19:57
Royco
111.1K

Le Planning Familial, une association criminelle

Marie-Pierre Martinet (association criminelle du Planning Familial) se fait démolir par Jean-Marie le Méné (Fondation Jérôme Lejeune). Face au crime de l'avortement, continuons le bon combat ! (…More
Marie-Pierre Martinet (association criminelle du Planning Familial) se fait démolir par Jean-Marie le Méné (Fondation Jérôme Lejeune). Face au crime de l'avortement, continuons le bon combat ! (document Europe 1, le 21/01/14)
chaviola5525 likes this.
dvdenise
Mme Martinet,on ne peut nier la détresse qu'ont certaines femmes qui se retrouvent enceinte et c'est pourquoi la société doit tout faire, pour promouvoir des organisations qui les accueillent, tout comme les femmes battues, l'aide aux personnes âgées, etc... Mais non recourir à un moyen inventé par l'adversaire, qui au nom de la liberté, se permet de tuer.

Vous dîtes que le statut d'une person…
More
Mme Martinet,on ne peut nier la détresse qu'ont certaines femmes qui se retrouvent enceinte et c'est pourquoi la société doit tout faire, pour promouvoir des organisations qui les accueillent, tout comme les femmes battues, l'aide aux personnes âgées, etc... Mais non recourir à un moyen inventé par l'adversaire, qui au nom de la liberté, se permet de tuer.

Vous dîtes que le statut d'une personne est au moment de l'accouchement???OUF!
La vie d'un enfant dans le sein de sa mère est pourtant là, n'avez-vous jamais entendu battre le Coeur de cet être humain, lors d'un examen chez le docteur??? Vous osez dire que ce n'est pas un enfant...

Vous dites qu'est-ce qu'on va faire d'un enfant issu d'un viol???
Saint Curé d'Ars priez pour nous, vous qui avez répondu avec douleur à toutes ces femmes de la haute société qui rejetaient les enfants.

Même si certains humains se laissent conduire par l'adversaire et deviennent ses suppôts, nous ne sommes pas des animaux, nous sommes des humains,
et nous devons agir avec la dignité de l'être humain, créé par Dieu.

Oui malheureusement, plusieurs jeunes filles pensent qu'elles ont bien fait de se faire avorter, croyant à tort, qu'elles n'auraient pu subvenir à leurs besoins.