Tonino
Evergreen Aviation, l’une des plus grandes compagnies aériennes, reconnaît avoir passé des contrats pour les chemtrails et la modification climatique avec l’US Air Force

Jusqu’ici, les « chemtrails » relevaient plutôt du domaine vague (et méprisé) des « théories du complot », en dépit du fait qu’un congressman américain du nom de Dennis Kucinich les avaient clairement mentionnés dans un projet …More
Evergreen Aviation, l’une des plus grandes compagnies aériennes, reconnaît avoir passé des contrats pour les chemtrails et la modification climatique avec l’US Air Force

Jusqu’ici, les « chemtrails » relevaient plutôt du domaine vague (et méprisé) des « théories du complot », en dépit du fait qu’un congressman américain du nom de Dennis Kucinich les avaient clairement mentionnés dans un projet de loi intitulé Space Preservation Act, qui fut comme par hasard rejeté par une majorité de parlementaires. Cette fois-ci, plus moyen de nier, une grande compagnie aérienne américaine Evergreen International Aviation l’admet officiellement sur son propre site Web… L’auteur de l’article que nous avons traduit mentionne également d’autres faits intéressants concernant la modification climatique (la Convention ENMOD avait en son temps, 1976, pourtant interdit ce genre d’activité…), la capacité de déclencher des tremblements de terre (toutes ces choses relevant bien sûr habituellement du « conspirationisme »), etc…

Evergreen Aviation, l’une des plus grandes compagnies aériennes, reconnaît avoir passé des contrats pour les chemtrails avec l’US Air
Extrait tiré directement du site Web d’Evergreen Aviation :
www.evergreenaviation.com/supertanker/mkts.html
MARCHÉS:

• Lutte contre les incendies
• Confinement des déversements de pétrole
• Modification climatique
• Décontamination biochimique

Le Supertanker d’Evergreen ne se limite pas à la lutte contre les incendies. Ce sera un véritable avion utilitaire, avec la capacité d’être configuré pour des applications différentes dans un court délai. Cette avion multimission peut assumer des missions de sécurité et environnementales sensibles. Les capacités exceptionnelles de largage de l’avion, son temps de maintien en l’air au dessus d’une zone déterminée, et sa taille, en font un outil idéal pour effectuer des missions de sécurité intérieure difficiles, capable de neutraliser les attaques chimiques contre des installations militaires ou de grands centres de population, et aider à contrôler les grands déversements de pétrole désastreux dans l’environnement.

En outre, le pont supérieur du Boeing 747 offre plus de 200 pieds carrés d’espace qui pourraient être utilisés comme centre de commande et de contrôle. EIA possède un numéro d’exemption 1870C FAA qui permet le transport d’un maximum de cinq personnes qui sont membres de l’équipage à l’étage supérieur. Cette zone est capable de fournir de l’espace pour les composants de commande et de contrôle qui aideraient à la cartographie sophistiquée, à la surveillance des incidents et communication vidéo/relais descendant qui pourrait nécessiter du personnel supplémentaire au-delà de l’équipage requis.

Source : infoguerilla.fr
jcdae
Ce sujet vous passionne

En à peine quelques heures vous pouvez ressortir tout un tas de « références » ou liens vers des vidéos qui parlent de ce sujet : très impressionnant

Nous sommes donc d’accord sur de nombreux points :

1 ) les chemtrails et contrails sont deux phénomènes différents
2) les chemtrails concernent un épandage volontaire de produits à but d’empoisonnement
3) les contrails …More
Ce sujet vous passionne

En à peine quelques heures vous pouvez ressortir tout un tas de « références » ou liens vers des vidéos qui parlent de ce sujet : très impressionnant

Nous sommes donc d’accord sur de nombreux points :

1 ) les chemtrails et contrails sont deux phénomènes différents
2) les chemtrails concernent un épandage volontaire de produits à but d’empoisonnement
3) les contrails concernent un phénomène naturel de condensation de la vapeur d’eau produite par les réacteurs d’avion
4) un autre phénomène existe, n’a malheureusement pas de nom aussi percutant que les deux autres : il s’agit de l’épandage de produits à but de contrôle du climat (j’ai de nombreux collègues qui en ont fait, en Afrique surtout, pour déclencher la pluie dans des zones où cela est crucial pour la survie des populations locales)

Maintenant il y a un point sur lesquels je ne vous suis pas du tout :
Systématiquement toutes les vidéos font l’amalgame entre : voir une trainée persistante dans le ciel est la preuve qu’il y a épandage, même pas de régulation de la météo, mais carrément chimique pour empoisonnement ! Pour toutes les raisons vues précédemment : impossible.
La très grosse majorité des avions que vous avez au dessus de la tête sont civils et non pas militaires !

Une seule question, une seule
Vous avez de grandes certitudes sur tous ces sujets, vous avez étudié longuement la question et toute les infos qui s’y rapportent : sans faire référence à quelconque lien ou vidéo, expliquez moi très brièvement pourquoi, mais pourquoi un avion de ligne laisse parfois une trainée persistante pendant TOUTE la durée de son vol alors qu’il ne survole que des océans ? POURQUOI ? (vol type entre Nouméa et Tokyo ou encore entre Papeete et Los Angeles ou tout simplement sur les tracks transatlantiques : j’ai pratiqué souvent ces trois axes)

Un immense merci d’avance
Tonino
Liste de certains test militaires reconnus
ayant eu lieu avant 1995.

1943 - Au cours d'une opération spéciale menée par les forces britanniques en Europe contre la machine de guerre Nazie, plusieurs avions sont employés pour larguer des milliers de petites paillettes d'aluminium au-dessus des positions ennemies, de façon à perturber les opérations de communication et de surveillance des …
More
Liste de certains test militaires reconnus
ayant eu lieu avant 1995.

1943 - Au cours d'une opération spéciale menée par les forces britanniques en Europe contre la machine de guerre Nazie, plusieurs avions sont employés pour larguer des milliers de petites paillettes d'aluminium au-dessus des positions ennemies, de façon à perturber les opérations de communication et de surveillance des Allemands.

1950 - Dans une expérience pour déterminer à quel point une ville américaine pourrait être affectée par une attaque biologique, la Navy vaporise un nuage de bactéries au-dessus de San Francisco, à partir de bateaux. Des appareils de surveillance sont installés à travers la ville pour évaluer l'étendue de l'infection. Plusieurs résidents deviennent malades, affligés de symptômes semblables à ceux de pneumonies.

1952 - L'Opération Cumulus est mise en branle par l'armée de l'air britannique avec comme but principal de modifier la météo à leur avantage en situation de guerre.

1953 - Une série de 36 tests, dont certains aériens, est effectuée sur les résidents de la ville de Winnipeg, alors que les responsables américains, CIA en tête, mentent aux responsables Canadiens sur la véritable nature des tests. Le but de l'opération était de déterminer à quelle proportion de la population il est possible d'infliger chimiquement le cancer. On relâche entre autre du sulfure de cadmium de zinc. Le même genre de produit est aussi répandu la même année au-dessus de St-Louis, Minneapolis, Fort Wayne, la Monocracy River Valley au Maryland, Leesburg en Virginie et 5 autres villes Canadiennes non identifiées.

1953 - Des expériences conjointes Armée-Navy-CIA sont menées, dans lesquelles des dizaines de milliers de personnes à New York et San Francisco sont exposés à des germes répandus par avion, soit le Serratia Marcensens et le Bacile Globigii.

1955 - La CIA, dans une expérience pour tester sa capacité à infecter les populations humaines avec des agents biologiques, relâche au-dessus de Tampa Bay, Floride, une bactérie qui avait été retirée de l'arsenal d'armes biologiques de l'armée américaine.

1958 - Le Capitaine Howard T. Orville, qui servait alors de conseiller à la Maison Blanche sur les modifications climatiques, admet publiquement que l'armée étudie "des façons de manipuler les charges de la terre et du ciel et ainsi affecter le climat grâce à des rayons électroniques pour ioniser et dé-ioniser l'atmosphère."

1965 - Les opérations "Devil Hole" I et II se tiennent à Gerstle River, près de Fort Greeley, en Alaska. Visant à déterminer le comportement des agents chimiques lorsque détonnés par de l'artillerie ou par des missiles, la première partie sera menée au Sarin, la seconde au gaz VX.

1965 - La phase 2 du projet "West Side" du gouvernement américain a lieu dans les prairies canadiennes. Deux agents principaux sont largués des avions; un biologique, le Bacille Globigii et un chimique, le sulfure de cadmium de zinc.

1967 - L'Opération Popeye est menée par l'armée américaine au-dessus du Vietnam Nord afin de créer des inondations sur le territoire, et de couper l'approvisionnement de l'ennemi. Un escadron complet servira pour l'épandage.

1968 - Un autre projet appelé "Rapid Tan" ("bronzage rapide") consistait à l'épandage de deux toxines nerveuses dérivées du sarin, le Tabun et le Soman. Le mélange chimique a été inséré dans des munitions d'artillerie de canons Howitzer ensuite détonnées, et encore une fois, pulvérisé à partir d'avions près de la base des Forces Armées Canadiennes de Suffield en Alberta. Le projet était mené conjointement cette fois par les forces canadiennes et l'armée britannique.

1969 - Le projet DTC 69-12 a lieu à Edgewood, aux États-Unis. Très peu d'informations sont connues sur les circonstances de ces tests. On sait seulement que 9 agents nerveux sont émis, dont les très dangereux gaz sarin et VX.

1994 - Une série de tests est effectuée sur les habitants de Oakville dans l'état de Washington. Les épandages ont causé des problèmes de santé sévères aux habitants, qui souffraient de symptômes s'apparentant à la pneumonie. Certaines personnes sont restées hospitalisées des mois, et de nombreux animaux de compagnie ou de ferme sont morts.

... Et combien d'autres encore, restés secrets.

En octobre 2002, plusieurs journalistes indépendants américains qui demandent depuis plusieurs années l'accès à certains documents gouvernementaux "classifiés", obtiennent, grâce à l'appui de regroupements de vétérans de l'armée et de leurs avocats, certaines informations sur le Projet 112 . Le gouvernement américain n'avait plus le choix, et a finalement divulgué cette liste d'essais rondement menés dans les années 60, pour tester diverses attaques chimiques ou biologiques entre autre sur le personnel militaire. Le Projet 112 comprenait plus d'une centaine de tests différents, dont quelques-uns seulement de ceux mentionnés ci-haut faisaient partis.

Un article de CBS News de 2004 qui fait état des réticences du gouvernement américain à divulguer la vérité sur le projet 112.

(Le Projet 112 n'est qu'un exemple parmi d'autres d'activités militaires inquiétantes ayant déjà eu lieu par le passé.)
Tonino
1969 : Des chemtrails et des épandages sur le festival de Woodstock ! (#1121) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

3 avions en formation produisant des chemtrails (#57) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

Chemtrails : Avions tueurs par TV KA SOS (#744) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

Chemtrails : Les faits sont là, les analyses des sols aussi...…More
1969 : Des chemtrails et des épandages sur le festival de Woodstock ! (#1121) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

3 avions en formation produisant des chemtrails (#57) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

Chemtrails : Avions tueurs par TV KA SOS (#744) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

Chemtrails : Les faits sont là, les analyses des sols aussi... (#1027) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

Chemtrails : une preuve énorme : le démarrage et l'arrêt de chemtrails (#104) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

Chine : ils contrôlent le climat (#654) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

Des nuages en forme de mains en Bulgarie (#259) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

Enquêtes impossibles : Pluie toxique à Oakville : des chemtrails empoisonnent la population (#678) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

L'Allemagne devient le premier pays à admettre des opérations à l'origine des chemtrails (#66) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

La géoingénierie, une conférence de Ken Caldeira (#957) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

La RAI diffuse une émission sur les chemtrails ! (#112) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

Le journal télévisé de France 2 : Les trainées d'avions influencent le climat (#1056) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

Le secret des nuages (#932) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

Les chemtrails cachent une catastrophe mondiale à venir (#1344) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

Les curieuses susbtances pathogènes diffusées par les chemtrails (#58) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

OVNIS contre chemtrails : Interférences et guerre secrète (#255) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

Toxic Sky ? (#1074) www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php

Un présentateur météo californien dénonce les épandages chimiques des militaires www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php
One more comment from Tonino
Tonino
En janvier 2010, le blog SupaHumanDignity a mis en lumière les travaux du Groupe ETC (Erosion- Technologie-Concentration) et notamment leur rapport 'Retooling the planet ? Climate Chaos in a Geoengineering Age'.

Ce rapport, datant du 14 décembre 2009, a été commandé au Groupe ETC - organisation de société civile - par la swedish society for nature conservation' (SSNC) afin de mieux comprend…More
En janvier 2010, le blog SupaHumanDignity a mis en lumière les travaux du Groupe ETC (Erosion- Technologie-Concentration) et notamment leur rapport 'Retooling the planet ? Climate Chaos in a Geoengineering Age'.

Ce rapport, datant du 14 décembre 2009, a été commandé au Groupe ETC - organisation de société civile - par la swedish society for nature conservation' (SSNC) afin de mieux comprendre, appréhender le contexte politique, scientifique et commercial entourant l'avènement de la géo-ingénierie (et autres technologies à risques).

Le communiqué de presse ETC group du 12 février 2010 évoque la préconisation - de la part des partisans de la géo-ingénierie - de l'expérimentation de technologies à haut risque ('chemtrail' quand tu nous tiens...). Ou quand l'Homme - ou plutôt "l'élite" - joue à l'apprenti-sorcier et se targue de tous les excès... .oO(à lire HAARP )Oo.

SHD a mis en ligne le rapport en Francais:


www.scribd.com/…/Traduction-en-f…
jcdae
Soyons bref

On vous expose des raisonnements de bon sens, vous répondez par des références internet qui n’ont rien à voir !

Exemples : amalgame incompréhensible entre contrail et chemtrail et maintenant entre empoisonnement et modification climatique !

Passe encore que vous ne maitrisiez pas l’anglais, alors n’y faite pas référence, mais le français vous est accessible, alors la question doit …More
Soyons bref

On vous expose des raisonnements de bon sens, vous répondez par des références internet qui n’ont rien à voir !

Exemples : amalgame incompréhensible entre contrail et chemtrail et maintenant entre empoisonnement et modification climatique !

Passe encore que vous ne maitrisiez pas l’anglais, alors n’y faite pas référence, mais le français vous est accessible, alors la question doit être posé de savoir de quel côté vous êtes pour exposer gratuitement ces sophismes ?

Sinon pour votre information c’est la première fois que je discute de ce sujet sur le web, il y a sans nul doute d’autres personnes qui exposent leurs idées sur le sujet

Enfin concernant l’épandage de produits à but de contrôle du climat, depuis quelques temps je pose des questions aux mécanos que je croise sur chacun de mes vols sur airbus 330 et 340, pour l’instant tous les déperditeurs statiques inspectés sont normaux, mais peut-être vais-je trouver quelque chose ! Je reste très ouvert sur le sujet et ne manquerai pas de vous informer si je tombe sur des faits techniques concrets

Nous sommes bien d’accord qu’il faut partir du réel pour tirer des conclusions et non pas avoir des certitudes et y plier aveuglement la réalité, n’est ce pas ?
Tonino
Vous copié/collé votre argumentaire sous toutes les videos qui dénoncent les épandages massifs qui ont lieu depuis environ une dizaines d'années c'est ca?

Les chemtrails n'ont rien a voir avec les contrails.

De nombreux documents prouvent que ce phénomène est en rapport avec des programmes de manipulation du climat instauré dans les années 1950

Sites informatif sur les chemtrails:


www.…More
Vous copié/collé votre argumentaire sous toutes les videos qui dénoncent les épandages massifs qui ont lieu depuis environ une dizaines d'années c'est ca?

Les chemtrails n'ont rien a voir avec les contrails.

De nombreux documents prouvent que ce phénomène est en rapport avec des programmes de manipulation du climat instauré dans les années 1950

Sites informatif sur les chemtrails:


www.chemtrails-france.com

acseipica.blogspot.com

www.evolutionquebec.com/site/chemtrai/chempreu.html
jcdae
Le titre de votre vidéo est très clair : Empoisonnement aux chemtrails

Le
Rapport scientifique sur le phénomène chemtrails que vous citez est en fait un rapport sur les contrails comme l’indique d’ailleurs le titre en anglais du rapport. Il y a là un amalgame complet entre :

- les chemtrails (chemical trail = trainée chimique) qui seraient des trainées d’avion qui volontairement feraient de l’…More
Le titre de votre vidéo est très clair : Empoisonnement aux chemtrails

Le
Rapport scientifique sur le phénomène chemtrails que vous citez est en fait un rapport sur les contrails comme l’indique d’ailleurs le titre en anglais du rapport. Il y a là un amalgame complet entre :

- les chemtrails (chemical trail = trainée chimique) qui seraient des trainées d’avion qui volontairement feraient de l’épandage chimique pour empoisonner les populations et

- les contrails (condensation trail = trainée de condensation) qui sont les trainées naturelles de condensation des moteurs d’avion, que nous avions vu lors du petit mot précédent

Concernant les contrails, ceci est certainement vrai, à savoir que dans les régions tempérées, donc à l’humidité souvent élevée, les avions vont souvent faire des trainées, et ces trainées persistantes peuvent couvrir le ciel pendant de très longues heures, donc vont faire diminuer l’ensoleillement local au sol. Ceci peut en effet avoir des conséquences sur l’agriculture dans des proportions que j’ignore. Mais cela reste un phénomène naturel de couverture ou voile nuageux, composé de vapeur d’eau

Quant aux chemtrails, qui est le sujet qui vous intéresse, je vous propose le petit raisonnement suivant :
Si les chemtrails avec pour but un empoisonnement volontaire des populations existent, alors les avions ont à leur bord une substance qu’ils répandent durant leur vol !
Ne parlons que de ce que je connais, donc des avions de ligne exclusivement, mais ceux-ci sont de toute façon les principaux visés par la théorie que vous soutenez.
Que les militaires fassent des essais d'épandage, quelqu’en soit le but, pourquoi pas ! Je n'ai aucunes infos à ce sujet

Quelques petites réflexions de bon sens s’imposent :

- Si des avions de ligne volant à haute altitude - entre 8 et 12 kms - procèdent à de l’épandage de produits à but de contamination de la population, alors ces produits sont toxiques ! La toxicité d’un produit dépend toujours de sa concentration. Si les produits ont pour but une efficacité arrivés au sol, alors que largués à 10 kms de haut, où les vents sont toujours entre 50 et 200 kms/h par un avion allant à plus 800 km/h alors ces produits en eux-mêmes ne peuvent être que hautement toxiques dans leur état avant largage

- Si les avions ont à bord une substance qu’ils répandent durant leur vol, ce produit doit être chargé à bord de l’avion à un moment ou à un autre, cela nécessiterait du temps pour effectuer cette manœuvre. Nous ne faisons pas de ravitaillement en vol avec nos avions de ligne, donc cette opération aurait lieu au sol durant la « touchée » (temps d’escale entre l’arrivée et le départ d’un avion). La touchée prend 45 minutes sur moyen courrier et environ 2 heures sur long courrier. Si une équipe spécialisée était dépêchée pour assurer cette tâche, ces techniciens seraient visibles. Le pilote durant son tour de l’avion ou même les passagers depuis la salle d’embarquement verraient cette équipe. En effet cette équipe serait très reconnaissable par son équipement haute sécurité nécessité par la manipulation des produits hautement toxiques vus précédemment. Et qu’en est-il des autres intervenants autour de l’avion : catering, fret, carburant, eau potable, eaux usées, nettoyage cabine, maintenance et autres ! Par prévention, ils portent un gilet jaune pour être vus lors de leurs déplacements sur le tarmac, mais rien contre un potentiel danger chimique

- Si les avions de ligne ont ce produit toxique à bord, alors il y aurait eu dans l’histoire de l’aéronautique des pollutions chimiques terribles lors de crash au décollage. En effet ce produit toxique serait à bord de l’avion au décollage, largué en vol puis l’avion se poserait sans ce produit. Imaginez-vous une seule seconde l’ampleur de la contamination chimique engendrée par la totalité du produit répandu en un instant en un seul lieu, alors que ce produit est censé avoir de l’effet depuis 10 kms d’altitude, distillé dans l’atmosphère pendant des heures ! On a jamais vu le site d’un crash aérien fermé des dizaines de kms à la ronde pendant des mois pour nécessité de nettoyage chimique, encore moins les sauveteurs du drame équipés contre ce type de danger !

- Si les avions de ligne ont ce produit à bord, alors il faut qu’ils le transportent. Evident me direz-vous ? Voyons plutôt. En aéronautique l’ennemi c’est le poids ! Par exemple, chaque centimètre carré de la coque de l’avion a été calculé au plus près en fonction de toutes les contraintes possibles pour avoir l’épaisseur la plus faible. Les sièges passager sont régulièrement redessinés afin d’être allégés. Une certaine compagnie vient même de créer de nouveaux verres en plastique pour le service de boissons, les nouveaux verres faisant presque 2 grammes de moins que les anciens (un peu excessif je vous l’accorde, mais vu la quantité colossale de verres utilisés chaque année, ils ont jugé nécessaire de le faire). Chaque kilo transporté demande un emport de carburant supplémentaire, c’est un coût en plus, surtout en ce moment avec le prix du baril qui atteint des sommets.
Un exemple très concret : demain matin je pars en Inde à Bombay. Juste avant le départ, le service fret pourrait me donner à transporter une palette de fret de 3 tonnes en plus. Pour la transporter je devrais prendre environ 800 kilos de kérosène en plus, rien que çà. Juste pour vous faire réaliser que côté masse et centrage tout est calculé au plus juste. Transporter du poids supplémentaire, pour une élémentaire question de sécurité, doit donc être pris en compte, tout est comptabilisé ! Si un réservoir d’un produit quelconque existait à notre insu alors il devrait être pris en compte dans nos calculs : et là rien de tout çà

- Si l’avion largue ces produits, comment çà se passe ? Je vous le certifie, à chaque fois qu’un avion laisse une trainée, celle-ci provient exclusivement des réacteurs, elle ne sort pas d’un autre orifice de l’avion. A proximité immédiate des réacteurs il n’existe pas de petit tuyau de largage ou d’évacuation. Le produit viendrait donc du réacteur lui-même : pour information la température des gaz d’échappement est supérieure à 900° C et est mesurée en permanence c’est l’EGT (exhaust gas temperature). Si le produit passait dans le réacteur son efficacité devrait être conservée après un chauffage extrêmement fort. Par exemple, vous savez comme moi que pour stériliser des outils chirurgicaux on les passe à l’étuve, ce qui tue toute bactérie, microbe ou autre : là on parle de 900° C. Supposons que ce produit chimique soit mélangé au carburant, ce produit passerait donc dans la chambre de combustion. On se trouve devant une impossibilité technique majeure !

Nous en concluons que les avions de ligne ne peuvent ni avoir à leur bord ni larguer de substance chimique hautement toxique, donc le phénomène des chemtrails à but malveillant sur avion de ligne n’est pas réaliste donc n’est pas vrai, désolé !
Tonino
Rapport scientifique sur le phénomène "Chemtrails"

www.belfort-group.eu/…/COpart1.pdf

www.scribd.com/doc/32777425/Cop-Art-1
Phil
S'il s'agissait d'un épandage de produits chimiques, je ne crois pas qu'ils resteraient en suspension dans l'air aussi longtemps.
Je partage donc l'avis (autorisé) de Jcdae sur la question. Toute autre interprétation ne peut être qu'une propagande destinée à discréditer l'armée (quelle qu'elle soit).
Tonino
Merci pour ces passionnantes explications.

Un bémol tout de même car ce sont certains pilotes eux memes qui dénoncent des épandages massifs a but militaire.

Exemple:

Chemtrails - Présentateur météo dénonce les épandages aériens


www.youtube.com/watch

l'Allemagne premier pays a admettre l'éxistence des chemtrails:

www.dailymotion.com/video/xc4m70_l-allema…

Et puis je vous invite a visi…More
Merci pour ces passionnantes explications.

Un bémol tout de même car ce sont certains pilotes eux memes qui dénoncent des épandages massifs a but militaire.

Exemple:

Chemtrails - Présentateur météo dénonce les épandages aériens


www.youtube.com/watch

l'Allemagne premier pays a admettre l'éxistence des chemtrails:

www.dailymotion.com/video/xc4m70_l-allema…

Et puis je vous invite a visionner ce petit clip (ne me dite pas que ce sont des avions civils!):

www.youtube.com/watch

Et pour aller plus loin le site chemtrails France très bien documenté:

www.chemtrails-france.com
Christophe
Merci à Jcdae pour son commentaire très intéressant... Je savais qu'il s'agissait de traces de condensation d'eau, mais j'ignorais en quoi consistait le point de rosée... Vos trois exemples sont très parlants. Merci encore pour ce petit rappel de thermodynamique !
jcdae
Vous avez le mérite de poser très clairement la question de ces trainées dans le ciel :

1) Qu'est ce que c'est ?

2) D'où viennent-elles ?

3) Qui les permet ?

En temps que "personne normalement constituée" voici les modestes éléments que je peux vous apporter, de façon très simple sans avoir recours à aucune "limite intellectuelle"

Un moteur d'avion de type réacteur produit une grande quantit…More
Vous avez le mérite de poser très clairement la question de ces trainées dans le ciel :

1) Qu'est ce que c'est ?

2) D'où viennent-elles ?

3) Qui les permet ?

En temps que "personne normalement constituée" voici les modestes éléments que je peux vous apporter, de façon très simple sans avoir recours à aucune "limite intellectuelle"

Un moteur d'avion de type réacteur produit une grande quantité de vapeur d'eau: en effet en brûlant, le kérosène produit de la chaleur et de la vapeur d'eau, c'est physique !

L'atmosphère dans laquelle nous vivons est caractérisée par sa pression, sa température et son taux d'hygrométrie

Sortez simplement dehors et vous pourrez vérifier que:

- la température de l'air change tous les jours

- une bouteille d'eau quasiment vide et bien fermée fera un bruit de fuite d'air ou d'aspiration si ouverte après quelques jours

- quand il fait froid, l'air que vous expirez de vos poumons ne crée pas tous les jours la même quantité de nuage

Juste une précision technique CAPITALE: la température d'une masse d'air est toujours donnée avec 2 valeurs : la température classique telle que nous la connaissons et le point de rosée

Si la masse d'air du moment est refroidie à la valeur du point de rosée indiqué, alors il y aura formation de nuage !!! (Consultez simplement les infos météo de l'aéroport de Marignane : ce soir la température de l'air est de 20°C et le point de rosée de 13°C)

Le point de rosée est une mesure scientifique très fiable du taux hygrométrique de la masse d'air

Si l'air de Marseille en ce moment qui est à 20°C est refroidi rapidement à 13°C alors c'est le brouillard total

Quand il fait humide le point de rosée est quasiment à la même valeur que la température: une petite variation et c'est la pluie

En pays sec, par exemple à Dubaï, l'autre jour il faisait 42°C et le point de rosée était inférieur à 10°C donc très sec, on ne sue pas, la sueur s'évapore de suite

Exactement de la même façon, le réacteur d'avion va apporter localement et de façon très rapide une grande quantité de vapeur d'eau

Si la masse d'air locale est humide alors il y a formation d’une trainée PERSISTANTE qui peut durer de nombreuses heures (désolé !!!) et si l'air est sec alors il n'y a pas du tout de traces, et entre ces deux extrèmes l'avion va laisser une trace qui va se dissoudre plus ou moins rapidement fonction de l'humidité plus ou moins grande de la masse d'air locale

Quand vous suivez un avion sur plusieurs milliers de kilomètres vous pouvez très facilement voir la quantité de trainée de condensation varier en fonction des zones traversées : j'ai vu plusieurs fois un autre avion faire des pointillés de seulement quelques kilomètres (non ce n'était pas le réservoir de produits toxiques qui vidait difficilement ses derniers litres !!!) car en survolant les Alpes par exemple, le vent crée des ondulations de l'air sur le relief. Ces ondulations montent très haut et vous visualisez bien certainement qu'en passant en vol horizontal dans un système ondulatoire, l'avion va traverser rapidement des zones très variées, notamment en taux d'humidité

De plus si ces trainées visaient l'épandage de produits toxiques, pourquoi passer des heures à en asperger les océans !!!

Sur les lignes de Roissy vers Cayenne ou Caracas par exemple ou encore pire, de Tahiti vers Los Angeles : Troublant non !

En effet ces vols avoisinent les 10 heures de vol et survolent quasiment exclusivement des zones aquatiques, donc non habitées, et pourtant les avions font de la condensation comme partout ailleurs

Au fait puisque vous êtes avides de connaissances, un avion à hélices ne peut pas monter bien haut et ne crée pas de condensation: sorry

De plus un constructeur d'avion pour ses tests en vol a besoin de tester différentes masses et centrages de son appareil: pour cela il fait appel à des containers d'eau répartis en cabine qu'il peut ainsi à loisir remplir ou non, c'est moins cher que des vrais passagers : les bidons ne sont pas des réservoirs de produits toxiques

Tout ceci pour remettre un peu de vérité dans votre galerie de photos

Quand à savoir qui les permet, il se trouve que vous êtes croyant, il suffit simplement d'accepter les règles physiques et chimiques que Dieu a institué pour régir notre atmosphère: une masse d'air que l'on sature en humidité se condense, c'est tout

En espérant vous avoir apporté quelques éléments de réflexion pour calmer vos inquiétudes

"Errare humanum est, perseverare diabolicum"

PS: je suis pilote professionnel long courrier sur gros porteurs, donc ayant une certaine légitimité et surtout des milliers d'heures de vol à contempler ces phénomènes de très près : c'est très beau, quand sur des transatlantiques on est 1 kilomètre derrière un collègue juste 300 mètres en dessous on peut voir les trainées former des tubes extraordinaires