Gloria.tv And Coronavirus: Huge Amount Of Traffic, Standstill in Donations
Clicks1.3K
fr.news
3

Les paroissiens poursuivent le diocèse pour récupérer un prêtre accusé de "molestation"

En été 2019, le père Eduard Perrone, 71 ans, curé de la paroisse Assumption Grotto à Détroit, a été accusé d'avoir " abusé " d'un "enfant de chœur ", il y a quarante ans. On l’a immédiatement suspendu.

L'accusateur du père Perrone souffre de problèmes mentaux. Il a changé plusieurs fois d'histoire, disant d'abord qu'il avait été "violé" et soutenant ensuite qu'il n'y avait eu que des "attouchements" et des "caresses".

Deux semaines plus tard, un toxicomane en convalescence, qui a fait de la prison pour vol, s'est présenté comme un autre "ancien enfant de choeur" de Perrone, l'accusant d'avoir "touché ses organes génitaux".

Perrone a nié ces deux allégations et a passé deux tests de détecteur de mensonges. Il a également nié connaître son deuxième accusateur.

Vingt de ses paroissiens poursuivent maintenant l'archevêché de Détroit pour 20 millions de dollars pour leur avoir causé une "détresse émotionnelle" en leur enlevant leur prêtre.

Dans la paroisse il y a quotidiennement des messes traditionnelles en latin, y compris les dimanches et les jours fériés.

L'avocat de Perrone, Christopher A. Kolomjec, un paroissien, déclare dans l’acte d’accusation que les responsables de l'église ont manipulé l'accusateur pour qu'il dise quelque chose de salace.

Les transcriptions d'interviews, reçues par le Detroit Free Press, montrent que c'est vrai :

"Vous devez décrire le fait", a expliqué un détective de l'archidiocèse à l'accusateur quatre jours avant le limogeage de Perrone, "Il faut que ce soit un pénis. Il faut que ce soit la main. Il doit s'agir de parties du corps, et vous devez nous dire qu'Eduard Perrone a fait cela. C'est tout. ... Et nous allons être sur le chemin de la paix."

L'accusateur de Perrone a déclaré que lors d'un voyage de camping, Perrone, alors âgé de 29 ans, lui et un autre adolsecent "ont dormi dans une toute petite tente, ce qui les a fait se toucher".

L'autre enfant de chœur était James Fortenberry, alors âgé de 17 ans, un infirmier de Huntsville/Alabama qui a déclaré au Free Press : "J'y étais présent. Il n'y a eu aucun abus là-bas".

Fortenberry a déclaré au journal qu'un détective du diocèse l'avait retrouvé et avait essayé de suggérer que lui aussi avait été maltraité par Perrone.

Cependant, Fortenberry est catégorique : "Je saurais certainement si j'ai avait été maltraité. Il n'y avait rien d'abusif dans notre relation".

Il pense que les enquêteurs ont manipulé son ami pour qu'il fasse de telles allégations, car ils ont essayé de faire la même chose chez lui.

Fortenberry a téléphoné à l'accusateur qui était son camarade de classe pour lui parler de l'enquête. L'accusateur lui a dit que c'était bizarre pour l’Abbé Perrone "de nous emmener tous les deux camper". Mais Fortenberry a répondu : "Il ne s'est rien passé."

L'accusateur a répondu : " Es-tu sûr ? Les gens me disent que des choses auraient pu arriver". Par conséquent, Fortenberry pense que Perrone est victime d'un coup monté.

Les enquêteurs ont interrogé quatre autres "enfants de chœur" de Perrone qui avaient l'âge de l'accusateur. Aucun d'entre eux n'a révélé avoir connaissance que Perrone abusait de mineurs.

Perrone a co-fondé en 2002 l'Opus Bono Sacerdotii, une association à but non lucratif qui soutient les prêtres confrontés à des allégations d'abus sexuels et à d'autres problèmes.

Il a qualifié les accusations de "terrible insulte à mon égard", ajoutant : "Pourquoi damnerais-je une âme, et la mienne, en commettant un crime comme celui-là ? "

Le prêtre est d'accord avec ses paroissiens pour dire qu'il a été piégé parce qu'il était trop catholique. "Celui qui me cause des problèmes est l'archevêché de Detroit".

Les paroissiens de la Grotte de l'Assomption se sont vu interdire tout contact avec le père Perrone, qui a reçu l'ordre de s'habiller en laïc.
Aube de la Force
Il ne se passe pas un jour sans que les mutants de Vatican II s'acharnent à insulter le Christ dans ses serviteurs encore soucieux de l'héritage que nous a légué Notre Seigneur.
GChevalier
Sordide !
Gérard de Majella
Les Vaticanesques qui on une dent contre les Traditionalistes invente tout pour détruire ceux rester fidèles à la véritable Eglise Catholique , et comme la loi leurs permet de salir qui ils veulent ils y vont à fond , rien de mieux que cela pour tuer qu'elle qu'un , que Dieu nous préserve de la bande du Vatican d'aujourd'hui les monstres enfants de Jean XXIII .