant qu’absolu. »

Commentaire : Savez-vous que la « science » - la méthode - historico-critique est basée sur la philosophie athée ? Avec sa fierté théologique, elle a remis en question tout ce qui est surnaturel dans la Bible, et nie son inspiration divine. Cette pseudo-science théologique s'est en effet érigée en absolu, et non seulement la foi est menacée de destruction, mais cette destruction est en train de s'accomplir !

La Conférence Episcopale (CE) traite-t-elle aujourd'hui de problèmes fondamentaux ?

1) La Conférence Episcopale a-t-elle abordé la question de savoir si Bergoglio est un hérétique ou non ?

2) La Conférence Episcopale a-t-elle abordé la question selon laquelle dire son nom (le nom de Bergoglio) au cours de la messe apporte une malédiction spirituelle ?

3) La Conférence Episcopale a-t-elle abordé la question de savoir si la promotion de l’homosexualité par Bergoglio est compatible avec la Parole de Dieu et la Tradition apostolique et ecclésiale, ou est contraire à celles-ci ?

La Conférence épiscopale n'aborde pas ces questions fondamentales. Ces conférences éliminent la responsabilité de chaque évêque de son diocèse. C'est la raison pour laquelle elles devraient être dissoutes, car leurs fruits causent du tort à l'Église. Elles ne permettent aucune opposition. Elles sont en quelque sorte la dictature de quelques individus. Elles promeuvent l'esprit du monde et tolèrent les hérésies.

Demandons-nous : que se passerait-il si un évêque ordonnait aux prêtres de son diocèse de cesser de dire le nom de l'archi-hérétique Bergoglio au cours de la messe ? Sur la base des enseignements de la foi et de sa conscience, il changerait le libellé de la messe pour dire : « en union avec Pierre, le premier Pape, et tous les vrais papes catholiques ... »

Selon toute vraisemblance, il serait très rapidement démis de ses fonctions d'évêque et forcé de prendre une retraite anticipée. Cependant, une question demeure : un évêque peut-il obéir au commandement d'un hérétique qui est sous de multiples anathèmes de Dieu selon Galates 1: 8-9 ? Conformément à la Bulle Dogmatique du Pape Paul IV, il n'y est pas obligé et, même, il ne doit pas obéir à un hérétique ! Un évêque courageux pourrait refuser une retraite anticipée et rester en fonction. Et si d'autres évêques le rejoignaient ? Que se passerait-il ? Le processus du réveil spirituel de l'Église commencerait !

Bergoglio détruit l’Église, prend des risques, abolit les commandements de Dieu, occupe illégalement et détruit la plus haute fonction de l’Église. Il n'a pas peur d'aller contre Dieu et contre l'Église. Et vous, qui devez défendre le Christ et l'Église, vous avez peur ?

Quelle est la seconde option ? Si, en tant qu'évêque, vous n'opposez aucune résistance et partez à la retraite, restez au moins dans une maison privée de votre diocèse. On peut s'attendre à ce que Bergoglio nomme un hérétique ou un homosexuel à votre place. Cependant, vous continuerez d’être évêque, les vrais prêtres catholiques pourront vous rendre visite et vous pourrez les encourager dans la fidélité au Christ, leur donner de sages conseils et prier avec eux pour leurs problèmes personnels. Vous briserez ainsi la malédiction qui pèse sur cette structure apostate. Les prêtres et les croyants qui resteront fidèles aux enseignements du Christ auront en vous une grande source d’appui. Vous bénéficierez d'une plus grande autorité que celle que Bergoglio aura installée à votre place. Grâce à votre attitude courageuse, les prêtres et croyants n'auront plus peur d'un hérétique.

Ce serait une forme de transition de l'Église du Christ depuis le régime d'apostasie actuel vers une église des catacombes.

+ Élie
Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin

+ Méthode OSBMr + Timothée OSBMr
Évêques secrétaires

Le 10 novembre 2020.

Le Patriarcat Catholique Byzantin (PCB) est une communauté de moines, de prêtres et d’évêques vivant dans des monastères. Le PCB est dirigé par le patriarche Élie, en collaboration avec deux évêques secrétaires, Timothée et Méthode. Ce patriarcat est né de la nécessité de défendre les vérités chrétiennes fondamentales contre les hérésies et l'apostasie. Le PCB ne reconnaît pas le pseudo-pape Bergoglio, et ne lui est pas subordonné.

Abonnez-vous aux newsletters du PCB

vkpatriarhat.us4.list-manage.com/…4da3e3582e1ecefc&id=c8496b93c3