2018-08-01. L'Église catholique rejette la peine de mort de façon absolue.

drive.google.com/…/view Ce lien vous conduit au texte du Pape incluant la reformulation du canon du Catéchisme Universel de l'Église Catholique. Le canon portant sur la dignité de l'être humain …More
drive.google.com/…/view
Ce lien vous conduit au texte du Pape incluant la reformulation du canon du Catéchisme Universel de l'Église Catholique. Le canon portant sur la dignité de l'être humain ayant comme conséquence le rejet absolu et non-négociable du recours à la peine de mort. Rejet absolu de la peine de mort pour l'Église catholique Romaine.
apvs
Notre pseudo-exégète de l'Evangile déclare :
Quant aux paroles : " A moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le Royaume des cieux ", il prend cet exemple comme s’il pouvait être analogue aux exemples précédents, or, il n’en est rien.

En effet, ces paroles ont un seul sens littéral et dans le cas d’espèce il se trouve que ce sens littéral est parfaitement limpide à condition de comprend…
More
Notre pseudo-exégète de l'Evangile déclare :
Quant aux paroles : " A moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le Royaume des cieux ", il prend cet exemple comme s’il pouvait être analogue aux exemples précédents, or, il n’en est rien.

En effet, ces paroles ont un seul sens littéral et dans le cas d’espèce il se trouve que ce sens littéral est parfaitement limpide à condition de comprendre l’expression « naître de nouveau ».


Notre pseudo-exégète vit semble-t-il encore dans une sorte de 4e dimension de la réalité. Ses contorsions rhétoriques et logiques sont toujours aussi souriantes à lire !

Voilà comment l'arroseur se trouve arrosé ! Ses allégations ne parlent que de son propre cas.

Il ne se rend pas compte qu'il confirme ce que j'avais souligné, A SAVOIR QUE LE SENS SPIRITUEL ET PROFOND DE L'EVANGILE N'EN EST PAS MOINS UN SENS LITTERAL !!! C'est comique de le constater.

Quant au fait qu'il affirme qu'il n'y a qu'un seul sens littéral à ce passage " Il vous faut naître de nouveau " , c'est Nicodème lui-même qui lui prouve le contraire, car il avait compris de travers les Paroles du Seigneur, prenant le sens littéral "terre à terre", et non pas le sens littéral spirituel.

MAIS MÊME CE SENS SI "TERRE A TERRE" N'EST PAS DENUE D'INTERÊT, ET NICODEME NE CROYAIT PAS SI BIEN DIRE !
LE CHRETIEN EST AINSI COMME UN EMBRYON DANS LE SEIN DE SA MERE, SPIRITUELLEMENT PARLANT, ATTENDANT D'ÊTRE COMPLETEMENT FORME POUR POUVOIR NAÎTRE AU CIEL, C'EST-A-DIRE PASSER LES PORTES DE LA MORT, ET ENTRER POUR TOUJOURS DANS LA VRAIE VIE.


C'est ce que développe en particulier le révérend père Jacquier, dans "La spiritualité Mariale, les carnets noirs", son unique recueil de pensées, car il mourut très jeune. Un homme de Dieu complètement donné à la Très Sainte Vierge Marie.
apvs
La grosse meule que tournent les ânes, c'est comme pour dire qu'il ne faudrait lui laisser aucune chance de s'en tirer, et que son corps ne remonte JAMAIS PLUS à la surface, pour qu'il soit oublié pour toujours, qu'il disparaisse corps et bien.

QUESTION : EST-CE QUE C'EST SI DIFFICILE A COMPRENDRE ?

Visiblement oui, pour notre pseudo-exégèse qui glisse vers la complète hérésie.
3 more comments from apvs
apvs
On ne pouvait pas mieux ré-exprimer une complète hérésie de cette manière ( cf mon précédent com ) :

Oui, je pense, sans être hérétique, que le langage de Jésus est EN PARTIE et DANS CERTAINS CAS marqué par la culture sémitique qui aime en général l’exagération dans l’expression et les images, telle l’image de cette grosse meule attachée au cou d’une personne qui ensuite est jetée et noyée …More
On ne pouvait pas mieux ré-exprimer une complète hérésie de cette manière ( cf mon précédent com ) :

Oui, je pense, sans être hérétique, que le langage de Jésus est EN PARTIE et DANS CERTAINS CAS marqué par la culture sémitique qui aime en général l’exagération dans l’expression et les images, telle l’image de cette grosse meule attachée au cou d’une personne qui ensuite est jetée et noyée dans la mer. Les châtiments de l’enfer éternel sont certes pires que de subir pareil sort mais il n’empêche qu’il s’agit bien d’un procédé linguistique d’exagération qui frappe l’imaginaire.

Oui, Jésus s’est adapté EN PARTIE à la mentalité de son auditoire, dur à la comprenette, pour tenter de l’introduire progressivement à la Vérité, aux réalités spirituelles du Royaume des cieux. « C'est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu'en voyant ils ne voient point, et qu'en entendant ils n'entendent ni ne comprennent. » (Matthieu 13)


( Ici, notre pseudo-exégète confond le fait de parler de quelque chose qui ne se fera pas, avec le fait d'exagérer comme un marseillais. OR NOTRE SEIGNEUR ICI COMME AILLEURS, N'EXAGERE PAS LE MOINS DU MONDE ! Sauf qu'on sait bien que tous les fauteurs de scandales ne sont pas ipso facto jetés en mer avec une grosse meule au cou. ET POURTANT : MIEUX VAUDRAIT POUR EUX... * )

Le langage parabolique n'a STRICTEMENT RIEN A VOIR avec de l'exagération. Certes, Notre Seigneur cache ainsi sa Sagesse Eternelle aux esprits orgueilleux et suffisants, mais ses paraboles, Il les interprète pour ses disciples, DE MANIERE ABSOLUMENT LITTERALE !

Jamais le Christ ne dit :
" Bon, je vous ai raconté une historiette qu'il faut savoir dépasser, qui vaut ce qu'elle vaut, qui exagère. La réalité est toute autre : bla bla bla prêchi prêcha..."

AU CONTRAIRE, IL DIT :
" Le semeur c'est la Parole qu'il sème.
celui qui la reçoit sur le bord du chemin c'est ...

celui qui la reçoit dans le sol pierreux c'est ...
etc... "

ON PEUT DIRE SANS S'AVANCER QUE LE CHRIST EST TOUJOURS D'UNE PRECISION CHIRURGICALE DANS SES PARABOLES, COMME DANS TOUTES SES PAROLES D'AMOUR, CONTRAIREMENT A CE QUE VOUDRAIT NOUS FAIRE CROIRE NOTRE PSEUDO-EXEGETE APOCRYPHE, QUI GLISSE VERS LA COMPLETE HERESIE.

* Mais il me faut me faire le "lieu-tenant", et tenir lieu d'intelligence à notre contradicteur défaillant.
Il pense que le Christ exagère, parce que prendre "une meule que tourne les ânes", C'EST ENOOOOOOOORME !!!
Effectivement, on aurait pu prendre une pierre plus petite pour l'attacher au cou de celui que l'on voudrait noyer.
Mais que l'on prenne une pierre plus petite, ou bien une grosse meule de pierre que tournent les ânes....... LE RESULTAT EST LE MÊME : LA NOYADE DU CRIMINEL.
Quand on se noie, on ne se dit pas :

" AAAAAAAAAAH !!!!! Si au moins ils m'avaient attaché seulement un sac de grosses briques au cou, mon sort serait bien plus doux !!!!!! BLOUBLOUBLOUBLOUBLOU......BLUB................. "

BEN NON : QUAND ON SE NOIT, ON SE NOIT ! POINT !

La grosse meule que tournent les ânes, c'est comme pour dire qu'il ne faudrait lui laisser aucune chance de s'en tirer, et que son corps ne remonte JAMAIS PLUS à la surface, pour qu'il soit oublié pour toujours, qu'il disparaisse corps et bien.
apvs
C'est de bonne guerre :))) Je ne m'attendais pas non plus à ce que notre pseudo-exégète pas si sympathique que ça ni si inoffensif qu'il le prétend, faute de droiture de sa pensée, se jette dans mes bras, en me disant : " Je me suis trompé, tu m'as ouvert les yeux, pardon pour cette méprise et merci pour ton aide ! " ou toute autre chose du même type. Quand on s'est spécialisé comme …More
C'est de bonne guerre :))) Je ne m'attendais pas non plus à ce que notre pseudo-exégète pas si sympathique que ça ni si inoffensif qu'il le prétend, faute de droiture de sa pensée, se jette dans mes bras, en me disant : " Je me suis trompé, tu m'as ouvert les yeux, pardon pour cette méprise et merci pour ton aide ! " ou toute autre chose du même type. Quand on s'est spécialisé comme notre inscrit dans la calomnie, on en est incapable.

Notre contradicteur ne rougit pas de dire qu'il s'est "appuyé sur la Parole de Dieu et la doctrine catholique et la raison" ( sic ) pour produire sa théorie, dont on a prouvée qu'elle était basée sur du vent.

EN REALITE !
Notre pseudo-exégète a basé son exégèse de l'Evangile sur UNE de ses "brillantes pensées" que voici :
" Il est probable que le Christ parlait quelque fois volontiers à l'orientale, en procédant par l'hyperbole ( l'exagération ), pour mieux toucher un public sémitique, habitué à ce procédé de langage et plus à même de le comprendre ainsi ."

BASE SUR CETTE SEULE THEORIE FUMEUSE, QUI VIENT TOUT DROIT DE.... AUCUN ENSEIGNEMENT DE LA SAINTE EGLISE CATHOLIQUE :
notre inscrit semble relire tout l'Evangile " à sa manière ", se sentant capable de dire lorsque le Christ "exagère", et lorsqu'il faudrait croire qu'Il n' "exagère" pas.

Or, examinons de plus prêt cette "théorie faite-maison", passons-la au crible de la Vérité :
Imaginons un instant qu'elle soit vraie, et que par exemple, les paroles :,
" Il eût mieux valu pour cet homme de ne pas naître ! "
soit une exagération, une hyperbole, visant à tancer sévèrement Judas, dans le seul espoir de le réveiller.

DANS CE CAS :
Si l'on remplace ces paroles par :

" Jamais je n'ai rencontré un homme dans une situation plus grave que cet homme ! "
ON AMELIORE LE SENS DES PRECEDENTES PAROLES : ON AMELIORE BEL ET BIEN L'EVANGILE !


OR LES PAROLES DE DIEU SONT PARFAITES, ET NE PEUVENT EN AUCUN CAS ÊTRE AMELIOREES ( sinon, par définition, elles n'étaient pas parfaites ! Ca : ça est juste de la logique, fieu )

Sinon, on aurait convaincu de supercherie l'Evangile, au même titre que l'on peut très facilement démontrer que le coran n'est pas la Parole de Dieu, car il est imparfait ( quel euphémisme de le dire ! )

Notre apprenti-moussaillon-exégète base donc toute sa réflexion sur du sable, sur une opinion "faite-maison", absolument pas enseignée par l'Eglise, mais qui l'a séduit, et dont il n'est pas prêt, comme tous ceux qui glissent subtilement vers l'hérésie - de se séparer, PARCE QU'IL AIME PLUS CE QUE LUI-MÊME A PRODUIT QUE LA VERITE DU CHRIST, FAUTE D'HUMILITE.


Les vents ont soufflé, la tempête s'est déchaînée sur sa pseudo-exégèse de l'Evangile, et elle s'est écroulée, car elle était fondée sur le sable, et non sur le Roc de la Parole de Dieu.

Mais notre ami Spina Christi 2 m'avait enlevé les mots de la bouche, en disant :
Au vu de tes mensonges éhontés avérés, TOUT ce que tu pourras dire sera donc désormais entaché de suspicion de mensonge, de vice et d'imbécilité !!!!!!!!!!!
apvs
notre pseudo-exégète en grande difficulté écrit :

« Formuler plus clairement », voilà comment notre gribouilleur mullticoloriste justifie après coup son exégèse littéraliste fondamentaliste à coloration protestante !!! Amusant encore. Il ignore en outre que la sagesse commande de bien réfléchir avant d’écrire ou de parler ... sous peine d’écrire des âneries, des erreurs voire des …More
notre pseudo-exégète en grande difficulté écrit :

« Formuler plus clairement », voilà comment notre gribouilleur mullticoloriste justifie après coup son exégèse littéraliste fondamentaliste à coloration protestante !!! Amusant encore. Il ignore en outre que la sagesse commande de bien réfléchir avant d’écrire ou de parler ... sous peine d’écrire des âneries, des erreurs voire des hérésies...

Quant à ces justifications a posteriori, voilà ce que j’avais hier écrit à notre enfumeur et acrobate sur branches sciées : « Ainsi, beaucoup de protestants ont interprété lesdites paroles du Seigneur selon leur sens littéral en refusant entre autres d’appeler leurs pasteurs « pères ». Notre cher polémiste a d’ailleurs eu lui-même cette compréhension LITTÉRALISTEdes choses ainsi que je l’avais relevé, avant manifestement de se rendre compte de son erreur d’optique et de s’aligner discrètement sur mon point de vue ..... tout en prétendant bien entendu le contredire en bon professionnel qu’il est de la contradiction ! C’est très amusant à observer. »

Pourquoi dit-il "s'amuser" alors qu'en réalité, il grince des dents contre moi ?
PARCE QUE J'AI OSE DIRE QUE PAR LE PASSE, IL ARRIVAIT QUE L'ON APPELLE UN PRÊTRE "MON REVEREND", PEUT-ÊTRE PAR RESPECT POUR L'ORDRE DU CHRIST DE NE PAS APPELER PERE QUICONQUE SUR TERRE ( alors que l'on a démontré qu'appeler père un pasteur de l'Eglise n'est en rien contradictoire avec l'ordre du Christ ).

OR :
- Petite remarque : "mon révérend" est le diminutif de "mon révérend père" ---> appeler un prêtre "mon révérend" n'est plus d'actualité dans l'Eglise, mais n'avait RIEN de protestant, ni de cripto-protestant, ni de macro-cripto-protestant etc...

MAIS SURTOUT :
examinons l'Evangile, pour y trouver la juste interprétation de l'ordre du Christ :
" N'appelez personne votre père sur la terre, car vous n'avez qu'un seul père qui est dans les cieux. "

Allons quelques instants aux pieds de saint Jean Baptiste, prêchant dans le désert son baptême de conversion.
Entendons-le fulminer contre les pharisiens en ces termes :
" ENGEANCES DE VIPERE, QUI VOUS A SUGGERE D'ECHAPPER A LA COLERE PROCHAINE ? "
Et voici que tout à coup, arrive Zacharie :
" Eeeeh !! Fiston !!! "
- "Papaaaaaaaaaa !!!!! Comment vas-tu ??? Bon, euh, vous m'attendez une minute, j'arrive !! :)) "


" N'appelez personne votre père sur la terre, car vous n'avez qu'un seul père qui est dans les cieux. "
QUAND ON APPELLE PERE QUELQU'UN DE LA TERRE, ON SE SOUMET A LUI, ET CELA JUSQU'A LA FIN DE SES JOURS. Autrement, on ment : car le vrai fils est toujours soumis aux ordres et désirs de son père. Or quelqu'un qui devient chrétien est détaché au niveau spirituel de toute paternité avec son paternel qui ne serait pas devenu chrétien.

Comment saint Jean-Baptiste, le plus grand parmi les enfants des hommes, aurait-il pu rester soumis sa vie durant à son paternel Zacharie ? Et enseigner comme il le faisait les foules, les poussant parfois sans ménagement à la conversion, tout en demeurant le fi-fils à son papa, se devant à son affection ?

- Pourquoi les saints moines partirent-ils au plus profond du désert, s'isolant pour toujours du reste du monde qui ne les revirent jamais plus, sinon pour ne plus avoir à appeler "mon père" leur paternel biologique, se remettant sous son autorité entâchée par le péché, les fautes d'éducation etc...ET POUR NE PLUS APPELER "PERE" QUE LEUR PERE DU CIEL, "MAMAN" LA TRES SAINTE VIERGE MARIE, ET ÊTRE AINSI TRANSFORMES EN PROFONDEUR PAR L'EVANGILE, EN Y OBEISSANT ? ( tous les chrétiens ne sont pas tenus pour autant à une obéissance aussi extrême )

- Pourquoi le Christ-Enfant fit à ses parents cette remarque - apparemment - blessante entre toutes : "Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je dois être aux affaires de MON PERE ? " ( à ses parents qui le cherchaient depuis trois jours, angoissés ! )
Le Christ ne dit même pas alors " DE MON PERE DU CIEL", comme pour laisser sous entendre que saint Joseph serait son père, lui-aussi. Il dit "MON PERE", comme pour laisser bien entendre qu'Il n'en a QU'UN SEUL, CELUI QUI EST DANS LES CIEUX.

- Pourquoi le Christ s'adresse-t-Il de manière surprenante à sa mère, lors des noces de Cana, en l'appelant " FEMME, QUI A-T-IL ENTRE TOI ET MOI ? MON TEMPS N'EST PAS ENCORE VENU. "
Sinon pour montrer à tous ses disciples, et à toute l'humanité ( même si dans son Coeur, Il l'appelle sa Mère chérie ) que le Christ, et ses disciples après Lui, ne sont pas soumis à l'obéissance aux liens de la chair et du sang, mais sont soumis à l'autorité paternelle de Dieu Lui-même.
Marie évidemment ne s'en formalisa pas : elle insista avec douceur, et obtint tout. Elle savait secrètement qu'il y avait TOUT entre elle et son divin Fils : cela nous sert de leçon, tout ce que nous voulons obtenir du Christ, demandons-le en passant par Marie, elle nous l'obtiendra, car elle a tout pouvoir sur le Coeur de son Fils, qui ne peut rien lui refuser.

- Pourquoi le Christ parle-t-Il constamment de son Père - le Dieu Tout Puissant, Créateur du Ciel et de la terre, dont Il est le Fils Coéternel, ainsi que l'Envoyé en tant que Dieu-fait-Homme - et semble avoir complètement oublié saint Joseph, dont Il ne parle jamais plus ? Est-ce ingratitude , manque d'amour de sa part envers celui qui l'a nourrit, éduqué ? Ou bien grande sagesse, profond enseignement ? Est-ce une manière de bien nous faire comprendre que NOUS N'AVONS QU'UN SEUL PERE, QUI EST DANS LES CIEUX ?

- Pourquoi la petite Thérèse de l'Enfant Jésus a toujours dit qu'elle se comparait à un grain de sable par rapport à une montagne, quand elle regardait sa vie à côté de celles des grands saints ?
Parce qu'elle ne put accomplir jamais autant de renoncement si inouïs, et resta la petite fille qu'elle avait été, même avec le courage que nous lui connaissons, allant jusqu'à demander au pape la permission de rentrer très tôt au couvent. Selon ses propres dires, elle ne put se grandir elle-même le moins du monde, elle du accepter de rester toute petite.
Mais même elle, pourquoi rêvait-elle de se cacher derrière une clôture monastique, sinon pour cette raison :
" A des amants, il faut la solitude, un coeur à coeur qui dure nuit et jour " ?
En d'autre terme :
" Pour aimer authentiquement son Père du Ciel, il faut être seul avec Lui, et l'appeler "Père" Lui-seul, acceptant de se détacher des plus tendres affections de la terre, même les plus légitimes et bénies de Dieu."

Voici la vraie obéissance à l'Evangile, devant laquelle la nôtre est souvent bien pâle, bien timide.


" Si tu veux être parfait, va, vends tout ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, suis-Moi." ( Mattheu 19, 21 )

Il ne s'agit pas seulement de choses matérielles : mais aussi de tous nos biens affectifs, nos biens invisibles. De nombreux exégètes ont vu l'évocation de tels biens, dans la phrase : " Le jeune homme s'en alla tout triste, CAR IL AVAIT DE GRANDS BIENS. "
Psaume 62
Notre coupeur de cheveux en dix, sinon plus, prétend maintenant que les paroles "N'appelez personne votre père sur la terre, car vous n'avez qu'un seul Père qui est au cieux", comporteraient deux sens littéraux !!!!!!!!!

Il vit semble-t-il encore dans une sorte de 4e dimension de la réalité. Ses contorsions rhétoriques et logiques sont toujours aussi souriantes à lire !

Quant aux paroles : " …More
Notre coupeur de cheveux en dix, sinon plus, prétend maintenant que les paroles "N'appelez personne votre père sur la terre, car vous n'avez qu'un seul Père qui est au cieux", comporteraient deux sens littéraux !!!!!!!!!

Il vit semble-t-il encore dans une sorte de 4e dimension de la réalité. Ses contorsions rhétoriques et logiques sont toujours aussi souriantes à lire !

Quant aux paroles : " A moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le Royaume des cieux ", il prend cet exemple comme s’il pouvait être analogue aux exemples précédents, or, il n’en est rien.

En effet, ces paroles ont un seul sens littéral et dans le cas d’espèce il se trouve que ce sens littéral est parfaitement limpide à condition de comprendre l’expression « naître de nouveau ».

Quant à ces paroles : " Mieux eut valu pour cet homme de ne pas naître", elles contiennent un seul sens littéral mais il se trouve que ce sens littéral n’est pas forcément le bon ( et ce pour toutes les raisons fondées en foi et en raison que j’ai déjà longuement expliquées ), de même que le sens littéral unique des paroles "N'appelez personne votre père sur la terre, car vous n'avez qu'un seul Père qui est au cieux", n’est pas le bon, quoi qu’en dise et en pense encore notre gétéviste, exégète surdoué et hyperlucide.
Psaume 62
« J'ai bien souligné qu'il n'y avait aucun mal à appeler père un pasteur de l'eglise. Certes, il m'a fallu un temps de réflexion ( terme qui doit être étranger à notre contradicteur ) pour arriver à formuler plus clairement mon commentaire et c'est précisément ce commentaire que le sus-nomme scribouilleur se gardera bien de rééditer. »

« Formuler plus clairement », voilà comment notre gribouille…More
« J'ai bien souligné qu'il n'y avait aucun mal à appeler père un pasteur de l'eglise. Certes, il m'a fallu un temps de réflexion ( terme qui doit être étranger à notre contradicteur ) pour arriver à formuler plus clairement mon commentaire et c'est précisément ce commentaire que le sus-nomme scribouilleur se gardera bien de rééditer. »

« Formuler plus clairement », voilà comment notre gribouilleur mullticoloriste justifie après coup son exégèse littéraliste fondamentaliste à coloration protestante !!! Amusant encore. Il ignore en outre que la sagesse commande de bien réfléchir avant d’écrire ou de parler ... sous peine d’écrire des âneries, des erreurs voire des hérésies...

Quant à ces justifications a posteriori, voilà ce que j’avais hier écrit à notre enfumeur et acrobate sur branches sciées : « Ainsi, beaucoup de protestants ont interprété lesdites paroles du Seigneur selon leur sens littéral en refusant entre autres d’appeler leurs pasteurs « pères ». Notre cher polémiste a d’ailleurs eu lui-même cette compréhension LITTÉRALISTE des choses ainsi que je l’avais relevé, avant manifestement de se rendre compte de son erreur d’optique et de s’aligner discrètement sur mon point de vue ..... tout en prétendant bien entendu le contredire en bon professionnel qu’il est de la contradiction ! C’est très amusant à observer. »

En effet la pensée erronée, sinon hérétique, et en l’espèce crypto-protestante, de notre gétéviste a connu une évolution et une correction dont ses derniers commentaires (qu’il vient de publier à nouveau) témoignent.

Pour tenter de faire oublier qu’il a écrit ce qu’il a écrit, et pensé ce qu’il a pensé, notre garçon, croyant me mettre en difficulté, dit à présent que j’ai écrit que les paroles du Christ sont parfois marquées d'une "certaine exagération" ( ouf ! car avant il avait allégué de manière grossièrement déformante que j’ai dit que le Christ Jésus s’exprimait habituellement en exagérant la réalité), pour être mieux compris des esprits sémites de son temps.

Oui, je pense, sans être hérétique, que le langage de Jésus est EN PARTIE et DANS CERTAINS CAS marqué par la culture sémitique qui aime en général l’exagération dans l’expression et les images, telle l’image de cette grosse meule attachée au cou d’une personne qui ensuite est jetée et noyée dans la mer. Les châtiments de l’enfer éternel sont certes pires que de subir pareil sort mais il n’empêche qu’il s’agit bien d’un procédé linguistique d’exagération qui frappe l’imaginaire.

Oui, Jésus s’est adapté EN PARTIE à la mentalité de son auditoire, dur à la comprenette, pour tenter de l’introduire progressivement à la Vérité, aux réalités spirituelles du Royaume des cieux. « C'est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu'en voyant ils ne voient point, et qu'en entendant ils n'entendent ni ne comprennent. » (Matthieu 13)
apvs
« La Parole du Christ s'entend TOUJOURS au sens littéral du terme, même si il faut savoir exclure souvent un sens littéral qui n'est en rien spirituel »
Non, les paroles du Christ, qui sont toujours véridiques, doivent TOUJOURS se comprendre dans leur sens spirituel élevé et profond qui ne trompe jamais, et cela que leur sens littéral et obvie soit plus ou moins trompeur ou non.


L'intelligence …More
« La Parole du Christ s'entend TOUJOURS au sens littéral du terme, même si il faut savoir exclure souvent un sens littéral qui n'est en rien spirituel »
Non, les paroles du Christ, qui sont toujours véridiques, doivent TOUJOURS se comprendre dans leur sens spirituel élevé et profond qui ne trompe jamais, et cela que leur sens littéral et obvie soit plus ou moins trompeur ou non.


L'intelligence de notre argumentateur révélant ici sa limite, je vais me faire son lieutenant, "lieu tenant", et lui tenir lieu d'intelligence, il le souffrira.
Je lui répète donc:
NON, esprit étroit et obtus, ce que tu ne comprends pas EST qu'il y a souvent DEUX sens littéraux à la Parole du Christ, dont un seul est véritablement spirituel et élevé.
POURQUOI ?
Parce qu'Il doit traduire en langage humain, compréhensible par tous, des réalités très hautes, des mystères divins très profonds.

Ainsi :
" A moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le Royaume des cieux" possède DEUX sens littéraux.
- Recommencer le premier acte de notre vie, qui est de sortir du ventre de notre mère. Naître physiquement une seconde fois, ce qui est impossible. Il ne faut pas longtemps pour comprendre que ce sens littéral n'est pas satisfaisant ( quoi que pas complètement dénué de sens pourtant, comme nous allons le voir )
- Renaître spirituellement parlant CE QUI EST TOUT AUSSI BIEN UN SENS LITTERAL DE LA PAROLE DU CHRIST ! C'est d'une naissance bien réelle, et non symbolique dont il s'agit.

Ainsi :
" N'appelez personne père sur la terre, car vous n'avez qu'un seul Père, qui est dans les cieux"
Ici, "sur la terre" a bien DEUX sens littéraux :
-Celui que les protestants ont retenus dans leur aveuglement à la transcendance de cette vie qui n'est pourtant pas seulement une réalité terrestre. Pour eux, c'est un interdit de style coranique, et non une douce éducation pleine de miséricorde, qui ouvre à la Lumière.
- Celui qui est retenu par les catholiques, et que j'ai explicité dans mon précédent commentaire réédité ci-dessous.

Ainsi :
" Mieux eut valu pour cet homme de ne pas naître"
Ne possède pas DEUX sens littéraux, mais un seul.
Ne pas naître d'eau et d'Esprit ? Mais cela n'aurait aucun sens ! Si Judas était né d'eau et d'Esprit, il ne serait nullement question de le dénoncer, il serait bon, comme les autres apôtres !

" Mieux eut valu pour cet homme de ne pas naître " : ne peut donc QUE vouloir évoquer la damnation de Judas. Car hormis la damnation, RIEN ne peut justifier qu'on dise d'un homme qu'il eût mieux valut pour lui de ne pas naître. Absolument rien. Et nul ne peut dire ce genre de chose, à moins d'être Dieu et de tout voir dans sa prescience divine. Je ne veux pas pousser le "poil à gratter" dans les chardons, encore une fois :))

" Mieux eut valu pour cet homme de ne pas naître "
SOUS ENTENDU : " Mais Je veux croire qu'il reste encore une probabilité de 0.0000000000000000000000000000000000001% où il redeviendrait le vrai Judas, celui qui saurait s'humilier et se repentir in fine ! Bien que mon regard divin me dise le contraire, et qu'il va se perdre irrémédiablement... "
apvs
Pardon, voici le commentaire en question, portant sur l'ordre du Christ de ne pas appeler "père" quelqu'un sur cette terre, car nous n'avons qu'un seul Père, qui est aux cieux :

( 26 août )
Oui, car le coeur de notre propos, rappelons-le, c'est ceci :
Est-ce que, comme le prétend notre contradicteur, le Seigneur a coutume de s'exprimer "à l'orientale en exagérant souvent" ? OU BIEN EST-CE QU'IL …
More
Pardon, voici le commentaire en question, portant sur l'ordre du Christ de ne pas appeler "père" quelqu'un sur cette terre, car nous n'avons qu'un seul Père, qui est aux cieux :

( 26 août )
Oui, car le coeur de notre propos, rappelons-le, c'est ceci :
Est-ce que, comme le prétend notre contradicteur, le Seigneur a coutume de s'exprimer "à l'orientale en exagérant souvent" ? OU BIEN EST-CE QU'IL DIT TOUJOURS LA VERITE SANS EXAGERATION ?

Cela revient AVANT TOUT à se demander : Y A-T-IL OU NON UN SENS SPIRITUEL ELEVE DANS LES PROPOS DE NOTRE SEIGNEUR : " N'appelez personne votre père sur la terre, car un seul est votre Père, Celui qui est dans les cieux "

Si la réponse est non, il va de soit que :
Notre Seigneur Jésus-Christ exagère à dessein : en effet, on voit bien que ce n'est pas l'usage strict, LOIN DE LA, dans l'Eglise et dans les familles ! C'est ce que soutient notre contradicteur.

Si la réponse est oui :
Il faut bien alors se demander POURQUOI est-ce que l'Eglise permet que nous appelions par exemple "mon Père" un prêtre, "abbé" un supérieur de couvent, et "père" un père de famille, apparemment en contradiction avec l'Evangile...

La clef se trouve ici, dans l'épître de saint Paul aux Colossiens ( chap 3 ) :

Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où le Christ est assis à la droite de Dieu.
Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre.
Car vous êtes morts, et votre vie est désormais cachée avec Christ en Dieu.
Quand le Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.


Si vous êtes ressuscités avec le Christ, c'est que votre vie n'est plus une vie de la terre, MAIS UNE VIE DU CIEL, PAR ANTICIPATION DE LA BEATITUDE DU PARADIS.

ET LORSQUE VOUS APPELEZ UN PRÊTRE "MON PERE", CE N'EST PAS EN TANT QU'IL EST DE LA TERRE, MAIS DU CIEL ! Si en effet on doit lui donner un tel nom, ce n'est pas parce qu'il donne la vie selon le monde, mais SELON LE CIEL PAR LE BAPTÊME. Le prêtre n'agit QUE pour que les croyants puissent passer de ce monde AUX REALITES DU CIEL : le pardon, la sainte Messe, sans oublier l'offrande de celle-ci pour les morts, la confirmation, le mariage, le Sacrement des malades, tous les sacrements sont distribués par le prêtre uniquement en vue du Ciel qui commence dès maintenant pour les saints.

C'est exactement la même chose qui doit se passer dans les saintes familles chrétiennes, au sein desquelles les enfants doivent très tôt comprendre que leurs parents visibles ne font pas concurrence à la paternité de Dieu ni à la maternité de la Sainte Vierge sur eux, MAIS QUE CETTE PATERNITE VISIBLE EST LE SIGNE DE CELLE DE DIEU.

En ce sens, mon père ne m'a pas donné une vie mortelle pour jouir de l'existence simplement terrestre avant de disparaître à tout jamais : mon père n'est mon père que parce qu'il a participé à l'acte de ma création opérée par Dieu, POUR UNE VIE ETERNELLE QUI COMMENCE MAINTENANT, DES ICI-BAS.

Où donc, dans l'Evangile, est-ce mit clairement en lumière ? Il n'y a pas à chercher bien longtemps pour se souvenir de l'épisode de l'Enfant Jésus retrouvé au temple parmi les docteurs ( Luc 2, 41-52 )

Et il advint, au bout de trois jours, qu'ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant; et tous ceux qui l'entendaient étaient stupéfaits de son intelligence et de ses réponses.

A sa vue, ils furent saisis d'émotion, et sa mère lui dit:


- "Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela?
Vois! ton père et moi, nous te cherchons, angoissés."


Et il leur dit:

- "Pourquoi donc me cherchiez-vous?
Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père?"


Mais eux ne comprirent pas la parole qu'il venait de leur dire.
Il redescendit alors avec eux et revint à Nazareth; et il leur était soumis.
Et sa mère gardait fidèlement toutes ces choses en son coeur.
Quant à Jésus, il croissait en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes.


Alors que l'Enfant-Jésus appelait "père" saint Joseph, Il montra très clairement ( et sans leur épargner la souffrance ) à ses parents que ce n'était qu'en vue du Royaume des Cieux et de la Mission du Christ au service du Père Eternel que saint Joseph pouvait revendiquer légitimement ce nom.

CONCLUSION :
- Oui, contrairement à ce que propose à notre esprit l'inscrit sus-nommé, il y a bien un sens spirituel très élevé et profond à cette Parole de l'Evangile, car nous vivons non en ce monde, mais déjà dans les Cieux, ressuscités avec le Christ, et jamais nous n'appelons père quelqu'un "de la terre", c'est-à-dire qui ne nous conduirait pas aux réalités d'En-Haut, qui serait étranger au Ciel.


- Oui, contrairement à ce que propose à notre esprit l'inscrit sus-nommé, la sainte Eglise obéit SCRUPULEUSEMENT à ces Paroles de l'Evangile.

- NON, IL N'Y A PAS D'EXAGERATION DANS LES PAROLES PURES ET SAINTES DU CHRIST. NI ICI, NI AILLEURS.
ET LORSQUE LE CHRIST DECLARE AU SUJET DE JUDAS :
"IL EUT MIEUX VALU POUR CET HOMME DE NE PAS NAÎTRE" , C'EST LA VERITE PURE ET SIMPLE, SANS EXAGERATION.
2 more comments from apvs
apvs
Réédition du fameux commentaire que l'inscrit qui se fait nommer "la louange de mes lèvres" après de nombreux pseudos voudrait à tout prix faire disparaître, avec son art pas très dissimulé de la stratégie oratoire :

Il écrit ( laissons le s'exprimer, le pauvre ) :

Ne sachant plus comment se dépatouiller de sa lecture littéraliste à coloration protestante fondamentaliste des paroles suivantes …More
Réédition du fameux commentaire que l'inscrit qui se fait nommer "la louange de mes lèvres" après de nombreux pseudos voudrait à tout prix faire disparaître, avec son art pas très dissimulé de la stratégie oratoire :

Il écrit ( laissons le s'exprimer, le pauvre ) :

Ne sachant plus comment se dépatouiller de sa lecture littéraliste à coloration protestante fondamentaliste des paroles suivantes du Seigneur "Et n'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux." ( Matthieu 23,9 ), lecture littéraliste qui s’inscrit dans sa logique jusqu’au-boutiste de vouloir coûte que coûte que les paroles sévères de Jésus sur celui qui livrera le Fils de l’homme signifient forcément ce qu’elles signifient littéralement, voilà maintenant que notre garçon obsédé par l’islam pense comme ... des musulmans pour qui il est plus saint de s’adresser à Allah en arabe qu’en toute autre langue vernaculaire !!!!!
Or, je n'avais absolument pas voulu le moins du monde peser le "plus saint" ou le "moins saint" des différentes manières de s'adresser à Dieu... Notre inscrit se dépatouille comme il peut pour me prendre en défaut :))) Je n'ai fait que lui poser une question qui doit être terriblement gênante pour lui puisqu'il ne répond pas, à savoir :
y a-t-il une ou plusieurs personne que toi, inscrit qui aujourd'hui te fait appelé "la louange de mes lèvres" sur GTV après bien d'autres pseudo, tu appelles ou a parfois appelé " ABBA, PERE ! " ?
Y a-t-il
UNE SEULE ou PLUSIEURS PERSONNES que tu appelles ainsi ?

Silence radio, Mirabelle ne répond plus...

Cette question, juste pour bien montrer que, outre le fait qu'EN VUE DU ROYAUME DES CIEUX, et pour l'unique raison que nous sommes "PARTICIPANTS DE LA NATURE DIVINE" ( 2 P 1,4 ) , " UNE CREATURE NOUVELLE " ( Gal 6,15 ) que " DESORMAIS NOUS NE CONNAISSONS PLUS PERSONNE SELON LA CHAIR " ( 2 Co 5,16 ; Rom 6,6 ; Eph 4,22 ), on peut appeler "Père" un prêtre en tant que créature du Ciel ( et de même son père biologique )
IL EXISTE BIEN AUSSI UNE EXPRESSION TRADITIONNELLEMENT RESERVEE A DESIGNER LA PATERNITE DE DIEU SUR TOUS LES HOMMES ( car aucun humain ne se fait appeler "Abba, Père", ce n'est pas d'usage et pour cause ).


sa lecture littéraliste à coloration protestante fondamentaliste
C'est excessivement curieux que l'inscrit en question ne s'aperçoive pas DE LUI-MÊME de la stupidité profonde de ses propos : puisque PRECISEMENT, les protestants se reconnaissent à leur lecture qui s'éloigne ET S'OPPOSE AU VRAI SENS DES EVANGILES, par manque d'adhésion par la foi au sens très souvent littéral qu'il faut retenir, éclairé par la Tradition catholique.

AINSI PAR EXEMPLE :
" CECI EST MON CORPS" SERA LU DE MANIERE LITTERALE ET REALISTE PAR LE CHRETIEN CATHOLIQUE : POUR LUI, C'EST LE CORPS DU SEIGNEUR, SIMPLEMENT PARCE QU'IL L'A DIT, EN DEPIT DE L'HUMBLE APPARENCE DES SAINTES ESPECES. ET DE CE SENS LITTERAL VIENT LA THEOLOGIE DE LA TRANSSUBSTANTIATION : LA LITTERALITE N'A PAS APPAUVRI, MAIS PRESERVE LE MYSTERE SACRE.

ALORS QUE POUR LE PROTESTANT QUI ECOUTE SA PROPRE INTERPRETATION NOMINALISTE DES ECRITURES, PASSANT SON TEMPS A EN FAIRE L'EXEGESE COMME S'IL ETAIT PAPE :

IL FAUT JUSTEMENT INTERPRETER LE SENS OBVI DE CES PAROLES, POUR DECOUVRIR EN QUOI PRECISEMENT LE SEIGNEUR AURAIT SANS NUL DOUTE "EXAGERE"... CE N'EST CERTAINEMENT PAS VRAIMENT SON CORPS BIEN QU'IL LE DISE, MAIS CELA SYMBOLISE CELUI-CI BLA BLA BLA.....

Et rien n'est trop farfelu pour lui : le protestant peut aller jusqu'à prétendre par exemple que le Christ a progressivement deviné qu'Il était envoyé par Dieu, en lisant les Ecritures...( ce qui est en contradiction directe avec sa condition Divine : Notre Seigneur savait tout, était tout, créait tout, depuis le premier stade de sa Conception en Marie, comme de toute éternité en tant que le Verbe de Dieu ) Il va jusqu'à douter que le Christ soit réellement Dieu et Homme, alors que l'Evangile le signifie pourtant très clairement.

L'accusation d' "interprétation littérale à coloration protestante fondamentaliste", faites par l'inscrit sus-nommé à mon endroit, est donc une imbécilité sans nom.
apvs
Commentaire : Non monsieur, la tradition de l’Eglise enseignante affirme qu'il n’y a absolument aucun mal à appeler « pères » des pasteurs de l’Eglise, absolument aucun.
OUI, ET ?
C'est intéressant de noter qu'il ne reste plus rien que la stratégie malhabile à notre chicaneur professionnel pour discréditer quelqu'un qui le gêne, parce qu'il l'empêche de discréditer bien tranquillement la Parole …More
Commentaire : Non monsieur, la tradition de l’Eglise enseignante affirme qu'il n’y a absolument aucun mal à appeler « pères » des pasteurs de l’Eglise, absolument aucun.
OUI, ET ?
C'est intéressant de noter qu'il ne reste plus rien que la stratégie malhabile à notre chicaneur professionnel pour discréditer quelqu'un qui le gêne, parce qu'il l'empêche de discréditer bien tranquillement la Parole évangélique dans son petit coin.
J'AI BIEN SOULIGNE QU'IL N'Y AVAIT AUCUN MAL A APPELER PERE UN PASTEUR DE L'EGLISE. CERTES, IL M'A FALLU UN TEMPS DE REFLEXION ( terme qui doit être étranger à notre contradicteur ) POUR ARRIVER A FORMULER PLUS CLAIREMENT MON COMMENTAIRE. ET C'EST PRECISEMENT CE COMMENTAIRE QUE LE SUS-NOMME SCRIBOUILLEUR SE GARDERA BIEN DE REEDITER.

QU'A CELA NE TIENNE : JE VAIS LE FAIRE A SA PLACE, POUR SA PLUS GRANDE ET SALUTAIRE CONFUSION.

Car en réalité, notre presque hérétique garçon pas si sympathique ni inoffensif qu'il voudrait en avoir l'air ne fait ici QU'UN DETOUREMENT D'ATTENTION, POUR TENTER DE FAIRE OUBLIER QU'IL PRETEND FAIRE PASSER AU PLUS GRAND NOMBRE QUE LES PAROLES DU CHRIST SERAIENT PARFOIS MARQUEES D'UNE "CERTAINE EXAGERATION", HISTOIRE DE SE MIEUX FAIRE COMPRENRE PAR LES ESPRITS SEMITES DE SON TEMPS.

COMMENT APPELLE-T-ON UN PAREIL DISCOURS ?


Une hé ?
Une hé ?

UNE HERESIE ! BRAVO ! :)))
Psaume 62
« La Parole du Christ s'entend TOUJOURS au sens littéral du terme, même si il faut savoir exclure souvent un sens littéral qui n'est en rien spirituel »

Non, les paroles du Christ, qui sont toujours véridiques, doivent TOUJOURS se comprendre dans leur sens spirituel élevé et profond qui ne trompe jamais, et cela que leur sens littéral et obvie soit plus ou moins trompeur ou non.

Le sens ou …More
« La Parole du Christ s'entend TOUJOURS au sens littéral du terme, même si il faut savoir exclure souvent un sens littéral qui n'est en rien spirituel »

Non, les paroles du Christ, qui sont toujours véridiques, doivent TOUJOURS se comprendre dans leur sens spirituel élevé et profond qui ne trompe jamais, et cela que leur sens littéral et obvie soit plus ou moins trompeur ou non.

Le sens ou les sens des paroles de Jésus est (sont) TOUJOURS hautement spirituel(s), ses paroles renvoient TOUJOURS à de hautes réalités spirituelles du Royaume des cieux. Mais on ne peut nier que le sens littéral et obvie de certaines de Ses paroles et également d’autres paroles du Nouveau Testament, est trompeur. Exemples :

Quand Saint Paul écrit : « En effet, il y a un seul Dieu et il y a aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ », il n’est pas possible de nier que le sens littéral de ses paroles exclut toute autre médiation humaine. Certes, « le Christ contient et récapitule en sa propre Personne Humano-Divine tous les saints et les anges ». Mais il n’empêche que les anges et les saints sont des créatures qui NE SONT PAS le Christ dont la nature est humano-divine, bien qu’étant unis parfaitement à Lui au Ciel. Le sens littéral de cet énoncé paulinien est donc en l’espèce trompeur et l’Eglise enseignante en a compris et approfondi le sens profond et élevé.

Quant aux paroles du Seigneur : "N'appelez personne votre père sur la terre, car vous n'avez qu'un seul Père qui est au cieux", leur sens littéral obvie est une interdiction formelle d’appeler quiconque « père » sur la terre. Le sens spirituel en revanche est une interdiction d’appeler quiconque « père » sur la terre en oubliant de voir en ces « pères » de la terre l’unique paternité qui réside au Ciel dans le Père Divin.
Psaume 62
Pour donner un exemple du caractère confus et ambivalent de la pensée de notre gribouilleur, qui se dit [ notamment quant à ces paroles du Seigneur "N'appelez personne votre père sur la terre, car vous n'avez qu'un seul Père qui est au cieux" ] être attaché au sens littéral mais qui s’en détache quand ça lui plait pour dire en le cas d’espèce que l’ordre du Seigneur n’en est pas vraiment un !, …More
Pour donner un exemple du caractère confus et ambivalent de la pensée de notre gribouilleur, qui se dit [ notamment quant à ces paroles du Seigneur "N'appelez personne votre père sur la terre, car vous n'avez qu'un seul Père qui est au cieux" ] être attaché au sens littéral mais qui s’en détache quand ça lui plait pour dire en le cas d’espèce que l’ordre du Seigneur n’en est pas vraiment un !, qui en même temps prétend rejeter l’interprétation littéraliste des protestants et qui pourtant y adhère en partie de fait !, citons ses propos qui disent un peu tout et son contraire, sans doute pour espérer avoir un peu raison sur tout au final !!! Citation :

« Quant à l'ordre du Christ : "N'appelez personne votre père sur la terre, car vous n'avez qu'un seul Père qui est au cieux" , c'est bien plus un conseil qu'un ordre. L'essentiel est de reconnaître le Père Eternel comme SON SEUL ET UNIQUE PERE . Comme dans tous les conseils du Christ, Il laisse libre d'y répondre à la mesure qui nous semble bonne : l'Eglise a trouvé bon de QUAND MÊME faire appeler LES SEULS PRÊTRES "mon père" mais était-ce une meilleure coutume autrefois de les appeler "mon révérent" ? Sans doute, pour être plus fidèle au conseil du Seigneur.

Le Christ veut donc par cette Parole nous éduquer à ne reconnaître comme seul et unique père NOTRE PERE DU CIEL, c'est un fait indubitable. Mais comment y parvenir, si nous n'avons jamais appelé "papa", ou "mon père", quelqu'un de visible comme nous ici-bas ? C'est impossible. Il faut d'abord faire cette expérience de paternité visible pour découvrir par ANALOGIE la Paternité réelle quoiqu'invisible encore, de Dieu le Père Tout Puissant, Créateur du Ciel et de la Terre. »


Commentaire : Non monsieur, la tradition de l’Eglise enseignante affirme qu'il n’y a absolument aucun mal à appeler « pères » des pasteurs de l’Eglise, absolument aucun. A l’inverse de ce que professent les protestants dont une partie appellent d’ailleurs leurs pasteurs « révérends » et dont tous précisément s’interdisent de les appeler « pères » ! Notre garçon est donc plus protestant dans l’esprit qu’il ne l’imagine...
apvs
CONCLUSION :
Notre pseudo-exégète écrit :

Au contraire de ce que notre talentueux gribouilleur a écrit plus bas, je n’ai pas allégué que le Christ Jésus s’exprimât habituellement en exagérant la réalité, mais j’ai par contre écrit qu’il eut recours de temps en temps au langage hyperbolique ( du mot grec hyperbolē « excès, exagération » ) à travers notamment des images qui frappent les esprits …More
CONCLUSION :
Notre pseudo-exégète écrit :

Au contraire de ce que notre talentueux gribouilleur a écrit plus bas, je n’ai pas allégué que le Christ Jésus s’exprimât habituellement en exagérant la réalité, mais j’ai par contre écrit qu’il eut recours de temps en temps au langage hyperbolique ( du mot grec hyperbolē « excès, exagération » ) à travers notamment des images qui frappent les esprits des auditeurs.
Comme nous venons de le voir, cette théorie, bâtie sur du vent uniquement pour valider ses propres imaginations, qui n'est corroborée par AUCUN passage de l'Evangile, est totalement ET DANGEREUSEMENT fausse.
La Parole du Christ s'entend TOUJOURS au sens littéral du terme, même si il faut savoir exclure souvent un sens littéral qui n'est en rien spirituel : ce à quoi nous aide toujours la sainte Tradition catholique, et l'Evangile lui-même !

Par exemple :

Oui, il n'y a littéralement QU'UN SEUL ET UNIQUE MEDIATEUR ENTRE DIEU ET LES HOMMES, ce n'est pas exagéré de le dire ni de le croire.
Mais c'est à prendre au sens littéral SPIRITUEL du terme :

en effet, le Christ contient et récapitule en sa propre Personne Humano-Divine TOUS LES SAINTS ET LES ANGES qui peuvent servir de médiation intermédiaire entre Lui et les hommes.
Il n'est donc en rien contradictoire de parler de la Vierge Médiatrice auprès de l'Unique Médiateur, puisqu'elle n'est QUE CE QU'ELLE EST DANS LE CHRIST. Et ainsi de tous les saints.
apvs
C'EST ALORS LE CONTRAIRE D'UNE PARABOLE : LE SENS EST IMMEDIAT, EVIDENT.
" Amen, je vous le dis : l'un de vous va me livrer. "
Ancun doute possible : il n'y a qu'un seul sens littéral !
" Vous êtes tous là, réunis autour de Moi, et parmi vous, il y a UN traître. "
Non seulement l'Evangile est toujours à prendre dans son sens LITTERAL spirituel, mais ici, par exemple, il n'y a pour ainsi …More
C'EST ALORS LE CONTRAIRE D'UNE PARABOLE : LE SENS EST IMMEDIAT, EVIDENT.
" Amen, je vous le dis : l'un de vous va me livrer. "
Ancun doute possible : il n'y a qu'un seul sens littéral !
" Vous êtes tous là, réunis autour de Moi, et parmi vous, il y a UN traître. "
Non seulement l'Evangile est toujours à prendre dans son sens LITTERAL spirituel, mais ici, par exemple, il n'y a pour ainsi dire pas même à réfléchir : le Christ énonce un fait.
Et Il va continuer exactement sur le même ton, énonçant des faits dont le sens ne peut être interprété de deux manières littérales, spirituelle ou non, mais d'UNE et une seule :


« Celui qui s’est servi au plat en même temps que moi, celui-là va me livrer.

UN SEUL SENS POSSIBLE.

Le Fils de l’homme s’en va, comme il est écrit à son sujet ;

UN SEUL SENS POSSIBLE : C'EST EN TOUT POINT CONFORME AUX ECRITURES.

mais malheureux celui par qui le Fils de l’homme est livré !

UN SEUL SENS POSSIBLE : IL S'AGIT DE JUDAS, JESUS VIENT DE L'EVOQUER, JUDAS QUI N'EST MÊME PLUS NOMME, CAR " SON NOM SERA EFFACE POUR TOUJOURS, ET UN AUTRE PRENDRA SA CHARGE " ( ps 108 )

Il vaudrait mieux pour lui qu’il ne soit pas né, cet homme-là ! »

UN SEUL SENS POSSIBLE, LITTERAL, SANS EXAGERATION, TERRIBLE A ENTENDRE : JUDAS N'EST PAS COMME LES AUTRES HOMMES, SON CAS EST TOTALEMENT SINGULIER. MIEUX EUT VALU POUR LUI DE NE PAS NAÎTRE TANT SON SORT EST TERRIBLE !

Ecoutons ce qui advint pour Ninive :

Jonas et Nahum ont été appelés par Dieu, l'un après l'autre, afin de s'occuper de Ninive, « la grande ville ». Aucune autre ville n'est ainsi appelée dans l'Ecriture ; elle était si grande qu'il fallait marcher trois jours pour la traverser. Jonas y entra et il cria : « Encore quarante jours, et Ninive sera renversée » (Jon. 3 : 3-4). Cet avertissement a eu un effet remarquable sur les habitants. Le roi et tout son peuple ont cru Dieu. Dès lors, par leur attitude, ils ont montré qu'ils s'étaient vraiment repentis (Jon. 3 : 7-9). Dieu leur a fait grâce, car Il « vit leurs oeuvres, qu'ils revenaient de leur mauvaise voie » (v.10 ; Jér. 18 : 7-8). Ils seront cités en exemple par Jésus aux Juifs de son temps. Mais ceux-ci n'avaient-ils pas alors au milieu d'eux infiniment « plus que Jonas » ? (Matt. 12 : 40-41).


Encore quarante jours, et Ninive sera détruite : aucune exagération dans ces propos ! C'était bien ce que Dieu projetait de faire EN TOUTE JUSTICE !

Il vaudrait mieux pour lui qu’il ne soit pas né, cet homme-là ! »

AUCUNE EXAGERATION : POUR D'AUTRES MOTIFS, JUDAS ETAIT BEL ET BIEN "LE FILS DE PERDITION" ANNONCE PAR LES ECRITURES, ET DIRECTEMENT PAR LE VERB DE DIEU.

MAIS ALORS QUE NINIVE SE REPENTIT PAR PEUR DU CHÂTIMENT, JUDAS NE FIT EN RIEN MENTIR CE QUI AVAIT ETE DIT DE LUI, ET EN SUBIT TOUTES LES CONSEQUENCES.
3 more comments from apvs
apvs
MAIS IL Y A AUSSI DE TRES NOMBREUX PASSAGES DANS L'EVANGILE OU LE CHRIST S'EXPRIME LE PLUS CLAIREMENT POSSIBLE, DE SORTE QU'IL NE PUISSE Y AVOIR QU'UN SEUL ET UNIQUE SENS LITTERAL A SES PAROLES !
apvs
Notre pseudo-exégète continue ainsi :

Oui, évidemment, l’Eglise obéit à ces paroles du Seigneur mais non selon leur sens littéral mais selon leur sens profond spirituel, en s’élevant à hauteur du regard de Dieu lui-même qui est l’auteur de toutes formes de paternité terrestre.

Ainsi, beaucoup de protestants ont interprété lesdites paroles du Seigneur selon leur sens littéral en refusant entre …
More
Notre pseudo-exégète continue ainsi :

Oui, évidemment, l’Eglise obéit à ces paroles du Seigneur mais non selon leur sens littéral mais selon leur sens profond spirituel, en s’élevant à hauteur du regard de Dieu lui-même qui est l’auteur de toutes formes de paternité terrestre.

Ainsi, beaucoup de protestants ont interprété lesdites paroles du Seigneur selon leur sens littéral en refusant entre autres d’appeler leurs pasteurs « pères ».

Dans certains cas il est discerné que c’est le sens littéral de l’Ecriture qui doit être privilégié, ce qui n’exclut d’ailleurs pas toujours d’autres sens possibles ; dans d’autres cas il est discerné que c’est le sens non littéral et spirituel qui doit être privilégié. Et cela tout en tenant compte notamment de la compréhension de la Parole des pères de l’Eglise et de la tradition constante du peuple chrétien.


Ainsi, le sus-cité oppose artificiellement dans son esprit mal éclairé le sens "littéral" avec le sens "spirituel"... Ce serait parfois l'un, parfois l'autre, de telle manière que la lecture des Evangiles par les fidèles serait donc extrêmement dangereuse ! Puisqu'on risquerait à chaque instant de se tromper "d'interprétation".
"AH ! Ici, c'est au sens littéral. AH ! Ici, c'est au sens spirituel. AH ! Ici...... ben on ne sait pas très bien : on peut tout supposer. "
COMPLETEMENT FAUX, NUL ET NON AVENU.

Or, ce qui lui échappe pour ainsi dire complètement, C'EST QU'IL Y A DONC PLUSIEURS SENS LITTERAUX A CERTAINS PASSAGES DE L'EVANGILE,
- certains carrément pas du tout spirituels et qui n'expriment en rien la pensée évangélique,
- d'autres qui lui sont conformes, dont le sens est très élevé et mystérieux.

Quel passage illustre à merveille ce que je viens de dire ?
Très certainement celui de la visite nocturne de Nicodème au Christ (Jean 3,3)

" En vérité, en vérité, je te le dis : à moins de naître de nouveau, aucun homme ne peut voir le Royaume de Dieu"
Comme nous allons le voir, il y a plusieurs sens littéraux à cette affirmation.

" Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il entrer une seconde fois dans le ventre de sa mère et naître ? "
ICI, NICODEME REAGIT PAR UN PROFOND ETONNEMENT, CAR IL S'ATTACHE AU PREMIER SENS LITTERAL DE LA PAROLE DU MAÎTRE, QUI N'A RIEN DE SPIRITUEL.
Effectivement, pas la peine d'expliquer longtemps l'inanité d'une seconde naissance humaine : on ne sort qu'une seule fois de l'utérus de sa mère, après quoi, il faut vivre jusqu'à sa mort, le Christ ne remet évidemment pas cela en cause.


« Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

Ce qui est né de la chair est chair ; ce qui est né de l’Esprit est esprit.

Ne sois pas étonné si je t’ai dit : il vous faut naître d’en haut.

Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. »


CAD :
" Oui, Nicodème, c'est au sens LITTERAL qu'il faut que tu entendes ma Parole, mais pas celui que tu as retenu dans ton obscurcissement. "

ET VOILA LE CHRIST QUI PARLE D'UN AUTRE SENS, NON MOINS LITTERAL QUE LE PRECEDENT.

CAR : OUI, OUI, MILLE FOIS OUI, IL S'AGIT BIEN LITTERALEMENT DE NAÎTRE DE NOUVEAU, SI L'ON VEUT VOIR LE ROYAUME DES CIEUX, ET PAS DU TOUT SYMBOLIQUEMENT.

AUSSI VRAI QUE LA NAISSANCE SPIRITUELLE D'EAU ET D'ESPRIT EST TOUT AUSSI REELLE QU'UNE NAISSANCE CHARNELLE : IL Y A UN AVANT ( JE NE SUIS PAS ENCORE NE ) ET UN APRES ( JE SUIS NE D'EAU ET D'ESPRIT )

La conclusion est évidente :

" En vérité, en vérité, je te le dis : à moins de naître de nouveau, aucun homme ne peut voir le Royaume de Dieu"

CETTE PAROLE NE COMPORTE AUCUNE EXAGERATION, AUCUNE HYPERBOLE : ELLE EST A COMPRENDRE DANS SON SENS LITTERAL, MAIS NON PAS LE PREMIER SENS LITTERAL, PAS CELUI QUE RETINT NICODEME DANS SON ETONNEMENT.

ET CELA FAIT LOI POUR TOUT L'EVANGILE.


Cela rejoint parfaitement cet autre passage que je citais en Jean 6, concernant la consommation du Corps et du Sang du Seigneur :

OUI, IL FAUT LITTERALEMENT MANGER ET BOIRE LE CHRIST, MANGER SON CORPS ET BOIRE SON SANG, POUR AVOIR LA VIE ETERNELLE ! MAIS PAS AU SENS LITTERAL PAUVRE, QUI SCANDALISA LES FOULES A L'ESPRIT BOUCHE : ce n'est pas un morceau de viande, ce n'est pas son degré de cuisson, à point, saignant, bien cuit, dont il est ici question !

C'EST UN AUTRE SENS TOUT AUSSI LITTERAL, MAIS INFINIMENT PLUS PROFOND, SPIRITUEL ET MYSTERIEUX !

Et encore une fois, la littéralité de la lecture de l'Evangile n'a pas dans l'Eglise catholique APPAUVRI le mystère, mais elle l'a PRESERVE au contraire.

" Qui mange ma Chair et boit mon Sang a la Vie éternelle, et Moi, Je le ressusciterai au dernier jour"
AUCUNE TRACE D'EXAGERATION. PAS D'HYPERBOLE. C'EST LA STRICTE VERITE.
MAIS NE PAS SE TROMPER DE SENS LITTERAL. CE A QUOI AIDE BIEN L'EGLISE.
Et en ce sens, si l'on n'a pas son secours, on peut arriver à se tromper, tout comme les protestants.

MAIS IL EST FORMELLEMENT EXCLU QUE LE CHRIST "EXAGERE" PAR-CI PAR-LA DANS L'EVANGILE, AFIN DE SE FAIRE MIEUX COMPRENDRE PAR LES GENS PARTAGEANT SA MENTALITE ORIENTALE.
apvs
L'inscrit de GTV se faisant appelé la louange de mes lèvres a écrit :

Au contraire de ce que notre talentueux gribouilleur a écrit plus bas, je n’ai pas allégué que le Christ Jésus s’exprimât habituellement en exagérant la réalité, mais j’ai par contre écrit qu’il eut recours de temps en temps au langage hyperbolique ( du mot grec hyperbolē « excès, exagération » ) à travers notamment des …More
L'inscrit de GTV se faisant appelé la louange de mes lèvres a écrit :

Au contraire de ce que notre talentueux gribouilleur a écrit plus bas, je n’ai pas allégué que le Christ Jésus s’exprimât habituellement en exagérant la réalité, mais j’ai par contre écrit qu’il eut recours de temps en temps au langage hyperbolique ( du mot grec hyperbolē « excès, exagération » ) à travers notamment des images qui frappent les esprits des auditeurs.

MAIS VOILA, TEL EST PRIS QUI CROYAIT PRENDRE : l'auteur de cette pseudo-hypothèse pseudo-exégétique plus que contestable, concernant les Paroles du Christ, N'ARRIVE PAS A NOUS CITER UN SEUL EXEMPLE PROBANT DES FAITS QU'IL AVANCE, TIRE DE L'EVANGILE ! Ce qui donne un bilan pour le moins plus que léger.

Prenons ce qu'il donne en exemple :

" Mais, si quelqu'un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu'on le jetât au fond de la mer. " ( Matthieu 18 )

Si l'on lit ces paroles d'une manière purement humaine, il faudrait donc que SUR LA TERRE, il y ait un sort PIRE que de se faire noyer de la sorte. Or, on imagine difficilement quelque chose de pire ! "Il vaudrait mieux pour lui" laisse pourtant clairement entendre que s'il n'est pas puni ainsi, il le serait d'une manière encore plus abominable. Sur la terre ? Impossible sans exagération. Par la crucifixion ? L'écartèlement ?

Si tout cela ne concerne que cette terre, il y aurait donc bien ici une hyperbole, le Christ serait en train d'exagérer pour marquer l'esprit de ses auditeurs, et les faire réagir positivement ( ce que du reste Il cherche bien à faire, MAIS SANS EXAGERATION AUCUNE, ce que nous allons voir immédiatement. )

Mais ces Paroles ne sont pas à portée seulement humaine, elles ne concernent pas seulement cette terre. Et c'est là toute la subtilité de l'Evangile : IL ANNONCE LES REALITES FUTURES, CELLES DU ROYAUME, POUR LES ELUS, DE L'ENFER POUR LES REPROUVES.

Qu'est-ce qui est infiniment pire que de se faire noyer en mer, comme le Seigneur Jésus le décrit ? C'EST BIEN D'ÊTRE JETE DANS LE GEHENNE DE FEU, EN PUNITION DE SES SCANDALES ! Et ce n'est pas exagération, MAIS REALITE, quoi qu'elle soit invisible à nos yeux de chair, et donc objet de foi, sauf pour le Christ qui est Dieu et voit tout.

OU EST-CE QUE NOTRE INSCRIT VOIT UNE EXAGERATION ??? OU CA DONC ???
Dernière hypothèse : peut-être dans le fait que le Christ parle du scandale : or, pour nous, bof, "scandaliser " quelqu'un, certes cela a un sens négatif, mais de là à devoir subir une pareille punition !!! C'est exagéré !

Mais à cette si pauvre exégèse, il faut répondre qu'on ne prend pas le Christ pour un benêt : s'Il parle avec une telle vigueur, CE N'EST PAS POUR DENONCER CELUI QUI A VOLE, A VOLE, A VOLE L'ORANGE DU MARCHANT parce qu'il avait faim ! Mais pour dénoncer le scandale absolu du péché grave, du péché mortel !

Quel est le scandale plus gravissime pour l'intelligence des petits, que de tuer de sang froid son prochain innocent, à l'exemple de Caïn ?

Celui qui commet un tel acte qui viole la conscience d'autrui doit savoir à quelle rétribution terrible, au-delà de l'imagination, il s'expose. Et Jésus Christ Notre Seigneur semble bien au contraire dire :

" Je n'exagère pas devant vous ! C'est un sort terrible qui attend ces fauteurs de scandale ! Mieux vaudrait d'ailleurs pour eux subir une mort par noyade avec une meule attachée au cou que d'aller au-devant d'un tel sort éternel ! MOI QUI SUIS DIEU, JE LE SAIS, PARCE QUE JE L'AI VU, CONTRAIREMENT A VOUS ! CROYEZ-MOI DONC SUR PAROLE... "

Juste en passant : cette Parole qui n'appelle pas explicitement la peine de mort, pourtant ne l'exclue pas pour les fauteurs de pareils troubles. Le Christ laisse libre les chrétiens à se déterminer eux-même, au niveau de l'Etat, sans légiférer à leur place, comme dans le coran maudit. Mais Il laisse ouverte cette possibilité de rendre la justice sur la terre, sans l'exclure par principe.

BILAN DES COURSES :
AUCUNE EXAGERATION, et notre inscrit ne peut pas nous citer UNE SEUL EXEMPLE corroborant ce qu'il avance de manière si hasardeuse, comme quoi Notre Seigneur se fendrait "de temps en temps" ( sic ! ) d'une exagération de langage, comme pour se mettre à la portée de son auditoire oriental, qui comprendrait mieux comme ça ce qu'Il voudrait dire.
Psaume 62
Au contraire de ce que notre talentueux gribouilleur a écrit plus bas, je n’ai pas allégué que le Christ Jésus s’exprimât habituellement en exagérant la réalité, mais j’ai par contre écrit qu’il eut recours de temps en temps au langage hyperbolique ( du mot grec hyperbolē « excès, exagération » ) à travers notamment des images qui frappent les esprits des auditeurs. Au passage, notre polémis…More
Au contraire de ce que notre talentueux gribouilleur a écrit plus bas, je n’ai pas allégué que le Christ Jésus s’exprimât habituellement en exagérant la réalité, mais j’ai par contre écrit qu’il eut recours de temps en temps au langage hyperbolique ( du mot grec hyperbolē « excès, exagération » ) à travers notamment des images qui frappent les esprits des auditeurs. Au passage, notre polémiste qui est jusqu’au-boutiste dans sa propre logique, est allé jusqu’à prétendre par ailleurs qu’il n’y aurait aucun procédé d’exagération dans l’image d’une grosse meule attachée au cou d’une personne qui ensuite est jetée et noyée dans la mer !

Quant à ces paroles du Seigneur : « N'appelez personne votre père sur la terre, car un seul est votre Père, Celui qui est dans les cieux », notre cher professionnel de la contradiction contredisante, qui feint de contredire le propos d’autrui alors que dans le cas d’espèce il ne fait que le répéter en grande partie, prétend que j’aurais nié le sens spirituel profond et « très élevé » de ces paroles du Seigneur ! Or, c’est EXACTEMENT le contraire !!!

J’avais moi-même évoqué le sens spirituel de ces paroles dont l’application du SENS LITTÉRAL fut toutefois contredite par la pratique des chrétiens dès les premiers siècles.

C’est précisément parce que l’identité profonde du chrétien, qui est né de nouveau d’en haut par le baptême, est enracinée dans la paternité du Père des cieux et parce que le regard du chrétien est tourné vers le Père du Ciel qu’il peut oser nommer toutes les formes terrestres de paternité en ne considérant en elles que le mystère de la paternité unique de Dieu. « C’est pourquoi je tombe à genoux devant le Père, DE QUI TOUTE PATERNITE AU CIEL ET SUR LA TERRE TIENT SON NOM. » (Ephésiens 3)

Oui, évidemment, l’Eglise obéit à ces paroles du Seigneur mais non selon leur sens littéral mais selon leur sens profond spirituel, en s’élevant à hauteur du regard de Dieu lui-même qui est l’auteur de toutes formes de paternité terrestre.
Le Seigneur Jésus énonce toujours des vérités et la vérité, lesquelles participent des très hautes réalités célestes du Royaume divin, mais il les exprime sous des modes divers que l’Eglise enseignante sait interpréter sans s’égarer alors que l’esprit humain livré à lui-même peut s’égarer dans sa compréhension subjective de l’Ecriture.

Ainsi, beaucoup de protestants ont interprété lesdites paroles du Seigneur selon leur sens littéral en refusant entre autres d’appeler leurs pasteurs « pères ». Notre cher polémiste a d’ailleurs eu lui-même cette compréhension LITTÉRALISTE des choses ainsi que je l’avais relevé, avant manifestement de se rendre compte de son erreur d’optique et de s’aligner discrètement sur mon point de vue ..... tout en prétendant bien entendu le contredire en bon professionnel qu’il est de la contradiction ! C’est très amusant à observer.

En général, l’herméneutique protestante de l’Ecriture est davantage littéraliste que l’herméneutique catholique. Entre autres nombreux exemples, l’Ecriture dit par exemple qu’il n’existe qu’un unique Médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ (cf. 1 Timothée 2.5) : la doctrine protestante rejette par voie de conséquence toute médiation des Saints du Ciel.

Il n’empêche que là encore les exceptions confirment la règle. C’est ainsi que paradoxalement les traditions protestantes vont parfois se faire moins littéralistes quant à leurs lectures de certains versets de l’Ecriture, par exemple s’agissant des paroles de Jésus sur le Pain de vie (Jean 6) par rapport auxquelles elles vont avoir tendance à éluder entre autres ce verset : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous », pour se focaliser sur un verset ultérieur en l’interprétant à leurs façons : « C’est l’esprit qui fait vivre, la chair n’est capable de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et elles sont vie. »

Ce danger d’une lecture subjectiviste de la Bible à travers quoi il pourrait exister autant d’interprétations qu’il existe de lecteurs de la Bible, nous montre l’importance d’un Magistère vivant de l’Eglise enseignante qui en s’appuyant sur la tradition séculaire de l’Eglise, préserve, développe, éclaire et approfondit la riche et édifiante signification de la Parole de Dieu (incluant l’Ecriture proprement dite).

Dans certains cas il est discerné que c’est le sens littéral de l’Ecriture qui doit être privilégié, ce qui n’exclut d’ailleurs pas toujours d’autres sens possibles ; dans d’autres cas il est discerné que c’est le sens non littéral et spirituel qui doit être privilégié. Et cela tout en tenant compte notamment de la compréhension de la Parole des pères de l’Eglise et de la tradition constante du peuple chrétien.

Soit dit en passant, notre inscrit confond la notion de nominalisme avec celle de subjectivisme, notions qui sont bien distinctes.
Psaume 62
Le mot araméen « Abba » qui est certes saint n’est pas vraiment plus saint aux yeux de l’Eglise que les équivalents du mot « Père » dans les autres langues.

L’importance accordée à ce terme araméen dans l’Eglise priante a manifestement décliné avec le temps, notamment dans l’Eglise latine.

A notre époque, en Occident du moins, plus personne n’emploie habituellement le terme « Abba » dans sa …More
Le mot araméen « Abba » qui est certes saint n’est pas vraiment plus saint aux yeux de l’Eglise que les équivalents du mot « Père » dans les autres langues.

L’importance accordée à ce terme araméen dans l’Eglise priante a manifestement décliné avec le temps, notamment dans l’Eglise latine.

A notre époque, en Occident du moins, plus personne n’emploie habituellement le terme « Abba » dans sa prière pour s’adresser au Père Céleste. Il en est de même dans la prière liturgique officielle de l’Eglise latine.

« Abba » (mot qui fut autrefois et qui est encore utilisé de nos jours par les enfants de langue araméenne ET hébraïque pour nommer leurs papas de la terre) n’est donc pas une espèce de Nom sacro-saint, de Tétragramme, qui serait réservé uniquement à Dieu le Père et qui le désignerait exclusivement.

« Abba Père » n’est pas vraiment une expression traditionnellement réservée pour désigner la paternité de Dieu sur tous les hommes mais une expression qui contient le mot « Abba » qui fait écho spécialement au mot araméen que le Christ Jésus utilisait habituellement dans sa prière à Son Père, notamment dans sa prière suppliante à Gethsémani qui est évoquée dans le Nouveau Testament.

« Abba » et « Père » sont en fait des termes équivalents qui se font écho selon que Saint Paul lui-même le suggère :

« Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la peur ; mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ; et c’est en lui que nous crions « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! »

Sainte Thérèse de Lisieux, dont j’avais cité plus bas les très belles paroles concernant sa relation personnelle à Dieu le Père, et avec elle les autres Saints à ma connaissance, n’ont pas laissé accroire que l’Esprit Saint leur aurait inspiré d’utiliser dans leurs prières ferventes vers le Père du Ciel le terme araméen « Abba » de préférence à ses équivalents dans les langues vernaculaires.

En choisissant « AbbaPère » comme pseudonyme j’avais simplement voulu rendre hommage à la paternité du Père céleste magnifiquement évoqué dans le verset paulinien précité. La plupart de mes interlocuteurs avaient d’ailleurs bien compris le sens de ce pseudonyme, excepté en particulier quelques rares esprits malveillants qui m’avaient accusé, par un jugement téméraire très original, d’inclination mégalomaniaque et narcissique comme si j’eusse pris plaisir à me prendre pour le Père Céleste et à me faire appeler « AbbaPère » !

Il n’est certes pas possible pour un misérable pécheur d’être à la hauteur d’un tel pseudonyme qui était simplement un cri de reconnaissance et d’amour envers le Père Céleste. Comme d’ailleurs, toute proportion gardée, il n’est pas possible d’être à la hauteur du prénom « Emmanuel » quand on en connaît le sens réel et profond. :-))

Il n’existe pas de langue qui soit absolument sacrée selon la tradition de la sainte Eglise priante dont les deux langues liturgiques principales sont historiquement le grec et le latin.

Contrairement à d’autres traditions religieuses d’après lesquelles certaines langues auraient pour propriété de mettre par soi-même en contact avec le divin et/ou des entités supérieures. L’arabe par exemple pour une certaine tradition islamique.

Dans l’Esprit Saint, il n’y a plus de place pour une quelconque idolâtrie, y compris même vis-à-vis des langues liturgiques sacrées de l’Eglise qui ne sont pas absolument sacrées.
natale07
apvs likes this.
apvs
Ne sachant plus comment se dépatouiller de sa lecture littéraliste à coloration protestante fondamentaliste des paroles suivantes du Seigneur "Et n'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux." ( Matthieu 23,9 ), lecture littéraliste qui s’inscrit dans sa logique jusqu’au-boutiste de vouloir coûte que coûte que les paroles sévères de Jésus …More
Ne sachant plus comment se dépatouiller de sa lecture littéraliste à coloration protestante fondamentaliste des paroles suivantes du Seigneur "Et n'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux." ( Matthieu 23,9 ), lecture littéraliste qui s’inscrit dans sa logique jusqu’au-boutiste de vouloir coûte que coûte que les paroles sévères de Jésus sur celui qui livrera le Fils de l’homme signifient forcément ce qu’elles signifient littéralement, voilà maintenant que notre garçon obsédé par l’islam pense comme ... des musulmans pour qui il est plus saint de s’adresser à Allah en arabe qu’en toute autre langue vernaculaire !!!!!
Or, je n'avais absolument pas voulu le moins du monde peser le "plus saint" ou le "moins saint" des différentes manières de s'adresser à Dieu... Notre inscrit se dépatouille comme il peut pour me prendre en défaut :))) Je n'ai fait que lui poser une question qui doit être terriblement gênante pour lui puisqu'il ne répond pas, à savoir :
y a-t-il une ou plusieurs personne que toi, inscrit qui aujourd'hui te fait appelé "la louange de mes lèvres" sur GTV après bien d'autres pseudo, tu appelles ou a parfois appelé " ABBA, PERE ! " ?
Y a-t-il
UNE SEULE ou PLUSIEURS PERSONNES que tu appelles ainsi ?

Silence radio, Mirabelle ne répond plus...

Cette question, juste pour bien montrer que, outre le fait qu'EN VUE DU ROYAUME DES CIEUX, et pour l'unique raison que nous sommes "PARTICIPANTS DE LA NATURE DIVINE" ( 2 P 1,4 ) , " UNE CREATURE NOUVELLE " ( Gal 6,15 ) que " DESORMAIS NOUS NE CONNAISSONS PLUS PERSONNE SELON LA CHAIR " ( 2 Co 5,16 ; Rom 6,6 ; Eph 4,22 ), on peut appeler "Père" un prêtre en tant que créature du Ciel ( et de même son père biologique )
IL EXISTE BIEN AUSSI UNE EXPRESSION TRADITIONNELLEMENT RESERVEE A DESIGNER LA PATERNITE DE DIEU SUR TOUS LES HOMMES ( car aucun humain ne se fait appeler "Abba, Père", ce n'est pas d'usage et pour cause ).


sa lecture littéraliste à coloration protestante fondamentaliste
C'est excessivement curieux que l'inscrit en question ne s'aperçoive pas DE LUI-MÊME de la stupidité profonde de ses propos : puisque PRECISEMENT, les protestants se reconnaissent à leur lecture qui s'éloigne ET S'OPPOSE AU VRAI SENS DES EVANGILES, par manque d'adhésion par la foi au sens très souvent littéral qu'il faut retenir, éclairé par la Tradition catholique.

AINSI PAR EXEMPLE :
" CECI EST MON CORPS" SERA LU DE MANIERE LITTERALE ET REALISTE PAR LE CHRETIEN CATHOLIQUE : POUR LUI, C'EST LE CORPS DU SEIGNEUR, SIMPLEMENT PARCE QU'IL L'A DIT, EN DEPIT DE L'HUMBLE APPARENCE DES SAINTES ESPECES. ET DE CE SENS LITTERAL VIENT LA THEOLOGIE DE LA TRANSSUBSTANTIATION : LA LITTERALITE N'A PAS APPAUVRI, MAIS PRESERVE LE MYSTERE SACRE.

ALORS QUE POUR LE PROTESTANT QUI ECOUTE SA PROPRE INTERPRETATION NOMINALISTE DES ECRITURES, PASSANT SON TEMPS A EN FAIRE L'EXEGESE COMME S'IL ETAIT PAPE :

IL FAUT JUSTEMENT INTERPRETER LE SENS OBVI DE CES PAROLES, POUR DECOUVRIR EN QUOI PRECISEMENT LE SEIGNEUR AURAIT SANS NUL DOUTE "EXAGERE"... CE N'EST CERTAINEMENT PAS VRAIMENT SON CORPS BIEN QU'IL LE DISE, MAIS CELA SYMBOLISE CELUI-CI BLA BLA BLA.....

Et rien n'est trop farfelu pour lui : le protestant peut aller jusqu'à prétendre par exemple que le Christ a progressivement deviné qu'Il était envoyé par Dieu, en lisant les Ecritures...( ce qui est en contradiction directe avec sa condition Divine : Notre Seigneur savait tout, était tout, créait tout, depuis le premier stade de sa Conception en Marie, comme de toute éternité en tant que le Verbe de Dieu ) Il va jusqu'à douter que le Christ soit réellement Dieu et Homme, alors que l'Evangile le signifie pourtant très clairement.

L'accusation d' "interprétation littérale à coloration protestante fondamentaliste", faites par l'inscrit sus-nommé à mon endroit, est donc une imbécilité sans nom.
Psaume 62
Au vu des mensonges quasi systématiques, éhontés, et avérés AU PRÉSENT de mes calomniateurs, TOUT ce qu'ils pourront dire sera donc entaché de « mensonge, de vice et d'imbécilité » pour reprendre leurs propres termes sont si bien adaptés à leurs actes.

Le malheureux calomniateur « Spina Christi 2 », manifestement à nouveau en manque de salir vicieusement la réputation de son ennemi, même un …More
Au vu des mensonges quasi systématiques, éhontés, et avérés AU PRÉSENT de mes calomniateurs, TOUT ce qu'ils pourront dire sera donc entaché de « mensonge, de vice et d'imbécilité » pour reprendre leurs propres termes sont si bien adaptés à leurs actes.

Le malheureux calomniateur « Spina Christi 2 », manifestement à nouveau en manque de salir vicieusement la réputation de son ennemi, même un dimanche, ne tient aucun compte des faits objectifs lui étant opposés et qui contredisent sa logique perverse en grande partie irrationnelle.

Il poursuit sa fuite en avant par une sorte d’autisme intellectuel en reprenant à présent un élément mensonger, qu’il avait d’ailleurs invoqué dans le passé, à savoir les peintures du peintre Arcabas.

Or, ce n’est pas moi mais l’ancien inscrit « Madinx » qui avait affiché sur son compte des peintures d’Arcabas, peintures sur lesquelles j’avais uniquement porté une appréciation positive dans un commentaire. Surtout, d’innombrables catholiques et/ou chrétiens connaissent et apprécient les peintures d’Arcabas qui vient d’ailleurs de décéder. A preuve, twitter.com/hashtag/arcabas d’hommage au peintre Arcabas sur Tweeter où l’on trouve des inscrits divers, de l’évêque au simple chrétien en passant par des revues catholiques et chrétiennes. Que son âme repose en paix et en joie auprès de Dieu.

SC 2 déforme donc encore mensongèrement les faits en m’attribuant un point commun qui n’en est donc pas un, en faisant croire faussement et sans rire ( !) que ce paramètre « Arcabas » fasse tomber quasiment à néant la probabilité qu’un chrétien et qu’un Emmanuel choisisse le pseudonyme « abbapère » sur un Forum chrétien !!!

Comme déjà dit il n’y a pas de corrélation directe entre le fait d’avoir créé un blog intitulé « Abba Père » et le fait de créer un pseudonyme AbbaPère (sans espace entre les deux termes). Répétons que ce blogueur vieux-catholique n’avait d’ailleurs pas choisi comme pseudonyme « Abba Père » sur son propre blog pour répondre aux commentaires mais une toute autre forme de pseudonyme, et il pourrait tout aussi bien choisir, parmi beaucoup d’autres choix possibles et très divers, des pseudonymes tels que « abbapapa », « abbapater », « Abba Père », « abba père » ETC.

En outre, une fois encore, les chrétiens francophones ou/et français, toutes dénominations chrétiennes confondues, portant le prénom « Emmanuel » sont très nombreux.

Aveuglé par sa passion diabolique de la calomnie il est incapable de voir, malgré mes remarques précédentes, que même si une personne francophone avait voulu prendre le même pseudonyme que moi « abbapère » sur GTV ( pseudonyme inscrit depuis 2012 ) après mon inscription, elle n’aurait pas pu le faire car il n’est pas possible que deux membres de GTV aient le même pseudonyme. Du reste, le site Gloria.tv a commencé à être un peu connu de la francophonie catholique à partir du début des années 2010.

En tenant compte de tous les facteurs, éléments ou paramètres qui peuvent me rapprocher de ce vieux-catholique et en tenant compte au contraire de tous ceux qui me distinguent objectivement d’avec lui ( que j’avais dans le passé relevés et qui sont nettement plus nombreux et de nature radicale ), il est au contraire totalement rationnel de penser que la possibilité que je sois ce vieux-catholique est très improbable, quoiqu’en dise ce calomniateur malheureux qui entre autres m’accusa également et à tort durant quelques mois d’être « Sylvanus ».

Mais surtout, une fois de plus, quand bien même la probabilité que je sois cette personne serait-elle forte, il est totalement immoral pour un chrétien d’accuser sans preuve autrui d’un fait déshonorant, même un ennemi, a fortiori dans un contexte où il est manifeste qu’il y a intention de lui nuire ( de manière sordire ; Cf. ses allégations publiques et impudiques sur la pratique supposée de ce vieux-catholique de « sites d’annonces salaces » ).


La tendance perverse du dénommé « Spina Christi 2 » apparait encore en ce qu’il revient pour une énième fois sur une faute ancienne de mensonge, avouée et regrettée, quant à deux ex pseudonymes ponctuels [ « couscous » et « siloane » que j’avais nié, très effrontément, très immoralement et d’ailleurs très stupidement, avoir créés sur GTV, allant donc jusqu’à avoir établi un dialogue entre deux de mes pseudonymes et allant jusqu’à prendre Dieu à témoin dans un commentaire !!! ] Reste que je suis totalement en paix, car réconcilié avec Dieu, par rapport à cette faute honteuse de ma vie.

Le fait qu’un pécheur, même un grand pécheur, faute gravement à un moment donné dans un domaine (ici le mensonge) et dans une circonstance donnée particulière, n’implique pas forcément que ce pécheur ait fauté en ce domaine durant toute sa vie, qu’il fautât par ailleurs dans ce même domaine à l’époque de sa faute, et qu’il fautera fatalement en ce même domaine dans le futur, d’autant moins s’il avoue sa faute, la regrette et qu’il se résout à ne pas la renouveler. Le fait d’enfermer un fautif dans des fautes passées participe d’une mentalité charnelle et totalement non chrétienne. A fortiori lorsque cela s’accompagne d’un esprit de rancœur et de haine.

Si par bonheur mon frère ennemi “Spina Christi 2” se repentait de son péché de mensonge et de son péché de calomnie, jusqu’ici hélas impénitents, je m’efforcerais de ne plus évoquer sa faute grave par la suite car ce serait gravement contraire à la vertu de charité en Dieu.

Pour rappel, comme par hasard, ces basses attaques calomnieuses surviennent de manière impromptue et hors sujet à chaque fois que j’exprime des arguments et des propos très gênants dans des commentaires.
apvs
et ces trois personnes 1 et 2 et 3) ont choisi comme pseudonyme « abbapère »
ET CES TROIS PERSONNES N'ONT PRATIQUEMENT FAIT AUCUNE PUBLICATION NI AUCUN COMMENTAIRE SUR GLORIA.TV ! C'est dire leur discrétion jusqu'à aujourd'hui.

QUAND ON A L'AUDACE DE PRENDRE UN TEL PSEUDO SUR UN SITE CATHOLIQUE, ON EVITE DE COMMETTRE A FOISON DES JUGEMENTS TEMERAIRES SUR AUTRUI, DE …More
et ces trois personnes 1 et 2 et 3) ont choisi comme pseudonyme « abbapère »
ET CES TROIS PERSONNES N'ONT PRATIQUEMENT FAIT AUCUNE PUBLICATION NI AUCUN COMMENTAIRE SUR GLORIA.TV ! C'est dire leur discrétion jusqu'à aujourd'hui.

QUAND ON A L'AUDACE DE PRENDRE UN TEL PSEUDO SUR UN SITE CATHOLIQUE, ON EVITE DE COMMETTRE A FOISON DES JUGEMENTS TEMERAIRES SUR AUTRUI, DE TENIR DES PROPOS VENIMEUX, VISANT A BLESSER, VOIRE A FAIRE EJECTER D'AUTRES INSCRITS.
ET SI L'ON A L'ÂME BELLIQUEUSE, NARQUOISE, HAUTAINE PARCE QU'ON BAFOUILLE TROIS MOTS DE FRANCAIS, ET QU'ON NE SE PRIVE PAS DE LE MONTRER A TOUT BOUT DE CHAMP, ON A AU MOINS LA BIENSEANCE DE RENONCER A UN TEL PSEUDO, QUI NE NOUS CORRESPOND A L'EVIDENCE PAS.

Voilà ce que ne comprendra sans doute jamais l'inscrit de GTV qui se fait appelé "La louange de mes lèvres" après bien d'autres pseudos.
apvs
Oui, car le coeur de notre propos, rappelons-le, c'est ceci :
Est-ce que, comme le prétend notre contradicteur, le Seigneur a coutume de s'exprimer "à l'orientale en exagérant souvent" ? OU BIEN EST-CE QU'IL DIT TOUJOURS LA VERITE SANS EXAGERATION ?

Cela revient AVANT TOUT à se demander : Y A-T-IL OU NON UN SENS SPIRITUEL ELEVE DANS LES PROPOS DE NOTRE SEIGNEUR : " N'appelez personne …
More
Oui, car le coeur de notre propos, rappelons-le, c'est ceci :
Est-ce que, comme le prétend notre contradicteur, le Seigneur a coutume de s'exprimer "à l'orientale en exagérant souvent" ? OU BIEN EST-CE QU'IL DIT TOUJOURS LA VERITE SANS EXAGERATION ?

Cela revient AVANT TOUT à se demander : Y A-T-IL OU NON UN SENS SPIRITUEL ELEVE DANS LES PROPOS DE NOTRE SEIGNEUR : " N'appelez personne votre père sur la terre, car un seul est votre Père, Celui qui est dans les cieux "

Si la réponse est non, il va de soit que :
Notre Seigneur Jésus-Christ exagère à dessein : en effet, on voit bien que ce n'est pas l'usage strict, LOIN DE LA, dans l'Eglise et dans les familles ! C'est ce que soutient notre contradicteur.

Si la réponse est oui :
Il faut bien alors se demander POURQUOI est-ce que l'Eglise permet que nous appelions par exemple "mon Père" un prêtre, "abbé" un supérieur de couvent, et "père" un père de famille, apparemment en contradiction avec l'Evangile...

La clef se trouve ici, dans l'épître de saint Paul aux Colossiens ( chap 3 ) :

Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où le Christ est assis à la droite de Dieu.
Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre.
Car vous êtes morts, et votre vie est désormais cachée avec Christ en Dieu.
Quand le Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.


Si vous êtes ressuscités avec le Christ, c'est que votre vie n'est plus une vie de la terre, MAIS UNE VIE DU CIEL, PAR ANTICIPATION DE LA BEATITUDE DU PARADIS.

ET LORSQUE VOUS APPELEZ UN PRÊTRE "MON PERE", CE N'EST PAS EN TANT QU'IL EST DE LA TERRE, MAIS DU CIEL ! Si en effet on doit lui donner un tel nom, ce n'est pas parce qu'il donne la vie selon le monde, mais SELON LE CIEL PAR LE BAPTÊME. Le prêtre n'agit QUE pour que les croyants puissent passer de ce monde AUX REALITES DU CIEL : le pardon, la sainte Messe, sans oublier l'offrande de celle-ci pour les morts, la confirmation, le mariage, le Sacrement des malades, tous les sacrements sont distribués par le prêtre uniquement en vue du Ciel qui commence dès maintenant pour les saints.

C'est exactement la même chose qui doit se passer dans les saintes familles chrétiennes, au sein desquelles les enfants doivent très tôt comprendre que leurs parents visibles ne font pas concurrence à la paternité de Dieu ni à la maternité de la Sainte Vierge sur eux, MAIS QUE CETTE PATERNITE VISIBLE EST LE SIGNE DE CELLE DE DIEU.

En ce sens, mon père ne m'a pas donné une vie mortelle pour jouir de l'existence simplement terrestre avant de disparaître à tout jamais : mon père n'est mon père que parce qu'il a participé à l'acte de ma création opérée par Dieu, POUR UNE VIE ETERNELLE QUI COMMENCE MAINTENANT, DES ICI-BAS.

Où donc, dans l'Evangile, est-ce mit clairement en lumière ? Il n'y a pas à chercher bien longtemps pour se souvenir de l'épisode de l'Enfant Jésus retrouvé au temple parmi les docteurs ( Luc 2, 41-52 )

Et il advint, au bout de trois jours, qu'ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant; et tous ceux qui l'entendaient étaient stupéfaits de son intelligence et de ses réponses.

A sa vue, ils furent saisis d'émotion, et sa mère lui dit:


- "Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela?
Vois! ton père et moi, nous te cherchons, angoissés."


Et il leur dit:

- "Pourquoi donc me cherchiez-vous?
Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père?"


Mais eux ne comprirent pas la parole qu'il venait de leur dire.
Il redescendit alors avec eux et revint à Nazareth; et il leur était soumis.
Et sa mère gardait fidèlement toutes ces choses en son coeur.
Quant à Jésus, il croissait en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes.


Alors que l'Enfant-Jésus appelait "père" saint Joseph, Il montra très clairement ( et sans leur épargner la souffrance ) à ses parents que ce n'était qu'en vue du Royaume des Cieux et de la Mission du Christ au service du Père Eternel que saint Joseph pouvait revendiquer légitimement ce nom.

CONCLUSION :
- Oui, contrairement à ce que propose à notre esprit l'inscrit sus-nommé, il y a bien un sens spirituel très élevé et profond à cette Parole de l'Evangile, car nous vivons non en ce monde, mais déjà dans les Cieux, ressuscités avec le Christ, et jamais nous n'appelons père quelqu'un "de la terre", c'est-à-dire qui ne nous conduirait pas aux réalités d'En-Haut, qui serait étranger au Ciel.


- Oui, contrairement à ce que propose à notre esprit l'inscrit sus-nommé, la sainte Eglise obéit SCRUPULEUSEMENT à ces Paroles de l'Evangile.

- NON, IL N'Y A PAS D'EXAGERATION DANS LES PAROLES PURES ET SAINTES DU CHRIST. NI ICI, NI AILLEURS.
ET LORSQUE LE CHRIST DECLARE AU SUJET DE JUDAS :
"IL EUT MIEUX VALU POUR CET HOMME DE NE PAS NAÎTRE" , C'EST LA VERITE PURE ET SIMPLE, SANS EXAGERATION.
One more comment from apvs
apvs
D’autre part, notre cher « contradictoriste » laisse penser de son côté qu’il est normal que des catholiques n’étant pas de langue araméenne prient le Père du Ciel en le nommant « Abba » !!! Ce n’est déjà pas le cas dans les milieux non traditionalistes alors ne parlons même pas du milieu traditionaliste auquel appartient ce cher discutailleur et coupeur de cheveux en 10, qui semble vivre dans …More
D’autre part, notre cher « contradictoriste » laisse penser de son côté qu’il est normal que des catholiques n’étant pas de langue araméenne prient le Père du Ciel en le nommant « Abba » !!! Ce n’est déjà pas le cas dans les milieux non traditionalistes alors ne parlons même pas du milieu traditionaliste auquel appartient ce cher discutailleur et coupeur de cheveux en 10, qui semble vivre dans une sorte de 4e dimension de la réalité.
L'inscrit de GTV se faisant appeler, après de nombreux pseudos, "La louange de mes lèvres", nous faire le coup de "Je ne prie jamais avec un seul mot d'araméen ! Et d'ailleurs, quasiment personne, de l'antiquité à nos jours ne l'a fait ! "
Et bien sûr, jamais il n'a prononcé ni ne prononcera dans la prière les mot "MARANATHA, viens Seigneur Jésus ! ", parce qu'il vaut mieux TOUJOURS traduire ce que l'on entend dans la Parole de Dieu, et ne jamais prier en araméen...
Maranatha est un terme araméen employé une seule fois dans les épîtres de saint Paul ( 1 Cor 16,22 ) , et voulant dire " Seigneur, viens ! ".

Il n'y a qu'à voir par ailleurs comment le terme "abbé" fut employé très tôt pour désigner le supérieur dans une abbaye, pour se persuader que, bien au contraire de ce que prétend l'inscrit si brillant à ses propres yeux, tous les chrétiens, d'Orient et d'Occident, ont employé le terme "abba" pour s'adresser à Dieu.

Il n'est pas question ici de savoir si "Abba Père ! " est oui ou non un "nouveau tétragramme sacro-saint ", mais bien de répondre à UNE QUESTION déjà plusieurs fois posée :

y a-t-il une ou plusieurs personne que toi, inscrit qui aujourd'hui te fait appelé "la louange de mes lèvres" sur GTV après bien d'autres pseudo, tu appelles ou a parfois appelé " ABBA, PERE ! " ?

Y a-t-il
UNE SEULE ou PLUSIEURS PERSONNES que tu appelles ainsi ?

Et pourtant, que tu répondes, ou non ( ce qui est désormais plus que probable ), cela n'est pas là le coeur de notre propos...
Spina Christi 2
@La louange de mes lèvres

Au vu de tes mensonges éhontés avérés, TOUT ce que tu pourras dire sera donc désormais entaché de suspicion de mensonge, de vice et d'imbécilité !!!!!!!!!!!

"...en revanche (ce vieux-catholique) a créé un blog intitulé « Abba Père »"
Vieux catholique (au moins autrefois) prénommé E M M A N U E L !

Voilà donc DEUX points communs, ce qui, plutôt que de l'augmenter,
More
@La louange de mes lèvres

Au vu de tes mensonges éhontés avérés, TOUT ce que tu pourras dire sera donc désormais entaché de suspicion de mensonge, de vice et d'imbécilité !!!!!!!!!!!

"...en revanche (ce vieux-catholique) a créé un blog intitulé « Abba Père »"
Vieux catholique (au moins autrefois) prénommé E M M A N U E L !

Voilà donc DEUX points communs, ce qui, plutôt que de l'augmenter, diminue la probabilité qu'il y ait d'autres personnes.

Laquelle probabilité tombe quasiment à nulle si on y ajoute cet autre point commun : les peintures du peintre Arcabas que l'on retrouve chez l'un et chez "l'autre" (!?)


"d’autre part si ce vieux-catholique avait voulu rester anonyme sur GTV pour une quelconque raison, il n’eût pas été opportun de choisir un pseudonyme qui pouvait renvoyer à l’époque immédiatement à l’url d’un blog vieux-catholique après une simple et brève recherche sur google ! Et si au contraire il n’avait pas voulu rester longtemps anonyme mais être reconnu facilement sur GTV en prenant le pseudonyme « AbbaPère », pourquoi alors se serait-il scandalisé vivement aussitôt après avoir prétendument été identifié et pourquoi aurait-il persévéré à être scandalisé par la suite ? Et pourquoi n’aurait-il jamais cessé de défendre sur GTV le magistère des derniers papes pendant des années et en même temps pourquoi l’aurait-il attaqué sur son blog vieux-catholique ?"

Pourquoi, pourquoi, pourquoi : selon les mêmes motifs foireux dont tu uses à présent pour tenter de te disculper.

Pour rappel, fut un temps pas si lointain (2014) où l'on pouvait assister à cet échange hallucinant d'ubuesquerie entre toi et toi :


couscous 23 févr. 2014
Le meurtre par la langue, Pape François
"Merci beaucoup "fr.sourire" pour ta mise au point et tes éclaircissements ! Je finissais par me sentir proche de toi à force d'être attaqué sur mon identité !"

fr.sourire 23 févr. 2014
"Pour l'info privée en effet Couscous, je n'y reviendrai pas car cela semble inopportun pour la modération. Bon, mon intervention se voulait ponctuelle. Je vous souhaite une bonne continuation à tous..."

fr.sourire 23 févr. 2014
"Oui Couscous, remerciez-les d'être des agneaux avec vous comme ils l'ont été aussi avec moi."



------------------------------------------

"Le fait qu’au moins quatre personnes AU MINIMUM ( je n’ai pas vérifié dans de nombreuses autres langues sur la plateforme internationale GTV ) ont choisi le même type de pseudonyme prouve qu’il n’est pas inouï de songer à ce type de pseudonyme de la part d’un chrétien."
Rectification : sur ces quatre personnes, la réalité est que deux ne sont pas françaises et la troisième n'a pas pour pseudo "Abba Père"; donc pour l'instant, une seule personne en France porte -ou a porté- le pseudo "Abba Père" : toi.

Et si à cela on croise ces deux autres paramètres du prénom "Emmanuel" et des oeuvres du peintre "Arcabas", combien moins encore y aura t-il de personnes !



"Conclusion" :
Au vu de tes mensonges éhontés avérés, TOUT ce que tu pourras dire sera donc désormais entaché de suspicion de mensonge, de vice et d'imbécilité !!!!!!!!!!!
perceval2507 likes this.
Psaume 62
Au vu des mensonges quasi systématiques, éhontés, et avérés AU PRÉSENT de mes calomniateurs, TOUT ce qu'ils pourront dire sera donc entaché de mensonge, de vice et d'imbécilité.
Psaume 62
S’agissant de mon premier pseudonyme « AbbaPère », ce néo-pharisien s’enferme donc dans sa logique irrationnelle et immorale. Puisqu’il s’enferme dans son péché, démontons donc en quelques lignes sa logique perverse en rappelant et en précisant certains faits.

Il n’est pas avéré que ce vieux-catholique ait créé un pseudonyme « AbbaPère » sur Internet mais en revanche il a créé un blog intitulé «…More
S’agissant de mon premier pseudonyme « AbbaPère », ce néo-pharisien s’enferme donc dans sa logique irrationnelle et immorale. Puisqu’il s’enferme dans son péché, démontons donc en quelques lignes sa logique perverse en rappelant et en précisant certains faits.

Il n’est pas avéré que ce vieux-catholique ait créé un pseudonyme « AbbaPère » sur Internet mais en revanche il a créé un blog intitulé « Abba Père », nuance. Il n’y a pas de corrélation directe entre le fait d’être l’auteur d’un blog intitulé « Abba Père » et le fait de choisir comme pseudonyme « Abba Père » « AbbaPère ». J’avais constaté en parcourant son blog dans le contexte des premières insinuations calomnieuses contre moi, que ce blogueur n’avait pas choisi le pseudonyme « Abba Père » sur son propre blog pour répondre aux commentaires mais un autre pseudonyme n’ayant rien à voir avec celui-ci et dont je ne me souviens plus précisément, et d’autre part si ce vieux-catholique avait voulu rester anonyme sur GTV pour une quelconque raison, il n’eût pas été opportun de choisir un pseudonyme qui pouvait renvoyer à l’époque immédiatement à l’url d’un blog vieux-catholique après une simple et brève recherche sur google ! Et si au contraire il n’avait pas voulu rester longtemps anonyme mais être reconnu facilement sur GTV en prenant le pseudonyme « AbbaPère », pourquoi alors se serait-il scandalisé vivement aussitôt après avoir prétendument été identifié et pourquoi aurait-il persévéré à être scandalisé par la suite ? Et pourquoi n’aurait-il jamais cessé de défendre sur GTV le magistère des derniers papes pendant des années et en même temps pourquoi l’aurait-il attaqué sur son blog vieux-catholique ?

Le fait qu’au moins quatre personnes AU MINIMUM ( je n’ai pas vérifié dans de nombreuses autres langues sur la plateforme internationale GTV ) ont choisi le même type de pseudonyme prouve qu’il n’est pas inouï de songer à ce type de pseudonyme de la part d’un chrétien. L’autre membre français de GTV qui a choisi le pseudo « abbapapa » a d'ailleurs pu le choisir par défaut (en second choix) car à la date de son inscription mon pseudo « AbbaPère » s’était transformé en « abbapère » et car il n'est pas possible que deux membres de GTV aient le même pseudonyme. Le prénom « Emmanuel » est donné fréquemment en France dans les familles chrétiennes. Ce facteur spécifique s’ajoute donc au facteur précédent en sorte que se trouve augmentée la probabilité qu’un chrétien et qu’un "Emmanuel" choisisse ce genre de pseudonyme « AbbaPère » sur un Forum d’internet ( Merci au passage au bonnet d’âne pour son cours de 3eme sur les probabilités ! )

Conclusion : Cette accusation acharnée en bande est non seulement immorale, surtout de la part de chrétiens prétendus, mais elle est en grande partie irrationnelle sous l’influence passionnelle de l'esprit de calomnie. Quand un chrétien qui se respecte a des soupçons sur une personne, fussent-ils forts et quand bien même cette personne aurait-elle menti effrontément à un moment dans un autre contexte, ledit chrétien ne se permet en aucun cas de porter contre celle-ci des accusations téméraires forcément calomnieuses ( car l'acte de calomnie est constituée dès qu'une personne accuse sans preuve réelle et certaine une autre personne d'un fait déshonorant avec volonté de lui nuire ). Encore moins s'acharnerait-il à le faire de manière vicieuse et acharnée au milieu de discussions de fond quand les arguments et les propos de cette personne le dérangent. Ces prétendus chrétiens qui se présentent comme des témoins véridiques du Christ ne connaissent manifestement pas les bases morales du Catéchisme catholique.

" Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. " (Apocalypse 22.11)
One more comment from Psaume 62
Psaume 62
La race de vipère pharisaïque « Spina Christi 2 » se perd dans les méandres de sa propre logique calomniatrice. Si quatre personnes se réclamant de la foi chrétienne ont sur le seul site GTV, qui est un Forum parmi de très nombreux autres en France et dans le monde, choisi comme pseudonymes « abbapère » ou l’un de ses équivalents, et si deux personnes françaises ont choisi comme pseudonyme « …More
La race de vipère pharisaïque « Spina Christi 2 » se perd dans les méandres de sa propre logique calomniatrice. Si quatre personnes se réclamant de la foi chrétienne ont sur le seul site GTV, qui est un Forum parmi de très nombreux autres en France et dans le monde, choisi comme pseudonymes « abbapère » ou l’un de ses équivalents, et si deux personnes françaises ont choisi comme pseudonyme « abbapère » ou son équivalent sur ce même site, il est très probable que d’autres personnes aient choisi ce type de pseudonymes sur des forums français et étrangers. De plus, comme précédemment dit, la probabilité augmente dans la mesure où ce prénom "Emmanuel" est fréquent dans les milieux chrétiens et qu'il existe d’autres blogs et sites chrétiens ayant dans leurs intitulés les termes « abba père ». Au passage, son postulat statistique est biaisé dans la mesure où il m’accuse calomnieusement d’être une personne qui n’a manifestement jamais créé un pseudonyme « AbbaPère » mais en revanche qui a créé un blog s’intitulant « Abba Père », nuance. Surtout, la loi de probabilité n’est pas par nature une loi sûre et infaillible. Elle est souvent démentie par la loi dite du hasard, de l’aléatoire ou des coïncidences. En outre, il faudrait être sot pour vouloir préserver son anonymat en choisissant un type de pseudonyme dont les termes conduisaient immédiatement à l’époque, dans les premières lignes d’une recherche google, à un blog de vieux-catholique ! Et il faudrait être fou ou/et pervers pour défendre avec constance pendant des années sur un site la foi catholique romaine, notamment celle exprimée dans le magistère des derniers papes, et en même temps émettre par ailleurs de vives critiques en tant que vieux-catholique à l’encontre de ce même magistère sur un blog, ainsi que j'avais pu le constater en lisant ce blog ! Reste une certitude : il est fou et immoral d’accuser catégoriquement un pseudonyme de cacher une identité donnée sans en même temps être absolument certain de son accusation, a fortiori quand on se dit disciple du Christ !
Spina Christi 2
@La louange de mes lèvres
Au vu de tes mensonges éhontés avérés, TOUT ce que tu pourras dire sera donc désormais entaché de suspicion de mensonge, de vice et d'imbécilité !!!!!!!!!!!

"Respectivement brésilien (« Abbapater123 »), italien (« ABBAPADRE ») et français (« abbapapa »)."
Ce qui ne laisse donc qu'un seul "AbbaPère" (pour l'instant connu) pour la France : TOI !

MAIS... pire encore, …
More
@La louange de mes lèvres
Au vu de tes mensonges éhontés avérés, TOUT ce que tu pourras dire sera donc désormais entaché de suspicion de mensonge, de vice et d'imbécilité !!!!!!!!!!!

"Respectivement brésilien (« Abbapater123 »), italien (« ABBAPADRE ») et français (« abbapapa »)."
Ce qui ne laisse donc qu'un seul "AbbaPère" (pour l'instant connu) pour la France : TOI !

MAIS... pire encore, qu'en est-il si, pour corser un peu la formule mathématique des probabilités, on croise la recherche des "AbbaPère" français avec ce dénominateur commun d'"Emmanuel" ?????

Allez, vipère, je te laisse retourner à ton étude !


Catholique et Français and one more user like this.
Catholique et Français likes this.
perceval2507 likes this.
perceval2507
La louange de mes lèvres il y a 16 minutes

: "Le dénommé « perceval2507 » semble être aussi brillant en mathématiques bla bla..."

Et ? Citant ta propre phrase, je ne vois pas où ta diversion veut en venir.... Tu en es réduit à ça ?

Pour ta gouverne, je n'ai pas besoin de toi pour relever tes mensonges ! En plus d'un esprit délabré par des années de magouilles anticléricales …More
La louange de mes lèvres il y a 16 minutes

: "Le dénommé « perceval2507 » semble être aussi brillant en mathématiques bla bla..."

Et ? Citant ta propre phrase, je ne vois pas où ta diversion veut en venir.... Tu en es réduit à ça ?

Pour ta gouverne, je n'ai pas besoin de toi pour relever tes mensonges ! En plus d'un esprit délabré par des années de magouilles anticléricales schismatiques hérétiques, tu sembles à l'évidence souffrir d'un complexe certain ...

Spina Christi 2 likes this.
Psaume 62
Que mon cher ennemi "perceval2507" ne m'en veuille pas et me pardonne plutôt mais je n'ai pas l'intention de lui tenir le crachoir et son hochet toute la soirée...

Quelle joie ! Le Christ est vraiment ressuscité et a vaincu la mort, la haine et tous les démons sur Sa Croix d'amour et de salut ! Maranatha ! Viens Seigneur Jésus !
perceval2507
@La louange de mes lèvres Je te rassure, tes mensonges éhontés avérés sont bel et bien récents puisque démontrés cette semaine étant donné qu'il y a peu, bien ap ta pseudo confession publique, tu niais encore avoir fait la promo du site "catholique pour Israël" ainsi que ceux, niés par toi encore tout récemment, accusant l'Église d'être en partie responsable de la shoa !
Donc, toi qui aimes joue…More
@La louange de mes lèvres Je te rassure, tes mensonges éhontés avérés sont bel et bien récents puisque démontrés cette semaine étant donné qu'il y a peu, bien ap ta pseudo confession publique, tu niais encore avoir fait la promo du site "catholique pour Israël" ainsi que ceux, niés par toi encore tout récemment, accusant l'Église d'être en partie responsable de la shoa !
Donc, toi qui aimes jouer avec, tu reconnaîtras que selon la loi des probabilités , un menteur avéré passé et présent le sera très probablement (à fortiori s'il est acculé), dans le futur !
Aussi, est-il juste d'affirmer que selon la loi des probabilités, te concernant,
Au vu de tes mensonges éhontés avérés, TOUT ce que tu pourras dire sera donc désormais entaché de suspicion de mensonge, de vice et d'imbécile imposture !!!!!!
Psaume 62
Le dénommé « perceval2507 » semble être aussi brillant en mathématiques qu’en logique... ;-))
perceval2507
La louange de mes lèvres il y a 25 minutes

: "N'en déplaise, oui, selon la loi de probabilité, si au minimum quatre personnes..."
Psaume 62
Au vu des mensonges quasi systématiques, éhontés et avérés AU PRÉSENT de mes calomniateurs, TOUT ce qu'ils pourront dire sera donc entachés de mensonge, de vice et d'imbécilité.

Spina Christi 2 a écrit : « = Respectivement brésilien et italien. Quant au troisième, il ne porte pas le pseudo d'"Abba Père". »

Respectivement brésilien (« Abbapater123 »), italien (« ABBAPADRE ») et français (« …More
Au vu des mensonges quasi systématiques, éhontés et avérés AU PRÉSENT de mes calomniateurs, TOUT ce qu'ils pourront dire sera donc entachés de mensonge, de vice et d'imbécilité.

Spina Christi 2 a écrit : « = Respectivement brésilien et italien. Quant au troisième, il ne porte pas le pseudo d'"Abba Père". »

Respectivement brésilien (« Abbapater123 »), italien (« ABBAPADRE ») et français (« abbapapa »). Ce calomniateur acharné est tellement assoiffé de salir la réputation de son ennemi et de tenter de le piéger qu’il se comporte comme la race de vipères qu’étaient les pharisiens hypocrites en ne voyant même pas que « abbapère » est un équivalent dans l’esprit de « abbapapa »
Spina Christi 2
@La louange de mes lèvres

Au vu de tes mensonges éhontés avérés, TOUT ce que tu pourras dire sera donc désormais entaché de suspicion de mensonge, de vice et d'imbécilité !!!!!!!!!!!

"oui, selon la loi de probabilité, si au minimum quatre personnes (dont moi et ces trois personnes 1 et 2 et 3) "

= Respectivement brésilien et italien.

Quant au troisième, il ne porte pas le pseudo d'"Abba …
More
@La louange de mes lèvres

Au vu de tes mensonges éhontés avérés, TOUT ce que tu pourras dire sera donc désormais entaché de suspicion de mensonge, de vice et d'imbécilité !!!!!!!!!!!

"oui, selon la loi de probabilité, si au minimum quatre personnes (dont moi et ces trois personnes 1 et 2 et 3) "

= Respectivement brésilien et italien.

Quant au troisième, il ne porte pas le pseudo d'"Abba Père".

A te voir prendre ainsi un bâton pour te taper toi-même sur le museau de vipère, tu fais peine à voir.
Car selon ton "étude" il ressort finalement que d'Emmanuel/AbbaPère il n'y en ait qu'un seul en France : toi !


perceval2507 likes this.
Psaume 62
Au vu des mensonges quasi systématiques, éhontés et avérés AU PRÉSENT de mes calomniateurs, TOUT ce qu'ils pourront dire sera donc entachés de mensonge, de vice et d'imbécilité.
Psaume 62
N'en déplaise, oui, selon la loi de probabilité, si au minimum quatre personnes (dont moi et ces trois personnes 1 et 2 et 3) ont choisi comme pseudonyme « abbapère » sur un seul forum internet, il est très probable que plusieurs autres personnes aient choisi ce pseudonyme sur d’autres forums internet, GTV n’étant qu’un seul forum parmi bien d’autres. En outre, d’autres personnes que cet …More
N'en déplaise, oui, selon la loi de probabilité, si au minimum quatre personnes (dont moi et ces trois personnes 1 et 2 et 3) ont choisi comme pseudonyme « abbapère » sur un seul forum internet, il est très probable que plusieurs autres personnes aient choisi ce pseudonyme sur d’autres forums internet, GTV n’étant qu’un seul forum parmi bien d’autres. En outre, d’autres personnes que cet Emmanuel vieux-catholique, que mes calomniateurs vicieux et haineux m’accusent d’être, ont visiblement créé des blogs mentionnant dans leurs intitulés « Abba Père ». D’autre part, le nom d’un blog « Abba Père » n’est pas le nom d’un pseudonyme et en l’occurrence il ne correspond pas à mon ex pseudonyme « AbbaPère » dans lequel volontairement j’avais choisi d’accoler « Abba » à « Père » pour évoquer ce verset du NT et pour éviter si possible que des esprits pensant à mal n’imaginent que je désire être appelé directement par le nom du Père céleste.
perceval2507
"La loi de probabilité" sur @... Pas de choussi sir !!!!!
=> Au vu de tes mensonges éhontés avérés, TOUT ce que tu pourras dire sera donc désormais entaché de suspicion de mensonge, de vice et d'imbécilité !!!!!!!!!!!
Spina Christi 2 likes this.
perceval2507
La louange de mes lèvres : " ... Bla bla bla, sur d'autres forums d'Internet selon la loi de probabilité." !!!!
Spina Christi 2 likes this.
Psaume 62
Quant à sa question : « Y a-t-il une ou plusieurs personne que toi, inscrit qui aujourd'hui te fait appelé "la louange de mes lèvres" sur GTV après bien d'autres pseudo, tu appelles " ABBA, PERE ! " ? »

Primo, je le répète, je n’ai pas eu « bien d’autres pseudos » (déformation par insinuation) mais d’autres pseudos depuis mon inscription en 2012 (moins de 10). De plus sa remarque polémique est …More
Quant à sa question : « Y a-t-il une ou plusieurs personne que toi, inscrit qui aujourd'hui te fait appelé "la louange de mes lèvres" sur GTV après bien d'autres pseudo, tu appelles " ABBA, PERE ! " ? »

Primo, je le répète, je n’ai pas eu « bien d’autres pseudos » (déformation par insinuation) mais d’autres pseudos depuis mon inscription en 2012 (moins de 10). De plus sa remarque polémique est déplacée.

Deuzio, je ne suis pas le seul sur GTV à avoir choisi de rendre hommage au Père Céleste en prenant un type de pseudonymes incluant les termes du verset paulinien « Abba, Père ». Exemples 1 et 2 et 3.

Tertio, le sens LITTÉRAL de ces paroles de Jésus est d’interdire non pas d’appeler quiconque « Abba Père » mais tout simplement « père » : « N'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. » (Matthieu 23.9).

Enfin, pour répondre directement cette fois-ci à sa question stupide, il n’y a pas d’autres personnes que je considère être mon Père céleste adoré, Père céleste que je nomme très rarement « Abba » mais habituellement « Père » et parfois « Papa » dans mes prières.

Quant à la question du calomniateur vicieux qui me fait passer depuis des années pour un vieux-catholique chartiste et homosexuel prénommé comme moi Emmanuel et dont j’avais appris qu’il créa dans les années 2000 un blog intitulé « Abba Père » : « Y a t-il d'autres personnes prénommées "Emmanuel" qui sur internet se soient faites appeler "AbbaPère" ? »

Je répondrai d’abord à cette question de façon humoristique en disant que se faire appeler « AbbaPère » quand on se prénomme du nom divin et messianique « Emmanuel » (en hébreu = « Le Seigneur Dieu avec nous ») est une circonstance atténuante !!!

Ensuite, comme précédemment dit, d’autres personnes que moi ont choisi également d’inclure ces termes dans leurs pseudonymes sur GTV et sans doute encore d’autres personnes sur d’autres forums d’internet selon la loi de probabilité.
Psaume 62
Notre brillant polémiste continue donc à défendre tout et son contraire, en imaginant peut-être qu’il puisse donner l’impression d’avoir raison sur tous les tableaux à la fois, d’abord en continuant de laisser entendre que le terme « Abba », mot araméen, est une espèce de nouveau Tétragramme sacro-saint, un terme exclusivement réservé à Dieu ( lors même que les enfants de langue araméenne …More
Notre brillant polémiste continue donc à défendre tout et son contraire, en imaginant peut-être qu’il puisse donner l’impression d’avoir raison sur tous les tableaux à la fois, d’abord en continuant de laisser entendre que le terme « Abba », mot araméen, est une espèce de nouveau Tétragramme sacro-saint, un terme exclusivement réservé à Dieu ( lors même que les enfants de langue araméenne appelaient et appellent leurs papas de la terre « abba »... ), et qu’il serait donc plus saint d’après lui de s’adresser au Père céleste par le nom « Abba » plutôt que par les termes équivalents à « Abba » dans les langues maternelles, tout en admettant, indirectement et involontairement, que lesdits termes équivalents... sont équivalents puisqu’il admet en même temps la justesse de la pensée de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face qui a aucun moment n’a fait référence à la sacralité en soi du terme araméen « Abba ».

Ne sachant plus comment se dépatouiller de sa lecture littéraliste à coloration protestante fondamentaliste des paroles suivantes du Seigneur "Et n'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux." ( Matthieu 23,9 ), lecture littéraliste qui s’inscrit dans sa logique jusqu’au-boutiste de vouloir coûte que coûte que les paroles sévères de Jésus sur celui qui livrera le Fils de l’homme signifient forcément ce qu’elles signifient littéralement, voilà maintenant que notre garçon obsédé par l’islam pense comme ... des musulmans pour qui il est plus saint de s’adresser à Allah en arabe qu’en toute autre langue vernaculaire !!!!!

D’autres mots araméens que « Abba » figurent d’ailleurs dans le Nouveau Testament ( « Éphphatha », « Talitha coumi », « Eloï, Eloï… ») et ils sont traduisibles facilement en d’autres langues.

Le fait que ponctuellement Saint Paul a choisi à l’instar des quatre évangélistes de mentionner un terme araméen, à savoir « Abba », ne signifie pas par soi-même qu’il lui accorde une importance sacro-sainte, quoi qu’en dise notre exégète ‘j’ai-tout-compris’. Citation :

« Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la peur ; mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ; et c’est en lui que nous crions « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! »

Sainte Thérèse de Lisieux et avec elle les autres Saints à ma connaissance n’ont pas confessé que l’Esprit Saint les avait porté à considérer comme étant plus saint et plus juste de dire « Abba » au Père céleste plutôt que les autres Noms équivalents en langues maternelles.

D’autre part, notre cher « contradictoriste » laisse penser de son côté qu’il est normal que des catholiques n’étant pas de langue araméenne prient le Père du Ciel en le nommant « Abba » !!! Ce n’est déjà pas le cas dans les milieux non traditionalistes alors ne parlons même pas du milieu traditionaliste auquel appartient ce cher discutailleur et coupeur de cheveux en 10, qui semble vivre dans une sorte de 4e dimension de la réalité.
apvs
" N'appelez personne votre père sur la terre, car vous n'avez QU'UN SEUL PERE qui est dans les cieux".
Pourrait-on élever encore d'un degré la réflexion sur ce sujet, plutôt que d'invoquer en boucle le fait que le Christ ait soit-disant exagéré, ce qui n'est à l'évidence pas le cas ?

Un père, qu'il soit sur la terre ou dans les cieux, un père est QUELQU'UN A QUI L'ON DEMEURE ATTACHE IRREV…
More
" N'appelez personne votre père sur la terre, car vous n'avez QU'UN SEUL PERE qui est dans les cieux".
Pourrait-on élever encore d'un degré la réflexion sur ce sujet, plutôt que d'invoquer en boucle le fait que le Christ ait soit-disant exagéré, ce qui n'est à l'évidence pas le cas ?

Un père, qu'il soit sur la terre ou dans les cieux, un père est QUELQU'UN A QUI L'ON DEMEURE ATTACHE IRREVOCABLEMENT, parce que nous sommes sorti de lui, que c'est grâce à son amour que nous avons reçu l'être. Si ce père vient à mourir, c'est une douleur extrême pour nous.

" N'appelez personne votre père sur la terre " : ne vous faîtes pas souffrir inutilement, en croyant avoir tout perdu avec la mort de votre paternel que vous aimiez. Au fond, même si votre bouche l'a appelé père, vous devez savoir que votre seul et unique vrai Père est au cieux, votre Dieu d'Amour qui vous aime !

Cette parole, qui est un ordre certes, vient donc des profondeurs de la Miséricorde du Christ, QUI EST VENU NOUS LIBERER DE LA MORT :
Si nous donnons l'exclusivité à quelqu'un de la terre en l'appelant "notre père" , nous sommes encore sous l'empire de la mort.
Et le Christ est venu POUR QU'ON AIT LA VIE, ET LA VIE EN SURABONDANCE !


ET QUELLE EST CETTE VIE SURABONDANTE ?

" Or la Vie éternelle, c'est QU'ILS VOUS CONNAISSENT, vous le seul véritable Dieu, et Celui que vous avez envoyé, Jésus-Christ. (.... )

" JE LEUR AI FAIT CONNAÎTRE VOTRE NOM, ET JE LE LEUR FERAI CONNAÎTRE, AFIN QUE L'AMOUR DONT VOUS M'AVEZ AIME SOIT EN EUX, ET MOI EN EUX. "


LE NOM DE DIEU :
" PERE" ,
"ABBA, PERE".
apvs
Y a t-il d'autres personnes prénommées "Emmanuel" qui sur internet se soient faites appeler "AbbaPère" ?
EXCELLENTE QUESTION, cher Spina Christi 2
Spina Christi 2 likes this.
One more comment from apvs
apvs
Voilà maintenant que l’on apprend de la part de notre gentil et doux garçon, qui ne peut plus à présent retenir ses insultes et ses sarcasmes, que « Abba Père » serait une sorte de nouveau sacro-saint Tétragramme !!!!!

Qu’il sache que ce n’est pas le nom du Père céleste en araméen qui est en soi sacré mais la divine Personne qu’il désigne. Certes, le fait de savoir que Jésus le prononça de …
More
Voilà maintenant que l’on apprend de la part de notre gentil et doux garçon, qui ne peut plus à présent retenir ses insultes et ses sarcasmes, que « Abba Père » serait une sorte de nouveau sacro-saint Tétragramme !!!!!

Qu’il sache que ce n’est pas le nom du Père céleste en araméen qui est en soi sacré mais la divine Personne qu’il désigne. Certes, le fait de savoir que Jésus le prononça de cette façon est émouvant. Qu’il sache aussi que les catholiques romains d’Occident ne prient que très rarement le Père céleste en prononçant « Abba » qui est d’ailleurs un nom assez proche du terme « Papa » français, mais plutôt qu’ils utilisent le mot correspondant à « Père » dans leur langues maternelles, ou bien le mot latin « Pater » correspondant à la liturgie latine.

Donc, toujours pas de réponse directe à ma question simple et directe. Que notre polémiste en chef sache donc que :
" Mirabelle " n'est pas une insulte :)))))))))))) juste en passant ! J'emploie juste l'humour devant ton refus de répondre à ma question tellement simple.

ET QUE :
LORSQUE SAINT PAUL PRÊCHAIT SUR LA PRIERE INSPIREE DU SAINT ESPRIT QUI FAIT INTERIEUREMENT S'ECRIER " ABBA, PERE ! " ( abba étant bien de l'araméen, la langue du Christ et de sa Mère )

IL S'ADRESSAIT A DES ROMAINS, ET NON A DES HEBREUX !
ET PAS SEULEMENT A DES ROMAINS, DONT LA LANGUE MATERNELLE N'ETAIT PAS L'ARAMEEN, MAIS AUSSI A TOUS LES HOMMES DE TOUTES LES NATIONS, DE TOUTES LES LANGUES.


Ainsi, saint Paul apprend à tous les hommes de toute la terre et de tous les siècles comment s'exprime l'Esprit pour appeler Dieu dans les coeurs des fidèles :
" ABBA ! PERE ! "
Ce qui n'est pas à l'exclusion de toutes les traductions de ces termes plein de respect, d'amour, et d'une tendre familiarité, comme l'a si bien compris la petite Thérèse.

Encore une fois :

Alors, y a-t-il une ou plusieurs personne que toi, inscrit qui aujourd'hui te fait appelé "la louange de mes lèvres" sur GTV après bien d'autres pseudo, tu appelles ou a parfois appelé " ABBA, PERE ! " ?

Y a-t-il
UNE SEULE ou PLUSIEURS PERSONNES que tu appelles ainsi ?
Spina Christi 2 and one more user like this.
Spina Christi 2 likes this.
perceval2507 likes this.
Spina Christi 2
apvs il y a 9 heures
"Y a-t-il une ou plusieurs personne que toi, inscrit qui aujourd'hui te fait appelé "la louange de mes lèvres" sur GTV après bien d'autres pseudo, tu appelles " ABBA, PERE ! " ?"

Y a t-il d'autres personnes prénommées "Emmanuel" qui sur internet se soient faites appeler "AbbaPère" ?

perceval2507 and 2 more users like this.
perceval2507 likes this.
apvs likes this.
Catholique et Français likes this.
Psaume 62
Voilà maintenant que l’on apprend de la part de notre gentil et doux garçon, qui ne peut plus à présent retenir ses insultes et ses sarcasmes, que « Abba Père » serait une sorte de nouveau sacro-saint Tétragramme !!!!!

Qu’il sache que ce n’est pas le nom du Père céleste en araméen qui est en soi sacré mais la divine Personne qu’il désigne. Certes, le fait de savoir que Jésus le prononça de …More
Voilà maintenant que l’on apprend de la part de notre gentil et doux garçon, qui ne peut plus à présent retenir ses insultes et ses sarcasmes, que « Abba Père » serait une sorte de nouveau sacro-saint Tétragramme !!!!!

Qu’il sache que ce n’est pas le nom du Père céleste en araméen qui est en soi sacré mais la divine Personne qu’il désigne. Certes, le fait de savoir que Jésus le prononça de cette façon est émouvant. Qu’il sache aussi que les catholiques romains d’Occident ne prient que très rarement le Père céleste en prononçant « Abba » qui est d’ailleurs un nom assez proche du terme « Papa » français, mais plutôt qu’ils utilisent le mot correspondant à « Père » dans leur langues maternelles, ou bien le mot latin « Pater » correspondant à la liturgie latine.

Citons à ce propos ces émouvantes paroles de Sainte Thérèse de Lisieux :

« Un jour j'entrai dans la cellule de notre chère petite Soeur et je fus saisis par son expression de grand recueillement. Elle cousait avec activité et cependant semblait perdue dans une contemplation profonde : « A quoi pensez-vous, lui demandai-je ? Je médite le Pater, me répondit-elle. C'est si doux d'appeler le bon Dieu notre Père !... ». Et des larmes brillèrent dans ses yeux. Elle aima le bon Dieu comme un enfant chérit son père, avec des tours de tendresse incroyables. Pendant sa maladie, il arriva qu'en parlant de lui elle prit un mot pour un autre et l’appela : « Papa ». Nous nous mîmes à rire, mais elle reprit tout émue : « Oh ! oui, il est bien mon Papa et que cela m'est doux de lui donner ce nom. »