20:01
jili22
1228
Bulle Cum ex apostolatus officio du Pape Paul IV, 1559, déclarant nulle la nomination d'un hérétique. Texte de la bulle Cum ex apostolatus officio du Pape Paul IV, déclarant nulle et non avenue la …More
Bulle Cum ex apostolatus officio du Pape Paul IV, 1559, déclarant nulle la nomination d'un hérétique.

Texte de la bulle Cum ex apostolatus officio du Pape Paul IV,
déclarant nulle et non avenue la nomination au supprême pontificat d'un prélat coupable d'hérésie.

Le texte entier ici :
Bulle Cum ex apostolatus officio • La Porte Latine

Un article intéressant du FIDE POST sur le sujet :
Abbé Henri Mouraux : La bulle Cum Ex Apostolatus officio de Paul IV est toujours valide
rpal73
Tiens? La porte latine n'aurait elle pas changé le sens du chapitre 7 ???
Voici la version initiale et véritable.

"§ 7 - Quant aux personnes assujetties (au prétendu Pontife), aussi bien clercs séculiers et réguliers que laïcs, cardinaux y compris, qui auraient participé à l'élection du Pontife Romain déjà hors de la foi (Catholique), par hérésie ou schisme, ou qui y consentiraient de quelque …More
Tiens? La porte latine n'aurait elle pas changé le sens du chapitre 7 ???
Voici la version initiale et véritable.

"§ 7 - Quant aux personnes assujetties (au prétendu Pontife), aussi bien clercs séculiers et réguliers que laïcs, cardinaux y compris, qui auraient participé à l'élection du Pontife Romain déjà hors de la foi (Catholique), par hérésie ou schisme, ou qui y consentiraient de quelque autre manière, qui ici auraient promis obédience, qui se seraient agenouillés devant lui ; de même, le personnel du Palais, les Préfets, Capitaines et autres officiers de notre ville-Mère et de tous les Etats de l'Église ; de même quiconque se lierait à de telles personnes par hommages, serment ou caution, au lieu de renoncer en tout temps à leur obéir et à les servir impunément, de les éviter comme des magiciens, des païens et des publicains et hérésiarques : toutes ces personnes assujetties, si elles prétendent néanmoins rester attachées, fidèles et obéissantes, aux futurs Evêques, Archevêques, Patriarches, Primats, Cardinaux et Pontife Romain canoniquement installés ; si elles veulent continuer à exercer leur fonction et administration en vue de leur propre avancement, créant la confusion d'invoquer contre ceux-là l'intervention du bras séculier, sans pour autant saisir l'occasion de désavouer leur fidélité et leur obéissance à ceux-là, alors, toutes ces personnes seront soumises au châtiment des censures et des peines qui frappent les gens qui déchirent la tunique du Seigneur."