shazam
Pieter Bruegel l’Ancien – La Parabole des aveugles – 1568
« Au-delà de sa symbolique de « la chute », la parabole des aveugles de Bruegel, recense la plupart des affections pouvant toucher les yeux : atrophie des globes oculaires, glaucome, ou encore ulcération de la cornée.

Antoine van Dyck – Le Christ guérissant le paralytique – 1619
« Antoine van Dyck n’avait pas vingt ans quand il peignit …More
Pieter Bruegel l’Ancien – La Parabole des aveugles – 1568
« Au-delà de sa symbolique de « la chute », la parabole des aveugles de Bruegel, recense la plupart des affections pouvant toucher les yeux : atrophie des globes oculaires, glaucome, ou encore ulcération de la cornée.

Antoine van Dyck – Le Christ guérissant le paralytique – 1619
« Antoine van Dyck n’avait pas vingt ans quand il peignit son Christ guérissant le paralytique. Ici le Messie ne se contente pas de remettre debout un malheureux, il le sort de l’enfer pour l’envoyer vers la lumière. (Note : vers LA Lumière)

Hélène Schjerfbeck – La Convalescente – 1888
Quand à la géniale Hélène Schjerfbeck, sa Convalescente est une promesse de renouveau avec cette jeune pousse qu’elle tient dans la main. Le nom initial de la toile était d’ailleurs : Première verdure.

Jules Trayer – Le Baiser - 1858
Jules Trayer s’y entendait pour faire pleurer dans les chaumières. Quoi de plus réconfortant qu’un baiser sur le front quand on est malade ?... et quoi de plus héroïque quand on ne sait pas si l’on est contagieux ?