Bergoglio, Mac Carrick et Parolin se croient plus malins que les autres : ils n'ont pas besoin de consulter les cardinaux chinois. Ils décident sans eux.
Et la facture, ce sont les Chrétiens chinois qui la payent.
dvdenise
VOILÀ ce que nous PRÉPARE l'ANTÉCHRIST-BERGOGLIO : savourez !
dvdenise
L’accord provisoire entre la Chine et le Saint-Siège signé le 22 septembre 2018 n’a rien changé à cette situation de contrôle et d’asphyxie. Il est vrai que cet accord représente d’une certaine manière une conquête, étant donné que pour la première fois dans l’histoire de la Chine moderne, le Pape est reconnu comme étant le chef de l’Église catholique, même en Chine. Ceci dit, c’est ce que préte…More
L’accord provisoire entre la Chine et le Saint-Siège signé le 22 septembre 2018 n’a rien changé à cette situation de contrôle et d’asphyxie. Il est vrai que cet accord représente d’une certaine manière une conquête, étant donné que pour la première fois dans l’histoire de la Chine moderne, le Pape est reconnu comme étant le chef de l’Église catholique, même en Chine. Ceci dit, c’est ce que prétend le Vatican mais personne ne sait ce qui figure réellement dans le texte de l’accord étant donné qu’il n’a toujours pas été rendu public.
Et les chinois ce prennent pour des Dieu , normal saint ? MAO .......