Clicks10.1K
Kastriot
8
Exegese scientifique du Coran par le frère Bruno Bonnet-Eymard. L'exégèse du frère Bruno mérite réellement l'attention, car elle est sans précédent. Il y avait eu avant lui d'autres savants pour …More
Exegese scientifique du Coran par le frère Bruno Bonnet-Eymard.

L'exégèse du frère Bruno mérite réellement l'attention, car elle est sans précédent. Il y avait eu avant lui d'autres savants pour rechercher, dans le texte même du Coran, les racines syriaques qui pouvaient s'y trouver, mais personne encore n'avait encore entamé une traduction telle que la sienne.

Pour l'établir de manière véritablement scientifique, il décide de s'en tenir au texte initial du Coran, en éliminant d'abord la Sira, qui ne fut écrite qu'à partir de 150 ans plus tard et qui raconte la vie de Mahomet, mais selon lui, en prenant pour base le texte du Coran lui-même. Cette décision est importante, car le texte s'explique généralement par référence à la Sira, y compris pour les traductions.

De la même façon, la particularité de la langue arabe étant d'être "née" avec le Coran, ou plutôt avec la littérature qui en a suivi, car il n'existe en effet pas de littérature arabe auparavant, il va l'entreprendre à partir du texte initial, rédigé en quelques sortes en "proto-arabe", c'est à dire sans marque diacritique (puisque celles-ci ne viendront que bien plus tard), afin de retrouver le sens des mots par ses racines hébraïques, et araméo-syriaques.

Mettre de côté la Sira lui permet également de réfléchir au monde arabe d'avant le Coran. Décrit comme une terre païenne et polythéiste, l'Arabie de l'époque était selon lui largement judaïsée et christianisée, peuplée d'ariens, ce qui remet en cause les textes traditionnels autour de la naissance de l'islam et de son contexte. En outre, il existe des vestiges ainsi que des écrits anciens dans la région du Yémen et de Syrie, datant de cette époque, qui seraient assez proches de ce qui allait devenir l'arabe et qui seraient, aux dires du frère, des écrits chrétiens.

Tout cela servira de base à sa traduction, mais aussi à définir la personnalité de l'auteur du texte. Le nom de Mohamed signifierait tout simplement "Le bien-aimé" et ne serait en aucune façon un prénom. Selon le frère Bruno, l'auteur serait bien arabe, mais un arabe christianisé, et issu de l'arianisme, qui tente de réconcilier les juifs et les arabes autour d'un nouveau texte. Son éxégèse l'amènera à faire des recoupements historiques allant dans le sens de sa théorie.

A travers cette façon de traduire le Coran, par les langues araméennes et hébraïques, un nouvel aspect du texte apparaît, donnant un sens à des mots coraniques jusqu'alors restés inexpliqués par les traducteurs arabes, comme la fameuse abréviations "ALM". Elle serait issue des abréviations rabbiniques anciennes, et signifierait "Dieu des délivrances", ce qui semble attester d'une origine chrétienne encore largement mâtinée de judaïsme.

Le frère Bruno, qui écrivait tout cela avant 1997, sera rejoint par la suite. Christoph Luxenberg, philologue allemand, arrive indépendamment à la même conclusion que lui, en affirmant, dans un ouvrage paru en 2000, que "les sources du Coran proviendraient de l'adoption de lectionnaires syriaques destinés à évangéliser l'Arabie (citation de wikipédia)" ce qui est aussi, en gros, la thèse soutenu par le frère. Cela lui permet notamment de retraduire le mot "houri", ces fameuses vierges du paradis, pour trouver en traduction des... "raisins blancs". Selon Christoph Luxenberg, cette nouvelle approche permet de découvrir des sens nouveaux et plus profonds au texte, en se passant des textes tels que la Sira, justement...

Un autre érudit, le père Moussali, considère que l'islam est antérieur au Coran. Il fut l'inspirateur du livre "Le Messie et son prophète". Ce dernier livre, qui semble être le plus aboutit en ce qui concerne l'étude scientifique de l'islam, et qui est plus récent, arrive à la même conclusion que le frère Bruno concernant la Mecque : elle n'existait pas à l'époque de l'auteur du Coran. Ces conclusions s'appuient, comme pour le frère Bruno, en plus des études philologiques, sur des études archéologiques et historiques de la terre où est née le Coran.

Bien sûr l'exégèse du frère Bruno n'est pas sans arrière-pensées... mais son étude est sérieuse. Je ne me hasarderais pas à simplifier maladroitement les propos de frère Bruno Bonnet-Eymard, laissant le loisir au lecteur de visionner la vidéo de sa conférence. Elle est longue : plus de deux heures... A voir en plusieurs fois, si nécessaire...
Kastriot
@coeur percé
Merci beaucoup et que Dieu vous garde ...
coeur percé
Kastriot, je pourrais tenter de vous répondra mais peut-être serait-il mieux de damander à un prêtre pour une réponse plus claire et correspondant davantage au Magistère.
Tout d'abord, le "salut" évoqué peut tout simplement représenter le Christ qui devait être issue de la race de David et donc être Juif.
D'autre part, au vu des versets suivants
"Mais l'heure vient - et c'est maintenant - où les …More
Kastriot, je pourrais tenter de vous répondra mais peut-être serait-il mieux de damander à un prêtre pour une réponse plus claire et correspondant davantage au Magistère.
Tout d'abord, le "salut" évoqué peut tout simplement représenter le Christ qui devait être issue de la race de David et donc être Juif.
D'autre part, au vu des versets suivants
"Mais l'heure vient - et c'est maintenant - où les véritables adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car tels sont les adorateurs que cherche le Père.
Dieu est esprit, et ceux qui adorent, c'est en esprit et en vérité qu'ils doivent adorer."
On ne peut supposer qu'ils disent que les Juifs sont encore la seule source de Salut en particulier à cause de l'usage de cette expression "Mais l'heure vient" qui signifie la fin d'une situation que le Seigneur a énoncé précédemment. Et cela et encore confirmé par le verset précédent :
"Crois-moi, femme, l'heure vient où ce n'est ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. "
Les Samaritains étaient considérés comme étrangers parmi les Juifs. Ils vénéraient Dieu mais, selon certains, aussi quelques dieux païens (bien que de cela, je n'ai trouvé aucune trace certaine). Les Samaritains n'avaient donc pas hérités de toute la tradition juive ils ne connaissaient donc pas aussi bien Dieu que les Juifs et leur peuple n'avait pas eu une affinité aussi grande. c'est donc les Juifs qui détenait les plus grandes connaissances à cette époque sur Dieu et donc eux qui disposait du plus grands nombres d'éléments pouvant conduire au Salut.
Cependant, avec la venue du Christ, c'est la naissance d'une nouvelle alliance qui n'est pas établi seulement avec le peuple Juif mais avec l'humanité toute entière. La parole du Christ est le Salut et c'est désormais elle qu'il faut suivre.

J'espère que cela aura répondu à votre question.
Kastriot
@francis49100 et @florentis
Salut à vous, pouvez vous m'éclaircir un peu sur ce verset "Le Salut vient des Juifs" Jean 4,22.
Je n'ai jamais vraiment compris ce que cela veut dire merci beaucoup.
Et très bonne semaine sainte…
florentis
Oui, et la nouvelle du salut vient des Juifs, et le salut vient de Dieu !
francis49100
Merci Kastriot,

J'ai ete ensuite re-ecouter l'ensemble des conferences sur DayliMotion.
C'est une video remarquable qui cobfirme les théories de l' Abbé GALLEZ ... L'Islam est une hérésie judéo-nazaréenne ... Et donc pour moi n'est pas une religion !
Il n'y a que deux religions monothéistes : Les Chrétiens et le Les Juifs ... En n'oubliant pas que "Le Salut vient des Juifs" Jean 4,22.

MERCI …More
Merci Kastriot,

J'ai ete ensuite re-ecouter l'ensemble des conferences sur DayliMotion.
C'est une video remarquable qui cobfirme les théories de l' Abbé GALLEZ ... L'Islam est une hérésie judéo-nazaréenne ... Et donc pour moi n'est pas une religion !
Il n'y a que deux religions monothéistes : Les Chrétiens et le Les Juifs ... En n'oubliant pas que "Le Salut vient des Juifs" Jean 4,22.

MERCI ENCORE MILLE FOIS !

Francis.
Abondance
Un document d'une grande valeur.
Merci.
Kastriot
Si la vidéo bloque quelque part ???
Car j’aimerai vraiment la laisser entière et pas la couper en plusieurs morceaux, peut-être (des conseils à me donner pour le format peut être selon les connaisseurs du site svp)
Kastriot
Salut à tous, cette vidéo a-t-elle un problème ? Merci

J'espère qu'elle vous serra enrichissante…