01:13:51

Pierre Hillard

le mondialisme contre l'Eglise.
dmargot likes this.
"Nostra ætate est de tous les textes du Concile le plus court. Mais il n’en est pas le moins dangereux !
(...)
C’est pourquoi la déclaration s’applique à montrer ce qu’il y a de commun à toutes les religions mêmes non chrétiennes, les mettant comme sur un pied d’égalité et gommant du même coup leurs différences…
Une confusion des plus horribles
Passant en revue dans les trois parties suivantes …More
"Nostra ætate est de tous les textes du Concile le plus court. Mais il n’en est pas le moins dangereux !
(...)
C’est pourquoi la déclaration s’applique à montrer ce qu’il y a de commun à toutes les religions mêmes non chrétiennes, les mettant comme sur un pied d’égalité et gommant du même coup leurs différences…
Une confusion des plus horribles
Passant en revue dans les trois parties suivantes les religions non chrétiennes, puis l’islam et le judaïsme, la déclaration les honore en faisant remarquer le « profond sens religieux » (n°2) qu’elles peuvent apporter.
(...)
les musulmans « adorent le Dieu Un, vivant et subsistant », « honorent [la] mère virginale [de Jésus], Marie » ; et les juifs ont « un patrimoine commun » de par leur origine avec les chrétiens.
Même si le texte rappelle que l’Église « est tenue d’annoncer sans cesse le Christ dans lequel les hommes doivent trouver la plénitude de la vie religieuse » (n°2), les mots utilisés à l’égard des religions non chrétiennes sont suffisamment éloquents (respect, estime, dialogue fraternel) pour laisser entrevoir que toutes ces religions peuvent amener l’homme à sa fin dernière qu’est Dieu(2).
C’est manifester par là et de façon peut-être plus claire qu’ailleurs l’erreur sous-jacente à tout le concile Vatican II : une confusion entre nature et surnature. Car une seule fois le mot grâce est énoncé à la fin du texte, sans en manifester sa nécessité absolue pour le salut. Soit alors il est possible de se sauver sans la grâce, soit la grâce est tellement exigée par la nature qu’elle lui est inhérente et ne s’en distingue pas. Dans les deux cas, ce sont des erreurs graves et condamnées. Mais le Concile exalte dans ce texte les efforts naturels de ces religions qui sont, quoiqu’il arrive, incapables de mener l’homme à la béatitude éternelle. Finalement, toutes les religions mènent également à Dieu… et Assise (1, 2, 3 etc…) n’en est que l’application concrète.
La vérité à l’état de miettes
Conséquemment à cette erreur, et puisqu’il ne faut regarder que ce qu’il y a de commun, la différence entre les religions non chrétiennes avec le catholicisme ne se traduit plus en erreurs par rapport à la vérité, mais en plus ou moins, en degrés de vérité. Autrement dit, plutôt que de dire ce qu’a toujours dit l’Église, savoir que ces religions non chrétiennes étaient de fausses religions incapables de mener par elles-mêmes au salut, le Concile, par l’estime et l’honneur qu’il prodigue à ces religions, reconnaît en elles des parcelles de vérités plutôt que des erreurs. Voilà pourquoi le texte parle seulement de plénitude à propos de Notre Seigneur et non d’exclusivité : « le Christ dans lequel les hommes doivent trouver la plénitude de la vie religieuse. » On retrouve là ce que nous disions à propos de Lumen gentium : l’église catholique est plus large que l’église du Christ et l’on trouve un peu partout disséminées des parcelles de vérités propres à conduire au salut. Au nom de ce principe, chaque homme peut trouver en lui une vérité comme voie d’accès au salut. Dit autrement, cela revient à annoncer que « par son incarnation, le Fils de Dieu s’est en quelque sorte uni lui-même à tout homme »(3). On retrouve toujours la même confusion de l’ordre naturel et surnaturel.
A la recherche d’un principe
« Examiner ce que les hommes ont en commun » afin de promouvoir l’unité et la charité, c’est finalement chercher le principe commun de toutes les religions, ce que l’on pourrait vulgairement appeler le dénominateur commun. C’est le dernier paragraphe qui nous le donne : les hommes forment une fraternité au nom de « la dignité humaine et des droits qui en découlent ». Les religions ne peuvent donc plus être opposées entre elles : tous les hommes sont frères car créés à l’image de Dieu.
(...)
Conclusion
Le décret Nostra Ætate, rédigé de concert avec des juifs et notamment Jules Isaac, est absolument révolutionnaire : il remet en cause toutes les conclusions théologiques, instaure la confusion dans les relations entre l’Église et le judaïsme allant jusqu’à mettre en honneur ce dernier. Et les visites des derniers papes dans des synagogues ajoutent à ces erreurs théologiques des scandales ignobles sans précédent. Une façon de renier l’œuvre de Notre Seigneur…"
Abbé Gabriel Billecocq, prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X
Vive le Roi and 2 more users like this.
Vive le Roi likes this.
apvs likes this.
perceval2507 likes this.
DDFG5 likes this.
AveMaria44
"Et Mgr Lefebvre a signé Nostra Aetate"

NON !
Il faut arrêter avec ce mensonge !
Ces "signatures" en réalité n'étaient pas l'approbation à tel ou tel texte, mais la simple preuve de la présence de leurs auteurs aux débats.

Ce sont des rénovateurs progressistes, ennemis de la mouvance traditionnelle au concile, qui, comme Voltaire l'avait fait en son temps contre l'Eglise, n'ont …
More
AveMaria44
"Et Mgr Lefebvre a signé Nostra Aetate"

NON !
Il faut arrêter avec ce mensonge !
Ces "signatures" en réalité n'étaient pas l'approbation à tel ou tel texte, mais la simple preuve de la présence de leurs auteurs aux débats.

Ce sont des rénovateurs progressistes, ennemis de la mouvance traditionnelle au concile, qui, comme Voltaire l'avait fait en son temps contre l'Eglise, n'ont cessé de répandre partout cette rumeur mensongère -qui visiblement a marqué les esprits- que les signatures signifiaient l'entière approbation des textes.
ne nous laissez pas succomber and one more user like this.
DDFG5 likes this.
Non, aucun mensonge. Il n'a pas signé Dignitatis humanae,ni Gaudium et spes, mais il a signé Nostra Aetate et cela n'a rien à voir avec les signatures de présence
"Les approbations ou refus des documents étaient évidemment accomplis pour chaque document en particulier. Le vote était secret, accompli sur des fiches individuelles, et fait avec un crayon spécial qui permettait le calcul électronique des votes. Les fiches étaient ramassées par les secrétaires, de la main de chaque votant.

Les grandes feuilles qui circulaient de main en main parmi les Pères …
More
"Les approbations ou refus des documents étaient évidemment accomplis pour chaque document en particulier. Le vote était secret, accompli sur des fiches individuelles, et fait avec un crayon spécial qui permettait le calcul électronique des votes. Les fiches étaient ramassées par les secrétaires, de la main de chaque votant.

Les grandes feuilles qui circulaient de main en main parmi les Pères du Concile et où chacun apposait sa signature n'avaient aucun sens de vote pour ou contre, mais signifiaient notre présence à cette séance de votes pour quatre documents.

Il faudrait vraiment prendre les Pères qui ont voté contre les textes pour des girouettes, en faisant croire qu'ils auraient approuvé ce qu'ils ont refusé une demi-heure avant."

Monseigneur Lefebvre

"Si l'on considère, comme on le fait, dans Nostra Aetate, que toutes les religions comportent des éléments de vérité, ce qui revient à dire, d'une manière ou d'une autre, qu'il n'y a pas une différence de nature, mais des différence de degrés, entre la religion chrétienne et les religions non chrétiennes, et si l'on combine cette considération avec celle qui est ci-dessus mentionnée, on aboutit à peu près au raisonnement suivant :
La dignité parfaite, inhérente à une personne, étant la ligne de départ de l'exercice de la liberté absolue, intrinsèque à sa conscience, toute personne qui opte sincèrement, en faveur de toute religion erronée, mais comportant des éléments de vérité, opte implicitement, indirectement, en faveur de l'appartenance de ces éléments de vérité à une communauté de valeurs et de vertus, sapientielles et spirituelles, dont fait partie, voire à la tête de laquelle se trouve, l'ensemble des valeurs et des vertus chrétiennes. Donc cette personne est implicitement, indirectement "chrétienne".

Cette vision des choses, de mon point de vue, est la résultante de la transmutation du catholicisme en une espèce de philosophie anthropo-théiste universaliste, dans laquelle on peut reconnaître et on doit condamner une source d'inspiration d'origine assurément teilhardienne."

La Porte Latine
perceval2507 likes this.
Mgr Lefebvre a bien déclaré n'avoir pas signé deux textes, ceux que j'ai cité, d'où il faut conclure...Nostra Aetate comme le rappelle bien Pierre Hillard, n'a aucun fondement dans la Révélation, ni dans la Tradition et c'est pour cela que c'est étonnant,je constate le fait.
Il faut arrêter les calomnies,il serait bien vu de corriger étant donné qu'il n'y a aucun mensonge
perceval2507 likes this.
Et Mgr Lefebvre a signé Nostra Aetate. Il est clair que les nouveaux rites sont douteux que l'intention qui a présidé à leur élaboration ne fut pas catholique. Le sanhédrin a condamné Jésus pour blasphème,mais ils ont accompli ainsi leur rôle providentiel. Le talmudisme est une construction anticatholique et a inspiré aussi l'islam...Excellente conférence claire et argumentée, d'où l'importance …More
Et Mgr Lefebvre a signé Nostra Aetate. Il est clair que les nouveaux rites sont douteux que l'intention qui a présidé à leur élaboration ne fut pas catholique. Le sanhédrin a condamné Jésus pour blasphème,mais ils ont accompli ainsi leur rôle providentiel. Le talmudisme est une construction anticatholique et a inspiré aussi l'islam...Excellente conférence claire et argumentée, d'où l'importance de ne pas aller se soumettre à la juridiction conciliaire.
Bravo Ludovic +++
Ludovic Denim likes this.
Il ne parle jamais du 3ème secret de Fatima et alors que la Sainte Vierge a donné comme solution à tout cela la réparation des 1ers Samedi pendant 5 mois en pratiquant la Dévotion à son Coeur Immaculé.

Si franchement les Catholiques connaissent mieux les textes juifs et le Noachisme que le Catéchisme du Concile de Trente, ils peuvent être attaqués par n'importe quelle autre tête de cette hydre …More
Il ne parle jamais du 3ème secret de Fatima et alors que la Sainte Vierge a donné comme solution à tout cela la réparation des 1ers Samedi pendant 5 mois en pratiquant la Dévotion à son Coeur Immaculé.

Si franchement les Catholiques connaissent mieux les textes juifs et le Noachisme que le Catéchisme du Concile de Trente, ils peuvent être attaqués par n'importe quelle autre tête de cette hydre du mondialisme qui est bien plus intelligente que cela. Tous ne peuvent pas être chercheurs comme lui et spécialiste de ces questions qui du reste sont bien secondaires vis à vis de ce que Dieu demande à Son peuple par le biais de la Très Sainte Vierge. Les Catholiques doivent se préoccuper de pratiquer la Dévotion au Coeur Immaculé de Marie et au Sacré Coeur de Jésus en lisant des livres sur le sujet, et rien d'autre sinon la Passion de Jésus Christ pour comprendre la Passion de Son Eglise car cela appartient au Sacré Coeur de Jésus Christ et au mystère de Son Amour pour nous.
ne nous laissez pas succomber and one more user like this.
mariebillar likes this.
Mais il nous communique le fruit de ses recherches, une motivation supplémentaire pour alimenter notre dévotion à la Sainte Vierge et le recours à sa solution. La connaissance élémentaire de l'ennemi et de ses suppôts n'est pas inutile. Il évoque Fatima, mais ce n'est pas le sujet......
@AveMaria44 : pauvres catholiques qui vont connaître les noms de Rampolla et de Rettinger aussi bien que les prénoms de leurs parents mais qui seront incapables de se sauver si ils meurent d'un coup avant d'avoir su organiser leur salut.

Il y a quand même un sens des priorités...

Fatima est au contraire le sujet puisque le 3ème Secret est la clé et le dénouement de toute cette crise si vous …More
@AveMaria44 : pauvres catholiques qui vont connaître les noms de Rampolla et de Rettinger aussi bien que les prénoms de leurs parents mais qui seront incapables de se sauver si ils meurent d'un coup avant d'avoir su organiser leur salut.

Il y a quand même un sens des priorités...

Fatima est au contraire le sujet puisque le 3ème Secret est la clé et le dénouement de toute cette crise si vous ne l'avez pas compris. Il n'y aura pas de paix tant qu'il n'y aura pas la Dévotion au Coeur Douloureux et Immaculé de Marie et la consécration de la Russie qui sera obtenue par ce moyen. La connaissance de l'ennemi reste en plus très surfaite car à part nous rabâcher les noms de Rampolla et nous dire quelques petits détails en passant sur quelques personnages de l'histoire, on n'en sait pas beaucoup plus de comment a été organisé V2... Entre la désintégration de Rampolla et V2, c'est le vide historique... Du reste, d'autres auteurs ont donné il y a bien longtemps autant d'informations sur les gens comme Voltaire qui était mêlé à des affaires de diamant ou Mirabeau dont il a parlé dans son entretien. Ca ressemble plus à du gossip qu'à quelque chose de vraiment concret, et surtout ça fait tourner en rond. Si vous voulez alimenter votre dévotion à la Sainte Vierge, c'est plutôt lire des livres sur elle comme ceux de M. Ollier qui vont nous y aider comme vous le savez sans doute mieux que moi, plutôt que lire la collection intégrale de Kissinger et de Benamozegh. De toute façon, ils n'ont aucune chance.
Mais c'est évident que ce n'est pas la source de la dévotion à la sainte Vierge, mais pour la FSSPX qui est en train de rallier cela peut être utile. On sait très bien quel a été le rôle du cardinal Béa,de Jules Isaac et du B'Naï B'Rith dans l'élaboration de la nouvelle religion. Croire que nous sommes encore face à une hiérarchie légitime qui a autorité est un vrai problème pour le salut....."…More
Mais c'est évident que ce n'est pas la source de la dévotion à la sainte Vierge, mais pour la FSSPX qui est en train de rallier cela peut être utile. On sait très bien quel a été le rôle du cardinal Béa,de Jules Isaac et du B'Naï B'Rith dans l'élaboration de la nouvelle religion. Croire que nous sommes encore face à une hiérarchie légitime qui a autorité est un vrai problème pour le salut....."Vide historique" je ne suis pas sûr,son argumentation se base sur des documents, et une fois encore cela n'est nullement incompatible avec une vraie dévotion envers la Sainte Vierge, qui ne se limite pas d'ailleurs à Fatima.