18:44

Véronique Lévy : Veillée d'Adoration en hommage à St Marie-Madeleine

Véronique Lévy : Veillée d'Adoration en hommage à St Marie-Madeleine Lors d'une veillée d'Adoration eucharistique dans la Basilique de St Maximin / la St Beaume, Véronique Lévy, petite sœur de BHL …More
Véronique Lévy : Veillée d'Adoration en hommage à St Marie-Madeleine
Lors d'une veillée d'Adoration eucharistique dans la Basilique de St Maximin / la St Beaume, Véronique Lévy, petite sœur de BHL convertie au catholicisme le 7 avril 2012, lit des dialogues incandescents entre St Marie Madeleine et Notre-Seigneur Jésus Christ.
Extraits de son livre, "Adoration'' (Cerf).
La basilique est un haut lieu de pèlerinage où reposent les reliques de la sainte.
Musique: Hymne des Chérubins, de Piotr Tchaïkovski

Source :
www.youtube.com/watch
- Moi, Marie de Magdala, la ville aux sept rivières… moi...Marie, Ton parfum, Adonaï ... pour l'éternité. - Le Livre Adoration, Véronique Levy Quatrième de couverture Qui, aujourd'hui, ose se dire chrétien, ne craint pas d'avoir une vie spirituelle, n'a pas peur d'en témoigner ? Véronique Lévy est indiscutablement de ceux-là. Ce livre est un chant d'Adoration pour Celui qui est le cœur de son existence. C'est un Hymne brûlant car Dieu vomit les …More
Je ne trouve pas les mots pour décrire mon émotion à l'écoute de cette vidéo…
shazam likes this.
shazam
@Anne et Joachim
Il faut vous envier, car « ...vous ne trouvez pas les mots... » :)
En effet, songez que les bavards ayant reçu un Talent pour écrire, écrivent des livres et font des conférences par parler de ce qu'ils n'ont jamais ressenti eux-mêmes, et de ce qu’ont reçu de Dieu, « ceux qui ne trouvent pas les mots... » :))
shazam likes this.
Anne et Joachim shares this.
Psaume 62 likes this.
shazam
Tout lâcher pour Ton Visage !
Et ma chair et mon cœur offerts
à tout homme,
à tous vents…
Prends-les !
J’ai soif d’une âme profonde
comme l’univers
âme si claire,
âme d’enfant.
Ton Amour,
épine
à la racine de l’être !
J’ai peur
au seuil de Ton Pardon…
Que les courants profonds
m’enchaînent
à Tes filets miraculeux…
En Ta Miséricorde !


Ce recueil de chants d’amour alternés entre une âme exultan…More
Tout lâcher pour Ton Visage !
Et ma chair et mon cœur offerts
à tout homme,
à tous vents…
Prends-les !
J’ai soif d’une âme profonde
comme l’univers
âme si claire,
âme d’enfant.
Ton Amour,
épine
à la racine de l’être !
J’ai peur
au seuil de Ton Pardon…
Que les courants profonds
m’enchaînent
à Tes filets miraculeux…
En Ta Miséricorde !


Ce recueil de chants d’amour alternés entre une âme exultante et le Christ inquiet de la brebis perdue s’inscrit dans la tradition du Cantique des cantiques où la sensualité s’euphémise et se spiritualise en devenant la métaphore du sacré ; l’apparente audace de certains vers n’est autre, ici, que la nudité d’une âme dans son « cœur à Cœur » avec le Seigneur.

Jésus
me déshabille
de tout
Et dans cette agonie d’amour,
je communie à la Sienne…
Offrande
entre Ses bras,
suspendue aux battements de Son Cœur.
Et ce lit de la Croix
est le nid
d’un accouchement mystérieux…


Si cet ensemble de stances retrace le parcours initiatique singulier de l’auteur – l’appel, la rencontre, l’union intime et sacramentelle –, il est davantage qu’un témoignage autobiographique. Il va de quelqu’une à Quelqu’un.
De même, insensiblement, au fil des poèmes, la perspective s’inverse pour le lecteur, comme dans l’art des icônes : le chant d’adoration n’est plus en avant de lui mais en lui, tout à la fois oraison et méditation. Par la lecture, une âme s’est accordée à une autre âme.
Dès lors, les vers de l’une deviennent le chant d’action de grâce de l’autre. Mais il y faut une certaine lenteur et de l’espace. D’où l’épaisseur du volume ; et, sans doute, l’insuffisance de nos citations, car ici les mots, rapides, n’ont de cesse de courir au-devant d’un horizon d’Amour toujours renouvelé.

Je viens à Toi…
L’horizon se dévoile,
C’est Toi
qui me traverse…
L’au-delà de tout
m’effleure
m’enserre…
Le point de fuite s’inverse
en chute vertigineuse,
Tu fonds sur moi.


-
In (famillechretienne.fr)
Anne et Joachim likes this.
shazam
Extraits du livre Adoration,Véronique Levy

Avant ma conception,
mon visage attendait le Tien,
Jésus…

***

Virginité d’espaces à inventer…
Joie immaculée
Enfance
Naissance…
Tout premier matin d’un monde qui s’éveille
Sauvé.

Sur le Crucifix
je contemple Ton Visage,
Ton corps exsangue,

Tes bras grand ouverts déployant l’horizon…

Tu m’invite à l’amour…
Absolu
Radical

Sans retour.

Alors
More
Extraits du livre Adoration,Véronique Levy

Avant ma conception,
mon visage attendait le Tien,
Jésus…

***

Virginité d’espaces à inventer…
Joie immaculée
Enfance
Naissance…
Tout premier matin d’un monde qui s’éveille
Sauvé.

Sur le Crucifix
je contemple Ton Visage,
Ton corps exsangue,

Tes bras grand ouverts déployant l’horizon…

Tu m’invite à l’amour…
Absolu
Radical

Sans retour.

Alors
sous Ton regard de Dieu,
je soigne les hirondelles blessées

Et je le les offre
toutes-vives,
pour Te consoler…

Je les lance entre Tes bras grands ouverts !

Je passerai la mer, toutes les mers…

C’est l’Océan que je désire,
l’Océan
de Ta Miséricorde…

Tu m’ordonnes d’avancer
à Ta suite
en pleine mer…

toujours plus loin

pour que je n’ai pas d’autre issue
que de m’abandonner
à Ta Grâce.

Avec Toi c’est le chant du monde ressuscité,
naissance
aurore !

Je m’avance au large à la cible de l’instant,
Tu es le Vent
et la Source et le Feu…

***

Un château…

J’ouvre des portes à l’infini,
je cherche
Celui qui m’appelle…

De porte en
porte
jusqu’à la dernière

Elle plonge dans l’azur…

La mer profonde inspire le ciel,
poudroiement de vapeur
d’or…

Le vent salé charrie
un parfum sucré
vertigineux…

Roses et lys
se levant de plus loin…
De la terre rouge

au-delà des dunes et du sable.

J’attends
mystérieusement seule…
Personne alentour.

Soudain

la mer s’obscurcit
se soulève,
suspendue à un Souffle.

Je me retourne
Il est là…
Un Être incandescent !

Je ne peux voir les contours
de Son Visage
ou de Son Corps,

Il est
pure Lumière
Présence…

Feu très doux se diffusant en vagues
irradiant
au cœur mes cellules…

Bing bang d’un Amour se déployant en joie !

Cette plénitude délicieusement
me tue…
Naissance !

Muette
Vierge
absolu…

Des fleurs s’ouvrent au silence
d’une chambre
à l’ombre de l’Éternité.

Et l’horizon voile,
dévoile
l’Origine

sertie au secret de Son Royaume.

- Enveloppée en Ta Présence
je brûle…
Évanouie en Toi,

embryon cosmique choisi en Ton Éternité,

Dieu caresse les herbes folles
les effleure
d’un frisson de feu.

L’aurore
déjà
ouvre ses bras

et là,
je L’aperçois
au bout de la dune.

Il est debout
dans un grand manteau sombre,
immobile…

Majestueux
Il commande aux vents
et à la mer,

Il tient une enfant sur Son bras droit…

La petite se dresse
puis se blottit
contre Son sein…

Cette petite c’est moi.

J’écoute l’orgue des vents
sous les battements
de Son Cœur…

Il plonge Son regard
dans la mer,
la scrute, la soulève

l’apaise…

Les vagues se dressent puis
se brisent,
amoureuses…

Qui es-Tu
dompteur d es vents et des marais ?
Aujourd’hui, je Te reconnais…

c’était
Toi
encore

Ce Corps
Dont les contours étaient
Feu et Lumière…

cette joie
qui me tuait
d’Amour

Et les vagues se brisent sous Ton regard…

***

Un jardin noir caché dans les brouillards…
Un puits
d’ombre et de suie…

l’air
est suspendu…

Brisant le sceau
du ciel figé
en Son secret,

surgit un tourbillon de Vent,

un faisceau
d’air
violent.

Je ne sais
d’où il naît…
Il me saisit
en Sa Clarté.

Souffle mystérieux
es-tu la Promesse d’un Ange…

J’attends la neige…

La Vierge
me sourit,
Douceur déchirante !

Son sourire se plante dans mon cœur…
Anne et Joachim and one more user like this.
Anne et Joachim likes this.
Psaume 62 likes this.