François : Qui a des vues religieuses "extrêmes", "anti-homosexualité" ou "anti-avortement", n'a …

Le pape a reçu le comique britannique Stephen Amos, 51 ans, qui s'est présenté comme "non religieux" et comme un "homme gay" qui ne se "sentait pas" accepté, rapporte Mirror.co.uk (18 avril). Amos …
En disant entre autres ces paroles à cet homosexuel non repentant : « peu importe qui vous êtes ou comment vous vivez, vous ne perdez pas votre dignité », le pape à mon sens n’a pas prononcé une hérésie en soi ( le péché mortel, quel qu’il soit, ne fait pas perdre totalement et définitivement dans tous les cas sa dignité humaine au pécheur aux yeux de Dieu ) mais il me paraît difficile de ne …More
En disant entre autres ces paroles à cet homosexuel non repentant : « peu importe qui vous êtes ou comment vous vivez, vous ne perdez pas votre dignité », le pape à mon sens n’a pas prononcé une hérésie en soi ( le péché mortel, quel qu’il soit, ne fait pas perdre totalement et définitivement dans tous les cas sa dignité humaine au pécheur aux yeux de Dieu ) mais il me paraît difficile de ne pas y voir une concession à l’esprit du monde, un désir de plaire au monde plutôt qu’à Dieu, une lâcheté qui incite le pécheur à se complaire dans son péché au risque de se perdre pour toujours en Enfer pour ne pas s'en être repenti à temps, et cela sous le pieux prétexte ou la bonne intention de lui avoir suggéré la Miséricorde infinie de Dieu envers les pécheurs dont la dignité reste grande à Ses yeux. Prions pour le pape et pour nos évêques.
DDFG5 likes this.
Et lui ,Amos, qu'es qu'il à si ce n'est la Haine du Christ et de sa loi ,la Haine de sa propre Humanité .
François applique Dignitatis Humanae, c'est un bon conciliaire.
Il faudrait vraiment lire de travers « Dignitatis Humanae », tel un idéologue anticonciliaire malveillant, pour lui faire dire que le péché contre-nature et mortel d’homosexualité serait désormais un acte non coupable et pour lui faire dire que le saint Magistère ( dont les Actes ne sont pas en tout identiques aux actes possiblement faillibles et peccamineux des Pasteurs pécheurs de l'Eglise ) n’…More
Il faudrait vraiment lire de travers « Dignitatis Humanae », tel un idéologue anticonciliaire malveillant, pour lui faire dire que le péché contre-nature et mortel d’homosexualité serait désormais un acte non coupable et pour lui faire dire que le saint Magistère ( dont les Actes ne sont pas en tout identiques aux actes possiblement faillibles et peccamineux des Pasteurs pécheurs de l'Eglise ) n’exhorte plus à suivre la loi morale naturelle et qu'il n’appelle plus les pécheurs à se convertir sous peine de perdition éternelle.

Certes, je vous accorde que l’Église, dans son approche politique et disciplinaire, n’est plus favorable à la mise à mort des homosexuels et des hérétiques ( d'ailleurs, quand bien même la souhaiterait-elle, il ne serait absolument plus possible de l’appliquer dans le monde actuel ) comme elle le fut à certaines époques, et que depuis la position du pape actuel ( laquelle position peut certes poser apparemment un problème d’orthodoxie catholique ) elle semble même être opposée au principe même de la peine de mort.