considera shares this.
Ne nous laissez pas sucomber shares this.
Quand je lisais Catherine Emmerich dans les années 1960 ,je ne pouvais comprendre même imaginer ,quelle misère .