Observatoire islamo-réaliste

Quelques faits divers de cette "religion de paix et d'amour" à travers le monde....
"A partir de son initiation religieuse, vers l’âge de dix ou douze ans, l’enfant musulman, jusque-là quelquefois assez éveillé, devient tout à coup fanatique, plein d’une sotte fierté de posséder ce qu’il croit la vérité absolue, heureux comme d’un privilège de ce qui fait son infériorité. Ce fol orgueil est le vice radical du musulman. L’apparente simplicité de son culte lui inspire un mépris …More
"A partir de son initiation religieuse, vers l’âge de dix ou douze ans, l’enfant musulman, jusque-là quelquefois assez éveillé, devient tout à coup fanatique, plein d’une sotte fierté de posséder ce qu’il croit la vérité absolue, heureux comme d’un privilège de ce qui fait son infériorité. Ce fol orgueil est le vice radical du musulman. L’apparente simplicité de son culte lui inspire un mépris peu justifié pour les autres religions. Persuadé que Dieu donne la fortune et le pouvoir à qui bon lui semble, sans tenir compte de l’instruction ni du mérite personnel, le musulman a le plus profond mépris pour l’instruction, pour la science, pour tout ce qui constitue l’esprit européen." Ernest Renan (1823-1892). Et Vatican II va faire des ronds de jambe à ça !!!
Extrait d'un reportage du journal "français" Libération sur l’insurrection victorieuse en 1979 à Téhéran; ce reportage relate le premier grand soir de la révolution iranienne qui a chassé le pacifique shah et permis le retour des chiites fanatiques et de leur chef, l'ayatollah Khomeiny, jusque là réfugié en banlieue parisienne avec l'autorisation du Gouvernement Giscard d'Estaing : «Vers 21 …More
Extrait d'un reportage du journal "français" Libération sur l’insurrection victorieuse en 1979 à Téhéran; ce reportage relate le premier grand soir de la révolution iranienne qui a chassé le pacifique shah et permis le retour des chiites fanatiques et de leur chef, l'ayatollah Khomeiny, jusque là réfugié en banlieue parisienne avec l'autorisation du Gouvernement Giscard d'Estaing : «Vers 21 heures, on a entendu les premiers cris. Un long hurlement modulé venu du fond de la gorge. Allahou Akhbar ! Ce n’était plus un slogan, ce n’était plus un cri de ralliement, mais une musique pure, fondamentale, venue des origines, belle comme le chant des loups. Allahou Akhbar. Sur tous les toits de la ville, du nord au sud, de l’est à l’ouest, des voix se répondaient. Allahou Akhbar. Le cri de la guerre sainte retrouvait dans la nuit, brisé de loin en loin par les rafales de fusils-mitrailleurs, son énergie libératrice » sic !!! (in "Le Salon Beige" du 18/04/2019).
Incendie de Notre-Dame...

Pendant qu'une petite poignée d'officiels mahométans (imam de la mosquée de Tremblay-en-France, recteur de la Grande mosquée de Paris, responsable des "Musulmans de France", secrétaire de "L'Union des mosquées de France") font part de leur tristesse feinte (n'ont pas trop le choix, faut dire...), beaucoup des musulmans "de la rue", eux, n'hésitent pas à manifester …
More
Incendie de Notre-Dame...

Pendant qu'une petite poignée d'officiels mahométans (imam de la mosquée de Tremblay-en-France, recteur de la Grande mosquée de Paris, responsable des "Musulmans de France", secrétaire de "L'Union des mosquées de France") font part de leur tristesse feinte (n'ont pas trop le choix, faut dire...), beaucoup des musulmans "de la rue", eux, n'hésitent pas à manifester leurs contentements sur les réseaux sociaux !

Voilà bien là l'image d'un islam trompeur : langage officiel et lénifiant (mansukh) d'un côté destiné à endormir le mécréant , et langage réel (nâsikh) d'un autre, fidèle à la pensée et aux dogmes islamiques quant à ce qui touche à la mécréance et à l'association ...
perceval2507 likes this.
... Pendant ce temps des "grands remplaceurs" tabassent un futur remplacé...

twitter.com/…/111645479635194…
apvs
Insoutenable... Ils ne le tabassent pas : ils l'handicapent à vie ! Mais ce n'est pas Macron qui les enfermera à perpétuité dans la cage prévue par Dieu pour ces fauves !
apvs
Mais ATTENTION !!! Si vous parlez d'eux comme d'infra-humains, vous êtes un sale raciste ! Bouclez-là... Et demandez pardon ( comme saint Louis )
Roy-XXIII
Qui d'autre, mieux que les musulmans eux-mêmes, peut témoigner de l'essence satanique de l'islam ?

Quand une femme de "l'état islamique" défend le viol et le meurtre par les jihadistes car "c'est autorisé dans le coran" :


www.youtube.com/watch
Marche blanche à Grenoble pour Adam et Fathi.

On pouvait lire sur la banderole "PLUS JAMAIS CA"

Mais "plus jamais ça", quoi ?

Plus jamais que des "jeunes" volent un scooter ?

Plus jamais que des "jeunes" qui ont volé un scooter roulent n'importe comment sans casque ?

Plus jamais que des "jeunes" qui ont volé un scooter et roulent n'importe comment sans casque refusent d'obtempérer aux …
More
Marche blanche à Grenoble pour Adam et Fathi.

On pouvait lire sur la banderole "PLUS JAMAIS CA"

Mais "plus jamais ça", quoi ?

Plus jamais que des "jeunes" volent un scooter ?

Plus jamais que des "jeunes" qui ont volé un scooter roulent n'importe comment sans casque ?

Plus jamais que des "jeunes" qui ont volé un scooter et roulent n'importe comment sans casque refusent d'obtempérer aux injonctions de la Police ?

Plus jamais que des "jeunes" qui ont volé un scooter, roulent n'importe comment sans casque et refusent d'obtempérer aux injonctions de la Police refusent la priorité à un bus ?

On aimerait bien savoir ...
2 more comments from Spina Christi 2
Le vrai "vivre ensemble" :

Seine Saint Denis (93) : environ 1,6 millions d'habitants (mais les autorités elles-mêmes admettent n'en rien savoir !), terre islamisée avec plus de la moitié de musulmans.

Le nombre des mosquées y est supérieur à celui des églises.

Et pour celles qui restent encore ...


www.leparisien.fr/…/saint-denis-l-o…

Et le pape François veut toujours plus de migrants, beauc…More
Le vrai "vivre ensemble" :

Seine Saint Denis (93) : environ 1,6 millions d'habitants (mais les autorités elles-mêmes admettent n'en rien savoir !), terre islamisée avec plus de la moitié de musulmans.

Le nombre des mosquées y est supérieur à celui des églises.

Et pour celles qui restent encore ...


www.leparisien.fr/…/saint-denis-l-o…

Et le pape François veut toujours plus de migrants, beaucoup de migrants...
Pour tous les tiédasses en voie d'apostasie qui voient en le Allah de l'islam Le Dieu Unique...

Parole du jour :

"Pas de ruse en Dieu, mon rocher !"
levangileauquotidien.org/FR/gospel/2019-03-03

VS

Parole "incréée" du coran :
"Allah est le meilleur des rusés" (sourate 3:54)
"Allah est le plus habile dans la ruse" (sourate 10:21)
"c'est à Allah qu'appartient toute la ruse" (sourate 13:42)


More
Pour tous les tiédasses en voie d'apostasie qui voient en le Allah de l'islam Le Dieu Unique...

Parole du jour :

"Pas de ruse en Dieu, mon rocher !"
levangileauquotidien.org/FR/gospel/2019-03-03

VS

Parole "incréée" du coran :
"Allah est le meilleur des rusés" (sourate 3:54)
"Allah est le plus habile dans la ruse" (sourate 10:21)
"c'est à Allah qu'appartient toute la ruse" (sourate 13:42)


Quand les sœurs d'un couvent de carmélites décident de déménager en raison d'"incivilités" et des appels à la prière mahométane incessants de la mosquée jouxtant le dit couvent...

Non, cela ne se passe ni en Algérie, ni au Maghreb, ni en Arabie Saoudite ni nulle part en islam, MAIS EN FRANCE !


"Les carmélites d’Alençon déménagent. Installée derrière les grilles du cloître depuis 1888, la commun…More
Quand les sœurs d'un couvent de carmélites décident de déménager en raison d'"incivilités" et des appels à la prière mahométane incessants de la mosquée jouxtant le dit couvent...

Non, cela ne se passe ni en Algérie, ni au Maghreb, ni en Arabie Saoudite ni nulle part en islam, MAIS EN FRANCE !


"Les carmélites d’Alençon déménagent. Installée derrière les grilles du cloître depuis 1888, la communauté de onze religieuses jette l’éponge : leur environnement urbain est devenu trop bruyant. (...) "Le quartier est devenu invivable", déplore la Mère prieure, résignée."
Cela est d'autant plus épouvantable, cher ami, qu'Alençon est la ville où sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face, patronne secondaire de la France et elle-même carmélite, est née et a passé les premières années de sa vie !!! Epouvantable comme ce souvenir remontant déjà à 1992 où j'ai vu une photographie montrant un troupeau de mahométans faisant sa prière à quatre pattes sur une …More
Cela est d'autant plus épouvantable, cher ami, qu'Alençon est la ville où sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face, patronne secondaire de la France et elle-même carmélite, est née et a passé les premières années de sa vie !!! Epouvantable comme ce souvenir remontant déjà à 1992 où j'ai vu une photographie montrant un troupeau de mahométans faisant sa prière à quatre pattes sur une place de Strasbourg devant la maison natale du bienheureux Charles de Foucauld; si le pauvre père prévoyait que la France serait chassée d'Algérie avant 1966 ("Sinon avant cinquante ans nous serons chassés de l'Afrique du Nord" in Lettre à René Bazin, 1916) il ne pouvait certainement pas imaginer, horreur absolue, qu"avant quatre-vingt ans" les mahométans, non contents d'avoir chassé les "roumis", viendraient prier leur "dieu" devant sa maison natale !!! Et pendant ce temps, y-a des crétins qui ergotent et pinaillent sur Gloria.tv pour nous expliquer que les musulmans n'adorent pas satan, que Nostra Aetate est parfaitement orthodoxe ou encore qu'ils ne voient pas où "y-a problème" !
Spina Christi 2 likes this.
... ou d'autres qui, séduits par des faux prophètes (pourtant annoncés), professent cette "parole révélée de Jésus-Christ" que "les musulmans purifient la France"...

Catholique et Français likes this.
w2.vatican.va/…/papa-francesco_…

Extraits et commentaires sur les hérésies et blasphèmes du texte "Voyage apostolique du pape François aux Emirats Arabes Unis" co-signé par François et l'imam Ahmad Al-Tayyeb

1°)
Nombre de fois où le Nom de Jésus apparait = ZERO !
Nombre de fois où le mot Christ apparait = ZERO !
Nombre de fois où le mot Evangile apparait = ZERO !

2°)

"Au nom de Dieu qui a créé…More
w2.vatican.va/…/papa-francesco_…

Extraits et commentaires sur les hérésies et blasphèmes du texte "Voyage apostolique du pape François aux Emirats Arabes Unis" co-signé par François et l'imam Ahmad Al-Tayyeb

1°)
Nombre de fois où le Nom de Jésus apparait = ZERO !
Nombre de fois où le mot Christ apparait = ZERO !
Nombre de fois où le mot Evangile apparait = ZERO !

2°)

"Au nom de Dieu qui a créé tous les êtres humains égaux en droits, en devoirs et en dignité, et les a appelés à coexister comme des frères entre eux, pour peupler la terre et y répandre les valeurs du bien, de la charité et de la paix."
NON !
Dieu, Jésus-Christ, a appelé ses fidèles à faire de tous les hommes des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et à leur enseigner à observer tout ce qu'Il nous a prescrit.

3°)

"Au nom de l’âme humaine innocente que Dieu a interdit de tuer, affirmant que quiconque tue une personne est comme s’il avait tué toute l’humanité et que quiconque en sauve une est comme s’il avait sauvé l’humanité entière."
Référence évidente au coran (sourate 5:32)
François à l'évidence connait très mal (ou feint de connaitre très mal) son sujet, car cette phrase extraite du coran (comme si l'Evangile de Vie de Notre Seigneur Jésus-Christ avait besoin d'être "enrichi" de la parole de Satan !) ne concerne que les seuls innocents du sang ! Par ailleurs le contexte immédiat montre, BIEN AU CONTRAIRE, comme Allah (et non Dieu !) aime ceux qui tuent pour lui :

"C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption(***) sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre.
La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager (Mahomet), et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,
excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir: sachez qu'alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux." (sourate 5:32 à 34)

(***) Les Chrétiens sont considérés comme corrompus, corrupteurs et "impureté" (sourate 9:28 et 30) et Allah demande de les anéantir TOUS !

4°)

"Au nom de la « fraternité humaine » qui embrasse tous les hommes, les unit et les rend égaux."
FRATERNITE DE SATAN !
Seule la Fraternité en Jésus-Christ importe, or cette fraternité là ne regarde que ceux qui font la volonté de Notre Père au Ciel.
La "fraternité" du monde est une fraternité maçonnique, diabolique !

5°)

"Au nom de Dieu et de tout cela, Al-Azhar al-Sharif – avec les musulmans d’Orient et d’Occident –, conjointement avec l’Eglise catholique – avec les catholiques d’Orient et d’Occident –, déclarent adopter la culture du dialogue comme chemin ; la collaboration commune comme conduite ; la connaissance réciproque comme méthode et critère.
(François se fait encore berner par la TAKKIYA de Satan !
"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, SEUL"." (Sourate 60:4)

6°)
"Nous – croyants en Dieu, dans la rencontre finale avec Lui et dans Son Jugement –, partant de notre responsabilité religieuse et morale, et par ce Document, nous demandons à nous-mêmes et aux Leaders du monde, aux artisans de la politique internationale et de l’économie mondiale, de s’engager sérieusement pour répandre la culture de la tolérance, de la coexistence et de la paix; d’intervenir, dès que possible, pour arrêter l’effusion de sang innocent, et de mettre fin aux guerres, aux conflits, à la dégradation environnementale et au déclin culturel et moral que le monde vit actuellement."
NON !
Les musulmans ne croient pas en Dieu, -sinon ils feraient les oeuvres de Dieu qui sont déjà de croire en son Fils Jésus-Christ-, mais en Allah, qui n'est que l'image, l'avatar du Diable.


7°)
Tout cela contribue à répandre un sentiment général de frustration, de solitude et de désespoir, conduisant beaucoup à tomber dans le tourbillon de l’extrémisme athée et agnostique, ou bien dans l’intégrisme religieux"
Quel "intégrisme religieux" ???
Celui qui consiste à recevoir le Seigneur à genoux, à prier pour la repentance et la conversion de ses ennemis, et donc des musulmans, pour leur Salut éternel dans le SEUL Chemin qui est le Christ ?

Celui qui refuse les hystéries humanistes de Vatican II dont ce texte hérétique n'en est qu'un des nombreux fruits pourris ?

8°)

"Le premier et le plus important objectif des religions est celui de croire en Dieu, de l’honorer et d’appeler tous les hommes à croire que cet univers dépend d’un Dieu qui le gouverne, qu’il est le Créateur qui nous a modelés avec Sa Sagesse divine et nous a accordé le don de la vie pour le préserver."

"Le premier objectif DES religions" ?????????????
Quelles religions ???????
Il est quoi l'objectif de l'islam, sinon que de s'opposer à l'Evangile de Jésus-Christ, à Le nier, à réfuter son Sacrifice, à appeler à la destruction de l'Eglise en ce qu'elle professe que Jésus est Fils de Dieu et Dieu Lui-même avec le Saint-Esprit ?

9°)

"De même nous déclarons – fermement – que les religions n’incitent jamais à la guerre et ne sollicitent pas des sentiments de haine, d’hostilité, d’extrémisme, ni n’invitent à la violence ou à l’effusion de sang."
??????????????????
Et sinon, François, tu l'as lu le coran qui en appelle à l'anéantissement de tous les chrétiens ???

10°)

"Ces malheurs sont le fruit de la déviation des enseignements religieux, de l’usage politique des religions et aussi des interprétations de groupes d’hommes de religion qui ont abusé – à certaines phases de l’histoire – de l’influence du sentiment religieux sur les cœurs des hommes pour les conduire à accomplir ce qui n’a rien à voir avec la vérité de la religion, à des fins politiques et économiques mondaines et aveugles."
NON !
L'islam appelle clairement et sans détour à combattre en "dar al-harb" (="domaine de guerre"); c'est à dire partout où l'homme ne s'est pas encore soumis à Allah.
L'islam en appelle clairement à tuer, à crucifier ou à couper la main et la jambe opposée de tous ceux qui, comme moi en ce moment, s'opposent aux mensonges de l'islam et du coran !

11°)

"C’est pourquoi nous demandons à tous de cesser d’instrumentaliser les religions pour inciter à la haine, à la violence, à l’extrémisme et au fanatisme aveugle et de cesser d’utiliser le nom de Dieu"
Allah n'est pas Dieu !
Jésus-Christ n'est pas Allah !
Le Allah de l'islam n'est rien !
("Allah" ne veut même pas dire "Dieu", mais précisément "le un dieu")
Prétendre le contraire fait de Notre Sauveur un menteur et donc un fils du diable, et du coup marque un blasphème à l'Esprit-Saint !
Les tueurs de l'islam n'instrumentalisent rien, se faisant à l'imitation de leur "modèle parfait" (Mahomet) ils appliquent la loi d'Allah, point.

12°)

"pour justifier des actes d’homicide, d’exil, de terrorisme et d’oppression. Nous le demandons par notre foi commune en Dieu, qui n’a pas créé les hommes pour être tués ou pour s’affronter entre eux et ni non plus pour être torturés ou humiliés dans leurs vies et dans leurs existences."
Dieu en effet !
Mais Satan/Allah, lui, ne veut que la destruction, la division, les larmes, le malheur, le sang, et amener avec lui le plus grand nombre d'âmes dans le feu et le soufre.

13°)

"En effet, Dieu, le Tout-Puissant, n’a besoin d’être défendu par personne et ne veut pas que Son nom soit utilisé pour terroriser les gens.
Ce Document, en accord avec les précédents Documents Internationaux qui ont souligné l’importance du rôle des religions dans la construction de la paix mondiale, certifie ce qui suit :
- La forte conviction que les vrais enseignements des religions invitent à demeurer ancrés dans les valeurs de la paix"

La "paix" musulmane n'arrivera que lorsque TOUTE la terre sera faite "dar al-islam", c'est à dire convertie à Allah/Satan :
"J’ai reçu ordre de mener la guerre contre les hommes jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’est pas d’autre dieu qu’Allah, que Muhammad est l’envoyé d’Allah, qu’ils accomplissent la prière et qu’ils versent l’aumône. S’ils le font ils sont quittes de leur sang et de leurs biens, sauf en ce qui revient de droit à l’islam. Ils en rendront compte à Allah." (Islam, Hadith dit "fiable" et "authentique" Bukhari, Sahih 2/17)

14°)
"La liberté est un droit de toute personne : chacune jouit de la liberté de croyance, de pensée, d’expression et d’action. Le pluralisme et les diversités de religion, de couleur, de sexe, de race et de langue sont une sage volonté divine, par laquelle Dieu a créé les êtres humains."

"LE PLURALISME ET LES DIVERSITES DE RELIGIONS SONT SAGE VOLONTE DIVINE" ???
D'où il sort cet évangile nouveau, différent, anathème et hérétique ?!

15°)

"Le terrorisme détestable qui menace la sécurité des personnes, aussi bien en Orient qu’en Occident, au Nord ou au Sud, répandant panique, terreur ou pessimisme n’est pas dû à la religion – même si les terroristes l’instrumentalisent – mais est dû à l’accumulation d’interprétations erronées des textes religieux"
Le seul ici qui fait une lecture (criminellement) erronée de quelque chose, c'est bien François sur l'islam, car le coran a été donné aux hommes à recevoir et à lire tel quel sans sens caché, ni allégorique, ni métaphorique, ni paraboles :
"Par le Livre explicite !
Nous en avons fait un Coran arabe afin que vous raisonniez.

Il est auprès de Nous, dans l'Ecriture-Mère (l'original du ciel), sublime et rempli de sagesse." (Sourate 43: 2 à 4)

16°)
"L’Occident pourrait trouver dans la civilisation de l’Orient des remèdes pour certaines de ses maladies spirituelles et religieuses causées par la domination du matérialisme."
Le Christ n'a rien à trouver dans Bélial, ni la Religion Catholique dans l'islam.
2 more comments from Spina Christi 2
La pluralité des religions est "voulue par Dieu" selon le pape François

"Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger.
Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité ?
Ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ?
Quel accord y a-t-il entre le Christ et Bélial ?
Ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle ?
Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et …
More
La pluralité des religions est "voulue par Dieu" selon le pape François

"Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger.
Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité ?
Ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ?
Quel accord y a-t-il entre le Christ et Bélial ?
Ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle ?
Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ?
Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit : J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C'est pourquoi, sortez du milieu d'eux, et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai. Je serai pour vous un Père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant."


Ci-dessous le texte dans son intégralité.

Nombre de fois où le Nom de Jésus apparait = ZERO !
Nombre de fois où le mot Christ apparait = ZERO !
Nombre de fois où le mot Evangile apparait = ZERO !


"VOYAGE APOSTOLIQUE DU PAPE FRANÇOIS
AUX ÉMIRATS ARABES UNIS

(3-5 FÉVRIER 2019)

DOCUMENT SUR
LA FRATERNITÉ HUMAINE
POUR LA PAIX MONDIALE ET LA COEXISTENCE COMMUNE

AVANT-PROPOS

La foi amène le croyant à voir dans l’autre un frère à soutenir et à aimer. De la foi en Dieu, qui a créé l’univers, les créatures et tous les êtres humains – égaux par Sa Miséricorde –, le croyant est appelé à exprimer cette fraternité humaine, en sauvegardant la création et tout l’univers et en soutenant chaque personne, spécialement celles qui sont le plus dans le besoin et les plus pauvres.
Partant de cette valeur transcendante, en diverses rencontres dans une atmosphère de fraternité et d’amitié, nous avons partagé les joies, les tristesses et les problèmes du monde contemporain, au niveau du progrès scientifique et technique, des conquêtes thérapeutiques, de l’époque digitale, des mass media, des communications ; au niveau de la pauvreté, des guerres et des malheurs de nombreux frères et sœurs en diverses parties du monde, à cause de la course aux armements, des injustices sociales, de la corruption, des inégalités, de la dégradation morale, du terrorisme, de la discrimination, de l’extrémisme et de tant d’autres motifs.

De ces échanges fraternels et sincères, que nous avons eus, et de la rencontre pleine d’espérance en un avenir lumineux pour tous les êtres humains, est née l’idée de ce « Document sur la Fraternité humaine ». Un document raisonné avec sincérité et sérieux pour être une déclaration commune de bonne et loyale volonté, destinée à inviter toutes les personnes qui portent dans le cœur la foi en Dieu et la foi dans la fraternité humaine, à s’unir et à travailler ensemble, afin que ce Document devienne un guide pour les nouvelles générations envers la culture du respect réciproque, dans la compréhension de la grande grâce divine qui rend frères tous les êtres humains.

DOCUMENT
Au nom de Dieu qui a créé tous les êtres humains égaux en droits, en devoirs et en dignité, et les a appelés à coexister comme des frères entre eux, pour peupler la terre et y répandre les valeurs du bien, de la charité et de la paix.

(NON !
Dieu, Jésus-Christ, a appelé ses fidèles à faire de tous les hommes des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et à leur enseigner à observer tout ce qu'Il nous a prescrit.)


Au nom de l’âme humaine innocente que Dieu a interdit de tuer, affirmant que quiconque tue une personne est comme s’il avait tué toute l’humanité et que quiconque en sauve une est comme s’il avait sauvé l’humanité entière.
(Référence : coran, sourate 5:32
François à l'évidence connait très mal (ou feint de connaitre très mal) son sujet, car cette phrase, extraite du coran (comme si l'Evangile de Vie de Notre Seigneur Jésus-Christ avait besoin d'être "enrichi" de la parole de Satan !) ne concerne que les seuls innocents du sang ! Par ailleurs le contexte immédiat montre, BIEN AU CONTRAIRE, comme Allah (et non Dieu !) aime ceux qui tuent pour lui :

"C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption(***) sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre.

La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager (Mahomet), et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,
excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir: sachez qu'alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux." (sourate 5:32 à 34)

(***) Les Chrétiens sont considérés comme corrompus, corrupteurs et "qu'impureté" (sourate 9:28 et 30) et Allah demande de les anéantir TOUS !)

Au nom des pauvres, des personnes dans la misère, dans le besoin et des exclus que Dieu a commandé de secourir comme un devoir demandé à tous les hommes et, d’une manière particulière, à tout homme fortuné et aisé.
Au nom des orphelins, des veuves, des réfugiés et des exilés de leurs foyers et de leurs pays ; de toutes les victimes des guerres, des persécutions et des injustices ; des faibles, de ceux qui vivent dans la peur, des prisonniers de guerre et des torturés en toute partie du monde, sans aucune distinction.
Au nom des peuples qui ont perdu la sécurité, la paix et la coexistence commune, devenant victimes des destructions, des ruines et des guerres.
Au nom de la « fraternité humaine » qui embrasse tous les hommes, les unit et les rend égaux.

(FRATERNITE DE SATAN !
Seule la Fraternité en Jésus-Christ importe, or cette fraternité là ne regarde que ceux qui font la volonté de Notre Père au Ciel.
La "fraternité" du monde est une fraternité maçonnique, diabolique !)


Au nom de cette fraternité déchirée par les politiques d’intégrisme et de division, et par les systèmes de profit effréné et par les tendances idéologiques haineuses, qui manipulent les actions et les destins des hommes.
Au nom de la liberté, que Dieu a donnée à tous les êtres humains, les créant libres et les distinguant par elle.
Au nom de la justice et de la miséricorde, fondements de la prospérité et pivots de la foi.
Au nom de toutes les personnes de bonne volonté, présentes dans toutes les régions de la terre.
Au nom de Dieu et de tout cela, Al-Azhar al-Sharif – avec les musulmans d’Orient et d’Occident –, conjointement avec l’Eglise catholique – avec les catholiques d’Orient et d’Occident –, déclarent adopter la culture du dialogue comme chemin ; la collaboration commune comme conduite ; la connaissance réciproque comme méthode et critère.

(François se fait encore berner par la TAKKIYA de Satan !
"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, SEUL"." (Sourate 60:4)

Nous – croyants en Dieu, dans la rencontre finale avec Lui et dans Son Jugement –, partant de notre responsabilité religieuse et morale, et par ce Document, nous demandons à nous-mêmes et aux Leaders du monde, aux artisans de la politique internationale et de l’économie mondiale, de s’engager sérieusement pour répandre la culture de la tolérance, de la coexistence et de la paix; d’intervenir, dès que possible, pour arrêter l’effusion de sang innocent, et de mettre fin aux guerres, aux conflits, à la dégradation environnementale et au déclin culturel et moral que le monde vit actuellement.
(NON !
Les musulmans ne croient pas en Dieu, -sinon ils feraient les oeuvres de Dieu qui sont déjà de croire en son Fils Jésus-Christ-, mais en Allah, qui n'est que l'image, l'avatar du Diable.)


Nous nous adressons aux intellectuels, aux philosophes, aux hommes de religion, aux artistes, aux opérateurs des médias et aux hommes de culture en toute partie du monde, afin qu’ils retrouvent les valeurs de la paix, de la justice, du bien, de la beauté, de la fraternité humaine et de la coexistence commune, pour confirmer l’importance de ces valeurs comme ancre de salut pour tous et chercher à les répandre partout.
Cette Déclaration, partant d’une réflexion profonde sur notre réalité contemporaine, appréciant ses réussites et partageant ses souffrances, ses malheurs et ses calamités, croit fermement que parmi les causes les plus importantes de la crise du monde moderne se trouvent une conscience humaine anesthésiée et l’éloignement des valeurs religieuses, ainsi que la prépondérance de l’individualisme et des philosophies matérialistes qui divinisent l’homme et mettent les valeurs mondaines et matérielles à la place des principes suprêmes et transcendants.
Nous, reconnaissant aussi les pas positifs que notre civilisation moderne a accomplis dans les domaines de la science, de la technologie, de la médecine, de l’industrie et du bien-être, en particulier dans les pays développés, nous soulignons que, avec ces progrès historiques, grands et appréciés, se vérifient une détérioration de l’éthique, qui conditionne l’agir international, et un affaiblissement des valeurs spirituelles et du sens de la responsabilité. Tout cela contribue à répandre un sentiment général de frustration, de solitude et de désespoir, conduisant beaucoup à tomber dans le tourbillon de l’extrémisme athée et agnostique, ou bien dans l’intégrisme religieux

(Quel "intégrisme religieux" ???
Celui qui consiste à recevoir le Seigneur à genoux, à prier pour la repentance et la conversion de ses ennemis, et donc des musulmans, pour leur Salut éternel dans le SEUL Chemin qui est le Christ ?
Celui qui refuse les hystéries humanistes de Vatican II dont ce texte hérétique n'en est qu'un des nombreux fruits pourris ?)


, dans l’extrémisme et dans le fondamentalisme aveugle, poussant ainsi d’autres personnes à céder à des formes de dépendance et d’autodestruction individuelle et collective.
L’histoire affirme que l’extrémisme religieux et national, ainsi que l’intolérance, ont produit dans le monde, aussi bien en Occident qu’en Orient, ce que l’on pourrait appeler les signaux d’une « troisième guerre mondiale par morceaux », signaux qui, en diverses parties du monde et en diverses conditions tragiques, ont commencé à montrer leur visage cruel ; situations dont on ne connaît pas avec précision combien de victimes, de veuves et d’orphelins elles ont générés. En outre, il y a d’autres régions qui se préparent à devenir le théâtre de nouveaux conflits, où naissent des foyers de tension et s’accumulent des armes et des munitions, dans une situation mondiale dominée par l’incertitude, par la déception et par la peur de l’avenir et contrôlée par des intérêts économiques aveugles.

Nous affirmons aussi que les fortes crises politiques, l’injustice et l’absence d’une distribution équitable des ressources naturelles – dont bénéficie seulement une minorité de riches, au détriment de la majorité des peuples de la terre – ont provoqué, et continuent à le faire, d’énormes quantité de malades, de personnes dans le besoin et de morts, causant des crises létales dont sont victimes divers pays, malgré les richesses naturelles et les ressources des jeunes générations qui les caractérisent. A l’égard de ces crises qui laissent mourir de faim des millions d’enfants, déjà réduits à des squelettes humains – en raison de la pauvreté et de la faim –, règne un silence international inacceptable.

Il apparaît clairement à ce propos combien la famille est essentielle, en tant que noyau fondamental de la société et de l’humanité, pour donner le jour à des enfants, les élever, les éduquer, leur fournir une solide morale et la protection familiale. Attaquer l’institution familiale, en la méprisant ou en doutant de l’importance de son rôle, représente l’un des maux les plus dangereux de notre époque.

Nous témoignons aussi de l’importance du réveil du sens religieux et de la nécessité de le raviver dans les cœurs des nouvelles générations, par l’éducation saine et l’adhésion aux valeurs morales et aux justes enseignements religieux, pour faire face aux tendances individualistes, égoïstes, conflictuelles, au radicalisme et à l’extrémisme aveugle sous toutes ses formes et ses manifestations.
Le premier et le plus important objectif des religions est celui de croire en Dieu, de l’honorer et d’appeler tous les hommes à croire que cet univers dépend d’un Dieu qui le gouverne, qu’il est le Créateur qui nous a modelés avec Sa Sagesse divine et nous a accordé le don de la vie pour le préserver.

("Objectif DES religions" ?????????????
Mais il est quoi l'objectif de l'islam, sinon que de s'opposer à l'Evangile de Jésus-Christ, à Le nier, à réfuter son Sacrifice, à appeler à la destruction de l'Eglise en ce qu'elle professe que Jésus est Fils de Dieu et Dieu Lui-même avec le Saint-Esprit ?)


Un don que personne n’a le droit d’enlever, de menacer ou de manipuler à son gré; au contraire, tous doivent préserver ce don de la vie depuis son commencement jusqu’à sa mort naturelle. C’est pourquoi nous condamnons toutes les pratiques qui menacent la vie comme les génocides, les actes terroristes, les déplacements forcés, le trafic d’organes humains, l’avortement et l’euthanasie et les politiques qui soutiennent tout cela.

De même nous déclarons – fermement – que les religions n’incitent jamais à la guerre et ne sollicitent pas des sentiments de haine, d’hostilité, d’extrémisme, ni n’invitent à la violence ou à l’effusion de sang.

(??????????????????
Et sinon, François, tu l'as lu le coran qui en appelle à l'anéantissement de tous les chrétiens ???)


Ces malheurs sont le fruit de la déviation des enseignements religieux, de l’usage politique des religions et aussi des interprétations de groupes d’hommes de religion qui ont abusé – à certaines phases de l’histoire – de l’influence du sentiment religieux sur les cœurs des hommes pour les conduire à accomplir ce qui n’a rien à voir avec la vérité de la religion, à des fins politiques et économiques mondaines et aveugles.
(NON !
L'islam appelle clairement et sans détour à combattre en "dar al-harb" (="domaine de guerre"); c'est à dire partout où l'homme ne s'est pas encore soumis à Allah.
L'islam en appelle clairement à tuer, à crucifier ou à couper la main et la jambe opposée de tous ceux qui, comme moi en ce moment, s'opposent aux mensonges de l'islam et du coran !)


C’est pourquoi nous demandons à tous de cesser d’instrumentaliser les religions pour inciter à la haine, à la violence, à l’extrémisme et au fanatisme aveugle et de cesser d’utiliser le nom de Dieu
(Allah n'est pas Dieu !
Jésus-Christ n'est pas Allah !
Prétendre le contraire fait de Notre Sauveur un menteur et donc un fils du diable, et du coup marque un blasphème à l'Esprit-Saint !
Les tueurs de l'islam n'instrumentalisent rien, se faisant à l'imitation de leur "modèle parfait" (Mahomet) ils appliquent la loi d'Allah, point.)


pour justifier des actes d’homicide, d’exil, de terrorisme et d’oppression. Nous le demandons par notre foi commune en Dieu, qui n’a pas créé les hommes pour être tués ou pour s’affronter entre eux et ni non plus pour être torturés ou humiliés dans leurs vies et dans leurs existences.
(Dieu en effet !
Mais Satan/Allah, lui, ne veut que la destruction, la division, les larmes, le malheur, le sang, et amener avec lui le plus grand nombre d'âmes dans le feu et le soufre.)


En effet, Dieu, le Tout-Puissant, n’a besoin d’être défendu par personne et ne veut pas que Son nom soit utilisé pour terroriser les gens.
Ce Document, en accord avec les précédents Documents Internationaux qui ont souligné l’importance du rôle des religions dans la construction de la paix mondiale, certifie ce qui suit :
- La forte conviction que les vrais enseignements des religions invitent à demeurer ancrés dans les valeurs de la paix

(La "paix" musulmane n'arrivera que lorsque TOUTE la terre sera faite "dar al-islam", c'est à dire convertie à Allah/Satan :

"J’ai reçu ordre de mener la guerre contre les hommes jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’est pas d’autre dieu qu’Allah, que Muhammad est l’envoyé d’Allah, qu’ils accomplissent la prière et qu’ils versent l’aumône. S’ils le font ils sont quittes de leur sang et de leurs biens, sauf en ce qui revient de droit à l’islam. Ils en rendront compte à Allah." (Islam, Hadith dit "fiable" et "authentique" Bukhari, Sahih 2/17)

; à soutenir les valeurs de la connaissance réciproque, de la fraternité humaine et de la coexistence commune ; à rétablir la sagesse, la justice et la charité et à réveiller le sens de la religiosité chez les jeunes, pour défendre les nouvelles générations de la domination de la pensée matérialiste, du danger des politiques de l’avidité du profit effréné et de l’indifférence, basée sur la loi de la force et non sur la force de la loi.

- La liberté est un droit de toute personne : chacune jouit de la liberté de croyance, de pensée, d’expression et d’action. Le pluralisme et les diversités de religion, de couleur, de sexe, de race et de langue sont une sage volonté divine, par laquelle Dieu a créé les êtres humains.

("LES DIVERSITES DE RELIGIONS SONT SAGE VOLONTE DIVINE" ???
Evangile nouveau, différent, anathème et donc hérétique !)


Cette Sagesse divine est l’origine dont découle le droit à la liberté de croyance et à la liberté d’être différents. C’est pourquoi on condamne le fait de contraindre les gens à adhérer à une certaine religion ou à une certaine culture, comme aussi le fait d’imposer un style de civilisation que les autres n’acceptent pas.

- La justice basée sur la miséricorde est le chemin à parcourir pour atteindre une vie décente à laquelle a droit tout être humain.

- Le dialogue, la compréhension, la diffusion de la culture de la tolérance, de l’acceptation de l’autre et de la coexistence entre les êtres humains contribueraient notablement à réduire de nombreux problèmes économiques, sociaux, politiques et environnementaux qui assaillent une grande partie du genre humain.

- Le dialogue entre les croyants consiste à se rencontrer dans l’énorme espace des valeurs spirituelles, humaines et sociales communes, et à investir cela dans la diffusion des plus hautes vertus morales, réclamées par les religions ; il consiste aussi à éviter les discussions inutiles.
- La protection des lieux de culte – temples, églises et mosquées – est un devoir garanti par les religions, par les valeurs humaines, par les lois et par les conventions internationales. Toute tentative d’attaquer les lieux de culte ou de les menacer par des attentats, des explosions ou des démolitions est une déviation des enseignements des religions, ainsi qu’une claire violation du droit international.

- Le terrorisme détestable qui menace la sécurité des personnes, aussi bien en Orient qu’en Occident, au Nord ou au Sud, répandant panique, terreur ou pessimisme n’est pas dû à la religion – même si les terroristes l’instrumentalisent – mais est dû à l’accumulation d’interprétations erronées des textes religieux

(Le seul ici qui fait une lecture (criminellement) erronée de quelque chose, c'est bien François sur l'islam, car le coran a été donné aux hommes à recevoir et à lire tel quel sans sens caché, ni allégorique, ni métaphorique, ni paraboles :

"Par le Livre explicite !
Nous en avons fait un Coran arabe afin que vous raisonniez.

Il est auprès de Nous, dans l'Ecriture-Mère (l'original du ciel), sublime et rempli de sagesse." (Sourate 43: 2 à 4)

, aux politiques de faim, de pauvreté, d’injustice, d’oppression, d’arrogance ; pour cela, il est nécessaire d’interrompre le soutien aux mouvements terroristes par la fourniture d’argent, d’armes, de plans ou de justifications, ainsi que par la couverture médiatique, et de considérer tout cela comme des crimes internationaux qui menacent la sécurité et la paix mondiale. Il faut condamner ce terrorisme sous toutes ses formes et ses manifestations.

- Le concept de citoyenneté se base sur l’égalité des droits et des devoirs à l’ombre de laquelle tous jouissent de la justice. C’est pourquoi il est nécessaire de s’engager à établir dans nos sociétés le concept de la pleine citoyenneté et à renoncer à l’usage discriminatoire du terme minorités, qui porte avec lui les germes du sentiment d’isolement et de l’infériorité ; il prépare le terrain aux hostilités et à la discorde et prive certains citoyens des conquêtes et des droits religieux et civils, en les discriminant.

- La relation entre Occident et Orient est une indiscutable et réciproque nécessité, qui ne peut pas être substituée ni non plus délaissée, afin que tous les deux puissent s’enrichir réciproquement de la civilisation de l’autre, par l’échange et le dialogue des cultures. L’Occident pourrait trouver dans la civilisation de l’Orient des remèdes pour certaines de ses maladies spirituelles et religieuses causées par la domination du matérialisme. Et l’Orient pourrait trouver dans la civilisation de l’Occident beaucoup d’éléments qui pourraient l’aider à se sauver de la faiblesse, de la division, du conflit et du déclin scientifique, technique et culturel.

(Le Christ n'a rien à trouver dans Bélial, ni la Religion Catholique dans l'islam.)

Il est important de prêter attention aux différences religieuses, culturelles et historiques qui sont une composante essentielle dans la formation de la personnalité, de la culture et de la civilisation orientale ; et il est important de consolider les droits humains généraux et communs, pour contribuer à garantir une vie digne pour tous les hommes en Orient et en Occident, en évitant l’usage de la politique de la double mesure.

- C’est une nécessité indispensable de reconnaître le droit de la femme à l’instruction, au travail, à l’exercice de ses droits politiques. En outre, on doit travailler à la libérer des pressions historiques et sociales contraires aux principes de sa foi et de sa dignité. Il est aussi nécessaire de la protéger de l’exploitation sexuelle et du fait de la traiter comme une marchandise ou un moyen de plaisir ou de profit économique. Pour cela, on doit cesser toutes les pratiques inhumaines et les coutumes courantes qui humilient la dignité de la femme et travailler à modifier les lois qui empêchent les femmes de jouir pleinement de leurs droits.

- La défense des droits fondamentaux des enfants à grandir dans un milieu familial, à l’alimentation, à l’éducation et à l’assistance est un devoir de la famille et de la société. Ces droits doivent être garantis et préservés, afin qu’ils ne manquent pas ni ne soient refusés à aucun enfant, en aucun endroit du monde. Il faut condamner toute pratique qui viole la dignité des enfants et leurs droits. Il est aussi important de veiller aux dangers auxquels ils sont exposés – spécialement dans le domaine digital – et de considérer comme un crime le trafic de leur innocence et toute violation de leur enfance.

§ La protection des droits des personnes âgées, des faibles, des handicapés et des opprimés est une exigence religieuse et sociale qui doit être garantie et protégée par des législations rigoureuses et l’application des conventions internationales à cet égard.

A cette fin, l’Eglise catholique et Al-Azhar, par leur coopération commune, déclarent et promettent de porter ce Document aux Autorités, aux Leaders influents, aux hommes de religion du monde entier, aux organisations régionales et internationales compétentes, aux organisations de la société civile, aux institutions religieuses et aux Leaders de la pensée ; et de s’engager à la diffusion des principes de cette Déclaration à tous les niveaux régionaux et internationaux, en préconisant de les traduire en politiques, en décisions, en textes législatifs, en programmes d’étude et matériaux de communication.

Al-Azhar et l’Eglise Catholique demandent que ce Document devienne objet de recherche et de réflexion dans toutes les écoles, dans les universités et dans les instituts d’éducation et de formation, afin de contribuer à créer de nouvelles générations qui portent le bien et la paix et défendent partout le droit des opprimés et des derniers.

En conclusion nous souhaitons que :

cette Déclaration soit une invitation à la réconciliation et à la fraternité entre tous les croyants, ainsi qu’entre les croyants et les non croyants, et entre toutes les personnes de bonne volonté ;

soit un appel à toute conscience vivante qui rejette la violence aberrante et l’extrémisme aveugle ; appel à qui aime les valeurs de tolérance et de fraternité, promues et encouragées par les religions ;

soit un témoignage de la grandeur de la foi en Dieu qui unit les cœurs divisés et élève l’esprit humain ;

soit un symbole de l’accolade entre Orient et Occident, entre Nord et Sud, et entre tous ceux qui croient que Dieu nous a créés pour nous connaître, pour coopérer entre nous et pour vivre comme des frères qui s’aiment.

Ceci est ce que nous espérons et cherchons à réaliser, dans le but d’atteindre une paix universelle dont puissent jouir tous les hommes en cette vie.
Abou Dabi, le 4 février 2019


Sa Sainteté
Pape François

Grand Imam d’Al-Azhar
Ahmad Al-Tayyeb"
La louange de mes lèvres
Preuve que l'Islam respecte les noirs ? Mohamed Ali

Dès la prise d'Alexandrie par les musulmans (640), l'islam commence l'esclavage des Noirs au sud de l'Egypte.

En 652, Abd ibn Sarth s'empare de Dongola et impose un quota annuel d'esclaves.
Quota stoppé ensuite par les armées chrétiennes.

Les razzias de Nubiens continuent hélas sporadiquement depuis les rives de la …
More
La louange de mes lèvres
Preuve que l'Islam respecte les noirs ? Mohamed Ali

Dès la prise d'Alexandrie par les musulmans (640), l'islam commence l'esclavage des Noirs au sud de l'Egypte.

En 652, Abd ibn Sarth s'empare de Dongola et impose un quota annuel d'esclaves.
Quota stoppé ensuite par les armées chrétiennes.

Les razzias de Nubiens continuent hélas sporadiquement depuis les rives de la Mer Rouge.

En 667, l'armée de Ben Abi Artah s'empare de Jarma (sud Libye) et impose son quota d'esclaves Noirs.
Puis il se porte vers le lac Tchad où il impose les mêmes quota annuels (360 esclaves)

Les arabo-musulmans appelaient alors le sud du Soudan "Blad Es Soudan" (="pays des Noirs")

En 1076, l'actuel Ghana est conquis et colonisé par les musulmans.

L'actuel Mali de même au milieu du XIème siècle.

Dès 1479, le roi Ali et son fils (musulmans) s'enrichissent de la traite des Noirs chez les infidèles du sud.

Vers la fin du XIXe siècle, Rabih az-Zubayr ibn Fadl Allah se rend tristement célèbre pour le trafic d'ébène mais est stoppé par l'armée Française en 1900.
Les caravaniers musulmans d'Afrique du Nord transportaient de l'or et des esclaves Noirs capturés dans des régions du sud non musulmanes.

Au début du XVIème siècle, les Portugais mettent fin à l'avancée des esclavagistes mahométans de la région du Zambèze.
Mais ce n'est qu'en 1964 (!!!) que l'esclavage disparait officiellement du sultanat de Zanzibar.

(En Arabie Saoudite, l'esclavage n'a cessé (officiellement) qu'en 1962. En Mauritanie en 1980 !)

Du milieu du XIIème jusqu'au XVème siècle, les caravanes du Nil (pour le pèlerinage de La Mecque) échangent produits d'Orient contre esclaves Noirs.

A la fin du XVème siècle, il est notoire que l'esclavage musulman des Noirs battait son plein en Rhodésie actuelle.

Jusqu'à l'arrivée des Portugais en 1605, Mombassa était un important comptoir musulman et grand centre de négoce des esclaves pris dans la région du lac Victoria.

L'actuelle Tanzanie de même était un comptoir musulman enrichi de la traite des Noirs.
Etc.

Que faisaient les musulmans de ces esclaves ?
Main d’œuvre pour toutes sortes de travaux : servantes de maisons, esclaves sexuels (pour les femmes car les hommes étaient castrés), enrôlement de force dans les armées et endoctrinement pour les batailles (comme pour les janissaires), mines, agriculture etc.
Contrairement à l'esclavage des Amériques, ces pauvres Noirs ne fondaient pas de familles, qui étaient systématiquement exterminés une fois l'âge "limite" atteint, considérés qu'ils étaient par la société islamique comme des sous-hommes.

La traite arabo-musulmane fut terriblement plus meurtrière que celle pratiquée par les armateurs européens (dont beaucoup par ailleurs étaient Juifs et/ou protestants) selon le principe de génocide et de remplacement "facile" quand les esclaves d'Amérique pouvaient fonder une famille et donner une descendance.

L'esclavage était devenu comme une "science" dans l'islam et dès le XIème siècle le traité du savant médecin musulman Ibn Butlan montrait "comment acheter des esclaves et comment détecter les défauts corporels" (!) (Esclaves Noirs ou Blancs -chrétiens-)


"Ce qu'il y a de bon dans le Coran ne fait pas que le Coran soit un bon livre." (Nicolas de Malebranche. 1638-1715) Un commentaire, "saint" Jean-Paul II  ?
Roy-XXIII
Maroc : 2 touristes décapitées
www.contre-info.com/maroc-2-touristes-decapitees
Horreur dans la région de Marrakech. Les corps de deux touristes scandinaves ont été retrouvés décapités le 17 décembre à l’intérieur d’une tente de camping entre Imlil et Chamharouch, à un peu plus d’une soixantaine de kilomètres de Marrakech. Ces deux touristes, de nationalité norvégienne et danoise, étaient en …More
Maroc : 2 touristes décapitées
www.contre-info.com/maroc-2-touristes-decapitees
Horreur dans la région de Marrakech. Les corps de deux touristes scandinaves ont été retrouvés décapités le 17 décembre à l’intérieur d’une tente de camping entre Imlil et Chamharouch, à un peu plus d’une soixantaine de kilomètres de Marrakech. Ces deux touristes, de nationalité norvégienne et danoise, étaient en visite dans la région après avoir séjourné, la veille, dans un hôtel de la ville ocre. Selon une source policière contactée par TelQuel Arabi, les premiers éléments de l’enquête ont révélé que ces deux touristes ont été attaquées au niveau du cou avec des armes blanches. Une information confirmée par la mère de la victime danoise dans une interview accordé au quotidien danois BT. Selon sa mère, Louisa Vesterager Jespersen, 24 ans, « s’est fait trancher la gorge ». Dans un communiqué diffusé dans la matinée du 18 décembre, le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) a annoncé l’arrestation d’un suspect dans la ville de Marrakech. La même source précise que l’enquête se poursuivra pour arrêter d’autres suspects déjà identifiés. Source : Telquel.ma
Retrouvez cet article et l'info alternative sur : www.contre-info.com
Spina Christi 2
POURQUOI L'ISLAM ET LES MUSULMANS SONT-ILS PROTEGES A CE POINT EN EUROPE ???

Suite...

www.tdg.ch/…/30843942

"Le rappeur français (non de souche) Saïdou, condamné au civil pour des propos anti-«Français de souche», a été blanchi mardi par la cour de cassation.

Avec le sociologue Saïd Bouamama, il avait publié en 2010 un livre et un CD au titre commun, «Nique la France».

Leur initi…More
POURQUOI L'ISLAM ET LES MUSULMANS SONT-ILS PROTEGES A CE POINT EN EUROPE ???

Suite...

www.tdg.ch/…/30843942

"Le rappeur français (non de souche) Saïdou, condamné au civil pour des propos anti-«Français de souche», a été blanchi mardi par la cour de cassation.

Avec le sociologue Saïd Bouamama, il avait publié en 2010 un livre et un CD au titre commun, «Nique la France».

Leur initiative était née de leur mécontentement face au climat de l’époque, symbolisé par l’existence entre 2007 et 2010 du ministère de l’identité nationale. L’alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne (AGRIF) avait engagé des poursuites contre de nombreux passages de la chanson pour injure à caractère racial et provocation à la discrimination envers les «Français de souche».
«Ce que j’en pense, de leur identité nationale, de leur Marianne, de leur drapeau et de leur hymne à deux ballesje ne vais pas te faire un dessin. Ça risque d’être indécent, de voir, comment je me torche avec leur symbole écoeurant», disait notamment la chanson. […]

Le rappeur avait donc été rejugé, au civil uniquement, devant la cour d’appel de Lyon. Celle-ci l’avait condamné en janvier à un euro de dommages et intérêts ainsi qu’à payer des frais de justice à l’AGRIF. Il avait formé un pourvoi en cassation.
C’est cette condamnation que la cour a annulée mardi, sans ordonner la tenue d’un nouveau procès. Les magistrats ont notamment estimé que les propos poursuivis, «pour outranciers, injustes ou vulgaires qu’ils puissent être regardés, entendent dénoncer le racisme prêté à la société française, qu’elle aurait hérité de son passé colonialiste, et s’inscrivent à ce titre dans le contexte d’un débat d’intérêt général», et qu’ils «n’excèdent pas les limites de la liberté d’expression». "

Peut-être que la tuerie allaouakbar de Strasbourg entendait dénoncer elle aussi le racisme prêté à la société française qu'elle aurait hérité de son passé colonialiste ?????

Ci-dessous la photo de couverture de l'"oeuvre" anti-française :
perceval2507 likes this.
perceval2507
"Béatification des martyrs de Tibhirine : qu’en penser ?

Mgr Pierre Claverie et ses 18 compagnons seront béatifiés le 8 décembre. Sur le site du Vatican, on peut lire : « aujourd’hui la cause de la mort des frères est encore floue »… C’est ennuyeux.

François avait autorisé la Congrégation pour les Causes des Saints à promulguer les décrets de béatification de Pierre Claverie, de l’ordre des …More
"Béatification des martyrs de Tibhirine : qu’en penser ?

Mgr Pierre Claverie et ses 18 compagnons seront béatifiés le 8 décembre. Sur le site du Vatican, on peut lire : « aujourd’hui la cause de la mort des frères est encore floue »… C’est ennuyeux.

François avait autorisé la Congrégation pour les Causes des Saints à promulguer les décrets de béatification de Pierre Claverie, de l’ordre des frères prêcheurs, évêque d’Oran, et 18 compagnons, religieux et religieuses, tués en haine de la foi en Algérie entre 1994 et 1996. Parmi les 18 il y a les sept moines de Tibhirine, dont leur prieur Christian de Chergé, qui faisait sa lectio divina dans le Coran et qui avait transformé une salle du monastère (une grande salle à l’intérieur du monastère trappiste) en mosquée, ce qui ne l’empêchait pas de prier avec ses amis musulmans à la chapelle. En outre on ne sait toujours pas qui a tué les moines ni donc pourquoi. Quant à Mgr Claverie il était surnommé « l’évêque des musulmans ».

Yves Daoudal avait donné une conférence sur le sujet en 2011, à l’université d’été du Centre Henri et André Charlier et de Chrétienté-Solidarité. En voici quelques extraits :

La théologie du P. de Chergé est tout à fait étrange. Ce qui est sûr est que cet homme, dont on fait volontiers un saint et un martyr, n’était plus catholique. Et c’est ce que je vais vous montrer, en m’appuyant sur les textes mêmes qu’il a publiés. […]

Pour le P. de Chergé, les martyrs sont des intégristes

Puisqu’il est question de le béatifier comme martyr, commençons donc par là. Le P. de Chergé était réfractaire à la notion de martyre de la foi. Il n’aimait pas les actes des martyrs, il l’a dit à plusieurs reprises, parce qu’il trouvait que les martyrs confessaient leur foi avec « dureté » face à leurs juges, avec un exclusivisme de la foi qui confinait à ce qu’on appelle aujourd’hui de l’intégrisme, puisqu’ils disaient qu’ils avaient raison et que leurs juges avaient tort. Il est étonnant, disait-il, qu’il ait fallu attendre le « XXe siècle déclinant » pour que l’Eglise reconnaisse le vrai martyre : le martyre de la charité. En la personne de saint Maximilien Kolbe. Ici, le P. de Chergé oublie que le P. Kolbe est mort parce qu’il était prêtre catholique, qu’il est mort pour manifester la charité du Christ, et en manifestant la charité du Christ. Pour le P. de Chergé, « martyr de la charité », cela dépasse le cadre religieux. Ainsi voit-il de nombreux martyrs de la charité chez les Algériens musulmans… En bref, quiconque, quelle que soit sa religion ou son absence de religion, est tué pour ne pas avoir voulu se comporter de façon inhumaine, ou pour avoir accompli un geste de fraternité, est par principe un « martyr de la charité ». Il y a donc ainsi des martyrs musulmans comme il y a des martyrs chrétiens : des gens qui témoignent de ce que le P. de Chergé appelle la charité. En arabe, martyr se dit chahid, et chahidveut dire témoin, comme le grec martyr. Et le témoignage, en arabe, c’est chahada : la chahada est le témoignage de la foi musulmane, la profession de foi du musulman. Elle commence par Achhadou : Je témoigne. Je témoigne qu’il n’y a pas de dieu sinon Allah et que Mahomet est son prophète…

Le cardinal Barbarin a confié, lors d’une conférence à Versailles, qu’il avait appris par cœur la chahada afin de pouvoir, le cas échéant, la réciter au chevet d’un musulman mourant. Nous avons ici la charité et le témoignage dans le sens que donnait à ces mots le P. de Chergé. Or la chahada est un cri de guerre antichrétien. Il n’y a pas d’autre religion où la profession de foi soit une négation. A priori c’est absurde de rendre compte de sa foi par une négation. Car la chahada dit « Non ». Non, il n’y a pas de dieu. Il n’y a pas de dieu autre qu’Allah. Cela veut dire : le Christ n’est pas Dieu, car Allah n’a pas de fils : c’est un blasphème, c’est le pire des crimes, de prétendre que le Christ soit Dieu. Voilà ce qu’on dit en récitant la chahada. Voilà ce que dirait le cardinal Barbarin au chevet d’un musulman, voilà ce qu’il considérerait, comme le P. de Chergé, comme un acte de charité. Le cardinal Barbarin était cette année l’invité vedette du prétendu pèlerinage islamo-chrétien des Sept-Saints, en Bretagne, inventé par Louis Massignon. Et il a dit que le mot de miséricorde devait être un mot clé pour le dialogue interreligieux, avec les juifs et avec les musulmans, puisque ce mot de la Bible se trouve souvent dans le Coran, et en tête de toutes les sourates. Or il s’agit là d’un des grands thèmes du P. de Chergé. L’un de ses plus longs textes est un commentaire de l’encyclique de Jean-Paul II Dives in misericordia. Et l’on ne peut que frémir en lisant le texte du P. de Chergé : il commente l’encyclique par le Coran !

Une « parole commune »

Le grand leitmotiv du P. de Chergé est le début d’un verset du Coran qui dit : « Dis : ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous ! » Il commente : « Les musulmans aimeraient faire entendre aux juifs et aux chrétiens cette invitation que Dieu leur a confiée dans le Coran », et il cherche cette parole commune. Or, « s’il y a une parole commune, c’est bien la miséricorde ». Eh bien non. Bien sûr, l’islam a pris le mot de miséricorde dans la Bible. Mais il ne lui donne pas le même sens que le christianisme. Et cela vient du seul fait que le Dieu de l’islam est un Dieu d’une transcendance absolue, inaccessible. Allah est « al Samad », l’impénétrable. Il fait miséricorde à ceux qui suivent aveuglément ses commandements, s’il le veut. Et personne ne peut savoir pourquoi il va faire miséricorde à tel bon musulman et pas à tel autre. Dans le christianisme, la miséricorde est un fruit de l’amour de Dieu. Elle est relation de Dieu avec sa créature. On le voit tout particulièrement dans les sacrements, de façon éminente dans l’eucharistie, et de façon très précise dans le sacrement de pénitence, où Dieu fait miséricorde, non à qui il veut, mais à qui le demande. « Face à nos faiblesses, qui parfois nous écrasent, comptons sur la miséricorde du Seigneur, qui est toujours prêt à nous tenir de nouveau la main et qui nous offre son pardon à travers le sacrement de la pénitence », rappelait le pape, la semaine dernière, aux jeunes des JMJ. La miséricorde, dans le christianisme, est un instrument divin de communion entre Dieu et les hommes, d’union dans l’amour divin. C’est le filin qu’il nous envoie d’en haut pour nous attirer à lui.

Rien de tel dans l’islam. Et les convertis le savent très bien. Ils découvrent dans le christianisme l’amour de Dieu, la vraie miséricorde, qui n’a rien à voir avec celle de l’islam. Le P. de Chergé a beau citer avec insistance les rares versets du Coran qui parlent de l’amour de Dieu, il a beau prétendre dans un de ses textes que « la religion de l’Unique est la religion de l’amour », il sait bien que ce n’est pas vrai si « l’Unique » est le Dieu du Coran. Dans un autre texte il tente d’ailleurs d’expliquer pourquoi. Et c’est pitoyable. Bien entendu c’est la faute des chrétiens. Mahomet vivait en un temps où les chrétiens étaient divisés en diverses sectes. Et, affirme-t-il, « la division des chrétiens ne permettait pas de trouver la religion de l’amour ». C’est se moquer du monde. Mahomet, selon la tradition musulmane, vivait trois siècles après les conciles de Nicée et de Constantinople, deux siècles après saint Augustin, saint Jean Chrysostome ou le pape saint Léon, il vivait en un temps où des moines d’une parfaite orthodoxie peuplaient les déserts de Palestine et d’Egypte, et c’était un temps où l’on ne pouvait pas trouver la religion de l’amour ? C’est vraiment se moquer du monde.

La division des chrétiens, l’unité des musulmans

Et le P. de Chergé parle longuement de la division des chrétiens, qui s’est poursuivie, qui s’est aggravée, et c’est la faute de tout le monde, car si la réforme protestante était une erreur, la réforme catholique qui a suivi était elle aussi une erreur. Tout ça ce sont des « hérésies », pour le P. de Chergé, parce qu’elles sont exclusives. Comme le martyr de la foi est lui aussi exclusif. « Et il y a vraiment grâce, s’exclame-t-il à la fin d’une homélie en la fête des saints Pierre et Paul, chaque fois que les chrétiens, toutes confessions confondues, se retrouvent pour communier ensemble à l’infinie richesse de ce que “l’Esprit dit aux Eglises”… » Le P. de Chergé détourne le sens de l’expression de l’Apocalypse (« Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises »). Pour lui, les Eglises, ce sont les diverses confessions chrétiennes, auxquelles parle le Saint-Esprit, sans distinction. Rien de plus simple que l’œcuménisme : il suffit que les chrétiens de toutes les confessions constatent que le Saint-Esprit parle à tous. Rien de plus simple que le dialogue interreligieux : il suffit de constater que le Saint Esprit souffle dans toutes les religions, notamment dans l’islam, comme le P. de Chergé le dit souvent : c’est le « même Esprit de Dieu », affirme-t-il, qui s’exprime dans l’Evangile et dans le Coran. Pour l’heure, si les chrétiens sont divisés, les musulmans quant à eux sont unis. Certes il y a des antagonismes qui peuvent être violents, par exemple entre chiites et sunnites, mais tous les musulmans ont conscience de faire partie d’une seule communauté, l’oumma, et à propos de La Mecque le P. de Chergé s’exclame : « Aucun sanctuaire de la chrétienté n’est encore le lieu béni d’une telle unanimité. »

Les musulmans sont donc en avance sur les chrétiens, et c’est pourquoi nous devons nous mettre à leur école. Et si les musulmans ont cette unité, c’est parce qu’ils sont inspirés par l’amour divin. Là, on nage en plein surréalisme. Mais le P. de Chergé paraît convaincu de ce qu’il raconte. « Pour former une communauté digne de l’Unique, il faut l’amour dont lui nous a aimés le premier », dit-il. Et là, il fait une longue citation du Coran, qui est censée illustrer ce qu’il vient d’affirmer, et qu’il a choisie parce que c’est un des rares passages où figure le mot amour. Et il conclut en disant : « Ne voit-on pas ici se profiler la litanie des Béatitudes ? » C’est doublement absurde. Le passage qu’il a cité énumère un certain nombre de vertus, cela n’en fait pas un pendant des Béatitudes. Et l’on ne voit certainement pas se profiler les Béatitudes, si l’on doit entendre par là qu’il s’agirait d’une préfiguration des Béatitudes, qui ont été énoncées six siècles plus tôt.

Les soufis d’Al Alawiya

Quand il affirme que « la religion de l’Unique est la religion de l’amour », c’est en se référant aux mystiques musulmans. Mais les mystiques musulmans ne sont en rien représentatifs de l’islam ; bien au contraire, ils ont toujours été persécutés, précisément parce qu’ils disaient que la religion de l’Unique est la religion de l’amour. Et lorsque le P. de Chergé parle des mystiques musulmans, il pense aux soufis avec lesquels il a constitué un groupe de prière, appelé Ribat es-Salam, le lien de la paix. Ce groupe constitué des moines de Tibhirine et de soufis de la région se réunissait tous les six mois, pour prier en commun et méditer sur un thème choisi lors de la réunion précédente. Les soufis en question étaient ceux de la tarîqa al-Alawiya, fondée par Ahmad al-Alawi (1869-1934). Le Dr Marcel Carret, un médecin français agnostique, qui soigna le cheikh al-Alawi dans ses dernières années, écrit notamment : « Il déclarait que Dieu avait inspiré trois grands prophètes : le premier avait été Moïse, le deuxième Jésus et le troisième Mahomet. Il en concluait logiquement que la religion musulmane était la meilleure puisqu’elle était basée sur le dernier message de Dieu, mais que la religion juive et la religion chrétienne n’en étaient pas moins des religions révélées. Sa conception de la religion musulmane était également très large. Il n’en retenait que l’essentiel… Ce que j’appréciais particulièrement en lui était l’absence complète de tout prosélytisme. »

On est là très loin de l’islam réel. Les soufis, héritiers des sectes néo-platoniciennes, ne sont musulmans qu’en façade. Et tout particulièrement ceux de la tarîqa du cheikh al-Alawi. Cette tarîqa fut la première à s’installer en France, non pas dans les milieux maghrébins, mais dans les milieux intellectuels européens. Elle eut parmi ses premiers adeptes occidentaux Frithjof Schuon, le grand disciple de René Guénon. Car Guénon, devenu musulman en Egypte, où il était le cheikh Abd-al-Wâhid Yahyâ (Jean-Baptiste serviteur de l’Unique), était en contact épistolaire avec le cheikh Ahmad al-Alawi. Le cheikh actuel, depuis 1975, de la tarîqa al Alawiya, est Khaled Bentounès. Voici ce qu’écrivait, en juin dernier, le cheikh Bentounès : « Voilà 60 ans que s’est éteint au Caire, dans la discrétion et la simplicité, l’homme, René Guénon, dont l’œuvre continue jusqu’à nos jours d’alimenter la réflexion de nombreux hommes et femmes à travers l’Orient et l’Occident. Beaucoup lui sont redevables d’avoir suscité en eux un élan spirituel afin de renouer avec la Tradition à une époque ou la confusion est grande et ou la quête d’une spiritualité vivante demeure incertaine. Rendons hommage à ce fils d’Occident défenseur véridique de la Tradition universelle par sa plume autant que par son comportement et l’exemple d’une vie à la rigueur exemplaire. »

La différence comme sacrement de l’unité…

Il est donc clair que nous sommes loin de l’islam du Coran (même si par ailleurs les soufis participent activement à l’islamisation : ainsi le cheikh Bentounès est-il en quelque sorte le référent religieux des scouts musulmans en France). Nous sommes dans un au-delà des religions. Ce que Guénon appelait la Tradition, la gnose, ou la métaphysique, et al-Alawi « la doctrine ». Les religions exotériques sont différentes, elles sont inconciliables, il faut les dépasser pour trouver l’unité, par la voie ésotérique de l’initiation. Les soufis d’al-Alawiya ont expliqué au P. de Chergé que la lumière divine est comme le soleil derrière un vitrail. Celui qui est devant le vitrail des diverses religions voit beaucoup de couleurs différentes. Mais celui qui dépasse les vitres ne voit plus de couleurs, il voit seulement la pure lumière du soleil, car les couleurs sont dans les morceaux de verre, non dans le soleil.

Le P. de Chergé en a tiré une espèce de théologie de la différence. Pour lui, la différence est un « sacrement ». Ce qu’il voit dans la parabole du bon Samaritain : « La différence est là : il est “samaritain”, reconnu comme étranger, réputé païen. Dans l’enseignement de Jésus, cette différence se fait servante de la vocation commune : “Va, et fait de même”. » La différence est donc, selon le P. de Chergé, le chemin qui nous mène vers le but unique. Elle est ce qui permet le dialogue, et le dialogue, qui « doit pouvoir trouver un appui solide et inépuisable dans la “bonne nouvelle” qu’à travers ses expressions divergentes, les uns et les autres affirment tenir de Dieu », est nécessaire pour en arriver à avoir une approche plus complète, donc plus vraie, de Dieu. « Nous allons donc quitter ici, peu ou prou, “le paysage familier de nos certitudes religieuses” et le langage dans lequel nous les exprimions, pour scruter – si Dieu le permet, avec sa grâce – la tradition musulmane et, avant tout, la parole coranique. Il nous faudra relire les versets du Livre où la différence est annoncée, parfois sévèrement dénoncée, plus souvent encore offerte comme un “signe” de l’Unique et même comme un “chemin” vers Lui “pour ceux qui comprennent”. »

La différence a été créée par Dieu, qui sait ce qu’il fait. Ensuite, en fait, le P. de Chergé dévie, en parlant non plus de la différence mais de la « diversité », de la « variété » de la création, et il cite maints versets du Coran qui montrent que la diversité est un « signe » divin… Il ne craint pas de citer aussi le passage de la Genèse où Dieu donne à Noé l’arc-en-ciel comme signe de son alliance : l’arc-en-ciel de toutes les couleurs… Et de l’arc-en-ciel il passe au vitrail : les diverses couleurs sont des reflets de la lumière unique. Ainsi toutes les religions sont une mosaïque qui, une fois constituée dans son unité, révèle la lumière divine du Dieu Unique…

L’Unique et Impénétrable

La différence de Dieu par rapport à sa création, c’est précisément son Unicité, qu’on trouve « au cœur de la profession de foi musulmane », la chahada, souligne le P. de Chergé. Unicité qui, ici, est une négation de la Trinité. Le P. de Chergé aime citer ce verset du Coran : « Dis : Lui, Dieu, est Un (‘ahad) ! Dieu, l’impénétrable (samad) ! Il n’engendre pas ; Il n’est pas engendré; nul n’est égal à Lui. » Et aussi celui-ci : « O Gens du Livre ! Ne dépassez pas la mesure dans votre religion. Ne dites pas : “Trois”, cessez de le faire, ce sera mieux pour vous. Dieu est Unique (wâhid), Gloire à Lui ! Comment aurait-il un fils ? » Ce qui importe au P. de Chergé, dans ces versets, ce n’est pas le violent réquisitoire antichrétien, c’est l’affirmation de l’unicité de Dieu. Dieu est l’unique, wahid, et le P. de Chergé appelle très souvent Dieu l’Unique, le Dieu unique des chrétiens et des musulmans. Mais l’Unique des musulmans nie la Trinité. Quant à « samad », impénétrable, il nous dit que c’est « un des plus beaux noms » de Dieu. Pour lui aussi, Dieu est samad, impénétrable. Or ce samad aussi est antichrétien. Le christianisme est la religion du Dieu qui se fait homme pour que l’homme devienne Dieu, la religion du Dieu qui se donne à manger, qui prend un corps pour s’unir à l’homme, la religion du Dieu qui ouvre son cœur pour que l’homme y pénètre. C’est tout le symbolisme du coup de lance, qui a ouvert le cœur de Jésus pour que les hommes puissent pénétrer dans l’amour divin. C’est dans l’évangile de saint Jean, et c’est le leitmotiv de la première épître de saint Jean : « Dieu est amour, et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu en lui. » Non seulement l’impénétrable n’est pas un des plus beaux noms de Dieu, mais ce ne peut pas être un nom du Dieu des chrétiens. On se demande comment un héritier des grands mystiques cisterciens, un héritier de saint Bernard et de sainte Gertrude, peut ainsi rejeter Dieu derrière une barrière infranchissable et complètement opaque.

Certes, on peut dire, sous un certain rapport, que Dieu demeure impénétrable, de même qu’il est l’Unique qui se situe au-delà de toutes les négations. Mais il n’y a aucun appel à la théologie apophatique dans les écrits du P. de Chergé, de même qu’il n’y a aucune théologie apophatique dans le Coran : la chahada n’est pas apophatique, elle est simplement antichrétienne. Et s’il tente parfois de donner le change avec un baratin qui se veut poétique, il reste, comme le Coran, au premier degré. On remarquera, du reste, que le P. de Chergé ne fait jamais appel à la tradition chrétienne, de quelque tendance que ce soit. Ses rares références sont à Vatican II. Avant cela, l’Eglise n’existait pas, semble-t-il. De toute façon son discours montre une hyperinflation du je. Tout au long de ses textes, c’est « je ». Il invente sa propre théologie ex nihilo.

Revenons à nos versets du Coran.

« Dis : Lui, Dieu, est Un (‘ahad) ! Dieu, l’impénétrable (samad) ! Il n’engendre pas ; Il n’est pas engendré; nul n’est égal à Lui. » « O Gens du Livre ! Ne dépassez pas la mesure dans votre religion. Ne dites pas : “Trois”, cessez de le faire, ce sera mieux pour vous. Dieu est Unique (wâhid), Gloire à Lui ! Comment aurait-il un fils ? » En ce qui concerne la polémique antichrétienne de ces versets, le P. de Chergé la nie. Ils ne sont pas antichrétiens, dit-il. Car Mahomet réagissait à ce qu’il connaissait du christianisme, à savoir quelques hérésies, comme on l’a déjà vu. Or les chrétiens ne croient pas en trois dieux, mais en un Dieu unique, donc ils disent comme le Coran. Voilà ce qu’affirme le P. de Chergé, avec un aplomb qui laisse pantois. Mais il fait totalement l’impasse sur l’affirmation : « Il n’engendre pas ; Il n’est pas engendré; nul n’est égal à Lui. » Ici il n’est pas question de quelque hérésie que ce soit. C’est le christianisme orthodoxe qui affirme que Dieu le Père engendre le Fils, que le Fils est engendré par le Père, et que le Fils est égal au Père. Il s’agit d’une question évidemment fondamentale. Car la « médiation » du Christ, aussi « universelle » que le voudra le P. de Chergé, ne peut avoir de sens que si le Christ est le Fils de Dieu. Mais cela ne l’effleure même pas, car cette différence-là, elle est… irréductible.

L’unité… par le jihad

Ne craignant pas de s’enfoncer toujours davantage dans l’apostasie, le P. de Chergé développe d’autre part une analogie, ou plutôt une identité, entre le Verbe et le Coran : « Ici, pour nous, le Christ est accueilli comme théophanie du Verbe s’incarnant dans une humanité semblable à la nôtre. Là, dans l’Islam, il y a aussi théophanie du Verbe adoptant une langue humaine dans le Coran. Pour tous, unique est le Verbe. (…) Ainsi, d’un côté, le Fils est unique. De l’autre, le Livre est unique. L’un et l’autre participent de l’unicité divine sans faire nombre avec Dieu. » Autrement dit, le chrétien doit reconnaître que le Coran est une manifestation du Verbe, de même que le Christ est une manifestation du Verbe, l’une incarnée dans un Livre, l’autre dans une personne. Mais comme il s’agit du même Verbe, cela ne fait pas nombre, on est toujours dans l’unicité de Dieu… Dieu est un, les hommes doivent donc eux aussi être un, malgré leurs différences, ou plutôt par le « sacrement » de leurs différences. Le P. de Chergé cite évidemment la parole du Christ : « Soyez un, comme le Père et moi sommes un. » Ce que le Christ dit aux disciples, le P. de Chergé l’applique, sans crier gare, à l’humanité entière, et d’abord à l’union entre chrétiens et musulmans.

« Unité entre les hommes et union à Dieu sont requis simultanément par l’Unique lorsqu’il intervient dans l’histoire. » Ce sont là les deux commandements de l’amour de Dieu et de l’amour du prochain, qui n’en font qu’un. Le P. de Chergé prétend le trouver aussi dans le Coran : « Dieu fera venir bientôt d’autres hommes ; Il les aimera et eux aussi l’aimeront. » Ce verset est le seul du Coran à parler ainsi, et l’un des six où apparaît le mot amour ou aimer, au milieu d’innombrables versets d’appels à la guerre contre les mécréants… dont celui-ci. Car le P. de Chergé censure les versets qui le gênent. Le verset dit : « O les croyants ! Quiconque apostasie de sa religion… Allah va faire venir un peuple qu’il aime et qui l’aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d’Allah… » La lutte dans le sentier d’Allah, c’est le jihad, selon l’expression consacrée, si l’on ose dire : al jihad fi sabil illahi. Celui qui aime Dieu et que Dieu aime est celui qui accomplit le jihad dans le sentier d’Allah contre les mécréants. Le P. de Chergé sait parfaitement que le bout de verset qu’il cite est une exception dans le Coran et n’a pas le sens qu’il lui donne. Aussi dit-il prudemment : « C’est ce langage que les mystiques musulmans ont privilégié dans leur lecture du Coran. » C’est la lecture de ses amis soufis, qui piquent quelques expressions dans le Coran pour leur faire dire autre chose, comme fait le P. de Chergé avec l’Evangile.

L’échelle et la croix

Ces soufis ont aussi expliqué au P. de Chergé le symbolisme de l’échelle. Naïvement, le P. de Chergé nous rappelle que dans la Bible il y a l’échelle de Jacob, et chez les pères l’échelle des vertus de saint Jean Climaque. Mais il ne s’agit pas de cela du tout. Les soufis enseignaient deux formes du symbolisme ésotérique de l’échelle (qui correspondent semble-t-il à deux niveaux d’initiation). L’une est que le christianisme et l’islam sont comme deux échelles qui se rejoignent en leur sommet. Chacun gravit l’échelle de son côté, et se rapproche donc peu à peu de l’autre, et en haut tout le monde se retrouve dans l’Unité. L’autre symbolisme utilise une seule échelle, où l’un des montants est le christianisme, et l’autre est l’islam. Les deux ne se rejoignent qu’à l’infini, mais les barreaux sont les piliers de l’une et l’autre religion, des ponts qui permettent de comprendre qu’il y a une échelle commune, que tous les croyants sont sur la même échelle, quelle que soit leur foi : le P. de Chergé se définissait comme « croyant parmi les croyants ».

Il y a aussi le symbolisme de la croix, et cela est sans doute propre à la tarîqa al-Alawiya et à quelques autres confréries du même genre, car la croix est véritablement honnie des musulmans, et même si l’on est soufi on doit respecter cet interdit, sauf à endurer les pires persécutions et la mort. René Guénon avait dédié son livre sur le symbolisme de la croix « à la mémoire vénérée du cheikh Abd-ar-Rahmân Elish el-Kebîr, el-Alim, el-Maliki, el-Maghribi, à qui est due la première idée de ce livre » (ce cheikh était un personnage étonnant : ami d’Abdel Kader, autre initié de marque, il avait réussi à être à la fois une grande autorité du soufisme et professeur à l’université Al Azhar). Et Guénon avait dédicacé un exemplaire de ce livre à Ahmad al Alawi.

Celui-ci avait un chapelet a priori musulman mais en forme de croix. A quelqu’un qui le lui reprochait, il avait demandé d’étendre les bras, et il lui avait demandé quelle figure son corps décrivait alors. Et l’autre avait été bien obligé de dire que son corps formait une croix. Ainsi la structure de l’homme est cruciforme, comme l’est la structure de toute la création. La croix est un symbole universel. Et cet enseignement permet au P. de Chergé, ou plutôt à ses maîtres soufis, d’expliquer ce que le Coran dit de la crucifixion. On sait que les musulmans nient que Jésus soit mort sur la croix, parce qu’il est inconvenant qu’un grand prophète meure d’une façon ignominieuse. Mais, explique le P. de Chergé, le Coran dit : « Ils ne l’ont pas crucifié en vérité. » Or, en effet, en vérité ils ne l’ont pas crucifié, car c’est librement qu’il a étendu les bras, par amour pour les hommes, pour embrasser les hommes, et nous devons nous aussi être crucifiés de cette façon, devenir le crucifié, par amour. En fait, le texte du Coran (4, 157), qui est au milieu d’une longue diatribe contre les juifs, ne permet pas une telle interprétation. D’ailleurs il ne dit pas « en vérité ». Cette interprétation est un enseignement initiatique qui se sert du Coran de façon allusive. Et abusive.

On voit bien ici l’influence chrétienne sur le soufisme. Le P. de Chergé croyait que c’était cela l’islam, et il disait : « Nos amis soufis aiment citer l’évangile, qu’ils ont tenu à lire. Ne pourrait-on laisser retentir, dans la paix d’une écoute intérieure, le Livre de l’islam, avec le désir et le respect de ces frères qui y puisent leur goût de Dieu ? Ou faudra-t-il continuer de faire la sourde oreille au message de l’autre en contestant par principe son lien original avec le Tout-Autre ? C’est qu’il m’est arrivé bien souvent de voir surgir du Coran, au cours d’une lecture d’abord ardue et déconcertante, comme un raccourci d’évangile qui devient alors chemin vrai de communion avec l’autre et avec Dieu. » Sic.

Ailleurs, le P. de Chergé appelle le Coran le « Livre de vie » des musulmans. Et il écrit toujours Livre avec un L majuscule. Et l’on a vu qu’il appelle souvent Dieu « l’Unique », pour souligner qu’il a le même dieu que les musulmans, reléguant du même coup la Sainte Trinité au rayon des accessoires. Il y a donc une correspondance étroite entre les soufis d’Al Alawiya et le P. de Chergé. De même que les soufis ne respectent l’islam que de façon extérieure, de même il ne respecte le christianisme que de façon extérieure. La doctrine des soufis était celle d’un au-delà des religions exotériques, où le Coran parole incréée de Dieu n’avait pas plus de réalité que le Christ Fils de Dieu crucifié et ressuscité n’en avait pour le P. de Chergé. Ou, plus exactement, le Christ est pour le P. De Chergé une médiation nécessaire, exactement au même titre que le Coran pour les soufis, et il s’agit en définitive de la même médiation, comme on l’a vu, celle du Verbe dans le Christ ou dans le Livre. Ainsi la voie (la tarîqa) « chrétienne » du P. de Chergé était-elle très proche de la voie musulmane des soufis d’al-Alawiya, et les deux échelles en effet se rejoignent. Mais je crains que ce ne soit pas en Dieu.

Une parole commune : celle de l’islam

Et le P. de Chergé n’était pas soufi. On le voit bien souvent quitter les hauteurs de leur gnose pour tomber dans le syncrétisme de bas étage. Car il veut nous montrer que le Coran ne contredit pas la foi catholique, ce que les soufis se garderaient bien de faire dans l’autre sens. Il lui faut absolument trouver une « parole commune », et il répète sans cesse le début de verset du Coran : « ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous ». Il ne cite le verset entier qu’une seule fois, dans la conférence que je citais tout à l’heure, où il explique que les différences entre le christianisme et l’islam sont un sacrement d’unité. Et le verset entier, le voici : « Dis : ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous et que nous n’adorions qu’Allah, sans rien lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d’Allah. Puis, s’ils tournent le dos, dites : Soyez témoins que nous, nous sommes soumis. » On voit que ce verset est un des si nombreux versets antichrétiens. Il n’y a pas d’autre parole commune que celle de l’islam qui n’associe personne à Allah, qui rejette la Trinité, qui n’appelle pas le Christ Seigneur. Et le seul témoignage qui vaille est celui-là. Le P. de Chergé cite donc une fois le verset en entier. Mais il ne commente pas. Il poursuit, imperturbable : « S’il y a parole commune possible, c’est bien parce qu’il y a, pour tous, un Dieu qui n’en finit pas de rassembler. » Et là il ose mettre en parallèle un verset du Coran sur Allah qui réunira tous les hommes avec l’exclamation du Christ : « Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et lapide ceux qui te sont envoyés, combien de fois j’ai voulu rassembler tes enfants comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n’avez pas voulu. »

« L’effroi » de Marie

Le P. de Chergé n’hésite pas à reprendre un autre verset spécifiquement antichrétien : « Ils ont dit : “Le Miséricordieux s’est donné un fils !”. Ils ont attribué un fils au Miséricordieux. Il ne convient pas au Miséricordieux de se donner un fils. Tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre se présentent au Miséricordieux comme de simples serviteurs. » D’abord, on constate que le P. de Chergé coupe le texte (sans l’indiquer) pour ne pas citer ce qui est le plus dérangeant. Car au milieu, il y a ceci : « Vous avancez certes là une chose abominable ! Peu s’en faut que les cieux ne s’entrouvrent à ces mots, que la terre ne se fende et que les montagnes ne s’écroulent. » Et le mot abominableest à prendre au sens fort. Car il n’y a rien de plus abominable pour l’islam que de prétendre que Dieu ait un Fils : c’est le seul crime que le Dieu du Coran ne peut pas pardonner. Mais le P. de Chergé le justifie ainsi : « Cette particulière insistance à rejeter toute génération divine (…) a le grand mérite de nous inviter à chercher ensemble ce que Dieu veut nous faire comprendre lorsqu’il se révèle à nous comme ayant des entrailles de miséricorde. » C’est qu’en Dieu, dit-il, « la paternité et la maternité se conjuguent avec une perfection inaccessible à notre entendement ». Donc tout le monde a raison. Et « pour mieux entrer dans ce mystère qui nous sollicite ensemble parce qu’il nous engendre ensemble, il suffirait peut-être de méditer longuement et d’un cœur libre cette parole commune de l’effroi de Marie, au jour de l’annonce portée par l’ange ».

On remarque ici le verbiage du P. de Chergé : le « mystère qui nous sollicite ensemble parce qu’il nous engendre ensemble ». Cela ne veut rien dire, mais ce genre d’embrouillamini vise à faire croire au lecteur qu’il y a bien une « parole commune » entre chrétiens et musulmans. C’est très fréquent sous la plume du P. de Chergé, et cela, souvent, se veut poétique, de la poésie du mystère. Car le P. de Chergé a également écrit des poèmes. Mais laissons cela, ça n’a aucun intérêt, et revenons à la « parole commune de l’effroi de Marie au jour de l’annonce portée par l’ange ». Le P. de Chergé cite ici l’Annonciation selon le Coran. Bien loin d’être une « parole commune », on ne reconnaît pas du tout l’évangile. Car Marie dit à l’ange : « Je cherche protection contre toi auprès du Miséricordieux, si toutefois tu crains Dieu. » Et le P. de Chergé va continuer ainsi de citer le Coran, tout en le mélangeant avec le vocabulaire chrétien : « Ici, Dieu a parlé, et, si Dieu parle, c’est du sein de sa miséricorde, là où son Verbe est engendré de toute éternité. » Pour les chrétiens, ce Verbe engendré est le Fils. Pour les musulmans, c’est le Coran. De même que « le Fils est unique, le Livre est unique », et ils ne font pas nombre. Il y a un seul Unique, Dieu, Allah. Nous avons déjà vu cela. J’ai l’impression de me répéter, mais c’est le P. de Chergé qui se répète beaucoup.

Le Coran dit que les chrétiens seront sauvés…

Donc nous sommes tous d’accord. D’ailleurs, dans le Coran, il est bien dit que les chrétiens seront sauvés. C’est le verset 62 de la 2e sourate : « Ceux qui croient, ceux qui pratiquent le judaïsme, ceux qui sont chrétiens ou sabéens, ceux qui croient en Dieu et au dernier jour, ceux qui font le bien : voilà ceux qui trouveront leur récompense auprès de leur Seigneur. » Ici je ne sais pas si le P. de Chergé est de bonne foi ou s’il trompe délibérément ses lecteurs. Car le verset qu’il cite est un des versets abrogés. Il est abrogé par le verset 85 de la 3e sourate : « Quiconque désire une autre religion que l’islam ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants. » Le P. de Chergé cite souvent, bien sûr, le verset qui dit « pas de contrainte en religion », qui est aujourd’hui brandi par tous les islamophiles et les gogos. Ce verset, qui de toute façon ne veut pas dire ce qu’on lui fait dire de façon très anachronique, est abrogé, comme de nombreux autres versets, par le fameux verset de l’épée : « Après que les mois sacrés expirent (les mois où une trêve a été conclue), tuez les associateurs où que vous les trouviez, capturez-les, assiégez-les, et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la salat (prière rituelle) et acquittent la zakat (aumône légale), alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »

Le P. de Chergé cite encore ce verset, le 82e de la 5e sourate : « Tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent : Nous sommes chrétiens. C’est qu’il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu’ils ne s’enflent pas d’orgueil. » Il se trouve que ce verset n’est pas abrogé. Pourquoi ? Parce qu’on ne doit pas le lire seul. Il faut lire aussi ceux qui suivent, et qui montrent qu’il s’agit des chrétiens qui ne s’enflent pas d’orgueil… parce qu’ils sont en train de se convertir à l’islam. Verset 83 : « Et quand ils entendent ce qui a été descendu par le Messager, tu vois leurs yeux déborder de larmes, parce qu’ils ont reconnu la vérité. Ils disent : Ô notre Seigneur, nous croyons : inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent. » Verset 84 : « Pourquoi ne croirions-nous pas en Allah et à ce qui nous est parvenu de la vérité ? (…) ». Verset 85 : « Allah donc les récompense pour ce qu’ils disent (…) ».

Le monachisme, c’est comme l’islam

Le P. de Chergé ne serait-il d’ailleurs pas dans ce cas-là ? C’est ce qu’on se demande à le lire. Il va jusqu’à dire que le monachisme et l’islam sont liés par trois « liens vitaux » : l’obéissance, qui est la signification même du mot islam ; la prière rituelle cinq fois par jour ; et la lectio divina, car d’un côté comme de l’autre, il y a « un Dieu qui parle aux hommes », et l’on sait que le P. de Chergé pratiquait la lectio divina du Coran.… C’est dans une communication à une réunion de Dialogue interreligieux monastique, où il s’insurge contre le fait que lorsqu’on parle des moines non catholiques on ne parle jamais de l’islam. Alors que tous les musulmans sont, d’une certaine façon, des moines.
Et il répète souvent que le Christ est le seul vrai musulman, parce qu’il n’était qu’obéissance.

Les pauvres frontières de nos exclusives

Un jour, il explique qu’il faut « dépasser le préalable dogmatique », l’« opacité » du dogme. Un autre jour, qu’il faut « dépasser l’aspect institutionnel » de l’Eglise. Et comment cela ? En relativisant les religions. Il emploie le mot « relativiser », qu’il emprunte, non certes aux soufis, mais au P. Emilio Galindo Aguilar. Le P. Aguilar, né à Grenade, a été professeur d’islamologie à l’institut supérieur de sciences catéchétiques Saint-Pie X de l’université de Salamanque, et à l’Institut pontifical d’études arabes et d’islamologie de Rome. Et il disait donc, selon le P. de Chergé, que nous devons « rejoindre ensemble “le noyau religieux qui relativise les religions” »…

Le P. de Chergé dit encore qu’il faut « entrer dans un dessein plus vaste qui fait sauter les pauvres frontières de nos exclusives ». Ces pauvres frontières, ce sont les dogmes chrétiens. Le Christ vrai Dieu et vrai homme, c’est une pauvre frontière. L’incarnation, la rédemption, ce sont de pauvres frontières. Il faut faire sauter tout cela, afin d’entrer dans un dessein plus vaste. Et le P. de Chergé ose s’appuyer sur les paroles de Jésus à la Samaritaine : le dessein plus vaste, c’est l’adoration en esprit et en vérité. Alors, poursuit-il, on peut comprendre qu’il existe, au-delà des religions, une « communion des saints », et cette communion, nous devons la signifier concrètement. Voici ce qu’il écrit : « Cet au-delà de la communion des saints où chrétiens et musulmans, et tant d’autres avec eux, partagent la même joie filiale, il nous revient de le signifier visiblement, au sens sacramentel du mot, comme tous les autres mystères du Royaume. Et comment s’y prendre autrement qu’en aimant dès maintenant, gratuitement, ceux qu’un dessein incompréhensible de Dieu prépare et sanctifie par la voie de l’islam, et en vivant avec eux le partage eucharistique de tout le quotidien ? »

Le partage eucharistique de tout le quotidien. Car on fait sauter aussi, bien sûr, la « pauvre frontière » de l’eucharistie Corps et Sang du Christ. C’est tout le quotidien partagé avec les musulmans qui devient eucharistie. C’est pourquoi, à Tibhirine, la messe du vendredi, célébrée à l’heure de la prière musulmane, avait une importance particulière. C’est pourquoi aussi une grande salle du monastère avait été transformée en mosquée pour les musulmans du voisinage, et une autre pièce en école coranique. « Ainsi, écrit le P. de Chergé, cloche et muezzin se correspondent ou se succèdent à l’intérieur du même enclos, et il est difficile de ne pas accueillir l’appel à la prière, d’où qu’il vienne, comme un rappel de la communion qui prévaut au cœur de Celui vers qui nous nous tournons avec le même abandon. » Il est difficile surtout de ne pas voir un blasphème dans cette phrase, comme dans tant d’autres.

Les musulmans investis par le don de l’Esprit

Dans son fameux testament, le P. de Chergé écrit que s’il est tué, il pourra plonger son regard « dans celui du Père pour contempler avec Lui ses enfants de l’islam tels qu’Il les voit [tels que le Père les voit], tout illuminés de la gloire du Christ, fruits de Sa Passion, investis par le don de l’Esprit dont la joie secrète sera toujours d’établir la communion et de rétablir la ressemblance, en jouant avec les différences ». Le P. de Chergé affirme donc que les musulmans sont, en tant que musulmans, parce que musulmans, des fruits de la Passion du Christ, et investis par le don de l’Esprit… Dans le même ordre d’idée, il disait aussi : « Pour entrer en vérité dans le dialogue, il nous faudra accepter, au nom du Christ, que l’islam ait quelque chose à nous dire de la part du Christ. »

Eh bien non, nous n’acceptons pas que l’islam qui blasphème le Christ ait quelque chose à nous dire de la part du Christ. L’islam n’a évidemment rien à nous dire, non seulement de la part du Christ, mais tout simplement sur le Christ. Il ne connaît même pas son nom, puisqu’il l’appelle Jésus Issa, alors qu’en arabe Jésus se dit Iassou. Issa, ou Aïssa, si l’on veut traduire ainsi la lettre imprononçable (pour nous) qui commence ce mot, comme il commence celui du mot désignant la fête : Aïd. En 1994, l’Aïd el-Kébir avait lieu le 21 mai, la veille de la Pentecôte. Le P. de Chergé expliqua à un jeune musulman que la Pentecôte était une grande fête chrétienne, comme l’Aïd el-Kébir. Et le jeune musulman lui demanda : « Alors, qu’est-ce que tu égorges ? »

Deux ans plus tard, jour pour jour, ce sont les moines qui étaient égorgés."

J’aime
Plus
Votre commentaire
Spina Christi 2 likes this.
Spina Christi 2
POURQUOI L'ISLAM ET LES MUSULMANS SONT-ILS PROTEGES A CE POINT EN EUROPE ???

"Suède : la tombe d’Ebba Åkerlund toujours régulièrement profanée par le même migrant clandestin, la police ne se déplace plus même quand le père se fait attaquer

Le migrant clandestin qui viole presque quotidiennement la tombe d’Ebba Åkerlund, 11 ans, a attaqué le père d’Ebba, Stefan, hier soir.
« Quand j’ai …
More
POURQUOI L'ISLAM ET LES MUSULMANS SONT-ILS PROTEGES A CE POINT EN EUROPE ???

"Suède : la tombe d’Ebba Åkerlund toujours régulièrement profanée par le même migrant clandestin, la police ne se déplace plus même quand le père se fait attaquer

Le migrant clandestin qui viole presque quotidiennement la tombe d’Ebba Åkerlund, 11 ans, a attaqué le père d’Ebba, Stefan, hier soir.
« Quand j’ai appelé la police, personne n’est venu », écrit le père sur Facebook :

« Ça devient de plus en plus fou. Quand j’ai visité la tombe de ma fille bien-aimée ce soir, il était là, et il était extrêmement menaçant. Il avait l’air encore plus terrifiant avec un oeil en moins. Étant donné qu’il a déjà sorti un couteau, je pense qu’il est capable de tout. »

« Cette fois, il m’a craché dessus, m’a attaqué et m’a semblé plus menaçant que la dernière fois que je l’ai vu. Pendant 15 minutes, je l’ai suivi avec la police au téléphone. Mais ils ne sont pas venus ! Quelle surprise… »

Stefan écrit que l’homme a été condamné à l’expulsion en 2014, mais la décision a fait l’objet d’un appel devant la Cour suprême. En 2015, il a été à nouveau condamné, pour profanation aggravée, mais a évité l’expulsion.

Le procès pour les profanations répétées de la tombe d’Ebba aura lieu en mars de l’année prochaine. Selon le père, les actes de vandalisme se poursuivent « en moyenne trois soirs par semaine ».

« Ça pourrait se finir suffisamment mal pour que je rejoigne Ebba à cause de sa maladie mentale. La police pourrait alors enfin agir », écrit-il.


Ebba Åkerlund a été tuée lors de l’attaque terroriste de Rakhmat Akilov dans Stockholm en avril 2017.

Son père a par la suite imputé la mort de sa fille à l’État suédois, qui avait permis au migrant illégal Akilov de rester en Suède."
Spina Christi 2
J'étais un jour sur facebook en discussion avec une prétendue catholique, visiblement progressiste, qui défendait, comme François, le principe d'une immigration massive en Europe, et en France particulièrement.
Je faisais remarquer à cette dame que les migrants étaient en quasi totalité des musulmans et en quasi totalité aussi des hommes (jeunes) seuls, ce que bien évidemment la dame dans un …
More
J'étais un jour sur facebook en discussion avec une prétendue catholique, visiblement progressiste, qui défendait, comme François, le principe d'une immigration massive en Europe, et en France particulièrement.
Je faisais remarquer à cette dame que les migrants étaient en quasi totalité des musulmans et en quasi totalité aussi des hommes (jeunes) seuls, ce que bien évidemment la dame dans un premier temps refusa d'entendre.

Après lui avoir fourni les statistiques officielles des Nations Unies (vraisemblablement très en dessous de la vérité) donnant effectivement 3/4 de migrants comme hommes ou jeunes hommes seuls, je demandais à la dame son avis sur les problèmes d'ordre sexuels : ben oui, les migrants étant au 3/4 des hommes, et des hommes pas particulièrement connus pour leur amour de la continence, qu'allait-il se passer s'il devait arriver qu'un grand nombre parmi ces 75% d'hommes seuls se mettaient à ressentir l'envie pressante de "partager" une de leurs passions charnelles.
Après m'avoir traité une dernière fois d'intégriste raciste la dame préféra quitter la discussion plutôt que tenter de réfléchir à la question à laquelle visiblement elle n'avait pas pensé.

Donc, si cette personne me lit maintenant...

actu.fr/…/dans-rue-sexe-l…


"Un homme de 29 ans a été condamné à de la prison ferme, jeudi 6 décembre 2018, pour avoir revendiqué sa liberté sexuelle en s'exhibant dans la rue, à Caen (Calvados).
Si ce ressortissant afghan sait qu’en France il n’est pas rare de revendiquer dans la rue, il ignore en revanche que le faire le pantalon baissé n’est pas permis.
Âgé de 29 ans, l’homme a comparu pour « exhibition sexuelle », commise vendredi 12 octobre 2018.
Ce jour là, face à la pouponnière de la rue d’Auge, à Caen, une passante alerte la police à la vue d’un individu couché sur le dos sur le capot d’une voiture, bras en croix et sexe à l’air. En garde à vue, où il reprend la même position, allongé sur le sol, l’homme explique :
"Je manifestais pour ma liberté sexuelle. Il n’y avait ni érection, ni masturbation."
A l’audience du tribunal, il précise :
"Ce n’était pas de la provocation, je continuais juste ma demande. Je veux avoir des rapports libres avec des hommes et avec des femmes. Ça fait trois ans que je suis en France sans aucune relation sexuelle, mon corps en a besoin."
perceval2507 likes this.
apvs likes this.
apvs likes this.
Roy-XXIII
Catholique et Français il y a 6 heures "Ariel Ricker, la directrice de l'ONG Advocates Abroad" : "Ariel", "Ricker", encore une bonne catholique qui conseille aux mahométans de se dire "chrétiens" !!!



Article & vidéo ► www.contre-info.com/camera-cachee-l…
"Ariel Ricker, la directrice de l'ONG Advocates Abroad" : "Ariel", "Ricker", encore une bonne catholique qui conseille aux mahométans de se dire "chrétiens" !!! Et pourquoi ne conseille-t-elle pas aux "migrants", la grosse dondon Ariel, de se dire de confession israélite et persécutés dans leur gourbi par d'affreux anti-sémites pour obtenir le statut de réfugié …More
"Ariel Ricker, la directrice de l'ONG Advocates Abroad" : "Ariel", "Ricker", encore une bonne catholique qui conseille aux mahométans de se dire "chrétiens" !!! Et pourquoi ne conseille-t-elle pas aux "migrants", la grosse dondon Ariel, de se dire de confession israélite et persécutés dans leur gourbi par d'affreux anti-sémites pour obtenir le statut de réfugié en... Israël ? Ce serait, comme qui dirait, peut-être plus logique, hein "la louange" !
perceval2507 and one more user like this.
perceval2507 likes this.
Spina Christi 2 likes this.
perceval2507
Lorsque les vipères entraînent les sauterelles ...

La comédie du migrant

"Ariel Ricker, la directrice de l'ONG Advocates Abroad qui se targue d’avoir fait passer légalement 15.000 « réfugiés » par la Grèce, a été filmée à son insu alors qu'elle expliquait les conseils qu’elle donne aux migrants : ils doivent avoir l’air de pauvres réfugiés traumati…More
Lorsque les vipères entraînent les sauterelles ...

La comédie du migrant

"Ariel Ricker, la directrice de l'ONG Advocates Abroad qui se targue d’avoir fait passer légalement 15.000 « réfugiés » par la Grèce, a été filmée à son insu alors qu'elle expliquait les conseils qu’elle donne aux migrants : ils doivent avoir l’air de pauvres réfugiés traumatisés par la guerre, et de confession chrétienne…

« Je leur dis qu'il faut jouer la comédie, que tout cela, c'est du théâtre. Et leur rôle, c'est celui du réfugié traumatisé, parce que ces EASO [European asylum support office : les agents aux frontières du bureau de gestion des demandes d'asile] sont tellement des putains d'abrutis... Tout ce qu'ils savent, c'est ce qu'il y a écrit sur leur papier qui dit ce que c'est qu'un réfugié traumatisé, avec telle ou telle caractéristique. Donc, nous entraînons les gens à présenter ces caractéristiques. Ils [les agents] prennent en compte l'attitude des gens, s'ils sont émotifs ou pas. Alors ils doivent pleurer ou vomir et demander une pause. [...] On organise des jeux de rôles avec eux. [...] D'abord, nous jouons leur rôle à eux et ils doivent se mettre dans la peau de l'agent, puis on inverse. Comment entrer dans la pièce, comment se présenter, comment s'asseoir, comment se lever et comment prier. C'est une bonne manière de démontrer sa sincérité. [...] Parfois ils [les agents] demandent "quelles sont vos vacances préférées ?" et certaines personnes [migrantes] répondent juste "Noël". Nous leur expliquons donc que ce n'est pas une réponse suffisante. Ils doivent aussi préciser que c'est le 25 décembre et que c'est le jour de naissance de Notre Seigneur.»

Advocates Abroad a d’abord protesté que la vidéo avait été «lourdement modifiée», «filmée sans consentement» et utilisée «à des fins de politique de droite»… puis ses comptes Twitter et Facebook ont subitement disparu."
@La louange de mes lèvres ,il vous faut arrêter de fumer le AKIC ,cela vous pourrit l'esprit ,vos écrits en sont la preuves .@Catholique et Français ,j'ais habiter Puteaux ,rue Voltaire au 33 ,dans les années 1958/1960 un plaisir de souvenirs .
Catholique et Français likes this.
natale07
Abomination
Et si on demandait à nos frère musulmans d'aller prier le chapelet dans leur mosquée?
Les gens sont complètement aveuglés
Que l'Esprit Saint Puisse leur apporter la claire vision
perceval2507 and one more user like this.
perceval2507 likes this.
Catholique et Français likes this.
Roy-XXIII
Belgique : la cathédrale de Malines va diffuser l’appel à la prière islamique
Ce dimanche, la cathédrale de la ville belge de Malines diffusera l’appel islamique à la prière, indique le média HLN. Celui-ci, normalement diffusé par les mosquées, fera partie d’un concert en mémoire de la 1ère Guerre Mondiale dans la cathédrale. « Avec ce concert du souvenir, nous voulons faire un appel universel …More
Belgique : la cathédrale de Malines va diffuser l’appel à la prière islamique
Ce dimanche, la cathédrale de la ville belge de Malines diffusera l’appel islamique à la prière, indique le média HLN. Celui-ci, normalement diffusé par les mosquées, fera partie d’un concert en mémoire de la 1ère Guerre Mondiale dans la cathédrale. « Avec ce concert du souvenir, nous voulons faire un appel universel pour la paix, la justice et l’humanité pour tous » indiquent les organisateurs. Pour rappel, le texte de « l’appel à la prière » islamique proclame essentiellement : « Allah est le plus grand. J’atteste qu’il n’y a de dieu qu’Allah. J’atteste que Muhammed est le messager de Allah ». Il y a quelques décennies, avant la révolution de Vatican II, l’évêque aurait été très lourdement sanctionné.
Retrouvez cet article et l'info alternative sur : www.contre-info.com

www.contre-info.com/belgique-la-cat…
Spina Christi 2
Il semblerait qu'en Europe -donc en France- il ne soit plus possible de dire que Mahomet était pédophile.

(Le "modèle parfait" des musulmans a, selon l'islam, eu des relations sexuelles avec une fille de neuf ans)


www.leparisien.fr/societe/la-condamnation…
Roy-XXIII
www.mirror.co.uk/…/sinead-oconnor-… La chanteuse irlandaise, qui avait été ordonnée prêtre par l'Eglise orthodoxe et apostolique irlandaise, a annoncé cette annonce sur Twitter, affirmant aux fans qu'elle était fière d'être devenue musulmane.
ne nous laissez pas succomber likes this.
apvs
"Les mauvaises pensées et le mépris de son coeur"...
Et sinon, Macron et sa bande vont continuer à brailler la Marseillaise droits dans leurs bottes, la main sur le coeur, le trémolo dans la voix !
ne nous laissez pas succomber likes this.
Roy-XXIII
Calais colonisé : une femme de 38 ans violée collectivement par des migrants
www.contre-info.com/calais-colonise…

Un drame supplémentaire directement lié à l’invasion migratoire. Laurent Obertone, dans son ouvrage La France interdite (disponible ici), rappelle un principe de bon sens : « Tout groupe vivant veut protéger son homogénéité. Toute différence est perçue comme une menace. Cette …More
Calais colonisé : une femme de 38 ans violée collectivement par des migrants
www.contre-info.com/calais-colonise…

Un drame supplémentaire directement lié à l’invasion migratoire. Laurent Obertone, dans son ouvrage La France interdite (disponible ici), rappelle un principe de bon sens : « Tout groupe vivant veut protéger son homogénéité. Toute différence est perçue comme une menace. Cette défiance réciproque, norme plus qu’exception, est le prix de la préservation des espèces. » Les faits se sont produits samedi soir vers 23h45. Une femme était suivie par « 4 ou 5 migrants » avenue Toumaniantz, une autre dame qui promenait son chien a remarqué la scène, le temps d’aller avertir son mari et de rentrer son chien, ils ont découvert la victime de 38 ans choquée au sol. Cette dame venait de se faire agresser sexuellement par plusieurs migrants selon le sous-préfet de permanence. Cette calaisienne de 38 ans a été transportée à l’hôpital de Calais. « Une enquête est en cours pour identifier les auteurs, des prélèvements ADN sur ses vêtements souillés vont être réalisés ».
Retrouvez cet article et l'info alternative sur : www.contre-info.com
apvs likes this.
Les démons de la calomnie se trémoussent encore fébrilement dans l'âme de "Spina Christi 2" qui s'auto-aveugle et qui se vautre fièrement dans son péché. Que Dieu ait pitié de son âme
Spina Christi 2
La louange de mes lèvres

"Merci mais je suis déjà "converti""

Tu as raison d'user des guillemets !

"Converti" au protestantisme, puis à la secte des matelas sauteurs, puis à celle des vieilles catholiques excommuniées et maintenant à celle des schismatiques modernistes fascinés de l'esprit révolutionnaire, idiot (in)utile des franc-mac.
ne nous laissez pas succomber likes this.
Spina Christi 2
@ La louange de mes lèvres
Gaffe, vipère, tu fais là ton portrait tout craché ! :

" ceux-là ne peuvent obtenir le salut éternel qui sciemment se montrent rebelles à l’autorité et aux définitions de l’Église, ainsi que ceux qui sont volontairement séparés de l’unité de l’Église et du pontife romain, successeur de Pierre, à qui a été confiée par le Sauveur la garde de la vigne. "

Belle définiti…More
@ La louange de mes lèvres
Gaffe, vipère, tu fais là ton portrait tout craché ! :

" ceux-là ne peuvent obtenir le salut éternel qui sciemment se montrent rebelles à l’autorité et aux définitions de l’Église, ainsi que ceux qui sont volontairement séparés de l’unité de l’Église et du pontife romain, successeur de Pierre, à qui a été confiée par le Sauveur la garde de la vigne. "

Belle définition des modernistes schismatiques hérétiques séparés de l'Eglise et du Saint Magistère !
ne nous laissez pas succomber likes this.
3 more comments from Spina Christi 2
Spina Christi 2
La louange de mes lèvres

"Monsieur Bilek a bien relevé les fortes différences entre la foi des catholiques et la foi des musulmans"

La foi des musulmans est vaine en ce qu'ils ne croient ni en la Passion ni en la Résurrection du Sauveur.
On ne peut même pas parler de "différences", -car cela sous-entendrait qu'il y aurait aussi des "points communs"-, mais d'une opposition flagrante !

"Quel …
More
La louange de mes lèvres

"Monsieur Bilek a bien relevé les fortes différences entre la foi des catholiques et la foi des musulmans"

La foi des musulmans est vaine en ce qu'ils ne croient ni en la Passion ni en la Résurrection du Sauveur.
On ne peut même pas parler de "différences", -car cela sous-entendrait qu'il y aurait aussi des "points communs"-, mais d'une opposition flagrante !

"Quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité ? Qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? Quel accord y a-t-il entre le Christ et Bélial ? Ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle ? Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ?"

Tenter de faire croire que Marie est vénérée dans le coran comme Mère du Seigneur Jésus-Christ c'est trahir le Christ et l'Evangile de Vie, et vouloir faire de l'islam une religion supposément, même dans une moindre mesure, inspirée de l'Esprit-Saint.
Or l'Esprit-Saint ne se mêle pas à l'esprit du prince de ce monde ("quel accord entre le Christ et Bélial ?"), mais en combat les leurres.

Leurres du coran et de l'islam qu'à l'évidence tu ne sais pas différencier du mensonge !

A moins que...

Satan se déguise en ange de lumière et ses ministres en ministres de justice.
Leur fin sera selon leurs oeuvres !
Catholique et Français likes this.
Spina Christi 2
La louange de mes lèvres
La Vierge Marie dans l’Evangile et le Coran

La vérité sur "Marie dans le coran" :

"Le thème « Jésus et Marie dans le Coran » est un sujet privilégié des rencontres islamo-chrétiennes. C’est ainsi que la revue en ligne Aletia annonçait la tenue à Paris le 5 mai dernier d’une telle rencontre par cet intitulé « Chrétiens et musulmans appelés à prier ensemble avec Marie ».…More
La louange de mes lèvres
La Vierge Marie dans l’Evangile et le Coran

La vérité sur "Marie dans le coran" :

"Le thème « Jésus et Marie dans le Coran » est un sujet privilégié des rencontres islamo-chrétiennes. C’est ainsi que la revue en ligne Aletia annonçait la tenue à Paris le 5 mai dernier d’une telle rencontre par cet intitulé « Chrétiens et musulmans appelés à prier ensemble avec Marie ». Eh bien c’est une abomination de dire cela ! Chrétiens et musulmans ne peuvent pas prier ensemble, puisqu’ils n’ont pas la même foi, pas même « un peu » comme l’a affirmé sur OummaTV M. Gérard Testard, le coordinateur de l’association organisatrice de cet événement. Son désir de trouver quelque chose de commun entre les fois chrétienne et musulmane, l’a conduit à dire que Marie était aussi pour les musulmans l’Immaculée Conception. Ce qui n’a aucun sens, puisqu’il n’y a pas de péché originel en islam… Et bien qu’il n’y ait pas de péché originel, Allah a quand même eu besoin de purifier Marie (Coran 3.42), c’est dire à quel point Marie ne peut pas être l’Immaculé conception en islam ! Ou bien encore, dit-il, l’islam croirait à la conception virginale de Jésus, mais le Coran, comme je vais le montrer, ne dit pas non plus cela. Marie n’est pas « un peu différente dans le Coran et dans l’Évangile », mais complètement différente, puisqu’elle est pour les chrétiens la Mère de Dieu, que tous ses privilèges et grâces découlent de cette vocation, et que l’islam n’existe précisément que pour nier l’Incarnation de Dieu et donc la Mère de Dieu elle-même ! De telles rencontres, certainement guidées par de bonnes intentions ― mais l’Enfer est pavé de bonnes intentions ―, entendent « donner droit aux diversités religieuses pour qu’elles puissent se rencontrer et développer un socle commun », dit M. Testard. Or, un tel projet pour qui « les religions sont toutes plus ou moins bonnes et louables » a déjà été condamné par l’Église (Cf. Pie XI, encyclique Mortalium animos). Aussi, lorsque le coordinateur de l’association « Chrétiens et musulmans ensemble avec Marie » préfère affirmer que la vérité est partagée par toutes les religions plutôt que confesser que la religion catholique est la seule vraie religion, il tombe sous le jugement exprimé par le Pape Pie XI, pour qui : « les partisans de cette théorie s’égarent en pleine erreur, mais de plus, en pervertissant la notion de la vraie religion, ils la répudient. »… C’est pourquoi, avertit le Pape : « se solidariser avec les partisans et les propagateurs de pareilles doctrines, c’est s’éloigner complètement de la religion divinement révélée. ». A bon entendeur, salut ! Et puisque cette entreprise de perversion est aujourd’hui accueillie jusque dans le chœur de nos églises, vous voyez, chers amis, l’importance de nos forums destinés à former de bons soldats du Christ Jésus (2 Tm 2.3) face à l’islam qui n’est fort que de l’apostasie des chrétiens
Il est vrai que dans le Coran celle qui passe pour être la Vierge Marie (Coran 21.91), Myriam, est désignée par son nom, et même préférée à toutes les femmes (Coran 3.42), mais ce privilège est bien vite relativisé par la remarque qu’elle n’est qu’une fille (Coran 3.36. Cf. 4.117 ; 21.22 ; 37.150 ; 52.39). La misogynie talmudique exprimée chaque matin par tout juif pieux remerciant Dieu de ne pas l’avoir créé femme, n’est pas loin. Il faut bien voir que venant APRÈS le christianisme, l’islam ne pouvait faire comme si Jésus et Marie n’avaient pas existé, tant ils étaient universellement connus et aimés, aussi, en bon Antichrist (1 Jn 2.22), l’islam s’est-il ingénié à les défigurer pour les rendre méconnaissables. C’est ainsi que la conception de Issa est décrite alors que Myriam a fui la compagnie des siens pour se rendre en un endroit isolé, à l’abri donc des regards indiscrets, comportement incompréhensible qui, aujourd’hui encore, dans les milieux musulmans, expose une femme aux agressions, au viol, à l’homicide, et en tout cas à la mauvaise réputation.[1] Voilà donc comment le Coran présente la Mère du Messie… Et c’est alors que lui apparaît l’esprit d’Allah sous la forme d’un homme parfait (Coran 19.17), qui s’empresse de confesser qu’il n’est pas Dieu, mais seulement son envoyé, pour lui donner un enfant (Coran 19.19). Autrement dit : Myriam apprend que la volonté d’Allah est qu’elle devienne enceinte, et ce de par son envoyé, qui, homme parfait, n’est certainement pas un eunuque. Aux avances de celui qu’elle voit comme un homme, puisqu’il se présente comme tel, la Marie coranique ne se défend pas d’être déjà accordée en mariage. Myriam se contente de lui répondre qu’aucun homme ne l’a jamais touchée et qu’elle n’est pas une prostituée (Coran 19.20). Propos aussi incongrus que peu décents. Que le Coran plus loin dise que Myriam était restée vierge… avant la conception du Messie (Coran 66.12), ne dit pas qu’elle l’est restée pendant et ensuite. Qu’Allah dise plus loin (Coran 21.91) qu’il a conçu Issa en insufflant en Marie un souffle de vie, ne dit rien de particulier, puisque c’est ce qu’il fait pour la conception de tout être vivant… Bref, n’est-il pas piquant de voir l’islam refuser l’Incarnation de Dieu, mais ne pouvoir s’empêcher d’en confesser la nécessité, en imaginant l’Esprit de Dieu apparaître sous la forme d’un homme ?

Comme il ne saurait en être autrement pour le Jésus haï du judaïsme, la conception de Issa se déroule dans une situation qui déshonore sa mère. En effet, l’idée d’une conception charnelle du Messie est corroborée non seulement par le fait que l’islam, comme le judaïsme, ne connaît d’amour que charnel, ― pour lui la virginité consacrée n’est pas un choix de vie possible (Coran 24.32), y compris donc pour la Mère du Messie ― mais encore parce qu’Il ne convient pas à Allah de se donner un fils (Coran 19.92,35 ; 2.116 ; 4.171 ; 10.68 ; 23.91 ; 39.4 ; 43.81). Si donc il ne convient pas à Allah de se donner un fils, c’est qu’Issa n’a pas été engendré par Allah, et si Issa n’a pas été engendré par Allah, c’est donc qu’il a été engendré par quelqu’un d’autre, et par qui, sinon par cet homme qu’a vu Myriam ? Pourquoi Allah a-t-il voulu que Myriam voit un homme et non l’Archange Gabriel ? Le Coran confirme encore l’idée de la conception charnelle du Messie lorsqu’il l’identifie à celle d’Adam (Coran 3.59), pour la création duquel Allah a eu besoin de sperme (Coran 16.4) ! Si l’histoire ne dit pas d’où venait le sperme dont Allah a eu besoin pour créer… le premier homme, celle-ci ne prouve-t-elle pas cependant que pour l’islam, aucune conception ne peut se faire sans… sperme ?

Pour échapper aux problèmes soulevés par le récit de la conception de Issa, l’exégèse musulmane présente un autre texte, celui des anges annonçant à Myriam sa grossesse (Coran 3.42-47), en sorte que l’esprit d’Allah chargé de donner un fils à Myriam ne serait ni Dieu ni homme, mais des anges. Cette explication pose néanmoins de nouveaux problèmes, car, si l’esprit d’Allah est plusieurs anges, qu’est-ce que l’esprit d’Allah, et qu’est-ce qu’un ange (Coran 70.4 ; 78.38 ; 97.4) ? Et quel rapport y a-t-il entre l’esprit d’Allah et le démon, qui est précisément « Légion (Mc 5.2-9) » ?

Mais voilà qu’Issa, pas plutôt né, parle déjà. Et pour dire quoi ? Pour enseigner à sa mère le mensonge ! En effet, afin de donner une justification acceptable de son absence, il l’invite à dire qu’elle s’était retirée au désert pour y jeûner en l’honneur d’Allah (Coran 19.26). Le Coran révèle ainsi à la fois son ignorance du mystère de Jésus, qui, s’Il avait fait des miracles dès Son enfance, aurait compromis Sa mission (Mc 1.34, 43-44 ; 5.43, 7.36 ; 1 Co 2.8), et la calomnie talmudique de la Vierge Marie, car si Myriam doit mentir pour expliquer son absence, c’est donc que celle-ci n’était pas honnête. Notons que la religion d’Allah est présentée ici comme ce qui sert à mentir, à cacher l’inavouable… Et qui croira enfin qu’une jeune fille tombée enceinte hors mariage revienne avec l’enfant chez les siens… où l’attend la lapidation (Jn 8.1-11) ! Même si Myriam s’était mise à compter sur l’éloquence miraculeuse et persuasive de son nouveau-né pour attester de l’origine divine de celui-ci, et sauver ainsi sa peau et celle de son enfant, elle n’aurait pas agi en cela avec prudence et sagesse, et n’aurait donc pas mérité son titre de Vierge sage. Mais voilà que ce qui devait arriver, arriva : sa famille, à la vue de l’enfant, la traite de prostituée : “Ô sœur d’Aaron ! Ton père n’était pas un homme mauvais et ta mère n’était pas une prostituée ! (Coran 19.27)”. Autrement dit : “Toi, par comparaison, tu es mauvaise et tu es une prostituée !” Et non seulement cette louange des parents de Myriam donne voix à la calomnie talmudique traitant Myriam de prostituée, et Jésus de bâtard (Yebamoth 49b ; Shabbat 104b ; Sanhédrin 106a & b), mais elle justifie leur union incestueuse, car Amiram avait épousé sa tante Yokébed (Ex 6.20), union condamnée par le Coran mais que le judaïsme talmudique autorisait et autorise toujours[2]…

Bref, voulant se substituer au christianisme, l’islam ne pouvait éviter de faire référence à la conception miraculeuse du Messie et à la sainteté de Sa mère, mais il n’a pas pu s’empêcher de laisser sourdre dans le Coran les blasphèmes dont regorgent les écrits talmudiques qui l’inspiraient. A la différence de l’Évangile où tout y est clair et saint parce que Marie y conçoit par la seule et pure opération du Saint-Esprit, sans le concours d’aucune apparition d’homme, et où son mariage avec Joseph la protège de la diffamation, donnant à son Enfant légitimité et prestige, le Coran ne parvient pas à cacher la haine talmudique dont il est pétri à l’endroit du Christ Jésus et de la Très Sainte Vierge Marie… Mais comment le Coran aurait-il pu ne pas contenir l’antagonisme originel entre La Femme et le Serpent (Gn 3.15) ?"

(Abbé Guy Pagès pour "Islam et Vérité")

www.islam-et-verite.com/jesus-marie-cor…
perceval2507 likes this.
Spina Christi 2
Les visages des vingt "bêtes sauvages" ("thérion" dans la Bible) proxénètes et violeurs de dizaines de jeunes filles (dont la plus jeune n'avait que 11 ans) enfin révélés par la "justice" anglaise...

www.thesun.co.uk/…/GL-Twenty-Mugsh…
apvs and one more user like this.
apvs likes this.
perceval2507 likes this.
Roy-XXIII
France : les conséquences de l’islamisation de l’école pointées par une note des services de renseignement
« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes » disait Bossuet. La France est, avec la complaisance des politiques, colonisée un peu plus chaque jour par différents peuples musulmans. En augmentation croissante, la oumma commence progressivement à mettre …More
France : les conséquences de l’islamisation de l’école pointées par une note des services de renseignement
« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes » disait Bossuet. La France est, avec la complaisance des politiques, colonisée un peu plus chaque jour par différents peuples musulmans. En augmentation croissante, la oumma commence progressivement à mettre la pression pour imposer aux Français ses interdits religieux. Les enfants des élites cosmopolites ne se mélangent pas au peuple, et sont scolarisés dans des établissements épargnés par la volonté farouche des musulmans de nous voir les servir. Le point de non retour est proche.
Europe 1 a pu consulter en exclusivité une note ultra-confidentielle des services de renseignement, reçue par le cabinet du président de la République, du Premier ministre et de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale, sur les signalements de cas de communautarisme musulman dans les établissements scolaires. Des cas parfois extrêmes. Si le nombre des faits rapportés est stable, les motifs sont de plus en plus inquiétants. Certaines choses ne sont tout simplement plus faisables dans toutes les écoles, pour des motifs religieux. L’exemple le plus frappant, le plus nouveau, signalé dans cette note, est celui d’élèves qui refusent d’avoir cours dans des classes comportant du mobilier rouge, jugé « haram », c’est-à-dire interdit par le Coran. Cet exemple remonte d’un établissement du Nord de la France. La note mélange différents types de cas, plus ou moins préoccupants. Selon elle, certains enfants refusent de dessiner des représentations humaines (un interdit religieux formel pour de nombreux musulmans). D’autres se bouchent les oreilles quand on passe de la musique en classe, et de jeunes garçons refusent de donner la main à une petite fille. Par ailleurs, les enfants pratiquent le ramadan de plus en plus jeunes, et cela peut poser des problèmes dans l’organisation des cours. À Troyes, des élèves de 6ème ont refusé d’aller à la piscine avec leur classe de peur de « boire la tasse et de casser leur jeûne ». Les repas, moment de crispation. De nombreux incidents sont d’ailleurs liés à la question des repas. Dans les Bouches-du-Rhône, certains élèves refusent de déjeuner à côté de ceux qui mangent du porc. Dans un collège de Saint-Denis, lors d’un voyage scolaire où on s’apprêtait à servir du poulet et des frites au repas, un incident est survenu. « Sur une cinquantaine d’élèves, 35 d’entre eux ont refusé de manger la cuisse de poulet qui leur était proposée au dîner, parce que ce n’était pas halal. Nous n’avions pas été prévenus, donc nous avons jeté ces 35 cuisses de poulet et ils n’ont mangé que des frites », raconte Yannis Roeder, leur professeur d’histoire. Plus préoccupant, en Seine-et-Marne, des élèves musulmans sont aussi stigmatisés par d’autres élèves parce qu’ils mangent de la nourriture ordinaire (non halal) à la cantine. De même, dans le Nord des élèves musulmans sont insultés par d’autres élèves musulmans quand ils mangent des produits qui ne sont pas halal. De nombreux signalements. Pour certaines familles, il est inconcevable que leur enfant ne mange pas halal, même l’espace d’une semaine. De fait, en Haute-Savoie par exemple, certaines écoles n’organisent plus de séjours en classes de neige, parce que c’est devenu « ingérable », selon elles. Il y a quelques mois, l’Education nationale a mis en place une plateforme permettant à un enseignant qui se trouve face à une question touchant à la religion de recevoir une réponse, un soutien dans les 24 heures. Elle enregistre environ 30 signalements par jour.
Retrouvez cet article et l'info alternative sur : www.contre-info.com
ne nous laissez pas succomber and 2 more users like this.
ne nous laissez pas succomber likes this.
apvs likes this.
perceval2507 likes this.
Spina Christi 2
Catholique et Français

"Les attaques au couteau et les égorgements en France c’est quasiment tous les jours"

France 2018 : nous en sommes aujourd’hui à 2 000 agressions et 200 viols PAR JOUR !!!!!!!!!!!

Sur ces 2000 agressions, plus de mille sont qualifiées de "gratuites" et n'ont aucune cause réelle sérieuse sinon celle pour les victimes de s'être trouvées au mauvais endroit au mauvais …
More
Catholique et Français

"Les attaques au couteau et les égorgements en France c’est quasiment tous les jours"

France 2018 : nous en sommes aujourd’hui à 2 000 agressions et 200 viols PAR JOUR !!!!!!!!!!!

Sur ces 2000 agressions, plus de mille sont qualifiées de "gratuites" et n'ont aucune cause réelle sérieuse sinon celle pour les victimes de s'être trouvées au mauvais endroit au mauvais moment.


"Quel rapport avec l’immigration ? Beaucoup de Français de souche aussi sont des racailles !"

Il suffira de connaitre les statistiques sur les détenus des prisons pour comprendre ...

Depuis l'an 2000 le FMI et les Nations Unies préconisent la venue de plusieurs dizaines de millions de migrants africains pour compenser le vieillissement de la population européenne.

En France pendant ce temps on extermine 230.000 enfants à naitre tous les ans au nom de la "liberté pour la femme à disposer de son corps".
Au nom de cette même "liberté" on simplifie les procédures de divorce et on multiplie les incitations au métissage.

Ben oui, les dizaines de millions de migrants "nécessaires pour payer nos retraites" (
) ne sont que des hommes jeunes et célibataires...
apvs and 2 more users like this.
apvs likes this.
perceval2507 likes this.
Catholique et Français likes this.
"Terrorisme : le «déséquilibré» de Trappes avait passé une batterie de tests psychologiques ("...Ca m'a fait froid dans le dos...")
Ghislaine Dumesnil, ancienne machiniste RATP (jusqu’en 2015) qui a courageusement dénoncé l’islamisation de cette entreprise publique, est interrogée dans Présent. Extrait :
- En apprenant l’attentat de Trappes jeudi dernier, vous avez reconnu Kamel Salhi ?
Les atta…More
"Terrorisme : le «déséquilibré» de Trappes avait passé une batterie de tests psychologiques ("...Ca m'a fait froid dans le dos...")
Ghislaine Dumesnil, ancienne machiniste RATP (jusqu’en 2015) qui a courageusement dénoncé l’islamisation de cette entreprise publique, est interrogée dans Présent. Extrait :
- En apprenant l’attentat de Trappes jeudi dernier, vous avez reconnu Kamel Salhi ?
Les attaques au couteau et les égorgements en France c’est quasiment tous les jours, mais on n’en entend pas toujours parler, comme pour l’assassinat d’Adrien à Grenoble qui n’a commencé à prendre de l’ampleur que grâce aux médias alternatifs et aux réseaux sociaux. Cette fois, en entendant l’info sur BFM.TV et en faisant des recherches, j’apprends que le tueur avait travaillé à la RATP, sur une ligne de Puteaux. Puteaux c’est mon ancien dépôt, celui de Nanterre. Je suis allée voir son profil Facebook et quand j’ai vu sa photo, je l’ai reconnu. J’ai travaillé avec lui, je l’ai côtoyé au moment même où je dénonçais les barbus et les avancées de la charia à la RATP. La situation était très mauvaise pour moi, certains musulmans étaient très agressifs, ont cessé de m’adresser la parole et m’ont mise en quarantaine. J’étais une cible toute désignée et j’ai réalisé que je côtoyais quelqu’un qui était tout à fait capable de me tuer pour ce que j’avais dit. Ça m’a fait froid dans le dos.
- Vous n’avez pas attendu les attentats du 13 novembre 2015 et que l’on découvre que Samy Amimour, l’un des djihadistes du Bataclan, avait travaillé à la RATP pendant 15 mois, pour dénoncer dans une vidéo puis dans votre livre la montée du communautarisme islamiste parmi les chauffeurs de bus de la RATP. Que se passait-il sur votre lieu de travail ?
Je suis arrivée à la RATP en 1999. C’est le moment où s’est mise en place l’embauche par la discrimination positive et nous avons vu arriver de plus en plus d’agents issus de l’immigration et musulmans. La RATP voulait, notamment en banlieue, que les chauffeurs soient «à l’image des voyageurs». Les agressions venant essentiellement de «jeunes» des quartiers dits sensibles majoritairement issus de l’immigration, la «bonne idée», pensaient-ils, était de les embaucher pour les insérer socialement, les occuper et diminuer le nombre des agressions. La direction pensait qu’ils respecteraient plus leurs coreligionnaires au volant des bus que les chauffeurs français de souche accusés d’être des racistes peu compréhensifs face à leurs agresseurs ! Ils se sont totalement et gravement "plantés". [...]

- Que pensez-vous de la déclaration du ministre de l’Intérieur après l’attentat de Trappes, qui a totalement passé sous silence la radicalisation du tueur ?
C’est systématique ! Il y a toujours la même gêne. Pourtant Kamel Salhi était au fichier des radicalisés pour apologie du terrorisme (FSPRT), licencié –et seulement licencié– par la RATP en 2016 pour avoir arrêté son bus d’une ligne de Puteaux et hurlé à des usagers : «Par Allah, vous allez tous mourir !» Il a crié « Allah Akbar !» avant de poignarder sa femme, sa sœur et une passante; l’Etat islamique a revendiqué son geste. Comme l’a très bien expliqué Alexandre del Valle, il est possible que des déséquilibrés répondent aussi à l’appel de l’Etat islamique. Ils passent à l’acte au nom de l’Etat islamique et au nom d’Allah. Concernant le terme de déséquilibré, j’ajoute que ça m’étonne toujours. Ils avaient dit la même chose de Samy Amimour. Or, pour entrer à la Régie, il faut passer une batterie de tests, dont des tests psychologiques, rencontrer des psychologues qui nous passent au crible." (in "Le Salon Beige"; les mots soulignés le sont par moi)
ne nous laissez pas succomber and 3 more users like this.
ne nous laissez pas succomber likes this.
VVV.JNSR likes this.
perceval2507 likes this.
Spina Christi 2 likes this.
Spina Christi 2
Voilà pourquoi l'Ecriture les appelle "bêtes sauvages" ("therion") :

Allemagne :

Il y a cinq mois, un groupe de trois migrants mineurs (
"réfugiés en quête de paix, fuyant la guerre ") attaquait Vivianne (24 ans) et son ami pour une histoire de ... euh on ne sait pas trop en fait.

Le plus âgé des trois, Abdullah, un Syrien de 17 ans (
"en quête de paix, fuyant la guerre ") portait sur Vivianne …More
Voilà pourquoi l'Ecriture les appelle "bêtes sauvages" ("therion") :

Allemagne :

Il y a cinq mois, un groupe de trois migrants mineurs (
"réfugiés en quête de paix, fuyant la guerre ") attaquait Vivianne (24 ans) et son ami pour une histoire de ... euh on ne sait pas trop en fait.

Le plus âgé des trois, Abdullah, un Syrien de 17 ans (
"en quête de paix, fuyant la guerre ") portait sur Vivianne des coups de couteau (eh oui, eux détiennent des couteaux comme nous des mouchoirs) : côtes cassées, foie, estomac, rein et intestins endommagés et coma !

Le Syrien colon "
en quête de paix" se présente au Tribunal comme un "réfugié modèle".
Il s'étonne d'être ainsi détenu car dit-il selon "sa culture les conflits (agresser sans motif civilisé une jeune femme est donc un "conflit" à ses yeux) se règlent au couteau".
La coutume veut qu'une insulte se rende par un coup de poignard (une mécréante qui croise le regard d'un musulman est une "insulte"); dans "les cas graves on peut même tuer", c'est comme ça.
De toutes façons, son comportement, dit-il est conforme aux exigences religieuses (de l'islam), donc il n'a rien fait de mal, donc il ne doit pas être incarcéré.

Bref, en islam le Mal selon la Loi Naturelle et les Préceptes Divins (envier, mentir, violenter, violer, tuer etc.) devient un "bien" à observer.

Et après on trouvera des abrutis pour évoquer "l'invincible ignorance" des mahométans...

La réalité est que les guerres civiles en terre d'islam ne sont pas liées à la terre mais aux personnes (musulmanes) et que ces personnes venant par centaines de milliers en Europe immanquablement y porteront ces guerres.

Il faut être aveuglé comme François pour ne pas comprendre cela !
A moins que...
ne nous laissez pas succomber likes this.
Autre citation visionnaire du même (ibidem 1991); tout catholique, tout citoyen sensé, tout homme civilisé ne peut qu'avoir le coeur serré devant de telles évidences qui annoncent d'innombrables viols et de mises en servitude, des montagnes de cadavres et des flots de sang : "Son âme, la France est en train de la perdre, non seulement à cause de la mondialisation, mais aussi, et surtout, à cause …More
Autre citation visionnaire du même (ibidem 1991); tout catholique, tout citoyen sensé, tout homme civilisé ne peut qu'avoir le coeur serré devant de telles évidences qui annoncent d'innombrables viols et de mises en servitude, des montagnes de cadavres et des flots de sang : "Son âme, la France est en train de la perdre, non seulement à cause de la mondialisation, mais aussi, et surtout, à cause de la société à la fois pluri-ethnique et pluri-culturelle que l’on s’acharne avec de fausses idées et de vrais mensonges, à lui imposer ! Si cet essai a permis à quelques-uns de mesurer devant quels périls nous nous trouvons placés, il aura déjà atteint son but. (…) Ces pages peuvent apparaître cruelles. Mais elles correspondent à un sentiment très profond. Le moment est venu de traiter énergiquement le problème de l’immigration africaine et notamment musulmane. Si tel n’est pas le cas, la France aura deux visages : celui du «cher et vieux pays» et celui du campement avancé du tiers monde africain. Si nous désirons voir les choses dégénérer ainsi, il suffit de leur laisser suivre leur cours. Le campement africain toujours plus grand, plus vaste, plus illégal, grignotera d’abord, puis rongera, avant de faire disparaître tout entier le cher vieux pays, dont la défaite sera annoncée du haut des minarets de nos nombreuses mosquées. Nos temps sont assez graves pour ne pas faire appel à de médiocres facilités politiciennes..."
ne nous laissez pas succomber likes this.
«Nous allons vers des Saint-Barthélemy si l’immigration africaine n’est pas strictement contrôlée, limitée, réduite et expurgée de ses éléments négatifs et dangereux, si un effort d’intégration ne vient pas aussi compléter cette nécessaire répression. Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas que le ‘’vieux pays’’ frémisse de réprobation chaque fois qu’un charter rapatriera des …More
«Nous allons vers des Saint-Barthélemy si l’immigration africaine n’est pas strictement contrôlée, limitée, réduite et expurgée de ses éléments négatifs et dangereux, si un effort d’intégration ne vient pas aussi compléter cette nécessaire répression. Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas que le ‘’vieux pays’’ frémisse de réprobation chaque fois qu’un charter rapatriera des envahisseurs illégaux. Il faut donc ainsi que ce ’’cher vieux pays’’ (expression de De Gaulle) restitue à l’État sa place normale. Les libéraux l’ont affaibli, les socialistes l’ont détruit.»
Michel Poniatowski, ancien ministre (1922-2002). 1991 in «Pour que survive la France !» et ICI
perceval2507
@Spina Christi 2 En effet, votre pertinence a vu juste...

Peine de mort

"L’affaire de Trappes est une nouvelle illustration de ce que je disais dans mon PS 2 sur François et la peine de mort.

Un jeune homme fiché S (mais ce doit être très courant à Trappes) – et bien entendu « déséquilibré » a tué sa mère et sa sœur et grièvement blessé une passante à coups de couteau …More
@Spina Christi 2 En effet, votre pertinence a vu juste...

Peine de mort

"L’affaire de Trappes est une nouvelle illustration de ce que je disais dans mon PS 2 sur François et la peine de mort.

Un jeune homme fiché S (mais ce doit être très courant à Trappes) – et bien entendu « déséquilibré » a tué sa mère et sa sœur et grièvement blessé une passante à coups de couteau en criant Allahou Akbar, puis il s’est fait descendre par la police sur le pas de la porte.

Dès qu’il y a meurtre avec suspicion de terrorisme islamique, la police abat le suspect.

Le problème n’est pas seulement que la peine de mort est ainsi rétablie de façon hypocrite et illégitime. C’est qu’elle est exécutée avant le procès, empêchant ainsi qu’on sache vraiment ce qui s’est passé et pourquoi, sans parler des éventuelles ramifications.

Le bon côté de la chose, évidemment, c’est que ça fait faire des économies à la justice. Du moins dans l’immédiat, car à long terme ce n’est pas sûr…

Addendum

Il n'y a toujours AUCUNE "grande conscience" médiatique (ni simple journaliste), à ma connaissance, pour trouver seulement étonnant que chaque fois l'islamiste se fasse tuer alors que la police a tous les moyens de le prendre vivant. Je trouve cela stupéfiant."
Spina Christi 2 likes this.
Spina Christi 2
Le ministre de l'intérieur nous dit que les policiers du RAID ont été obligé de tirer après plusieurs sommations sur le présumé assaillant armé... d'un couteau.

Et donc le ministre nous explique et veut nous faire croire que des super-flics en nombre n'ont aucun autre moyen de stopper un homme muni d'une arme blanche que de lui balancer une poignée de pruneaux...

Même s'il était suspecté de …
More
Le ministre de l'intérieur nous dit que les policiers du RAID ont été obligé de tirer après plusieurs sommations sur le présumé assaillant armé... d'un couteau.

Et donc le ministre nous explique et veut nous faire croire que des super-flics en nombre n'ont aucun autre moyen de stopper un homme muni d'une arme blanche que de lui balancer une poignée de pruneaux...

Même s'il était suspecté de détenir des explosifs, il y a bien d'autres moyens pour des policiers d'élite de stopper un individu encerclé que de l'abattre.
perceval2507 likes this.
Spina Christi 2
On en "sait" maintenant un peu plus sur le fiché "S" Kamel -qui vient de tuer deux membres de sa famille- : il était "gentil" selon un riverain, mais "fragile", "instable", "dépressif", "alcoolique" et il "allait peu à la mosquée".

Ouf !!!!!!!!!

On a évité l'attentat terroriste islamiste.

Indépendamment -ou pas- de tout ceci, les veaux savent-ils que le musulman est en devoir d'exécuter même …
More
On en "sait" maintenant un peu plus sur le fiché "S" Kamel -qui vient de tuer deux membres de sa famille- : il était "gentil" selon un riverain, mais "fragile", "instable", "dépressif", "alcoolique" et il "allait peu à la mosquée".

Ouf !!!!!!!!!

On a évité l'attentat terroriste islamiste.

Indépendamment -ou pas- de tout ceci, les veaux savent-ils que le musulman est en devoir d'exécuter même les membres de sa famille si ceux-ci montrent des signes évidents d'apostasie ?
Eh oui, qu'est-ce-qui sont c.ns, ces bou....les ! : ce matin, à Trappes, près de Versailles, un musulman, Kamel "S", déjà connu pour apologie du terrorisme, assassine sa mère et sa soeur mahométanes et blesse grièvement une autre personne en hurlant «Allah Akbar !» Daesh revendique immédiatement l'acte !!!😂😂😂😂😂😂😂😂🤣 "L'Eglise regarde avec estime les musulmans et bla, bla, bla..."
Spina Christi 2
Les fruits de l'immigration mahométane et de la liberté religieuse ...

Aujourd'hui 23 aout 2018 l'islam vient encore de frapper en Chrétienté : un homme prénommé Kamel, fiché "S", a agressé des passants dans la rue, faisant au moins deux morts et un blessé grave. L'agresseur s'est ensuite replié dans un pavillon, d'où il est ressorti en criant "Allahou akbar". C'est alors qu'il a été abattu …
More
Les fruits de l'immigration mahométane et de la liberté religieuse ...

Aujourd'hui 23 aout 2018 l'islam vient encore de frapper en Chrétienté : un homme prénommé Kamel, fiché "S", a agressé des passants dans la rue, faisant au moins deux morts et un blessé grave. L'agresseur s'est ensuite replié dans un pavillon, d'où il est ressorti en criant "Allahou akbar". C'est alors qu'il a été abattu par les policiers.

J'avais déjà fait cette remarque et je la refais encore aujourd'hui :

Pourquoi, alors que les forces de l'ordre font toujours leur possible pour appréhender vivant un malfaiteur, fut-il meurtrier présumé, abattent-elles systématiquement les tout autant présumés terroristes islamistes ?!


Pourquoi l'Etat oeuvre t-il toujours à éviter les procès de tueurs mahométans ?

En ces temps d'immigration/invasion mahométane de masse, y aurait-il certaines vérités sur l'islam à cacher ?

Faut-il absolument que la masse des veaux français ignorent que ces tueurs ne sont finalement que des "bons" musulmans trouvés à accomplir le jihad guerrier obligatoire pour tout adepte du coran ?
natale07 and one more user like this.
natale07 likes this.
perceval2507 likes this.
Mounir Mahjoubi (suite et fin) :
"L’incroyable itinéraire du militant fiché S d’En Marche !"
"Le militant avait participé à la campagne législative de Mounir Mahjoubi. Son arrêté de reconduite à la frontière ne l’a pas empêché de devenir français ! En janvier dernier, Le Point révélait qu’un militant d’"En marche !" fiché S avait pris part à la campagne législati…More
Mounir Mahjoubi (suite et fin) :
"L’incroyable itinéraire du militant fiché S d’En Marche !"
"Le militant avait participé à la campagne législative de Mounir Mahjoubi. Son arrêté de reconduite à la frontière ne l’a pas empêché de devenir français ! En janvier dernier, Le Point révélait qu’un militant d’"En marche !" fiché S avait pris part à la campagne législative du Secrétaire d’État au Numérique Mounir Mahjoubi, candidat dans le 19° arrondissement de Paris. L’élu n’avait pas démenti l’information –il avait été averti par l’Élysée–, mais il avait souligné que le militant de 48 ans ne faisait pas partie de son équipe de campagne stricto sensu. Plus tard, dans "Le Journal Du Dimanche", une source présentée comme un haut fonctionnaire du Ministère de l’Intérieur avait affirmé que la fiche S de ce militant avait été désactivée avant la campagne électorale. En réalité, il n’en est rien ! Ce militant fiché S fait régulièrement l’objet d’un contrôle minutieux lors de son passage au filtre police des aéroports. Néanmoins, sur le profil Facebook de cet homme, de nombreuses photos sont publiées où il apparaît aux côtés du secrétaire d’État en campagne ! On le voit, par exemple, distribuer des tracts en faveur de son candidat !
L’histoire peu banale de cet adhérent parisien d’"En Marche !", qui intervenait encore au nom du mouvement en mars 2018 lors d’un débat sur l’intelligence artificielle, mérite d’être racontée. Repéré au début des années 1990 par la Direction de la surveillance du territoire (DST), il était fiché car «lié aux groupes islamistes armés algériens». Sa fiche précisait : «En cas d’interpellation : prévenir l’Uclat et la DST».
Plus tard, la Direction des libertés publiques et des affaires juridiques (DLPAJ) du ministère de l’Intérieur émet une fiche à son encontre. Cela signifie qu’en cas de départ pour l’étranger, la police devra lui interdire de remettre un pied sur le territoire français ! Mieux, si l’on peut dire, il était inscrit au Fichier des personnes recherchées (FPR) à la catégorie «police générale des étrangers». Il faisait alors l’objet d’un arrêté de reconduite à la frontière.
Déclaré indésirable, il se maintiendra pourtant dans l’Hexagone. Marié entre-temps à une Française, il est depuis naturalisé français. Ce qui lui permettra de se présenter aux élections législatives en 2012 à Paris. En s’intéressant de près à la politique, il fréquente des personnalités de droite comme de gauche ou écologistes dont les noms sont répertoriés dans une note du renseignement. Il continuera néanmoins d’être fiché "S 10" par la DGSI, car elle le considère comme «susceptible d’être en relation avec la mouvance islamiste radicale».
Malgré ce pedigree, l’homme a pu devenir un "citoyen engagé" d’"En marche !" Et embarrasser le secrétaire d’État." (source : "Le Point")
Mounir Mahjoubi, prochain maire de Paris ? « Pourquoi pas ?»

"Secrétaire d’État au numérique, Mounir Mahjoubi, qui a posé dans Paris Match avec son compagnon, n’a pas rejeté l’éventualité de sa candidature à la mairie de Paris. Sur RTL ce matin, il a défendu son bilan, notamment sur la régulation numérique mais il a aussi affirmé qu’il était très investi à Paris; et n’a pas démenti la …More
Mounir Mahjoubi, prochain maire de Paris ? « Pourquoi pas ?»

"Secrétaire d’État au numérique, Mounir Mahjoubi, qui a posé dans Paris Match avec son compagnon, n’a pas rejeté l’éventualité de sa candidature à la mairie de Paris. Sur RTL ce matin, il a défendu son bilan, notamment sur la régulation numérique mais il a aussi affirmé qu’il était très investi à Paris; et n’a pas démenti la possibilité de viser l’investiture "La République En Marche" (LREM) et vouloir succéder à la maire socialiste Anne Hidalgo aux prochaines municipales, en 2020.

Rappelant que la capitale de la France était gérée par la même majorité socialiste depuis dix-sept ans, le Secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Mahjoubi, a déclaré au micro d’Olivier Bost sur RTL ce matin : «Oui, les Parisiens ont envie de changement
»" […] (source : La Tribune)



Paris, c'est (c'était ?) la capitale de la Fille Aînée de l'Eglise, c'est la ville de Notre-Dame de Paris, de Sainte Geneviève, de Philippe Auguste, de Saint-Louis échangeant avec Saint Thomas d'Aquin à la Sorbonne ! C'est la ville de Saint Vincent de Paul et de Sainte Louise de Marillac, ce fut le long séjour de Saint Louis-Marie Grignon de Montfort, du martyre de Madame Elisabeth, de Louis XVII et de l'immense cortège des martyrs de la Révolution; Paris, c'est la ville de Notre-Dame des Victoires et de Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse... Comment cette horreur est-elle possible ? Quelle nouvelle et énième abomination !
apvs and one more user like this.
apvs likes this.
Spina Christi 2 likes this.
2 more comments from Catholique et Français
Sallaumines (62) : pour ce Soudanais «embrasser le sexe d’un [adolescent] n’a rien de problématique»; il ajoute: "c’est une coutume au Soudan !"
"Le prévenu d’origine soudanaise, âgé de 33 ans, ne comprenait pas les raisons qui l’ont poussé à comparaître devant le tribunal de Béthune lundi 6 août 2018. Cet homme de 33 ans est jugé pour agression sexuelle lundi 6 août. On lui reproche deux …More
Sallaumines (62) : pour ce Soudanais «embrasser le sexe d’un [adolescent] n’a rien de problématique»; il ajoute: "c’est une coutume au Soudan !"
"Le prévenu d’origine soudanaise, âgé de 33 ans, ne comprenait pas les raisons qui l’ont poussé à comparaître devant le tribunal de Béthune lundi 6 août 2018. Cet homme de 33 ans est jugé pour agression sexuelle lundi 6 août. On lui reproche deux agressions, commises les 31 juillet et le 1° août sur quatre mineurs âgés entre 12 et 13 ans. Les jeunes adolescents vivent dans le même quartier que le prévenu, à Sallaumines. Ils seraient venus boire un verre chez lui, mais l’homme leur aurait passé de la crème sur le sexe contre leur gré. Il leur aurait également embrassé le sexe à plusieurs reprises, en leur obligeant de faire la même chose. Un cinquième enfant se serait signalé aux services de polices depuis la révélation des faits et le début de l’enquête. Trop tard pour être joint à l’audience...
Les larmes sur les joues, le prévenu tente d’expliquer via la voix de son interprète qu’il ne comprend pas ce qu’il fait là. «Selon lui, il n’y a pas d’agression sexuelle, explique le traducteur, il souhaitait les soigner en leur mettant de la pommade sur le sexe. Il affirme qu’il a des connaissances en médecine.» D’origine soudanaise, il explique que le fait de toucher et d’embrasser le sexe d’un jeune homme n’a rien de problématique pour lui. «Pour lui, c’est une coutume au Soudan !»".
Le tribunal a sollicité le renvoi de l’audience le temps de procéder à une enquête psychologique. Le prévenu sera jugé le 3 septembre 2018 à 14 heures." Source : ICI ("Il utilise de la pommade pour faire grandir le sexe des enfants du quartier").
RAPPEL : "L’Église regarde aussi avec estime les musulmans... Ils (les musulmans) cherchent à se soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu... Aussi ont-ils en estime la vie morale... le saint Concile les exhorte tous à oublier le passé et à s’efforcer... à protéger et à promouvoir ensembles, pour tous les hommes,... les valeurs morales..." (Déclaration Nostra Aetate / Concile (pastoral) Vatican II)
perceval2507 likes this.
Charles de Foucauld était-il un idiot qui ne comprenait rien à l'Islam ?
"...3. La religion musulmane : L’Église regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu unique, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre [5], qui a parlé aux hommes. Ils cherchent à se soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu, même s’ils sont cachés, comme …More
Charles de Foucauld était-il un idiot qui ne comprenait rien à l'Islam ?
"...3. La religion musulmane : L’Église regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu unique, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre [5], qui a parlé aux hommes. Ils cherchent à se soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu, même s’ils sont cachés, comme s’est soumis à Dieu Abraham, auquel la foi islamique se réfère volontiers. Bien qu’ils ne reconnaissent pas Jésus comme Dieu, ils le vénèrent comme prophète; ils honorent sa Mère virginale, Marie, et parfois même l’invoquent avec piété. De plus, ils attendent le jour du jugement, où Dieu rétribuera tous les hommes après les avoir ressuscités. Aussi ont-ils en estime la vie morale et rendent-ils un culte à Dieu, surtout par la prière, l’aumône et le jeûne. Même si, au cours des siècles, de nombreuses dissensions et inimitiés se sont manifestées entre les chrétiens et les musulmans, le saint Concile les exhorte tous à oublier le passé et à s’efforcer sincèrement à la compréhension mutuelle, ainsi qu’à protéger et à promouvoir ensemble, pour tous les hommes, la justice sociale, les valeurs morales, la paix et la liberté..." (Déclaration Nostra Aetate / Concile (pastoral) Vatican II) >>> <<< Lettre du Bienheureux Père Charles de Foucauld au Commandant Duclos (3 mois avant sa mort) : «Tamanrasset, le 1er septembre 1916. … Traiter de puissance à puissance avec des chefs ennemis ou rebelles (musulmans pour lesquels il n'y pas de distinction entre politique, guerre et religion), c’est les grandir infiniment et se diminuer d’autant»
crocodile likes this.