12:45
Paul Chaperon, le fermier sans tracteur. Les français se sont fait rouler en vendant une partie de leurs élevages pour acquérir des tracteurs, surproduire dans l'intérêt des multi-nationales qui …More
Paul Chaperon, le fermier sans tracteur.

Les français se sont fait rouler en vendant une partie de leurs élevages pour acquérir des tracteurs, surproduire dans l'intérêt des multi-nationales qui pouvaient ainsi multiplier les profits tandis que leurs parts à eux ne cessent de diminuer étant donné les investissements faits dans la chimie, la surproduction grâce aux technologies permettant de les liquider par ailleurs. Avec la réduction du nombre de concurrents parmi les petits paysans et tous ceux qui auraient pu leur faire de l'ombre jusqu'à les évincer de la compétition, nous arrivons dans un monde où l'industrie alimentaire est en train de détruire complètement l'agriculture à cause de ses procédés qui ne sont pas soutenables en matière d'énergie et de dépendance envers des pays étrangers... (en plus d'avoir l'immense diversité dont disposait le « terroir » français qui ne serait plus que l'ombre de lui-même en réalité vis à vis d'il y a 1 siècle et qu'on nous vante pourtant...)

Voir le livre « l'agriculture assassinée » de Jean-Clair Davesnes pour ceux que le sujet intéresse. Il parle aussi de ce qui est fait pour le beurre comme celui de « Poitou-Charentes » vanté dans les publicités et qui ne serait plus qu'un reste du passé français qui n'existe plus que sur les affiches vu qu'ils sont tous produits de façon presqu'identique de nos jours ; qu'il n'y a quasiment plus de véritable fromage puisque c'est la même chose au niveau industriel à de rares exceptions qu'il mentionne ; que les vaches ou autres animaux utilisés sur les emballages sont des races quasiment toutes disparues encore utilisés simplement car plus présentable que celles que l'industrie alimentaire pour faire du profit, etc etc beaucoup d'autres arnaques auxquels la très grande majorité des gens n'a rien pu comprendre étant distrait par la société des loisirs, les nouvelles technologies, la présentation de nouveaux desserts et certaines choses facilitant la vie de façon incomparable vis à vis des générations précédentes.
AveMaria44
Un gars qui a tout compris, il ne doit pas être endetté au crédit agricole
Ludovic Denim
En vrai, c'est exactement la même surproduction qui a été faite avec toute cette immigration immense qui nous a été imposé depuis une quarantaine d'années permettant à quelques multi-nationales d'engranger des sommes astronomiques grâce à l'endettement de l'état finançant l'accélération du déficit de la sécurité sociale et des autres aides sociales tandis que les bénéfices n'arrêtent pas de …More
En vrai, c'est exactement la même surproduction qui a été faite avec toute cette immigration immense qui nous a été imposé depuis une quarantaine d'années permettant à quelques multi-nationales d'engranger des sommes astronomiques grâce à l'endettement de l'état finançant l'accélération du déficit de la sécurité sociale et des autres aides sociales tandis que les bénéfices n'arrêtent pas de rentrer dans leurs po-poches sur le dos de la population autochtone...

Cette immigration a eu pour effet de faire monter les prix du loyer et de maintenir la valeur des logements à la hausse, augmenter le nombre de constructions pour et défigurer le paysage, baisser les coûts du travail, diviser au maximum les gens de manière à ce qu'ils se sentent de plus en plus individualistes et dépensent au maximum à mesure que les familles éclatent et se recomposent, détruire l’identité de la nation dans le but d’empêcher toute salvation face aux quelques puissants qui tiennent le contrôle de la finance (les gens étant ainsi tous divisés), etc etc
jili22
On y reviendra !
Ludovic Denim
C'est parti pour très bientôt même...