Clicks260
religions
Noël ! Bonne Nouvelle ! Rédemption 5. avec sous-titre français disponible pour malentendants et transcription. REDEMPTION 5/9 Noël, bonne nouvelle ! La Création du monde est une oeuvre de pure …More
Noël ! Bonne Nouvelle ! Rédemption 5.
avec sous-titre français disponible pour malentendants et transcription.

REDEMPTION 5/9
Noël, bonne nouvelle !
La Création du monde est une oeuvre de pure gratuité de l'amour divin et l'oeuvre du salut du monde est une oeuvre de pure gratuité de l'amour divin. La création elle-même et la providence qui la conduit sont ordonnés dans cette perspective de la miséricorde qui est le don le plus total que Dieu pouvait faire de Lui-même à la créature, non pas seulement néant, mais pire que le néant à cause du péché, lequel est détruit dans le triomphe total de l'infinie miséricorde du Christ rédempteur. Cette oeuvre de pardon, de miséricorde, ne lèse pas la justice, car elle est pleinement satisfaite par l'oeuvre du Christ, un peu comme un ami qui verrait son ami en prison et qui paierait la caution pour sa libération, de même le Christ a accepté librement de souffrir et de mourir à cause de nos péchés afin de pouvoir les détruire dans Son pardon et ainsi mettre sur le plateau de la balance de la justice divine le poids de son sacrifice volontaire, qui fasse contre-poids et permette le rachat de l'humanité pécheresse.Nous trouvons cette oeuvre de la miséricorde déjà préparée dans l'Ancien Testament. Par exemple dans le Deutéronome 4.31, le Seigneur dit :"Car YAHWEH, ton Dieu est un Dieu miséricordieux" ou Jérémie 3.12 : "Car Je suis miséricordieux, Oracle du Seigneur" ou encore Ecclésiastique chapitre 2, verset 11 : "Car le Seigneur est compatissant et miséricordieux".Dans le Nouveau Testament, où se révèle en plénitude cette oeuvre de la miséricorde, qui est la perspective dans laquelle Dieu a créé le monde, nous lisons dans l’épître aux Ephésiens: 2.4,7 ceci :"Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont Il nous a aimés, alors que nous étions morts, par suite de nos péchés, nous a fait revivre avec le Christ et nous a fait asseoir dans les Cieux, dans le Christ Jésus. Il a voulu par là démontrer, dans les siècles à venir, l'extraordinaire richesse de Sa grâce, par Sa bonté pour nous, dans le Christ Jésus"Dans la première épître de Saint Jean: 4.9,10 : "En ceci s'est manifesté l'amour de Dieu pour nous. Dieu a envoyé Son fils unique dans le monde, afin que nous vivions par Lui. "... En ceci consiste Son amour, ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu, c'est Lui qui nous a aimé et qui a envoyé Son Fils en victime d'expiation et de propitiation pour nos péchés".Toute l'histoire du monde est la préparation à la manifestation de la miséricorde de Dieu. Le péché a permis à l'amour de montrer toute sa mesure ; le déploiement du péché a permis le déploiement de la miséricorde. Saint Paul écrit en Rom: 5,20 : "Là où le péché a abondé, la grâce a surabondé" ! En fait l'histoire sainte du monde c'est le mystère de l'amour plus fort que la haine, de la miséricorde plus forte que le péché. Le péché a été l'occasion pour Dieu de manifester une plus grande gratuité de Son amour. Dieu nous aime en dépit de notre péché et au-delà de notre péché qui est totalement, par une surabondance d'amour, détruit.Le monde existe depuis toujours, soutenu par la miséricorde dans laquelle il est appelé à se dépasser. Le monde, s'il a pu être créé avec toutes ses déficiences à venir avec le poids horrible du péché, c'est parce que ceci peut être assumé et dépassé dans la miséricorde. Le Coeur de Jésus contient toute chose et tous les êtres. Il nous contient avec nos vies, notre histoire, notre destinée, nos prières et notre péché et il condense et diffuse quelque chose que nous ne pouvons pas comprendre et dont cependant nous vivons, qui est un amour infini, un amour éternel. Dieu nous aimait, avant même que nous existions. Si donc on ne comprend pas que le monde a été créé et continue à être gouverné par Dieu, non pas comme l'imagine l'islam dans une perspective d'innocence et de justice, mais de péché et de miséricorde, alors l'on ne peut rien comprendre à la lecture de l'Evangile. Si l'on entre dans la lecture de l'Evangile, ou même si l'on se tient devant Dieu avec des revendications de droit et de justice, on ne peut rien comprendre à l'existence du monde tel qu'il est et le projet de Dieu de nous faire partager Sa miséricorde.Jésus a dit qu'Il est venu non pas pour les justes, mais pour les pécheurs (Luc:5.32). Parce qu'il n'y a pas de justes devant Dieu, nous sommes tous pécheurs, nous avons tous besoin d'être sauvés. Et il n'y a pas plus perdu que celui qui ne sait pas qu'il est perdu.Dans l'Evangile, Jésus nous dit que les prostituées et les escrocs arriveront avant les pieuses gens au Ciel, les escrocs qui se seront convertis, qui auront demandé pardon à Dieu, qui auront connu cette profondeur de l'amour de Dieu pour eux. Il arriveront avant les justes parce que les justes ne peuvent pas aller au Ciel, il n'y a que les pécheurs sauvés qui vont au Ciel.On ne peut rien comprendre à la lecture de l'Evangile, où Jésus nous dit que les derniers seront les premiers, ou les ouvriers de la dernière heure reçoivent autant que les premiers, où ce sont ces pécheurs qui deviennent ses apôtres, où la femme adultère, la Samaritaine, le bon larron qui reçoivent le Paradis. On ne peut pas entrer dans la perspective de la volonté de Dieu si l'on ne comprend pas que le monde est créé dans une perspective de péché et de miséricorde et non pas d’innocence et de justice.Nous sommes appelés à recevoir la miséricorde, à en vivre, pour pouvoir la donner à notre tour."Bienheureux les miséricordieux, ils obtiendront miséricorde"