fr.news
1591

Rapport sur les abus à Munich : Des réseaux homosexuels font la loi dans les diocèses allemands

Le rapport malhonnête sur les violences sexuelles cléricales de Munich a été assez honnête pour souligner avec "emphase" la "preuve d'une homosexualité prononcée" parmi les abuseurs (Renovatio.org, 21 janvier).

Il faut donc s'attaquer au "problème de l'homosexualité adulte parmi les membres du clergé". Le rapport trouve des preuves "en nombre considérable" d'une homosexualité prononcée parmi les clercs qui entretiennent des "contacts particulièrement étroits" entre eux, donnant l'impression de "réseaux étroitement soudés" qui se maintiennent jusqu'à des "postes importants" dans l'ordinariat.

La connaissance des tendances homosexuelles d'un collègue prêtre va de pair avec une "possibilité considérable d'influence" et un "potentiel de chantage". Ces réseaux homosexuels s'adonnent à "l'échange d'informations" pour favoriser "l'avancement professionnel", et "pour poursuivre leurs propres objectifs en vue d'un avancement professionnel." Ils sont donc - selon le rapport - une "cause importante" des tendances à la dissimulation.

Ceci est tout simplement "accepté" et "toléré" dans l'Église, en contradiction avec Sa loi [qui, de toute façon, n'est utilisée que pour réprimer les catholiques d'ancien rite] "en cas d'homosexualité reconnue, manifestée et également pratiquée".

Image: © Andrey Zhukov, CC BY-NC, #newsCovxrvfkiz

AveMaria44
🤮 🤮 🤮