Clicks19

Prière d'Azarias

Lecture du 17 mars 2020 :

Et Azarias,se levant, fit cette prière; ouvrant la bouche au milieu du feu, il dit:

Soyez béni, Seigneur, Dieu de nos pères; votre nom est digne de louange et de gloire à jamais.

Car vous êtes juste dans tout ce que vous nous avez fait, et toutes vos oeuvre sont vraies; vos voies sont droites, et vos jugements sont équitables.
Car vous avez rendu des jugements équitables; dans tous les maux que vous avez fait venir sur nous; et sur la ville sainte de nos pères, Jérusalem; c'est par un juste jugement que vous avez fait tout cela, à cause de nos péchés.

Car nous avons péché et commis l'iniquité en nous retirant de vous, et nous avons manqué en toutes choses.

Nous n'avons pas écouté vos commandements et nous ne les avons pas observés, et nous n'avons pas agi selon que vous nous l'aviez commandé, afin que nous fussions heureux.

Tout ce que vous avez fait venir sur nous, tout ce que vous nous avez fait, c'est par un juste jugement que vous l'avez fait.

Vous nous avez livrés aux mains d'ennemis injustes, d'apostats acharnés contre nous, et d'un roi injuste, le plus méchant de toute la terre.

Et maintenant nous n'osons ouvrir la bouche; la honte et l'opprobre sont à vos serviteurs, et à tous ceux qui vous adorent.

Ne nous livrez pas pour toujours; à cause de votre nom, et ne détruisez pas votre alliance.

Ne retirez pas de nous votre miséricorde, à cause d'Abraham votre ami, d'Isaac votre serviteur, et d'Israël votre saint, auxquels vous avez promis de multiplier leur postérité; comme les étoiles du ciel, et comme le sable qui est sur le rivage de la mer.

Car, Seigneur, nous sommes réduits devant toutes les nations, et nous sommes aujourd'hui humiliés par toute ta terre, à cause de nos péchés.

Il n'y a plus en ce temps pour nous ni prince, ni chef, ni prophète, ni holocauste, ni sacrifice, ni oblation, ni encens; ni endroit pour apporter devant vous les prémices et trouver grâce.

Mais, Seigneur, puissions-nous être reçus, le cœur contrit et l'esprit humilié,
comme vous recevez tout holocauste de béliers et de taureaux, ou de mille agneaux gras; qu'il en soit ainsi de notre sacrifice devant vous aujourd'hui, et de notre soumission envers vous, car il n'y a pas de confusion pour ceux qui se fient en vous.

Maintenant, nous vous suivons de tout notre cœur, nous vous craignons et nous cherchons votre visage.

Ne nous confondez pas, mais traitez-nous selon votre douceur, et selon l'abondance de votre miséricorde.

Délivrez-nous par vos prodiges, et donnez, Seigneur, gloire à votre nom.
Qu'ils soient confondus tous ceux qui maltraitent vos serviteurs, couverts de honte par la perte de toute leur puissance, et que leur force soit brisée,
qu'ils sachent que vous êtes le Seigneur, le seul Dieu, et le glorieux souverain de toute la terre! "

Cependant les serviteurs de roi qui avaient jeté ces trois hommes dans la fournaise, ne cessaient de la chauffer avec du naphte, de l'étoupe, de la poix et des sarments.
La flamme s'élevait quarante-neuf coudées au-dessus de la fournaise;
et, s'étant élancée, elle brûla les Chaldéens qu'elle rencontra près de la fournaise.

Mais l'ange du Seigneur était descendu dans la fournaise avec Azarias et ses compagnons, et il écartait de la fournaise la flamme de feu.
Et il rendit le milieu de la fournaise tel que si un vent de rosée y avait soufflé: et le feu ne les toucha même pas, il ne les blessa point et ne leur causa point le moindre mal.

Alors ces trois hommes, comme d'une seule bouche, louaient, glorifiaient et bénissaient Dieu dans la fournaise, en disant:

Vous êtes béni, Seigneur, Dieu de nos pères, digne d'être loué, glorifié et exalté à jamais. Béni est votre nom saint et glorieux, digne de suprême louange et exaltation à tout jamais.

Vous êtes béni dans le temple de votre sainte gloire, digne de suprême louange et gloire à jamais.

Vous élus béni sur le trône de votre royaume, digne de suprême louange et exaltation à jamais.

Vous êtes béni, vous dont le regard pénètre les abîmes, et qui êtes assis sur les Chérubins, digne de suprême louange et exaltation à jamais.

Vous êtes béni au firmament du ciel, digne de louange et de gloire à jamais.
Bénissez toutes le Seigneur, œuvres du Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Anges du Seigneur, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
Cieux, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Eaux et tout ce qui est au-dessus des cieux, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Puissances du Seigneur, bénissez toutes le Seigneur; louez-le, et exaltez-le à jamais.

Soleil et lune, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Astres du ciel, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Pluies et rosées, bénissez toutes le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
Vents que Dieu déchaîne, bénissez tous le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Feux et chaleurs, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Froid et chaleur, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Rosées et givres, bénissez le Seigneur louez-le et exaltez-le à jamais.

Gelées et frimas, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Glaces et neiges, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Nuits et jours, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Éclairs et sombres nuages, bénissez le Seigneur! louez-le et exaltez-le à jamais.

Que la terre bénisse le Seigneur; qu'elle le loue et l'exalte à jamais!

Montagnes et collines, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Plantes qui croissez sur la terre, bénissez toutes le Seigneur; Louez-le et exaltez-le à jamais.

Fontaines, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Mers et fleuves, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Monstres et tout ce qui s'agite dans les eaux, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Oiseaux du ciel, bénissez tous le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Bêtes sauvages et troupeaux, bénissez tous le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Enfants des hommes, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Qu'Israël bénisse le Seigneur; qu'il le loue et l'exalte à jamais!

Prêtres du Seigneur, bénissez le Seigneur; Louez-Ie et exaltez-le à jamais.

Serviteurs du Seigneur, bénissez le Seigneur louez-le et exaltez-le à jamais.

Esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.

Ananias, Azarias et Misaël, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-Ie à jamais. Car il nous à tirés du schéol, et délivrés de la puissance de la mort; il nous à sauvés du milieu de la fournaise de flamme brûlante, et tirés du milieu du feu.

Célébrez le Seigneur, car il est bon, car sa miséricorde dure à jamais.

Vous tous, hommes pieux, bénissez le Seigneur, le Dieu des dieux; louez-le et célébrez-le, car sa miséricorde dure à jamais.

Alors le roi Nabuchodonosor fut dans la stupeur et se leva précipitamment. Il prit la parole et dit à ses conseillers " N'avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés?" Ils répondirent et dirent au roi: "Certainement, ô roi! "
Il reprit et dit: "Eh bien, moi, je vois quatre hommes sans liens, marchant au milieu du feu et n'ayant aucun mal; l'aspect du quatrième ressemble à celui d'un fils des dieux. "

Puis Nabuchodonosor s'approcha de la porte de la fournaise de feu ardent; il prit la parole et dit: " Sidrac, Misac et Abdénago, serviteurs du Dieu Très- Haut, sortez et venez! " Alors Sidrac, Misac et Abdénago sortirent du milieu du feu.
Les satrapes, les intendants, les gouverneurs et les conseillers du roi, s'étant rassemblés, regardèrent ces hommes et virent que le feu n'avait eu aucun pouvoir sur leur corps, que les cheveux de leur tète n'avaient pas été brûlés, que leurs tuniques n'avaient pas subi de changement et qu'elles n'avaient pas l'odeur du feu.
Nabuchodonosor prit la parole et dit: " Béni soit le Dieu de Sidrac, de Misac et d'Abdénago, lequel a envoyé son ange et délivré ses serviteurs qui se sont confiés en lui, qui ont transgressé l'ordre du roi et livré leur corps, pour ne servir et adorer aucun dieu sinon leur Dieu.
Ordre est donné de ma part que tout homme, à quelque peuple, nation ou langue qu'il appartienne, qui parlera mal du Dieu de Sidrac, de Misac et d'Abnénago sera coupé en morceaux et sa maison sera réduite en cloaque, parce qu'il n'y a pas d'autre dieu qui puisse sauver de la sorte.
Alors le roi fit prospérer Sidrac, Misac et Abdénago, dans la province de Babylone.
" Le roi Nabuchodonosor à tous les peuples, nations et langues qui habitent sur toute la terre: la paix vous soit donnée en abondance!

Il m'a paru bon de faire connaître les signes et les prodiges que le Dieu Très- Haut a opérés envers moi.

Que ses signes sont grands et que ses prodiges sont puissants! son règne est un règne éternel et sa domination subsiste d'âge en âge.

bible.catholique.org/livre-de-daniel/4857-chapitre-3