Clicks211
GChevalier
4
jili22
Ya la faucille... Où est le marteau ???... ahhhhhh, il est là !
crocodile
Y a le combat pour la liberté "courage, on les aura"
EMBO Médecine moléculaire, e14122, 2021
La pandémie dévastatrice due au SRAS‐CoV‐2 et l'émergence de variantes antigéniques qui compromettent l'efficacité des vaccins actuels créent un besoin urgent d'une compréhension globale de la physiopathologie du COVID‐19, y compris la contribution de l'inflammation à la maladie. Cela justifie …More
Y a le combat pour la liberté "courage, on les aura"
EMBO Médecine moléculaire, e14122, 2021
La pandémie dévastatrice due au SRAS‐CoV‐2 et l'émergence de variantes antigéniques qui compromettent l'efficacité des vaccins actuels créent un besoin urgent d'une compréhension globale de la physiopathologie du COVID‐19, y compris la contribution de l'inflammation à la maladie. Cela justifie également la recherche de médicaments immunomodulateurs qui pourraient améliorer l'issue de la maladie. Ici, nous montrons que des doses standard d'ivermectine (IVM), un médicament antiparasitaire doté d'activités immunomodulatrices potentielles via la voie anti-inflammatoire cholinergique, prévient la détérioration clinique, réduit le déficit olfactif et limite l'inflammation des voies respiratoires supérieures et inférieures dans le SRAS.
crocodile
*ls ont perdu une bataille...* , *Le coup de bluff de Macron*
Une bonne nouvelle : L'ivermectine est désormais scientifiquement reconnu comme médicament efficace, en prophylaxie et pour le traitement de Covid-19 par des chercheuses de l'institut Pasteur en France. Les résultats de leurs études ont été publiés dans la revue EMBO Molecular Médecine le 12 juillet 2021, c'est donc récent. Une …More
*ls ont perdu une bataille...* , *Le coup de bluff de Macron*
Une bonne nouvelle : L'ivermectine est désormais scientifiquement reconnu comme médicament efficace, en prophylaxie et pour le traitement de Covid-19 par des chercheuses de l'institut Pasteur en France. Les résultats de leurs études ont été publiés dans la revue EMBO Molecular Médecine le 12 juillet 2021, c'est donc récent. Une analyse des résultats d'autres recherches publiée dans l'American journal of Therapeutics appelle durement, preuves à l'appui, à passer outre les directives des agences sanitaires et à inclure L'ivermectine dans la norme de traitement.
Le gouvernement de Macron était forcément au courant de ces récents résultats. Son intervention du 12 juillet dernier était un gros coup de bluff pour liquider le stock de vaccins qui a coûté une fortune aux contribuables. *Qui paiera l'addition du stock invendu de vaccins qu'il essaie de fourguer par la brutalité aux Français?* Pas étonnant, si les médias, les scientifiques faussaires et autres obligés de Big Pharma font très peu de publicité sur l'ivermectine, un antiparasitaire très connu et peu coûteux. Selon des scientifiques américains une seule dose de l'ivermectine est capable in vitro d'éradiquer tout le matériel génétique du SARS-Cov-2 en 48 heures. Plusieurs pays ont, depuis peu, déjà adopté ce médicament contre le Covid-19 avec des résultats très satisfaisants. Et le corpus des données cliniques et de connaissances scientifiques soutenant l'efficacité de l'ivermectine continue à s'enrichir. La crédibilité des autorités sanitaires est bien entamée.
Rapprochez-vous, au plus vite , de notre médecin traitant car plusieurs autres molécules font l'objet d' études actuellement pour arriver à bout du virus covid-19.Les médecins sont informés de l'évolution de ces recherches. Et la majorité d'entre eux demandent humblement qu'on les laisse faire leur job tranquillement pour venir à bout du virus. On les en a étrangement empêchés pendant des mois.
Aussi, il est important de savoir que les vaccins actuels contre le Covid-19 bénéficient d'une autorisation *provisoire* de mise sur le marché. Ils peuvent donc être retirés du marché à tout moment car contrairement à L'ivermectine leur innocuité n'est pas définitivement avérée. En cas d'accident sanitaire touchant les personnes actuellement vaccinées, la responsabilité des laboratoires ne sera point engagée et les clauses sont claires à ce sujet.
Il ne nous reste plus qu'à sommer nos gouvernants de mettre sans délai, à disposition des populations, des thérapies reconnues scientifiquement efficaces et peu coûteuses. Les citoyens ont le droit de choisir, en accord avec leurs médecins traitants le traitement qui leur convient contre le Covid-19.
*Notre droit de savoir
jili22
Attention à la faucille, ça coupe !