En 1937 le Cardinal Pacelli, futur Pape Pie XII, passa trois heures avec Marie-Julie et répète la formule du Dr Imbert-Gourbeyre: « pas de fraude à la Fraudais ».
---
certains thèmes prophétiques qui reviennent de manière régulière dans les locutions de la voyante tout au long de sa vie. Il est annoncé a maintes reprises que
la France et le monde seront châtiés pour les offenses contre Dieu …More
En 1937 le Cardinal Pacelli, futur Pape Pie XII, passa trois heures avec Marie-Julie et répète la formule du Dr Imbert-Gourbeyre: « pas de fraude à la Fraudais ».
---

certains thèmes prophétiques qui reviennent de manière régulière dans les locutions de la voyante tout au long de sa vie. Il est annoncé a maintes reprises que

la France et le monde seront châtiés pour les offenses contre Dieu dans un avenir plus ou moins lointain selon le comportement des hommes;
il y aura une série de grandes crises, dont une « grande révolution universelle », et le monde ressemblera à un mer rouge par endroits.
Devenue presqu’entièrement « mahomète » et sans religion – sauf en Bretagne, terre de la Vierge et Ste Anne, région qui fera fonction de refuge lors des troubles – la France sera dévastée par des invasions et la guerre civile, tout comme l’Italie.
Avec la permission divine (ici Marie-Julie rejoint la fameuse vision de Léon XIII à la même époque), Satan se déchaînera contre l’Eglise et la dévotion au Sacré-Coeur de Jésus.
On instaurera une fausse église (comme dans les révélations d’Anne-Catherine Emmerich) qui séduira même de nombreux évêques, et les vrais chrétiens seront cruellement persécutés dans une « Seconde Passion du Christ ».
Tout culminera par trois jours de ténèbres, après lesquels viendra la paix, le retour à la foi catholique et le « renouvellement de l’Univers entier ».
La France sera menée par un Roi donné par le Ciel, « Henri V de la Croix », « noble et digne fils de St Louis », allié du Pape.

» La France refuse toujours de revenir à Dieu. Le Divin Jésus s’adresse à nouveau à Son Père :

» Mon Père, c’est pour Moi une grande douleur de frapper… mon peuple… Mon Père, Mon Père, jetez vos regards sur la terre, c’est la France, la France que j’aime tant « .

La Très Sainte Vierge :

« Mon Fils bien-aimé. la France, je l’ai adoptée pour ma Fille, Je l’ai toujours protégée, elle était le Lys de mon Coeur … «

L’Archange Saint Michel :

« Seigneur, tous les damnés ont déserté l’enfer et semblent parcourir la France… pour jeter partout leur poison et leur venin… «

Notre-Seigneur répond :

« Saint Archange, c’est le temps de son règne, mais ce temps s’écoulera avec rapidité. Puis il rentrera dans les abîmes pour n’en plus sortir ; il sera enchaîné étroitement et ses chaînes ne se briseront jamais « .
(20 septembre 1877)

(St Michel): « Le Seigneur me charge de vous dire

à tous, cette parole : Tenez-vous prêts vaillants serviteurs de Dieu car le Divin Maître ne va pas tarder à venir premièrement dans sa Miséricorde, secondement dans sa juste colère et vengeance. Il veut que je dise cette parole à ses amis présents et j’ai fait mon devoir.

– Merci Saint Archange.

– Voilà cette épée que je délègue aux amis du Seigneur, voilà la mienne, elles se ressemblent, elles portent toutes les deux le cachet du Seigneur ; c’est le Nom de Jésus écrit sur la lame bien gravé. Chers amis du Seigneur, nous voilà donc sur le seuil de la Miséricorde et sur le seuil de la justice du Seigneur.

Voilà la porte que le Seigneur a réservé pour ses amis, voilà l’autre voie qui est celle des malheureux que le ciel menace de foudroyer de sa colère. […]

Ce mois qui s’écoule, puisque nous voilà à la fin, le Seigneur avait dit cette parole à Satan : » Tu ne bougeras pas, tu ne te montreras pas plus que moi par ta puissance, Je te tiens encore enchaîné. «

Saint Michel dit que Satan répondait au Seigneur : » Mes chaînes seront libres à la fin de ce mois, vous me laisserez la liberté et je vais entrer comme un grand conquérant d’abord dans le Royaume menacé qui périra. «

Le Seigneur lui dit alors :

– Il périra beaucoup, il en périra beaucoup mais beaucoup seront sauvés et auront un abri sous la Croix et dans mon Coeur.

A ces mots, Satan, blasphéma devant le Seigneur et lui jurait une haine plus que jamais infernale. Saint Michel dit que Satan vomissait sa rage devant Notre-Seigneur en lui disant :

– J’attaquerai l’Église, je renverserai la Croix, je diviserai le peuple, je déposera dans le coeur un grand affaiblissement de la foi et il y aura un grand reniement. Il finit par dire au Seigneur :

– Je deviendrai pour quelque temps, le Maître suprême de toutes choses, j’aurai tout sous mon empire, même votre temple et les vôtres tout entiers.

Saint Michel dit que Satan aura aussi une permission pour quelque temps de tout et qu’il règnera pleinement sur toutes choses que fait le bien, la foi, la religion, tout descendra dans le tombeau d’un deuil profond. Satan et les siens triompheront joyeusement mais après ce triomphe le Seigneur prendra le sien à son tour.

Il triomphera du mal et fera sortir du tombeau, l’Église ensevelie, la croix anéantie, les prières en apparence disparues, tout le peuple consterné sous l’empire des massacres mais le Seigneur fera sortir le soleil qui console après qu’il aura été obscurci.
(29 septembre 1880)

« Il y aura trois jours de ténèbres physiques. Pendant trois jours moins une nuit, il y aura une nuit continuelle. Les cierges de cire bénits pourront seuls donner de la lumière en cette terrible obscurité : un seul suffira pour les trois jours, mais dans les maisons des impies, ils ne donneront aucune clarté. Pendant ces trois jours et deux nuits, les démons apparaîtront sous les formes les plus hideuses. Vous entendrez dans l’air les blasphèmes les plus horribles. Les éclairs pénétreront dans vos demeures, mais n’y éteindront pas les cierges ; ni le vent, ni la tempête ne pourront les éteindre. Des nuages rouges comme le sang parcourront le ciel. Les fracas du tonnerre ébranleront la terre. Des éclairs sinistres sillonneront les nues, dans une saison où ils ne se produisent jamais. (En hiver, fin mars ?) La terre sera remuée jusque dans ces fondements. La mer soulèvera des vagues mugissantes qui se répandront sur le continent (Raz-de-marée). Le sang coulera avec tant d’abondance que la terre deviendra un vaste cimetière. Les cadavres des impies et ceux des justes joncheront le sol. La famine sera grande. Tout sera bouleversé et les trois quarts des hommes périront. La crise éclatera subitement. Les châtiments seront communs au monde entier et se succéderont sans interruption. » (4 janvier 1884)
wordpress.com

En 1937 le Cardinal Pacelli, futur Pape Pie XII, passa trois heures avec Marie-Julie et répète la …

En 1937 le Cardinal Pacelli, futur Pape Pie XII, passa trois heures avec Marie-Julie et répète la …