Clicks969
Miles - Christi
14

Christophe Barbier: Les non-vaccinés vivront en confinement perpétuel

Nous vous parlons depuis quelques temps du passeport de vaccination sans lequel vous ne pourriez plus rien faire. Et malheureusement tout indique que nous avions vu juste. Les compagnies aériennes ne sont qu’une étape du plan de vaccination global obligatoire et de la dictature climato/sanitaire (Grand Reset pour les initiés) voulue par le Forum économique mondial et la haute finance internationale qui se cache derrière. Par la suite, et selon la stratégie des petits pas, différents accès vous seront interdits sans le fameux sésame de vaccination. Ce seront d’abord les hôpitaux, puis les administrations, après les banques, les cinémas, bases de loisir, magasins, sorties, voyages de plus de 100 kilomètres, et travail etc.

Source: patriote.info/…omique-mondial-et-rockefeller/

Trouvé dans:
adoratioiesuchristi.blogspot.com/…commonpass-vaccin-ou-rien.html -
adoratioiesuchristi.blogspot.com/…s-aeriennes-preferent-les.html

Le but n’est pas de protéger la société, même le PDG de Pfizer ne croit pas en sa propre solution miracle, le but est de vous contrôler sur tous les aspects de votre vie, de vous faire plier et ramper tel un esclave. A la fin de l’instauration de cette dictature, «sans visage» pour reprendre l’expression d’Hollande, sans vaccin vous vous retrouverez exclu de la société «Startup Nation» souhaitée par la haute finance internationale et dont le pantin pour le secteur France n’est autre que Macron, ex employé Rothschild, déniché par Attali et Minc. Et si vous pensez que je délire, écoutez Barbier, il est en pointe de la propagande de ce programme et vous en parle probablement mieux que moi:

twitter.com/…_jb/status/1326587212817985541


Ne croyez pas que cet homme est automoteur et réfléchit aux sujets qu’il expose, il n’est qu’un exécutant et suit une feuille de route qui lui a été transmise par les autorités. Que peut-on faire ? Refuser massivement la vaccination obligatoire mais pour cela il faut que nous soyons très nombreux à connaitre le plan de ces élites illégitimes. C’est une guerre de l’information, et nous devons la gagner coûte que coûte.

Les compagnies aériennes préfèrent les « passeports de santé numériques » aux quarantaines alors que les fermetures de Covid continuent de paralyser l’industrie. Trois groupes commerciaux aériens demandent l’adoption de passeports de santé numériques comme le CommonPass soutenu par le Forum économique mondial et Rockefeller, en remplacement des quarantaines et des fermetures de frontières qui ont réduit leurs profits.

Oneworld, Star Alliance et SkyTeam – trois des plus grands groupes de transport aérien mondiaux qui représentent ensemble 60 % de la capacité mondiale de transport aérien de passagers – ont publié mercredi une déclaration faisant l’éloge des applications de pré-dédouanement sanitaire basées sur les téléphones intelligents comme le CommonPass, exhortant les gouvernements à mettre en veilleuse l' »instrument contondant » des quarantaines et des fermetures et à adopter à la place une technologie de santé numérique intrusive.

Les compagnies aériennes ont cité les récents tests du CommonPass, qui prétend offrir une norme internationale fiable pour documenter la conformité d’un passager aux règlements sanitaires Covid-19, ainsi qu’un récent rapport de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) dans leur plaidoyer pour que les gouvernements rouvrent les frontières fermées et réduisent les quarantaines obligatoires à l’arrivée pour les voyageurs qui ont installé l’application.

« Un protocole solide pour les tests démontrera… que le transport aérien n’est pas une cause matérielle d’infection et ouvrira la voie à un cadre de confiance entre les nations », a déclaré le PDG de Star Alliance, Jeffrey Goh, dans une déclaration commune publiée par les trois groupes mercredi.

CommonPass – la seule application citée nommément dans la déclaration – vise à permettre aux voyageurs de contourner la période de quarantaine obligatoire de nombreux pays en certifiant qu’ils sont en bonne santé avant de monter à bord de l’avion grâce à des mesures de dépistage convenues au niveau international. Une fois qu’un vaccin contre le nouveau coronavirus est disponible, l’application certifiera également qu’un voyageur l’a reçu. Les voyages à l’arrivée dans les pays qui imposent aux nouveaux arrivants une quarantaine de deux semaines ont diminué presque autant que les voyages dans les pays dont les frontières sont fermées, selon les statistiques de l’Association internationale du transport aérien (IATA) recueillies entre janvier et mai.

Les PDG des compagnies aériennes semblent avoir placé leurs espoirs dans l’idée que les voyageurs du monde entier sont si fous après des interdictions de voyage pouvant aller jusqu’à dix mois qu’ils sauteront volontiers dans ce dernier cerceau orwellien en échange d’une chance de reprendre le ciel. « Avec les restrictions de voyage étendues créant beaucoup d’incertitude pour les clients, les tests peuvent jouer un rôle en permettant la reprise des voyages en toute sécurité », a déclaré le PDG de OneWorld, Rob Gurney, dans la déclaration commune, suggérant qu’une norme « cohérente, évolutive et rentable » apporterait « clarté et confiance aux clients, aux compagnies aériennes et aux autres parties prenantes ».

Le CommonPass a été lancé en juillet par le Commons Project, le Forum économique mondial et la Fondation Rockefeller en partenariat avec « 350 dirigeants des secteurs public et privé de 52 pays », selon son site web, qui donne peu d’informations sur ses origines, si ce n’est qu’il a été fondé avec l’argent de la Fondation Rockefeller. L’objectif déclaré du projet est d' »aider à reconstruire la coopération internationale » alors que les pays s’apprêtent à rouvrir leurs frontières à la suite de la pandémie de Covid-19. De nombreux pays restent totalement ou partiellement fermés et les voyages internationaux ont diminué au compte-gouttes, mettant en péril 190 millions de moyens de subsistance et coûtant à l’économie mondiale la somme astronomique de 5,5 milliards de dollars, selon le World Travel and Tourism Council.

Bien que le CommonPass limite son champ d’application aux passeports et aux informations de santé, l’idée – une norme internationale de confiance pour le partage de ce qui serait autrement des informations privées – ressemble beaucoup au programme d’identité numérique des voyageurs connus du WEF, qui est antérieur au Covid-19. Il s’agit d’une identité numérique polyvalente qui combine les données de voyage et de santé du CommonPass avec des données financières, des relations sociales et, ce qui est peut-être le plus inquiétant, des informations comportementales. Bien que le WEF n’ait pas explicitement reconnu le chevauchement entre CommonPass et KTDI, il a admis qu’il « pilote actuellement des éléments du concept KTDI dans un contexte transfrontalier réel » et « s’engage avec des organisations internationales », notamment deux organismes mondiaux de normalisation des compagnies aériennes.

Le mois dernier, l’essai du CommonPass a suivi des volontaires de l’aéroport de Londres Heathrow à l’aéroport américain Newark Liberty. Londres a également dévoilé un site de test avant départ qui permet aux passagers se rendant à Hong Kong et en Italie de subir un test rapide de Covid-19 avant de s’enregistrer. Toutefois, les tests de diagnostic rapide se sont avérés encore moins précis que le test PCR « étalon-or », dont les experts ont reconnu qu’il était beaucoup trop sensible pour distinguer correctement les cas asymptomatiques capables de propager le virus des individus qui ne sont ni symptomatiques ni contagieux.
Miles - Christi
Buenos días. Les escribo para informarles que desde ayer no consigo iniciar sesión en mi cuenta en inglés: @Miles - Christi - English. Es la primera vez que me sucede esto. ¿Podrían verificar lo que sucede, por favor? Quedo a la espera de sus noticias. Desde ya, muchas gracias por su ayuda. Un cordial saludo en Cristo y María.
Miles - Christi
Buenos días. Les escribo para informarles que desde anteayer no consigo iniciar sesión en mi cuenta en inglés: @Miles - Christi - English. Es la primera vez que me sucede esto. ¿Podrían verificar lo que sucede, por favor? Quedo a la espera de sus noticias. Desde ya, muchas gracias por su ayuda. Un cordial saludo en Cristo y María.