Clicks576
fr.news
1

Nonce : La pénitence est nécessaire après le sacrilège du coronavirus

Le nonce suisse Thomas Gullickson critique une "confiance excessive dans les pouvoirs discrétionnaires" qui a conduit les prêtres à introduire des sacrilèges pendant la crise du coronaire (AdMontemMyrrhae.Blogspot.com, 29 mai),

"De réels dommages ont été causés à la sensibilité des gens concernant la Présence réelle du Christ dans l'Eucharistie", évalue Gullickson.

Il se demande comment proclamer l'Évangile lorsque le sens du sacré a été mis à mal et que le visage du Christ a été défiguré alors que "l'amour véritable, tant envers Dieu qu'envers le prochain, se révèle dans une crainte révérencielle".

La solution de Gullickson : Il espère l'apparition de "nombreux hommes et femmes prophétiques" dans l'Église, "qui nous appelleront à cette pénitence nécessaire par laquelle nous pourrons à juste titre faire réparation".

Image: Thomas Gullickson, © FsspWigratzbad.blogspot.com/, #newsVykxfyovnp

Gérard de Majella
HO pour les SACRILÈGES ILS SONT LA DEPUIS JEAN XXIII , Alors ?