45:54
Psaume 62
838

Peut-on encore remettre en cause la communion dans la main ? Le Club des Hommes en Noir (S02E02)

A l'occasion de la sortie (de la traduction) du livre de Federico Bortoli : La distribution de la communion dans la main, Etudes historiques, canoniques et pastorales, préfacé par le Cardinal Sarah, …More
A l'occasion de la sortie (de la traduction) du livre de Federico Bortoli : La distribution de la communion dans la main, Etudes historiques, canoniques et pastorales, préfacé par le Cardinal Sarah, les abbés de Tanouärn et Celier, avec le père Thomas, sous la direction de Philippe Maxence, vous proposent une réflexion sur la façon de donner et recevoir la communion.
Source : "L'Homme Nouveau" Youtube
Psaume 62
Ou quand la vipère se prend les écailles à son propre piège...

Ou plutôt quand une vipère s’énerve de constater des erreurs évidentes chez un ami idéologique et par réaction en invente ou imagine aux forceps, dans son délire, chez son adversaire idéologique ! LOL !
Psaume 62
Réponse @Ludovic Denim quant à cette publication.

Votre inversion accusatoire est risible et surjouée. Le manipulateur qui affirme de façon hasardeuse que cette danse s’est déroulée pendant la Messe, c’est vous.

Quels que soient les reproches que vous pouvez faire en conscience au pape François, la fin ne justifie pas les moyens. Et en effet, à la fin de la vidéo, lorsque la caméra s’est …More
Réponse @Ludovic Denim quant à cette publication.

Votre inversion accusatoire est risible et surjouée. Le manipulateur qui affirme de façon hasardeuse que cette danse s’est déroulée pendant la Messe, c’est vous.

Quels que soient les reproches que vous pouvez faire en conscience au pape François, la fin ne justifie pas les moyens. Et en effet, à la fin de la vidéo, lorsque la caméra s’est tournée vers l’assemblée, ce couple de danseurs a pu faire une génuflexion en direction du Saint Sacrement. Il n’est aucun blasphème à faire remarquer cela.

Je publie ici le commentaire que vous avez censuré :

Je ne pense vraiment pas avoir besoin de répondre à vos allégations puisqu'on est nombreux ici à avoir remarqué que vous êtes un moderniste.

Devant des faits contrariants que j’ai relevés et à défaut d’arguments valables, vous utilisez à présent l’attaque ad hominem et le pseudo argument du nombre, autrement dit de "la meute", laquelle peut très bien être aveuglée, calomnieuse et mauvaise...

Ce n'est pas à la légère que je le dis mais parce que vous correspondez exactement à la définition en triturant et en interprétant toujours selon ce qui vous arrange les paroles des Evangiles.

Style d’accusation gratuite, nullement démontrée, à laquelle je suis certes habitué et comme vacciné contre elle, que j’ai dû subir souvent de la part de calomniateurs qui n’hésitèrent pas, par impuissance argumentaire, à déformer et à calomnier ma pensée en des termes aussi graves que stupides. Être traité d’hérétique par des schismatisants et hérétisants voire parfois tout simplement par des schismatiques et des hérétiques traditionalistes, n’est pas pour me déplaire…

De même vous êtes ridicule à vouloir faire croire qu'il serait licite de danser le tango devant la Sainte Eucharistie.

Il n’est pas par soi-même ecclésialement illicite, dans des circonstances exceptionnelles, dans un contexte culturel donné et dans une optique liturgique clairement exposée, de danser le tango dans une église, bien que cette danse ne se prête habituellement pas à la dignité sacrée d’une église et à l’esprit de la liturgie chrétienne. Je le répète, cette danse ne s’est probablement pas produite pendant la sainte Eucharistie mais après elle.

Il est évident que c'est blasphématoire de ne pas se mettre à genoux devant l'autel où se trouve le Saint sacrement et donc encore plus de jouer des chansons profanes ou de danser le tango devant. C'est pathétique d'avoir à répondre sur ce qui devrait être une évidence pour tous...

Ce couple de danseurs de tango s'agenouilla peut-être devant le Saint Sacrement après cette danse, quand la caméra se tourna vers l’assemblée ? Personnellement je n’aime pas du tout cette séquence de danse, je la trouve trop légère et déplacée mais il put s’agir éventuellement de célébrer, à la mode argentine, après la Messe et devant l’autel, un anniversaire de mariage catholique par exemple ?

Il est évident qu'un fidèle qui fait danser le tango dans une église est apostat. Un enfant peut comprendre ça.

Les pensées des enfants sont généralement pures, naïves et bienveillantes à la différence de celles des adultes qui versent souvent dans l’idéologie et le jugement téméraire…
Psaume 62
Il aurait été étonnant que le progressiste schismatique hérétique "Psaume62" ne trouve pas quelque excuse pitoyable à cette mascarade.

Jugements d’un schismatique doublé d’un hérétique traditionaliste, que je reçois bien entendu comme autant de compliments !

Rappelons-lui le catéchisme de Saint Pie X : 671. Que faudrait-il faire quand la messe est finie? Quand la messe est finie, il faudrait …More
Il aurait été étonnant que le progressiste schismatique hérétique "Psaume62" ne trouve pas quelque excuse pitoyable à cette mascarade.

Jugements d’un schismatique doublé d’un hérétique traditionaliste, que je reçois bien entendu comme autant de compliments !

Rappelons-lui le catéchisme de Saint Pie X : 671. Que faudrait-il faire quand la messe est finie? Quand la messe est finie, il faudrait remercier Dieu de la grâce qu’il nous a faite en nous donnant d’assister à ce grand sacrifice.

Il est plusieurs façons de rendre grâce à Dieu pour ce grand sacrifice. La danse peut en être une, bien que cette séquence de danse de tango me déplaise. De même qu’il est plusieurs façons de participer saintement au saint sacrifice de la Messe, entre autres en s’agenouillant, ainsi qu’en témoignent d’autres traditions liturgiques séculaires au sein de l’Église catholique. Saint Justin (IIe siècle) conseillait d'être debout pendant la prière eucharistique. Saint Hilaire de Poitiers (IVe siècle) : « Celui qui prie debout court vers Dieu ». Le Ier Concile de Nicée (IVe siècle) interdisait de se mettre à genoux le dimanche...

Mais il est vrai que ce traitre avoue avoir en haine le Traditionalisme...

Les esprits de mauvaise volonté trahissent toujours leur impuissance argumentaire et leur malhonnêteté par la déformation éhontée qu’ils font des paroles de leurs adversaires idéologiques.
Thierry73 likes this.
Psaume 62
"et même que LES Français sont généralement moins généreux que..."

VS.

"Or vous avez titré : « Grâce à Dieu, LES gens ont du coeur en France !!!!! »."

Le pauvre Spina Christi 2 s’escrime encore à trouver chez son adversaire des contradictions où elles n’existent pas, histoire d’enfumer ses remarques justes et de venir en vain au secours de son ami idéologique. LOL !
Thierry73 likes this.
blanche52
Il me semble que la principale raison de ne pas communier dans la main, n'est pas "symbolique" comme dit ici, mais au contraire très réaliste : le risque qu'une simple poussière d'hostie consacrée soit trimballée par la main, non purifiée après la communion comme à l'autel, n'est pas mince !
C'était cela que l'on mettait en avant quand cette horreur est apparue dans la liturgie ! cf articles …More
Il me semble que la principale raison de ne pas communier dans la main, n'est pas "symbolique" comme dit ici, mais au contraire très réaliste : le risque qu'une simple poussière d'hostie consacrée soit trimballée par la main, non purifiée après la communion comme à l'autel, n'est pas mince !
C'était cela que l'on mettait en avant quand cette horreur est apparue dans la liturgie ! cf articles dans "Itinéraires" de l'époque.
Cet argument est à peine effleuré dans l'entretien, qui met surtout en lumière le mépris du clergé par des communiants revendicatifs.
natale07
natale07
One more comment from natale07
natale07