Clicks115
religions
Baptême Et Vie Spirituelle avec sous-titrage français disponible pour malentendants et transcription. Loué soit Jésus-Christ, Sa paix soit avec vous ! Être baptisé, c'est être uni à la mort et à la …More
Baptême Et Vie Spirituelle
avec sous-titrage français disponible pour malentendants et transcription.

Loué soit Jésus-Christ, Sa paix soit avec vous ! Être baptisé, c'est être uni à la mort et à la résurrection de Jésus-Christ.
C'est passer avec Lui de cette vie humaine dominée par le péché et vouée à la mort éternelle... à une vie nouvelle
celle des enfants de Dieu, donnée par Dieu fait homme pour que les hommes deviennent Dieu. Jésus-Christ, dans l'évangile de Luc
chapitre 9 verset 23 (Lc 9.23) dit: "Si quelqu'un veut être Mon disciple, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix chaque jour
et qu'il me suive. Suivre le Christ est un chemin de croix, de mort à soi-même, saint Paul, 1 Corinthiens 15, 31
disait: "Chaque jour, je meurs." Cette suite du Christ, qui est donc une mort à soi-même, chaque jour prendre sa croix,
se distingue en plusieurs étapes. Traditionnellement identifiées avec celle des commençants, des progressants, et des parfaits:
laquelle nous donne d'achever sur terre notre purgatoire. Ou encore avec la voie purgative par laquelle nous nous purifions
de tout ce qui est en nous lien avec le péché, tout ce qui nous porte au péché. Ensuite, la voie illuminative par laquelle
nous nous connaissons nous-mêmes et connaissons Dieu. Et la voie unitive, par laquelle enfin nous sommes unis à Dieu et
transformé en Lui. Il est question donc de mourir; de passer par des nuits pour l'âme, la nuit des sens et la nuit de l'esprit.
Dans un premier temps, l'âme doit donc renoncer à s'investir dans ses sens pour y trouver sa joie et sa vie. Elle doit renoncer
à l'amour des créatures car elle est partie à la recherche de la vie même de Dieu. Et Dieu n'est pas une créature.
Et beaucoup d'âmes n'arrivent pas à passer ce stade parce que elles n'arrivent pas à renoncer à leur amour des créatures.
Pour trouver le Créateur, il faut renoncer aux créatures. Jésus dit dans l'évangile de Luc au chapitre 13, verset 24 (Lc 13.24):

"Luttez pour entrer par la porte petite et étroite, car beaucoup chercheront à entrer et peut y réussiront."

S'il y a peu de contemplatifs, c'est parce qu'il y a peu d'âmes qui arrivent à renoncer à l'amour des créatures,
à la recherche de satisfactions sensibles, alors elles cherchent des distractions et en arrivent même à abandonner la piété
et leur propre salut. Dans cette phase où l'âme meure donc à sa vie sensible, renonce à chercher sa joie et son bonheur
à travers des objets sensibles, des créatures, l'âme ne sait pas encore discerner la conduite de l'Esprit-Saint,
et donc vit dans une certaine obscurité: Elle ne se reconnaît plus elle-même. C'est un temps d'indécision, d'angoisse
et le démon en profite pour tendre ses pièges et détourner l'âme de Dieu. L'âme doit se rappeler qu'elle ne cherche que Dieu
et qu'elle ne doit s'appuyer que sur Dieu. Au point que Jésus dit dans l'évangile de Matthieu chapitre 5 verset 29;

"Si ta main t'entraine au péché, coupes-la. Il vaut mieux entrer manchot dans le Royaume des Cieux que d'être jeté
avec ses 2 mains en Enfer. Si ton oeil t'entraine au péché, arraches-le. Mieux vaut entrer borgne dans
le Royaume des Cieux que d'être jeté avec tes 2 yeux en Enfer. Et si ton pied t'entraine au péché, coupes-le.
Mieux vaut entrer estropié dans le Royaume des Cieux que d'être jeté avec tes 2 pieds en Enfer."

Peu d'âmes donc arrivent à se détacher entièrement de l'amour des créatures: non pas parce que les créatures sont mauvaises,
mais il faut se détacher de son propre amour pour les créatures, afin de pouvoir les aimer un jour comme Dieu les aime,
les aimer en Dieu, et parce que Dieu les aime. Et c'est alors et alors seulement que nous les aimerons bien;
que nous les aimerons en vérité.

Vient ensuite la voie illuminative, où là il s'agit de renoncer à la recherche de soi-même dans le service de Dieu;
de renoncer à la satisfaction que nous recevons par l'exercice naturel de nos facultés spirituelles.
Il est très facile tout en servant Dieu, de se rechercher soi-même. Il faut donc passer par cette voie illuminative,
où l'âme va voir ses propres imperfections, son incapacité fondamentale à servir Dieu. Et tout ce qui la détourne de Dieu.
C'est une phase d'angoisse parce que l'âme voit son néant, et c'est une vraie agonie: l'âme est remplie de tristesse
en prenant conscience de son incapacité fondamentale à servir Dieu, à aimer Dieu comme Dieu mérite d'être aimé!!!
Au début de la vie de foi, l'âme est aidé par la raison dans la recherche des motifs de croire. Et ensuite, la raison
s'exerce sur le donner de la foi. Mais vient un temps, où la foi doit persévérer tout seul, car Dieu est au-delà de la raison.
Et alors la foi doit persévérer selon son être propre de foi qui est d'être pur adhésion à son objet propre,
à son objet formel et son motif formel qui est la vérité divine se communique à nous par la révélation.
Au début de la vie et spirituelle, l'espérance est aidée elle aussi, par des ouvrages de spiritualité, par des méthodes
de prières, par des groupes, des mouvements, par des personnes. Mais vient un temps, où l'âme doit aussi se détacher
de tout cela parce que Dieu n'est pas une méthode de prière, Dieu n'est pas une spiritualité, Dieu est au-delà. Et donc, l'espérance doit doit persévérer selon son être propre d'espérance qui est d'être pure adhésion à son objet et
motif formels qui est la miséricorde divine se donnant à nous et qui notre seul secours. Au début la vie spirituelle,
la charité est aidée par les dons de Dieu, et les bienfaits que nous en recevons, par la bonté des créatures:
mais vient un temps où l'âme doit se détacher aussi de cela. Parce Dieu n'est pas ses créatures, ni la bonté des créatures.
Et donc, il faut que la charité persévère selon son être propre de charité qui est d'être pure adhésion à son objet
et motif formel qui est la bonté de Dieu aimé unique pour Lui-même, indépendamment des dons et des bienfaits que nous
recevons de Lui. C'est ainsi, en passant à travers toutes ces nuits, ces obscurités, ces morts; d'abord aux créatures
ensuite à soi-même, de façon plus en plus précise et spirituelle que l'âme va tout perdre de ce qui est créé pour renaître
dans la vie même de Dieu !!! Saint Paul dit, Hébreu 12.29: "Que notre Dieu est un Dieu, un feu consumant!!! "
Il faut accepter d'être totalement détruit, consumé par cet amour de Dieu qui nous fait renoncer à tout pour pouvoir
renaître nouveau dans une vie nouvelle; qui est celle même que le Christ nous donne, au prix de Sa mort sur la Croix.
Lorsque Moïse la première fois rencontrer Dieu, c'était (Exode 3.14), à travers un buisson ardent qui se consumait
sans se brûler. Et c'est une image de l'homme spirituel, une image du Christ, qui tout en étant homme porte
en Lui la vie de Dieu!!! Et de même, nous lorsque nous acceptons de suivre le Christ, nous acceptons de mourir à tout
ce qui n'est pas Dieu, d'une façon de plus en plus spirituelle, de plus en plus subtile, jusqu'à vraiment être capable
de se lâcher complètement avec joie, abandon, par pure foi, par pure charité dans une totale espérance à ce que Dieu
nous offre et qui est Sa Vie !!!
Bienheureux donc ceux qui restent fidèle jusqu'au bout à la foi et acceptent de suivre le Christ jusqu'à la mort
de la Croix. Ils pourront ainsi renaître à la Vie Éternelle... Amen.