03:46
ChristusDeus
955
Les écoles hors contrat - Anne Coffinier. Les écoles hors contrat - Anne Coffinier pour CN MediaFR Présentation d'Anne Coffinier par elle-même : Mon nom est Anne Coffinier. Je suis la présidente …More
Les écoles hors contrat - Anne Coffinier.

Les écoles hors contrat - Anne Coffinier pour CN MediaFR

Présentation d'Anne Coffinier par elle-même :
Mon nom est Anne Coffinier. Je suis la présidente cofondatrice deCréer son école, que j'ai
lancée en 2004 avec d'autres parents jeunes professionnels, sous la forme d'une association loi 1901 à but non lucratif. Aujourd'hui, Créer son école travaille en liens étroits avec la Fondation pour l'école, que j'ai également contribué à créer en 2007/2008.
Mais voyons cela plus précisément et si vous avez des questions ou des idées à partager, n'hésitez pas à me contacter via anne-coffinier@creer-son-ecole.com.
Créer son école est un réseau de directeurs d'écoles indépendantes et d'experts ainsi qu'un site Internet.
Le site de Créer son école permet de mutualiser et de rendre accessible le savoir faire des créateurs et directeurs d'écoles indépendantes. Le but est d'aider les créateurs d'école à réussir à lancer et développer leur propre école. C'est aussi de contribuer à l'essor des écoles existantes.
Pour cela, Créer son école s'appuie sur un réseau de 8 juristes et de 40 directeurs d'école partenaires.
Depuis 2008, Créer son école travaille en étroite coopération avec la Fondation pour l'école, jeune fondation reconnue d'utilité publique dédiée au renouvellement de l'enseignement en France ( la Fondation pour l'école ). Cette fondation a été créée, à partir de l'expérience de Créer son école, dans le but d'apporter une réponse concrète aux trois grandes difficultés des écoles indépendantes que sont :
- le manque de professeurs de qualité : les professeurs excellents sont rares; le système de formation actuel n'en forme pas directement. Il faut donc créer une formation initiale pour les professeurs de demain et donner un solide complément de formation aux professeurs déjà en activité.
- le manque de moyens financiers des créateurs d'école
- le manque d'informations de l'opinion publique et même de l'Etat sur la formidable chance que représente pour tous l'essor d'écoles indépendantes de l'Education nationale.
L'association Créer son école travaille en lien étroit avec la Fondation pour l'école : alors que la Fondation pour l'école développe une action financière (soutien aux écoles libres), pédagogique (formation des instituteurs des écoles libres) et politique (promotion de la liberté et de la responsabilité scolaire), l'association Créer son école reste concentrée sur l'aide pratique et le conseil aux créateurs et développeurs d'école.

En savoir plus sur la fondatrice de Créer son école:
Ancienne élève de l'Ecole normale supérieure de la rue d'Ulm et de l'ENA, j'ai 36 ans, trois enfants.

L'éducation et l'instruction me passionnent, et je suis très attachée à la liberté d'enseignement (à savoir le libre choix des parents tout autant que la liberté pédagogique des professeurs).

Normalienne, je pensais enseigner dans l'Education nationale. Mais j'ai très vite constaté l'état déplorable dans lequel se trouvait le système public d'éducation. On voit d'ailleurs mal comment un monopole scolaire public gérant 900 000 enseignants de manière centralisée et uniforme pourrait respecter cette liberté qui est pourtant la condition d'existence d'un véritable Etat de droit.

Les écoles privées respectent un peu mieux la liberté d'enseignement. Pourtant, dans le privé sous contrat, je n'ai pas trouvé la liberté que je recherchais tant sur le plan pédagogique qu'organisationnel (pas de liberté de recrutement et de gestion du corps enseignant, obligation de respecter le programme et la pédagogie fixés par l'Education nationale, formation du corps enseignant quasiment identique à celle du public, recours aux mêmes manuels et aux mêmes horaires, même limitation du pouvoir de direction du chef d'établissement). De surcroît, comme l'Etat refuse de financer l'agrandissement des établissements sous contrat qui ont d'importantes listes d'attente, il y a une pénurie de places chaque année plus importante.

En revanche, les écoles entièrement libres, que ce soit au niveau primaire, secondaire et supérieur, me paraissent bien plus intéressantes. Ces structures sont tout à fait banales à l'étranger mais ne constituent pour l'heure qu'une avant-garde limitée en France (si l'on met de côté l'enseignement professionnel, technique et supérieur hors contrat, bien plus développé).

J'ai visité un grand nombre de ces écoles en France et à l'étranger et étudié leur fonctionnement et leurs résultats. L'expérience de la scolarisation de mes propres enfants et ceux de mes amis (qui ont connu le public, le privé sous ou hors contrat) a achevé de me convaincre que les écoles entièrement libres constituaient le meilleur cadre juridique pour l'éducation des enfants aujourd'hui en France.
J'ai fondé l'association Créer son école pour faire connaître largement ces "écoles de la liberté", aider les créateurs d'école à mener à bien leur projet et m'engager aux côtés des autres associations de défense de la liberté scolaire pour créer en …