dvdenise
Vision de Maria Valtorta du mardi 28 mars 1944

Ne vous dépouillez jamais de la protection de la prière

Marie dit :
"Je ne vais pas te parler longuement, parce que tu es bien lasse, ma pauvre fille. J'attire uniquement ton attention et celle des lecteurs sur l'habitude constante de Joseph et la mienne de donner toujours la première place à la prière. Sécheresse, hâte, chagrin, occupations c'…
More
Vision de Maria Valtorta du mardi 28 mars 1944

Ne vous dépouillez jamais de la protection de la prière

Marie dit :
"Je ne vais pas te parler longuement, parce que tu es bien lasse, ma pauvre fille. J'attire uniquement ton attention et celle des lecteurs sur l'habitude constante de Joseph et la mienne de donner toujours la première place à la prière. Sécheresse, hâte, chagrin, occupations c'était des choses qui n'empêchaient pas la prière, mais au contraire ils la favorisaient. Elle était toujours la reine de nos occupations, notre réconfort, notre lumière, notre espérance. Si aux heures de tristesse elle était le réconfort, aux heures heureuses elle devenait un chant. Mais elle était l'amie fidèle de notre âme. Elle nous détachait de la terre, de l'exil, elle nous tournait vers les hauteurs du Ciel, la Patrie.

Ce n'était pas seulement moi, qui portais Dieu en moi et qui n'avais qu'à regarder mon sein pour adorer le Saint des Saints, mais Joseph aussi se sentait uni à Dieu quand il priait, parce que notre prière était une adoration véritable de tout l'être qui se fondait en Dieu en l'adorant et recevant ensuite son embrassement.

Et regardez, moi qui portais l'Éternel, je ne me pensais pas dispensée de la fréquentation respectueuse du Temple. La sainteté la plus élevée ne dispense pas de se sentir un rien devant Dieu, et d'humilier ce néant, puisque Lui nous le permet, en un continuel hosanna à sa gloire.

Êtes-vous faibles, pauvres, pleins de défauts ? Invoquez la sainteté du Seigneur : "Saint, Saint, Saint !" Appelez-le, ce Saint béni, au secours de votre misère. Il viendra faire passer en vous sa sainteté. Êtes-vous saints et riches de mérites à ses yeux ? Invoquez également la sainteté du Seigneur. Cette sainteté infinie fera croître toujours plus la vôtre. Les anges, qui sont des êtres supérieurs aux faiblesses de l'humanité, ne cessent pas un instant de chanter leur "Sanctus" et leur beauté surnaturelle s'accroît à chaque invocation de la Sainteté de notre Dieu. Imitez les anges.

Ne vous dépouillez jamais de la protection de la prière, contre laquelle s'émoussent les armes de Satan, les malices du monde, les désirs de la chair et l'orgueil de l'esprit. Ne déposez jamais ces armes qui ouvrent le Ciel et en font pleuvoir grâces et bénédictions.

La terre a besoin d'un bain de prières pour se purifier des fautes qui attirent les châtiments de Dieu. Et, étant donné que les âmes de prière sont peu nombreuses, elles doivent prier beaucoup pour suppléer à la carence des autres. Il leur faut multiplier leurs prières vivantes pour faire le poids nécessaire à l'obtention de la grâce, Des prières vivantes elles le seront quand elles auront leur source dans l'amour et le sacrifice.

Et que toi, ma fille, tu souffres car d’est une chose excellente que ta souffrance unie à la mienne et celle de mon Jésus, elle est agréable à Dieu et méritoire. Il m’est si cher ton amour de compatissant. Mais veux-tu me donner un baiser ? Embrasse les plaies de mon Fils : Mets-leur le baume de ton amour. J’ai ressenti en mon esprit la douleur des fouets et des épines, la torture des clous et de la croix. Mais je ressens également toutes les caresses données à mon Jésus. Ce sont autant de baisers qui me sont donnés. Et puis, viens. Je suis la Reine du Ciel, mais je suis toujours la Maman... »
Catholique et Français
Merci Notre-Dame !
montfort.kingeshop.com
+ Le Chapelet récité (téléchargement, images, Méthode montfortaine) +

Le 16 juillet 1251,
la Très Sainte Vierge apparut à saint Simon Stock,
tenant en ses mains le Scapulaire de l’Ordre du Carmel,

et lui dit :
« Reçois, mon cher fils, ce Scapulaire de ton Ordre,

comme le signe distinctif de ma Confrérie,
et la marque du privilège
que j’ai obtenu pour toi et les enfants du Carmel :
CELUI QUI …
More
+ Le Chapelet récité (téléchargement, images, Méthode montfortaine) +

Le 16 juillet 1251,
la Très Sainte Vierge apparut à saint Simon Stock,
tenant en ses mains le Scapulaire de l’Ordre du Carmel,

et lui dit :
« Reçois, mon cher fils, ce Scapulaire de ton Ordre,

comme le signe distinctif de ma Confrérie,
et la marque du privilège
que j’ai obtenu pour toi et les enfants du Carmel :
CELUI QUI MOURRA REVÊTU DE CET HABIT
SERA PRÉSERVÉ DES FEUX ÉTERNELS
 ;
c’est un signe de salut,
une sauvegarde dans les périls,
et le gage d’une paix et d’une protection spéciale
jusqu’à la fin des siècles. »
montfortajpm.blogspot.fr/…/Dieu-soit-beni-…