nathalie likes this.
Tonino
Si ce n'est pas une conversion feinte c'est enorme!
stephane77
Bravo à la soeur du pseudo philosophe médiatique , amateur de conflits pour l'intérêt de la branche du mondialisme talmudo-messianique ...

"La question est maintenant de savoir si l’agressivité du judaïsme peut être neutralisée, afin d’épargner à l’humanité des maux qui pourraient s’avérer plus graves que le marxisme, la psychanalyse et l’idéologie mondialiste réunis. Il faut d’abord se …More
Bravo à la soeur du pseudo philosophe médiatique , amateur de conflits pour l'intérêt de la branche du mondialisme talmudo-messianique ...

"La question est maintenant de savoir si l’agressivité du judaïsme peut être neutralisée, afin d’épargner à l’humanité des maux qui pourraient s’avérer plus graves que le marxisme, la psychanalyse et l’idéologie mondialiste réunis. Il faut d’abord se rendre à l’évidence : après tous ces siècles d’incompréhension mutuelle, l’antisémitisme chrétien, musulman et hitlérien ont tous échoué à résoudre « la question juive ». Le fait est que les juifs se nourrissent de la haine qu’ils ont partout suscitée chez les peuples du monde entier. Cette haine, il faut le savoir, est indispensable à leur survie génétique et spirituelle puisqu’elle leur permet de resserrer les rangs de leur communauté et de traverser les siècles, là où d’autres civilisations ont complètement disparu.
De leur côté, les rabbins font tout ce qu’ils peuvent pour assurer aux juifs que leur judéité est inscrite dans leurs gènes, que même un juif renégat reste juif, et que par conséquent, il est parfaitement inutile de tenter de quitter la prison communautaire. Prétendre qu’un juif ne peut rester que juif, c’est donc travailler à consolider les murs de cette prison.
Il faut au contraire tout mettre en œuvre pour accueillir ces malades parmi nous. Il faut aimer les juifs, et les aimer sincèrement afin de les libérer de la prison dans laquelle ils sont enfermés. C’est uniquement à cette condition que l’on pourra se libérer de leur emprise en même temps qu’ils se délivreront eux-mêmes du mal qui les habite et qui menace l’humanité tout entière.
Cette évidence peut être illustrée par l’image assez frappante du procès d’un tueur en série aux Etats-Unis, qui avait été en partie retransmis à la télévision. L’homme, qui avait assassiné une trentaine de jeunes femmes, comparaissait devant le tribunal, revêtu de l’uniforme de couleur orange des prisonniers dangereux. La salle d’audience était évidemment bondée, pleine des parents des victimes venus témoigner. On vit alors un jeune Asiatique fou de rage qui tentait de s’approcher du monstre en proférant des menaces terribles, le visage déformé par la haine. On imagine que sa sœur ou son épouse avaient été assassinées, et sa réaction était sans doute légitime. Mais si forte que fut sa haine meurtrière, ses éclats de voix ne semblèrent pas impressionner le psychopathe, qui resta parfaitement impassible. Pas un tressaillement, pas une émotion n’apparut sur son visage.
Dans la cacophonie, une femme parvint à se faire entendre ; une femme dont la fille avait probablement dû subir les pires atrocités. Sa parole retint l’attention de toute la salle, qui fit le silence : bien sûr que non, elle ne haïssait pas cet homme ; bien au contraire. Il fallait essayer de comprendre la souffrance qui l’avait amené à commettre tous ces crimes. Il y a du bon en chaque homme, assura-t-elle avec conviction, fût-il un assassin… Cette vieille femme, qui fit preuve d’une grande dignité, s’exprima avec une telle foi que le prisonnier éclata en sanglots. La caméra s’approcha alors de son visage, et ses yeux étaient baignés de larmes.

Hervé Ryssen .
Roy-XXIII likes this.
Véronique Lévy, c'est la honte de la famille, elle a très mal tourné !
Cela me rappelle le temps si lointain des "Nouveaux Philosophes" ou BHL, Glucksman et quelques autres, sous l'influence majeure de Clavel, avaient pondu des bouquins particulièrement intéressants et bien inspirés ("La barbarie à visage humain"...). Puis, tout est retombé comme un soufflé, sans suite. Enfin, sait-…More
Véronique Lévy, c'est la honte de la famille, elle a très mal tourné !
Cela me rappelle le temps si lointain des "Nouveaux Philosophes" ou BHL, Glucksman et quelques autres, sous l'influence majeure de Clavel, avaient pondu des bouquins particulièrement intéressants et bien inspirés ("La barbarie à visage humain"...). Puis, tout est retombé comme un soufflé, sans suite. Enfin, sait-on jamais, B.H.L un jour moine capucin ??? Prions Notre Dame de la Médaille Miraculeuse pour qu'il suive un jour le chemin d'Alphonse Ratisbonne...
Roy-XXIII likes this.
Jésus est Dieu
Dieu soit loué ! Mais on voit que M. BHL a dû mal à la digérer, dommage. Qui sait, il n'est pas lui non plus à l'abri d'une illumination (d'une vraie).
Jésus est Dieu likes this.