Clicks1.5K
fr.news
3

Un prêtre à problèmes se protège avec des accusations d'abus aléatoires

Le père Nicodème Mekongo, curé de Peseux, en Suisse, a provoqué un grand tumulte en accusant un "climat homoérotique" dans une paroisse de Vevey où il a été stagiaire et assistant en 2008-2011.

Il a informé l'évêque fribourgeois Charles Morerod qu'il était "harcelé" dans cette paroisse. L'évêque a dit à Mekongo d'alerter la police, mais Mekongo a refusé, alors l'évêque l'a fait, mais la police n'a pas poursuivi l'affaire.

Sans aucune preuve, Mekongo a également accusé au hasard l'évêque auxiliaire fribourgeois Alain de Raemi, ancien aumônier de la Garde suisse au Vatican, d'avoir une "relation homosexuelle" avec un autre prêtre.

L'accusateur a causé des problèmes dans chacune des trois paroisses où il a servi. Il est décrit comme autoritaire et colérique et comme créant des conflits partout où il a été.

Une enquête canonique est en cours contre lui. L'évêque Morerod a admis qu'il n'est "pas un cas facile". Mekongo a menacé d'attaquer physiquement le vicaire épiscopal et d'utiliser les médias contre le diocèse.

Selon ses paroissiens, Mekongo a un enfant. "Il est en couple avec la même femme africaine qu'il dit être sa cousine depuis des années. Et cette femme a un enfant. J'ai suggéré qu'il fasse un test de paternité. N[icodème] a refusé avec véhémence", a déclaré Morerod à kath.ch.

Néanmoins, les médias suisses anti-églises se sont empressés de reprendre l'affaire.

#newsDdkfdqcbru

Alex78
Ce démon est un infiltré
Bocage
Il est clair que ce prêtre ne travaille pas pour le Christ mais pour acceler la destruction de l'église catholique 🤫 - 🤫 🤫
GChevalier
Une marmelade conciliaire sans intérêt puisque c'est comme ça depuis Vatican II, et donc, on est habitué !