Christmas Campaign: Financial Insights
Clicks698
fr.news
1

Le lien entre la Pachamama et la prêtrise homosexuelle efféminée

Taylor Marshall a attiré l'attention sur la Magna Mater (Grande Mère), une déesse anatolienne qui était servie par des prêtres castrés et efféminés.

Appelée à l'origine Matar ou Matar Kubileya, cette déesse était également en tant que "Mère Terre". Selon une légende, le dieu céleste Attis s'est castré, a fécondé Matar avec son sang, faisant ainsi sortir la terre de son sein.

En Grèce, Matar était en partie identifiée à Gaïa, la personnification de la Terre, qui en Amérique du Sud est appelée Pachamama. Les Romains l'appelaient Cybille (d'après Kubileya).

À Rome et en Grèce, les prêtres de Cybille et d'Attis étaient des eunuques. Ils se castraient rituellement le jour du sang, le 24 mars. Puis, ils mettaient des vêtements féminins, des pendentifs et des boucles d'oreilles. Ils portaient de longs cheveux blanchis et un maquillage épais.

Les pères de l'Église, comme Augustin, ont en leur temps mené et remporté des polémiques contre ces précurseurs de la mode LGBT et de la dévirilisation comme programme socio-politique (appliqué par une part importante du clergé moderniste).

Image: © wikicommons, CC BY-SA, #newsBqjmivncnm

Sainte Blandine
Rien d'étonnant. Vatican 2 une pouillerie satanique !