fr.news
1998

Victime de ses propres contradictions : Roche critique l'individualisme liturgique

Ni Jean-Paul II ni Benoît XVI n'auraient cherché à promouvoir la messe tridentine, a déclaré Mgr Arthur Roche, préfet de la Congrégation pour la Liturgie, à OmnesMag.com (9 mai).

Ils voulaient seulement "prendre soin des personnes qui ont une difficulté" avec le Novus Ordo, a-t-il affirmé, laissant entendre que, après Traditionis Custodes, lui et François ne se soucient pas de ces fidèles.

Au sujet de la liturgie, Roche a souligné que le libéralisme moderne et l'individualisme sont un défi pour l'Eglise : "Il est facile de penser à ma préférence personnelle, à un type spécifique de liturgie, à une expression particulière de la célébration, à ce prêtre plutôt qu'à cet autre prêtre ; mais cet individualisme n'est pas du caractère de l'Eglise."

NewLiturgicalMovement.org remarque que cette déclaration ne peut pas se référer au rite tridentin qui prend tant de soin à protéger les fidèles des préférences liturgiques du célébrant.

Il est donc évident que Roche - sans s'en rendre compte - a dénoncé le Novus Ordo où chaque prêtre invente son propre "type de liturgie".

#newsMlpecmtszq

AveMaria44
Effectivement nul désir de promouvoir la Sainte Messe, seulement une manœuvre pour faire venir les récalcitrants au NOM, or cela a échoué. Nous ne sommes pas dans une histoire de gout personnel, individuel, mais du seul rite qui rend réellement honneur à Dieu et qu'Il a Lui-même institué...