fr.news
1646

Quand l'âne voit ce que le prophète ignore

Le professeur Joseph Seifert, un philosophe licencié par l'archevêque de Grenade suite à sa critique scientifique d'Amoris Laetitia, a répété son plaidoyer au pape François pour une réponse à la …More
Le professeur Joseph Seifert, un philosophe licencié par l'archevêque de Grenade suite à sa critique scientifique d'Amoris Laetitia, a répété son plaidoyer au pape François pour une réponse à la question de savoir s'il nie l'existence d'actes qui sont intrinsèquement mauvais.
Seifert expliquait le 5 octobre dans First Things : "Je fais cela car je professe une foi dont les Écritures nous apprennent que parfois un âne peut voir quelque chose que le prophète ne parvient pas à voir. Si alors le prophète frappe l'âne que Dieu lui a envoyé, il recevra la réprimande sévère que Dieu a donnée au prophète par son ange."
#newsWtxrdnvsbw
GChevalier
En clair, l'âne c'est Seifert, et le prophète Balaam, François. Or nous savons comment a terminé Balaam. Or François n'attend que cela pour pouvoir faire un saut de qualité, mais je n'en dis pas plus. Que celui qui peut comprendre comprenne. hi-han ! lol