L'évêque interdit la messe face à Dieu, la communion reçue à genoux

Avant d'annuler les sacrements à la suite de la panique provoquée par le coronavirus, l'évêque de Boise, Peter Christensen, 67 ans, de l'Idaho, a utilisé "l'harmonie et l'unité" comme prétexte pour …
Aube de la Force
La guerre contre Notre-Seigneur continue.
Aldegonde
Le seul vrai but du coronavirus interdir les messes avec communion sur la langue et a genoux ......d'ou la grande importance des messes tradionelles ...la guerre de macron est la ....la guerre contre DIEU
AveMaria44
Dis-moi ce que tu interdit et je te dirai qui est ton Maître
Aube de la Force
"Au temps de la persécution, je t'ai visitée", m'a fait entendre le Seigneur, en ce vendredi de la Passion. Si, le Christ s'adresse à une pauvre âme pécheresse pour quelques bien maigres travaux, combien à fortiori se fera-t-il entendre alors que nous sommes sous le joug des faux monnayeurs prêts aux pires exactions contre les adorateurs du PATER NOSTER.
AveMaria44
Oui, Rosaire et Adoration du Saint Sacrement.......ils ont les églises, nous avons la foi. Prions
Simple curieux
Aucun évêque, aucun pape, n'a le droit d'interdire la messe tridentine parce qu'elle a été canonisée sous Saint Pie V. Un pape peut célébrer un autre rite. Il ne peut pas interdire ce qui est canonique. Ainsi si un pape canonise par exemple un sait, un autre pape ne peut interdire de prier ce saint. C'est absolument impossible. Alors nous continuerons à assister à la messe. Et que ce Monseigneur …More
Aucun évêque, aucun pape, n'a le droit d'interdire la messe tridentine parce qu'elle a été canonisée sous Saint Pie V. Un pape peut célébrer un autre rite. Il ne peut pas interdire ce qui est canonique. Ainsi si un pape canonise par exemple un sait, un autre pape ne peut interdire de prier ce saint. C'est absolument impossible. Alors nous continuerons à assister à la messe. Et que ce Monseigneur soit anathème !
Aube de la Force
Lorsque ce concile V2 a produit tous ses effets pervers, il serait juste de parler de tentative de
"coup d'état" sur les âmes des Catholiques.