Clicks578

Les limbes

Les limbes reçoivent les âmes des enfants morts avant d'avoir reçu le baptême. Les parents attendent trop longtemps et quand le malheur arrive, ils privent leur enfant mort non baptisé de ne …More
Les limbes reçoivent les âmes des enfants morts avant d'avoir reçu le baptême. Les parents attendent trop longtemps et quand le malheur arrive, ils privent leur enfant mort non baptisé de ne jamais pouvoir contempler dans l'éternité le bon Dieu.
Il manque un quelque chose, un élément harmonisant le tout.

Les enfants morts sans Baptême ont la tache du péché originel : ils sont donc privés de la vision béatifique et ne peuvent voir Dieu face à face.

Avant que Jésus réconcilie Dieu avec l'homme, les patriarches, les prophètes etc... étaient bien quelque part ? Alors pourquoi un endroit pour eux non pour ces enfants ? Une certitude, Jésus …More
Il manque un quelque chose, un élément harmonisant le tout.

Les enfants morts sans Baptême ont la tache du péché originel : ils sont donc privés de la vision béatifique et ne peuvent voir Dieu face à face.

Avant que Jésus réconcilie Dieu avec l'homme, les patriarches, les prophètes etc... étaient bien quelque part ? Alors pourquoi un endroit pour eux non pour ces enfants ? Une certitude, Jésus nous a tout mérité donc je confesse qu'il n'a pas pu les oublier dans sa miséricorde !

Le Credo :

Je crois en l'Esprit-Saint,
En la Sainte Eglise Catholique
En la Communion des Saints
En la rémission des péchés
En la vie Eternelle

Je crois en l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul eglise.catholique.fr/glossaire/bapteme/ pour le pardon des péchés.
J’attends la eglise.catholique.fr/glossaire/resurrection/ des morts, et la vie du monde à venir.
Amen

Ainsi soit-il
avecrux.avemaria
"Avant que Jésus réconcilie Dieu avec l'homme, les patriarches, les prophètes etc... étaient bien quelque part ?"
Ils étaient tous aux limbes et aux enfers, c'est pourquoi Jésus-Christ ressuscité vint les délivrer trois jours durant, tel que la Bible le narre.
Les juifs et les Témoins de Jéhovah qui sont un reliquat du judaïsme, croient encore que Jésus n'est pas Dieu ni le …More
avecrux.avemaria
"Avant que Jésus réconcilie Dieu avec l'homme, les patriarches, les prophètes etc... étaient bien quelque part ?"
Ils étaient tous aux limbes et aux enfers, c'est pourquoi Jésus-Christ ressuscité vint les délivrer trois jours durant, tel que la Bible le narre.
Les juifs et les Témoins de Jéhovah qui sont un reliquat du judaïsme, croient encore que Jésus n'est pas Dieu ni le Messie, et la mort reste pour eux la tombe d'amnésie en attente de la délivrance. Ils n'ont rien compris.
Thierry73
@Elie M. Merci pour cette précision tellement évidente qui fait chaud au coeur avant de s'endormir ! Jésus miséricordieux, mort sur la croix pour nos péchés, est la porte du Ciel !
Elie M.
Cette question a déjà été abordée sur gloria.tv, mais des fanatiques veulent absolument continuer à croire aux Limbes.
Voici la copie de la partie principale.

Il y a cinquante ans encore, il eut été très mal vu de mettre en question l'invention des limbes pour les enfants morts sans le baptême avant l'âge de sept ans. Cette invention résulte d'un jeu de raisonnements théologiques à l'envers, …More
Cette question a déjà été abordée sur gloria.tv, mais des fanatiques veulent absolument continuer à croire aux Limbes.
Voici la copie de la partie principale.

Il y a cinquante ans encore, il eut été très mal vu de mettre en question l'invention des limbes pour les enfants morts sans le baptême avant l'âge de sept ans. Cette invention résulte d'un jeu de raisonnements théologiques à l'envers, qui a pour point de départ : il ne se passe rien dans le mystère de la mort.
C'était un quasi-dogme des théologiens moralistes augustinistes qui ont pris le pouvoir dans l'Eglise latine au cours du 15e siècle. On meurt à un instant « t », et l'instant après, on se retrouve au Ciel, au purgatoire ou en Enfer, Dieu sait comment ! Il fallait croire cette absurdité sous peine d'avoir des ennuis avec les théologiens au pouvoir dans les universités.
Le raisonnement logique est très simple, et digne d'un enfant de dix ans : puisqu'on dit qu'il ne se passe rien dans le mystère de la mort, il faut avoir son billet pour le Ciel avant le « dernier instant » t. Le baptême fournit un tel billet, mais pour les non baptisés ?

S'ensuivent une série de raisonnements à l'envers, qui consistent tous à imaginer comment Dieu va subrepticement glisser un tel billet dans la poche de ceux qui sont supposés le « mériter ». D'où les grosses querelles entre Jésuites et Dominicains à propos du « mérite ». Passons sur ces stupidités qui oublient que c'est la rencontre de Jésus qui sauve et rien d'autre (il faut « passer par Lui » qui « est la Porte » pour « aller vers le Père », il n’y a pas d’autre chemin ni porte).

Et les enfants morts sans le baptême ?
Il s'agit des enfants morts avant 7 ans : le théologien a décidé qu'à 7 ans et 1 jour, l'enfant commence à « mériter » : il pose son premier acte moral qui sera bon (et qui lui vaudra un billet pour le Ciel) ou mauvais (qui lui vaudra l'Enfer).
Jusqu'à 6 ans et 364 jours, l'enfant ne peut mériter ni le Ciel ni l'Enfer, il n'a soi-disant pas assez de jugement pour poser un acte vraiment humain. S'il meurt, où le théologien va-t-il le mettre ? En toute logique, il aurait fallu inventer un lieu nouveau, en plus du Ciel, de l'Enfer, du Purgatoire et des Limbes des anciens (closed depuis le jour de l'Ascension). Cela aurait fait cinq lieux dans l'Au-delà. Un peu beaucoup, surtout que le Nouveau Testament ne dit rien de semblable.
Alors, le théologien a inventé que les enfants qui ne méritent rien se retrouvent dans la partie supérieure ou « limite » (Limbae) de l'Enfer, là où les démons oublient d'aller voir, sans doute parce qu'ils sont trop occupés à faire chauffer le feu de l'Enfer aux étages en dessous. Il n'y a pas à dire : les démons sont vraiment gentils et coopératifs avec les désirs des théologiens.
Voilà ce qu'il fallait croire (c'est même chez St Thomas d'Aquin).

Ces inepties volent en éclat dès que l'on comprend ce que les sagesses universelles, d'innombrables mystiques et les expériences « NDE » (expériences aux frontières de la mort – en français) signifient : il y a un devenir après la mort. Et dans ce devenir, il y a un moment où chaque défunt est confronté avec Jésus − conformément à ses propres paroles et aux écrits du NT. Et c'est l'enseignement même du magistère, voulu par Benoît XVI (voir les numéros 634-635 du Catéchisme de l'Eglise catholique).
Voir aussi : www.eecho.fr/lau-dela-dans-l… de Françoise Breynaert, Préface de Mgr Roland Minnerath, archevêque de Dijon, 2014 ;
et : www.eecho.fr/samedi-saint-vi… .
Thierry73 likes this.
Les petits enfants, n'ayant pas l'usage de la raison, ne sont pas capables du Baptême de sang ni du Baptême de désir et n'ont que le sacrement du Baptême comme moyen pour être sauvés. C'est ce que nous rappelle l'Eglise, tant dans le (Catéchisme de saint Pie X) que dans celui du Concile de Trente. Il est donc clair que les enfants qui meurent sans baptême sont privés de leur seul moyen de salut. …More
Les petits enfants, n'ayant pas l'usage de la raison, ne sont pas capables du Baptême de sang ni du Baptême de désir et n'ont que le sacrement du Baptême comme moyen pour être sauvés. C'est ce que nous rappelle l'Eglise, tant dans le (Catéchisme de saint Pie X) que dans celui du Concile de Trente. Il est donc clair que les enfants qui meurent sans baptême sont privés de leur seul moyen de salut. Quel est donc le sort des enfants qui, morts sans Baptême, ont l'âme souillée par le péché originel mais qui n'ont pas commis de péchés personnels ? La réponse de l'Eglise est simple et logique : Les enfants morts sans Baptême ont la tache du péché originel : ils sont donc privés de la vision béatifique et ne peuvent voir Dieu face à face. C'est la peine du dam. Cette vérité est de foi divine et catholique définie par le 16ème Concile de Carthage en 418 à l'occasion de la condamnation de l'hérésie pélagienne.
Cette doctrine a ensuite été réaffirmée avec force de nombreuses fois par des conciles ou des papes : St Innocent Ier en 417, Innocent III en 1201, le 2ème Concile de Lyon en 1274, Jean XXII en 1321, le Concile de Florence en 1439, le Concile de Trente en 1546.
...En 2007 le pape Benoît XVI a supprimé ce concept de la théologie catholique: toute âme est mortelle selon lui ! Sans commentaire.
avecrux.avemaria likes this.
Pas de son...
Bien sûr qu'il y a le son !
crocodile likes this.
tournesol
Bonjour , et pour les enfants morts dans le ventre de leur maman ( fausse couche ) qu en penser ? Merci
Une prochaine vidéo de théologie dogmatique reviendra sur l'avortement. Simone Veil (1927-2017) entrée au Panthéon, est responsable de 10 millions d'enfants avortés, tués, tous aux Limbes, par sa loi légalisant l'avortement. Cela mérite réflexion naturellement sans aucun procès d'intention. Pour les enfants morts accidentellement dans le ventre de leur maman, une autre vidéo est en préparation …More
Une prochaine vidéo de théologie dogmatique reviendra sur l'avortement. Simone Veil (1927-2017) entrée au Panthéon, est responsable de 10 millions d'enfants avortés, tués, tous aux Limbes, par sa loi légalisant l'avortement. Cela mérite réflexion naturellement sans aucun procès d'intention. Pour les enfants morts accidentellement dans le ventre de leur maman, une autre vidéo est en préparation dans la charité très catholique de toujours.
Sainte Blandine shares this.
Limbes
cristiada.cristeros likes this.