Clicks684
Comprendre simplement le Concile Vatican II en 9 points, par Arnaud Dumouch et Matthieu Lavagna. I) La liste des neuf principales vérités dogmatiques (neuf dogmes infaillibles) développées dans Vati…More
Comprendre simplement le Concile Vatican II en 9 points, par Arnaud Dumouch et Matthieu Lavagna.

I) La liste des neuf principales vérités dogmatiques (neuf dogmes infaillibles) développées dans Vatican II, qui doivent être lus dans la continuité des dogmes du passé :
1° L'homme est par nature un être libre et la liberté religieuse est une condition de sa nature. C'est un nouveau "préambule de la foi". Ancien dogme complémentaire : « Sa liberté est pour le moment diminuée par de l’ignorance et de la faiblesse, en vue d’un apprentissage de l’humilité ».
2° L'Ordre des évêques est un ordre indépendant, radicalement non réductible à l'Ordre des prêtres, quoiqu'en disait saint Thomas d'Aquin (Supplementum). S’il ne donne rien de plus que le sacerdoce quant à l’eucharistie, il porte la plénitude de la grâce sacramentelle pour perfectionner le peuple de Dieu.
3° Le mariage (qui est fondé sur le consentement mutuel des époux) est ordonné de manière indissociable à la croissance de leur amour réciproque et au don de la vie (et non à la procréation et à l'assouvissement du désir, comme l'enseignait saint Thomas d'Aquin, Supplementum) (Gaudium et Spes 50,3).
4° Les religions autres que le christianisme ne donnent pas le salut (il est donné par l’union vivante de charité avec Dieu fondée sur la foi et source d’œuvres -Concile de Trente, session VI-) mais elles possèdent en elles des "semences mises par l'Esprit Saint" qui disposent les âmes des non-chrétiens au salut (Lumen Gentium 16).
5° Nul n’entrera dans la Vision béatifique sans la plénitude du message du Christ contenu dans la foi catholique (Symbole du Quicumque). Mais les christianismes séparés, bien qu’ils souffrent de déficiences sur tel ou tel point, peuvent certainement produire la vie de la grâce et on doit reconnaître qu'ils donnent accès à la communion du salut (Unitatis Redintegratio, 3).
6° Nous devons tenir que Dieu proposera à tous, sans exception, la possibilité d'être sauvé par un moyen connu de lui (c’est le seul dogme à forme solennelle du Concile Vatican II, voir Gaudium et Spes 22, 5, repris de Pie XII Mystici Corporis 186).
7° Le sacrement de l'eucharistie a pour but l'union par la charité de Dieu et de l'homme (et non seulement la glorification de Dieu).
8° L’infaillibilité pontificale s’exerce de manière extraordinaire, solennelle ou ordinaire (Lumen Gentium, 25 et reprise des définitions du Concile Vatican I, Dei Filius 3, 1870).
9° L'Ecriture sainte n'est pas dictée par Dieu mais inspirée par Dieu à de vrais auteurs humains qui ont écrit avec leurs mots et leur faillibilité. L'Ecriture est infaillible sur la doctrine du salut et sa révélation progressive, pas sur le reste. (Constitution dogmatique Dei Verbum).

II) La liste des principales orientations pastorales prudentielles (faillibles) développées dans Vatican II :
1° On remplace une pastorale réprimant la liberté de l’erreur par une pastorale de la liberté de conscience, de réunion, y compris pour ceux qui prônent l’erreur (Applications : suppression de l’Index des livres prohibés, absence de canons anathémisant l’erreur à l’issue de Vatican II) (dignitatis humanae).
2° On remplace une pastorale dénonçant l’erreur et l’incapacité à sauver des religions non chrétiennes par une pastorale cherchant en premier à connaître et admirer les "semences mises par l'Esprit Saint" qui disposent les âmes des non-chrétiens au salut (Nostra Aetate).
3° On remplace une pastorale dénonçant les déficiences des confessions chrétiennes séparées par une pastorale qui regarde et admire en premier lieu la vie de la grâce produite par elles (Unitatis Redintegratio).
4° On remplace l’évangélisation des païens portée par l’inquiétude pour leur salut par une pastorale de l’annonce joyeuse de la bonne nouvelle du salut, puisque nous savons que Dieu proposera à tous, sans exception, la possibilité d'être sauvé (Gaudium et Spes 22, 5, Nostra Aetate).

5° On remplace l’autel du sacrifice par une table sacrificielle puisque le but du sacrement de l'eucharistie est l'union par la charité de Dieu et de l'homme (et non seulement la glorification de Dieu).
apvs
Que votre volonté soit faite SUR LA TERRE COMME AU CIEL
Voilà qui contredit absolument l'hérésie scandaleuse d'Abou Dhabi.

Comme au Ciel, toutes les créatures de Dieu sont UNES dans la connaissance et l'adoration du vrai Dieu Trine et Un, ainsi, Dieu veut qu'il en soit ainsi sur la terre. Et Dieu n'est pas divisé contre Lui-même, comme le suggère ignominieusement François !

Ce sont les hommes…More
Que votre volonté soit faite SUR LA TERRE COMME AU CIEL
Voilà qui contredit absolument l'hérésie scandaleuse d'Abou Dhabi.

Comme au Ciel, toutes les créatures de Dieu sont UNES dans la connaissance et l'adoration du vrai Dieu Trine et Un, ainsi, Dieu veut qu'il en soit ainsi sur la terre. Et Dieu n'est pas divisé contre Lui-même, comme le suggère ignominieusement François !

Ce sont les hommes qui divisent, et non pas Dieu, qui ne fait que le tolérer comme un mal dont Il sera vainqueur, et sera capable d'en tirer un bien. Et si, par châtiment, Il a permis des divisions dans le royaume de David, ce n'était pas SON Royaume, comme l'est la sainte Eglise catholique, fondée directement par le Christ son Fils unique, notre Seigneur. L'Eglise est SON ROYAUME, et Dieu ne saurait diviser son propre Royaume contre lui-même. Quel non sens !
Et s'Il saura tirer un bien du mal absolu qu'est la division entre catholiques et protestants, IL N'A JAMAIS DÉSIRÉ LUTHER, CALVIN ET LE PROTESTANTISME.

Prétendre l'inverse ( que Luther serait même UN MEDICAMENT pour l'Eglise ! ) , c'est tomber avec François dans l'hérésie et quasiment canoniser Luther avec lui. C'est précisément ce qu'il a fait sans en démordre.

Si vraiment il devait en être ainsi, alors il faudrait se rendre à l'évidence :
IL Y A MIEUX QUE LA SAINTE EGLISE CATHOLIQUE ( C'EST À DIRE UNIVERSELLE ),

C'EST L'EGLISE HUMBLE, CAR NON UNIVERSELLE, C'EST À DIRE OUVERTE À LA DIFFÉRENCE, À L'IDOLATRIE DE LA PACHAMAMA, À L'ISLAM, AU PROTESTANTISME, AU TALMUDISME, COMME À AUTANT DE RICHESSES.

Nous nageons, avec Abou Dhabi, dans le non sens le plus absolu, dans le libre arbitre et l'hérésie.

Ce n'est pas très bien, monsieur Dumouch, d'y avoir entraîner un jeune penseur, au risque de le rendre 3 fois pire que vous... Pardonnez-moi, mais je ne vous félicite pas.
apvs
En fait, pour mr Dumouch&disciple :
si le monde était dans un état meilleur qu'il ne l'est aujourd'hui - en l'occurrence : converti au Christ - ET BIEN CE SERAIT UN MAL. C'est textuellement ce qu'ils défendent en fin de vidéo, se référant sans fondement à Babel, afin de défendre l'hérésie d'Abou Dhabi.

On est dans L'INVERSION pure et simple des valeurs morales. Le bien est un mal, le mal est un …More
En fait, pour mr Dumouch&disciple :
si le monde était dans un état meilleur qu'il ne l'est aujourd'hui - en l'occurrence : converti au Christ - ET BIEN CE SERAIT UN MAL. C'est textuellement ce qu'ils défendent en fin de vidéo, se référant sans fondement à Babel, afin de défendre l'hérésie d'Abou Dhabi.

On est dans L'INVERSION pure et simple des valeurs morales. Le bien est un mal, le mal est un bien.

Cet enseignement est du poison.
Arnaud Dumouch
Ce serait un bien. Mais très vite, les gens comme vous le transformerait en une tour de Babel et se mettrait à tuer les dissidents pour défendre la belle construction.

Alors Dieu, dans sa sagesse, divise pour un temps. Ce ne sera pas pour toujours dit Jésus. Voilà ce qu'il se passera au Ciel : "Jean 10, 16 J'ai encore d'autres brebis qui ne sont pas de cet enclos ; celles-là aussi, il faut que …More
Ce serait un bien. Mais très vite, les gens comme vous le transformerait en une tour de Babel et se mettrait à tuer les dissidents pour défendre la belle construction.

Alors Dieu, dans sa sagesse, divise pour un temps. Ce ne sera pas pour toujours dit Jésus. Voilà ce qu'il se passera au Ciel : "Jean 10, 16 J'ai encore d'autres brebis qui ne sont pas de cet enclos ; celles-là aussi, il faut que je les mène ; elles écouteront ma voix ; et il y aura un seul troupeau, un seul pasteur ;"
apvs
Mais le gâteau - si vraiment on peut parler de "gâteau" - est pour la fin...
Adoptons l'hérésie pure et dure, et disons avec mr Dumouch&disciple que TOUT COMME LE BON DIEU VEUT LA DIVERSITÉ DES SEXES, IL VEUT EGALEMENT LA DIVERSITÉ DES RELIGIONS, COMME UN BIEN POUR QUE LES HOMMES - SPÉCIALEMENT LES CHRÉTIENS - NE TOMBENT PAS DANS L'ORGUEIL À CAUSE DE LEUR UNITÉ ( !!! )

ALORS …More
Mais le gâteau - si vraiment on peut parler de "gâteau" - est pour la fin...
Adoptons l'hérésie pure et dure, et disons avec mr Dumouch&disciple que TOUT COMME LE BON DIEU VEUT LA DIVERSITÉ DES SEXES, IL VEUT EGALEMENT LA DIVERSITÉ DES RELIGIONS, COMME UN BIEN POUR QUE LES HOMMES - SPÉCIALEMENT LES CHRÉTIENS - NE TOMBENT PAS DANS L'ORGUEIL À CAUSE DE LEUR UNITÉ ( !!! )

ALORS MÊME QUE LE VOEU LE PLUS CHER DU CHRIST NOTRE DIEU EST "QUE TOUS SOIENT UN". C'EST CE QU'IL DEMANDE À SON PÈRE AVANT SA PASSION.

IL PARAÎTRAIT MÊME ( TENEZ-VOUS BIEN ! ) QUE SI LE CHRISTIANISME ÉTAIT L'UNIQUE RELIGION EN CE MONDE, LES HOMMES SERAIENT TENTÉS PAR L'ORGUEIL COMME AU TEMPS DE BABEL, OÙ ILS ESSAYÈRENT D'UNIR LEURS FORCES POUR ATTEINDRE LES CIEUX...

Par conséquent, lorsque le Christ dit aux hommes :
" Venez à Moi (...) car JE SUIS DOUX ET HUMBLE DE COEUR, et vous trouverez le repos pour vos âmes " ,
il tentait en réalité les hommes par l'orgueil d'être tous auprès de Lui, leur vrai Pasteur, incapable de leur apprendre son humilité et sa douceur, comme Il le prétend pourtant ainsi :
" Mettez-vous à mon école, devenez mes disciples, car JE SUIS DOUX ET HUMBLE DE COEUR, et vous trouverez le repos pour vos âmes. "

Il n'y a vraisemblablement aucune différence pour mr Dumouch&disciple entre
- unir ses forces purement humaines, pour orgueilleusement prétendre atteindre le ciel, c'est-à-dire la divinité même
- et approcher tous ensemble, d'un seul cœur, du Christ miséricordieux , doux et humble de cœur, afin d'en apprendre, d'en recevoir la douceur et l'humilité !
apvs
Il n'y a aucune différence pour Dumouch&disciple ( comme pour François ) entre la différenciation des sexes, et les différences de religions ( !!! ) Elles sont tout autant voulues par le bon Dieu ( !!! )

Ainsi, de même que Dieu veut qu'il n'y ait pas que des hommes, mais des hommes ET des femmes, DE MÊME :

- DIEU VEUT QUE DANS CERTAINES PARTIES DU MONDE QU'IL A CRÉÉ, LES FEMMES SOIENT …More
Il n'y a aucune différence pour Dumouch&disciple ( comme pour François ) entre la différenciation des sexes, et les différences de religions ( !!! ) Elles sont tout autant voulues par le bon Dieu ( !!! )

Ainsi, de même que Dieu veut qu'il n'y ait pas que des hommes, mais des hommes ET des femmes, DE MÊME :

- DIEU VEUT QUE DANS CERTAINES PARTIES DU MONDE QU'IL A CRÉÉ, LES FEMMES SOIENT AIMÉES ET HONORÉES POUR CE QU'ELLES SONT, CHRÉTIENNEMENT, PAR LEUR MARIS,

- ET DANS D'AUTRES PARTIES DU MONDE, QUE CELLES-CI SOIENT RÉDUITES À L'ETAT D'ESCLAVES PAR LES MAHOMÉTANS, VIOLÉES, MALTRAITÉES, LAPIDÉES À L'ENVIE PAR EUX ( !!! )
Ben oui, voyons, c'est cela, la juste volonté de Dieu, quoi d'autre ? La preuve : l'islam existe !

Ooooh oui, vraiment, tel serait le Dieu des chrétiens ! Et Il ne désirerait cette injustice QUE POUR QUE LES HOMMES S'HUMILIENT, C'EST À DIRE POUR LEUR BIEN !
Un Dieu qui voudrait le mal pour un bien....
Père, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils disent ni ce qu'ils pensent ! Ils ne savent pas que Vous êtes bon, et que Vous ne désirez et n'avez jamais désiré aucun mal, et que Vous l'avez encore moins créé.

Non, Seigneur mon Dieu, Roi du ciel et de la terre, jamais vous n'avez désiré l'islam, sinon que Vous le tolérez comme un châtiment nécessaire de l'humanité. Mais ce châtiment, de tout votre Cœur de Père, vous voudriez nous l'éviter, vous ne l'appréciez pas, vous ne le bénissez pas, vous ne le désirez pas.

Par les supplications du Cœur Immaculé de Marie, envoyez-nous les saints anges pour bannir à jamais cette religion de mort de nos chers pays. Envoyez la force de votre Esprit Saint aux missionnaires du monde entier, afin qu'ils puissent convertir au Christ nos pauvres frères égarés dans les pièges de l'islam et du talmud, AMEN !
apvs
Si la messe devait redevenir un peu plus un repas, et un peu moins un sacrifice expiatoire ( qui seul pourtant à le pouvoir d'enlever tous les péchés, et ainsi de permettre le rapport de parfaite amitié entre l'homme et Dieu qui s'unit à lui ) , alors POURQUOI SAINT PAUL INSISTERAIT-IL POUR QU'IL N'EN SOIT PAS AINSI ?
Parce qu'il n'y a rien de nouveau sous le soleil : les premiers chrétiens avaie…More
Si la messe devait redevenir un peu plus un repas, et un peu moins un sacrifice expiatoire ( qui seul pourtant à le pouvoir d'enlever tous les péchés, et ainsi de permettre le rapport de parfaite amitié entre l'homme et Dieu qui s'unit à lui ) , alors POURQUOI SAINT PAUL INSISTERAIT-IL POUR QU'IL N'EN SOIT PAS AINSI ?
Parce qu'il n'y a rien de nouveau sous le soleil : les premiers chrétiens avaient déjà revendiqué de faire de la sainte messe un repas convivial, puisque la sainte Cène eut lieu lors d'un banquet Pascal. Et on connaît le résultat de cet égarement : les uns étaient saouls, d'autres depuis, d'autres affamés...
Saint Paul affirma donc clairement qu'il fallait SEPARER ces deux choses : le repas chez sois, la sainte messe d'autre part.
Les anciens sacrifices étaient les défigurations du VRAI ET PERMANENT SACRIFICE DU CHRIST :
lorsqu'on immolait des animaux pour les offrir à Dieu, ON EN MANGEAIT ENSUITE LES CHAIRS, de sorte que le repas succédait au sacrifice, qui n'en etait pas moins un pour autant.

Ici, le repas est PUREMENT SPIRITUEL, et il succède au VRAI ET PERMANENT SACRIFICE DU CHRIST, qui reste ce qu'il est, quel que soit le nombre de l'assemblée qui y participe.

Il n'y avait donc AUCUNE RAISON VALABLE de détruite littéralement l'offertoire, qui de fait n'existe plus dans le nouvel ordo.

Qu'on le veuille ou non, la Messe est avant toute chose LE sacrifice d'expiation, auquel nul n'est digne de participer, c'est une PURE GRATUITÉ de la part du Christ de nous y convier.
apvs
Et à force de considérer la Messe comme un repas, les prêtres et les fidèles modernes ont progressivement oubliés qu'ils n'étaient pas dignes d'être invités, et que c'est justement la raison pour laquelle avait lieu ce sacrifice du Christ, qu'ils ont commencé à profaner, à désacraliser au possible.
Le prêtre a oublié, tourné qu'il est vers la foule, QUE CE N'EST PAS LUI QUI INVITE, REÇOIT LES …More
Et à force de considérer la Messe comme un repas, les prêtres et les fidèles modernes ont progressivement oubliés qu'ils n'étaient pas dignes d'être invités, et que c'est justement la raison pour laquelle avait lieu ce sacrifice du Christ, qu'ils ont commencé à profaner, à désacraliser au possible.
Le prêtre a oublié, tourné qu'il est vers la foule, QUE CE N'EST PAS LUI QUI INVITE, REÇOIT LES CONVIVES ET LES NOURRIT DE SON CORPS ET DE SON SANG, MAIS LE CHRIST, ET QU'IL N'EST LUI-MÊME QU'UN PAUVRE PECHEUR INVITÉ LUI-AUSSI.
Le prêtre invite les fidèles AU REPENTIR DE LEURS FAUTES, et les prépare le mieux possible à recevoir comme lui le Sauveur de leurs âmes : mais lui n'est pas le Christ ! Il doit se tourner vers Lui en tout premier, ce doit être le modèle du troupeau.
Arnaud Dumouch
Il ne faut pas SÉPARER complètement repas et sacrifice (tel que le fit la liturgie romaine). Il faut DISTINGUER nettement repas et sacrifice. Voilà ce que fait la réforme de Vatican II.

Les orthodoxes ont garder une solution intéressante : La première partie de la messe est consacrée à un partage de pain béni non consacré et à la parole de Dieu. La seconde partie de la messe, réservée aux …More
Il ne faut pas SÉPARER complètement repas et sacrifice (tel que le fit la liturgie romaine). Il faut DISTINGUER nettement repas et sacrifice. Voilà ce que fait la réforme de Vatican II.

Les orthodoxes ont garder une solution intéressante : La première partie de la messe est consacrée à un partage de pain béni non consacré et à la parole de Dieu. La seconde partie de la messe, réservée aux baptisés, se fait derrière l'iconostase et est réservée à l'eucharistie.
apvs
D'autre part, j'aurais pour vous une question toute simple, monsieur Dumouch :
vous nous dites que "définir le mariage par ses deux finalités que sont la procréation et le remède à la concupiscence , c'est DEFINIR LE MARIAGE DES PETITS COCHONS, PAS DES HUMAINS" ( sic !!! )

Comment donc expliquez-vous que les hommes qui avilissent, comme vous le dîtes, l'acte conjugal en se mettant au rang des …More
D'autre part, j'aurais pour vous une question toute simple, monsieur Dumouch :
vous nous dites que "définir le mariage par ses deux finalités que sont la procréation et le remède à la concupiscence , c'est DEFINIR LE MARIAGE DES PETITS COCHONS, PAS DES HUMAINS" ( sic !!! )

Comment donc expliquez-vous que les hommes qui avilissent, comme vous le dîtes, l'acte conjugal en se mettant au rang des bêtes, EVITENT AVEC SOIN LES CONSÉQUENCES DE CET ACTE PAR TOUTES SORTES DE MOYEN CONTRACEPTIFS ET AVORTIFS,
EVITENT AVEC SOIN LA PROCRÉATION ?

Ne voyez-vous donc pas le contresens absolu de votre propos : PRÉCISÉMENT, LE FAIT D'ACCEPTER, DE SE REJOUIR, DE CONTRIBUER À LA PROCRÉATION HUMAINE DANS LE MARIAGE, EST CE QUI ELOIGNE LE PLUS RADICALEMENT L'HOMME DE L'ANIMALITÉ ! Qu'est-ce que vous venez nous parler de petits cochons ?

Car cela implique un engagement profond de toute la personne dans l'amour du conjoint et de l'enfant, c'est à dire d'entrer plus avant dans la ressemblance avec Dieu le Père qui aime le Fils, dans le feu du Saint Esprit.
apvs
Pour saint Thomas, la femme est : une tentatrice, une courtisane.
SUBSEQUEMMENT, il faudrait procréer avec elle dans le mariage... PARCE QU'ON FAIT DES ENFANTS AVEC LES COURTISANES, MAINTENANT ???

Pour saint Thomas, la femme est une tentatrice, une courtisane.
SUBSEQUEMMENT : se marier avec elle EST UN REMÈDE À LA CONCUPISCENCE !!!
Mais oui. On vous suit, monsieur Dumouch, les yeux …More
Pour saint Thomas, la femme est : une tentatrice, une courtisane.
SUBSEQUEMMENT, il faudrait procréer avec elle dans le mariage... PARCE QU'ON FAIT DES ENFANTS AVEC LES COURTISANES, MAINTENANT ???

Pour saint Thomas, la femme est une tentatrice, une courtisane.
SUBSEQUEMMENT : se marier avec elle EST UN REMÈDE À LA CONCUPISCENCE !!!
Mais oui. On vous suit, monsieur Dumouch, les yeux fermés.
Arnaud Dumouch
Les Occidentaux débauchés séparent avec soin l'acte sexuel de l'amour et de la reproduction.

Mais les musulmans débauchés séparent l'acte sexuel de l'amour et ne gardent, comme votre théologie le fait, que la reproduction et le remède à la concupiscence. Leur femmes deviennent des repos du guerrier et des génitrices.

Ces deux façons de faire ne plaisent pas à Dieu qui a uni indissociablement : …More
Les Occidentaux débauchés séparent avec soin l'acte sexuel de l'amour et de la reproduction.

Mais les musulmans débauchés séparent l'acte sexuel de l'amour et ne gardent, comme votre théologie le fait, que la reproduction et le remède à la concupiscence. Leur femmes deviennent des repos du guerrier et des génitrices.

Ces deux façons de faire ne plaisent pas à Dieu qui a uni indissociablement : Amour fidèle, acte sexuel qui le manifeste, possibilité du don de la vie qui en est le fruit.
apvs
L'Eglise ne soutien plus SOUTIENT TOUJOURS cette vision définition du mariage depuis Pie XII et elle l'a banni de son droit canonique.Regardez monsieur Dumouch :

En voici la preuve par ces deux définitions du mariage :

Code de Droit canonique de 1917 : CAN. 1013
§ 1 La fin première du mariage est la procréation et l’éducation des enfants; la fin secondaire est l’aide mutuelle et le …More
L'Eglise ne soutien plus SOUTIENT TOUJOURS cette vision définition du mariage depuis Pie XII et elle l'a banni de son droit canonique.Regardez monsieur Dumouch :

En voici la preuve par ces deux définitions du mariage :

Code de Droit canonique de 1917 : CAN. 1013
§ 1 La fin première du mariage est la procréation et l’éducation des enfants; la fin secondaire est l’aide mutuelle et le remède à la concupiscence.
Code de Droit canonique de 1983 : CAN.1055
1 L’alliance matrimoniale, par laquelle un homme et une femme constituent entre eux une communauté de toute la vie, ordonnée par son caractère naturel au bien des conjoints

ET QUEL EST LE PRINCIPAL "BIEN DES CONJOINTS", SINON QUE LEUR ATTIRANCE MUTUEL LES CONDUISE, NON À LA PERDITION, MAIS AU SALUT ETERNEL ? ET CELA : EN LES DÉLIVRANT NOTAMMENT DE LA CONCUPISCENCE, EN LA REMPLAÇANT PAR L'AMOUR SELON DIEU ?

"ainsi qu’à la génération et à l’éducation des enfants
,"

N'EST-CE PAS CE QUE LA "PROCRÉATION HUMAINE" SIGNIFIE ? Puisque, à la différence des animaux, celle-ci entraîne des conséquences de responsabilité importantes pour les parents vis-à-vis de leurs enfants, qui ne sauront aimer QUE si leurs parents les aiment au nom du Christ.

"a été élevée entre baptisés par le Christ Seigneur à la dignité de sacrement."

La formulation a certes été retravaillée, le fond est resté RIGOUREUSEMENT LE MÊME, et vous le savez bien, monsieur Dumouch, quoi que vous enseignez le contraire.
apvs
Qui ne fremirait pas en écoutant l'interprétation hallucinante que les deux "thomistes non rigides" font de l'histoire de saint Thomas, tenté par ses parents contre sa vocation, par l'entremise d'une prostituée, et qui depuis lors ( !!! ) , aurait assimilé la femme à une vulgaire tentatrice ! Et donc, d'après nos deux bricoleurs, depuis cette tentation par une prostituée, saint Thomas ne pensa …More
Qui ne fremirait pas en écoutant l'interprétation hallucinante que les deux "thomistes non rigides" font de l'histoire de saint Thomas, tenté par ses parents contre sa vocation, par l'entremise d'une prostituée, et qui depuis lors ( !!! ) , aurait assimilé la femme à une vulgaire tentatrice ! Et donc, d'après nos deux bricoleurs, depuis cette tentation par une prostituée, saint Thomas ne pensa plus jamais à la femme en se référant à la très sainte Vierge Marie ( pour laquelle il n'avait probablement aucune dévotion ) , mais UNIQUEMENT à cette prostituée... ce qui expliquerait sa doctrine rigide au sujet du mariage. ( ??? )

1) Si cette mise à l'épreuve l'avait à ce point influencé, il aurait tout bonnement montré de l'hostilité envers les femmes, et naturellement aussi envers le mariage entre l'homme et ces créatures tentatrices et perverses : ce n'est évidemment pas le cas.

Il est intéressant à ce sujet de noter un parallèle étonnant entre l'anecdote en question, et un épisode dans l'oeuvre de Maria Valtorta, qui décrit comment une prostituée voulut s'approcher du Christ avec des intentions inavouables, et la réaction quasi violente de rejet instinctif de Jésus, barrant le chemin à la tentation dès son apparition. On ne voit pas pourtant le Christ avoit dans l'Evangile une théologie étriquée du mariage ( quoi que cette théologie soit aussi ferme et stable que le roc ).
apvs
2) La finalité du mariage est-elle la procréation, ou bien la procréation ET la communion d'amour des époux, la croissance dans cet amour ?
Voilà un faux débat, totalement truqué.

En effet, si saint Thomas dit que la finalité du mariage est la procréation :
- C'EST PARCE QUE LE PÈRE ENGENDRE SON FILS.
Est-ce qu'Il engendre son Fils ET l'aime aussi ??
Mais non : c'est UN. Il n'engendre éternell…More
2) La finalité du mariage est-elle la procréation, ou bien la procréation ET la communion d'amour des époux, la croissance dans cet amour ?
Voilà un faux débat, totalement truqué.

En effet, si saint Thomas dit que la finalité du mariage est la procréation :
- C'EST PARCE QUE LE PÈRE ENGENDRE SON FILS.
Est-ce qu'Il engendre son Fils ET l'aime aussi ??
Mais non : c'est UN. Il n'engendre éternellement son Fils QUE PAR AMOUR. Et pour Lui, AIMER SON FILS, C'EST L'ENGENDRER.
Il ne peut y avoir séparation entre amour et engendrement dans le cœur du Père.

De même, pour les époux, s'aimer et grandir dans cet amour, C'EST VOULOIR PROCRÉER DES ENFANTS, ET LES ÉLEVER DANS L'AMOUR, et réciproquement.

Si l'on retire la procréation au mariage, on lui retire tout simplement l'amour, on lui retire TOUTE SA SUBSTANCE. Il ne reste rien du mariage sans le désir de procréer.

Deux époux chrétiens qui diraient : " Nous ne voulons pas d'enfants, mais nous nous aimons tendrement et voulons grandir dans cet amour" cesseraient d'être validement mariés, et même d'être chrétiens. Car ils auraient tué toute la finalité de leur mariage.

Alors qu'il suffit aux époux chrétiens de consentir à avoir des enfants ( même s'ils ne le peuvent pas par la suite ) pour prendre le chemin de l'amour mutuel authentique, et de son accroissement selon Dieu.

Dire que la finalité du mariage comprend aussi le bonheur mutuel des époux et l'épanouissement de leur amour NE PEUT ÊTRE QU'UNE PRÉCISION DE CE QU'EST DONNER LA VIE, précision qui ne déforme pas la doctrine initiale.

En effet :

SI L'UNE DES FINALITÉS PRINCIPALE DU MARIAGE EST SIMPLEMENT L'EPANOUISSEMENT DES ÉPOUX DANS LEUR AMOUR MUTUEL, EST-CE QUE LES COUPLES HOMOSEXUELS NE REMPLIRAIENT-ILS PAS CE BUT ?

ET SI ILS REMPLISSAIENT "PARFAITEMENT" À LEUR MANIÈRE ( ET QUI SOMMES NOUS POUR LES CRITIQUER, SI ILS AIMENT ÇA ?? ) UN DES DEUX CONTRATS , NE FAUDRAIT-IL PAS BENIR LEUR UNION, RELIGIEUSEMENT ?

NON.

CAR LA FINALITÉ DU MARIAGE ÉTANT LA PROCRÉATION : UN COUPLE HOMOSEXUEL A COMPLETEMENT ( ET NON PAS PARTIELLEMENT ) DÉVIÉ DU MARIAGE, ET NE MERITE AUCUNE CONSIDÉRATION PAR L'EGLISE, EN DEHORS D'UN PROFOND SENTIMENT DE PITIÉ DÉSOLÉE. RIEN DANS CE COUPLE NE PEUT SERVIR DE MODÈLE DE PRÈS OU DE LOIN À UN MARIAGE CHRÉTIEN.
apvs
3) Que le mariage soit un remède à la concupiscence est une évidence : la concupiscence s'oppose au mariage, selon l'enseignement du Christ, et d'après saint Paul, "il vaut mieux se marier que de brûler ( du feu mortel de la concupiscence) "
Rappelons pourtant que :
TOUS LES ÉTATS DE VIE VOULUS PAR DIEU SONT DES REMÈDES À LA CONCUPISCENCE.
Aussi vrai que le Christ n'est pas venu pour les …More
3) Que le mariage soit un remède à la concupiscence est une évidence : la concupiscence s'oppose au mariage, selon l'enseignement du Christ, et d'après saint Paul, "il vaut mieux se marier que de brûler ( du feu mortel de la concupiscence) "
Rappelons pourtant que :
TOUS LES ÉTATS DE VIE VOULUS PAR DIEU SONT DES REMÈDES À LA CONCUPISCENCE.
Aussi vrai que le Christ n'est pas venu pour les justes, mais pour les malades. Il n'a pas appelé à sa suite des chefs d'oeuvres de sainteté, MAIS DE PAUVRES PÉCHEURS.

Et l'enseignement des pères n'est pas différents au sujet de la vie monastique, quoi qu'elle soit la vocation la plus haute qu'on puisse désirer embrasser : elle est d'abord destinée AUX MALADES, afin de leur servir de remède ( et donc contre la concupiscence, notamment) .
Arnaud Dumouch
apvs, vous pourrez dire ce que vous voulez mais définir le mariage par les deux finalités suivantes "Procréation et remède à la concupiscence", c'est définir le mariage des petits cochons, pas des humains.

L'Eglise ne soutien plus cette vision du mariage depuis Pie XII et elle l'a banni de son droit canonique. Regardez :

En voici la preuve par ces deux définitions du mariage :

Code de Droit …More
apvs, vous pourrez dire ce que vous voulez mais définir le mariage par les deux finalités suivantes "Procréation et remède à la concupiscence", c'est définir le mariage des petits cochons, pas des humains.

L'Eglise ne soutien plus cette vision du mariage depuis Pie XII et elle l'a banni de son droit canonique. Regardez :

En voici la preuve par ces deux définitions du mariage :

Code de Droit canonique de 1917 : CAN. 1013
§ 1 La fin première du mariage est la procréation et l’éducation des enfants; la fin secondaire est l’aide mutuelle et le remède à la concupiscence.
Code de Droit canonique de 1983 : CAN.1055
1 L’alliance matrimoniale, par laquelle un homme et une femme constituent entre eux une communauté de toute la vie, ordonnée par son caractère naturel au bien des conjoints ainsi qu’à la génération et à l’éducation des enfants, a été élevée entre baptisés par le Christ Seigneur à la dignité de sacrement.
apvs
apvs, vous pourrez dire ce que vous voulez
Non, monsieur @Arnaud Dumouch. Je ne peux pas dire "ce que je veux", à moins de vouloir fonder mon propre courant de pensée, Dieu m'en préserve !
mais définir le mariage par les deux finalités suivantes "Procréation et remède à la concupiscence", c'est définir le mariage des petits cochons, pas des humains.
C'est réellement très très bête de dire …More
apvs, vous pourrez dire ce que vous voulez
Non, monsieur @Arnaud Dumouch. Je ne peux pas dire "ce que je veux", à moins de vouloir fonder mon propre courant de pensée, Dieu m'en préserve !
mais définir le mariage par les deux finalités suivantes "Procréation et remède à la concupiscence", c'est définir le mariage des petits cochons, pas des humains.
C'est réellement très très bête de dire ce que vous dites, monsieur Dumouch : car ce faisant, vous comparez la REPRODUCTION des cochons avec la PROCRÉATION humaine ! Il fallait quand même oser le faire, mais visiblement, cela ne vous dérange même pas... Incroyable !

Quel amour donne une truie à ses petits ? Quel amour a-t-elle pour le mâle qui l'a fécondé ? Quel projet éducatif a-t-elle pour sa progéniture ?

Aucun, elle ne fait qu'une seule chose : SUIVRE SON INSTINCT ANIMAL, tel que Dieu l'a créé, point c'est tout. Il n'y a aucun rapport d'amour entre un porc et sa truie.

Comment osez-vous comparer l'acte animal instinctif reproductif avec la procréation humaine, QUI EST UNE COLLABORATION ACTIVE À L'ACTE CREATEUR DE DIEU, QUI REND L'HOMME VÉRITABLEMENT RESSEMBLANT À DIEU ( ET NON AUX COCHONS !!! )

De plus, votre remarque n'a aucun sens non plus pour ce qui est du remède à la concupiscence : cette maladie de l'âme concerne-t-elle donc les animaux, qui par définition n'ont pas de péché ? Bien sûr que non, mais UNIQUEMENT LES HUMAINS, CRÉATURES DÉCHUES QUI ONT TOUTES BESOIN DU SALUT, REÇU DU CHRIST PAR LE MOYEN DES SACREMENTS, EN PARTICULIER LE MARIAGE.
apvs
Mathieu pense à tort faire du bon esprit en surfant sur les fameuses "semences de Vérité" qui sont parsemées dans les autres religions, comme par exemple l'islam, qui déclarerait l'unicité de Dieu, comme la religion catholique : oh ciel, quel point commun constructif, c'est profondément édifiant !
SAUF QUE :
L'ISLAM DIT QUE DIEU EST UNIQUE ET MAUVAIS
ALORS QUE :
LA RELIGION CHRETIENNE …More
Mathieu pense à tort faire du bon esprit en surfant sur les fameuses "semences de Vérité" qui sont parsemées dans les autres religions, comme par exemple l'islam, qui déclarerait l'unicité de Dieu, comme la religion catholique : oh ciel, quel point commun constructif, c'est profondément édifiant !
SAUF QUE :
L'ISLAM DIT QUE DIEU EST UNIQUE ET MAUVAIS
ALORS QUE :
LA RELIGION CHRETIENNE AFFIRME EN JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR LA BONTÉ INFINIE DU DIEU UNIQUE NOTRE PÈRE ETERNEL !
Et du coup.... voilà que le petit polichinelle casse un barreau et plouf, dans l'eau ! Ce n'est pas en fin de compte très très important, que les islamistes croient ( comme d'ailleurs les démons ) qu'il n'y a qu'un seul Dieu ...

Je dis n'importe quoi ? Et bien, pas vraiment, en fait.
Dieu, en effet, en christianisme comme en islam, est connu par l'image qu'il donne de Lui-même à travers son Envoyé.
En islam, allah se fait connaître comme mauvais par son envoyé, Mohamed, qui fut mauvais ( et pire que cela ). Si allah était bon, il aurait choisi un prophète......bon. Or allah a choisi ( ou à été forcé, car il n'est pas libre, pas chrétien) de révéler sa vrai nature en s'associant le pire criminel de l'humanité.

Quand à la Vérité ( respirons un peu ! ) : C'EST QUE DIEU S'EST FAIT CONNAÎTRE EN SON ENVOYÉ, DESCENDU DU CIEL D'AUPRES DE LUI, SON FILS UNIQUE ET BIEN AIMÉ, JESUS-CHRIST, PLEIN DE GRÂCE ET DE VÉRITÉ, QUI A DONNÉ SA VIE POUR NOUS SAUVER DE LA MORT ET DU PÉCHÉ.
OUI, DIEU EST BON ! DIEU EST BON ! AMEN ALLELUIA !

PS : il y a aussi des "semences de Vérité " dans le vomi infecte du caporal moustachu, puisqu'il critique les juifs... Faut-il pour autant croire que ce vomi soit utile à préparer l'avenir, et le boire ?
apvs
"Thomistes rigides". C'est ainsi que Mathieu parle de ceux qu'il n'aime pas parmi les catholiques, et qu'il n'a sans doute jamais eu l'intention de rencontrer pour vérifier ou infirmer son opinion défavorable.
Je me permets de lui suggérer de se méfier des erreurs dans les jugements qui semblent évidents à première vue.
Il semble bien, en l'écoutant, que l'apparente dureté d'un jugement ne peux …More
"Thomistes rigides". C'est ainsi que Mathieu parle de ceux qu'il n'aime pas parmi les catholiques, et qu'il n'a sans doute jamais eu l'intention de rencontrer pour vérifier ou infirmer son opinion défavorable.
Je me permets de lui suggérer de se méfier des erreurs dans les jugements qui semblent évidents à première vue.
Il semble bien, en l'écoutant, que l'apparente dureté d'un jugement ne peux venir que d'une rigidité inaccessible à la moindre tempérance, inaccessible à la souplesse de l'Esprit Saint.
Mathieu, pourtant, devrait se pencher sur l'Évangile, et se demander si le Seigneur Lui-même ne louerait pas la fonction de la dureté, qui pourrait servir de fondement à la foi.
"Celui qui entend mes Paroles et les met en pratique est semblable à quelqu'un qui a construit sa maison SUR LE ROC (...)"
Ainsi, ce n'est certainement pas parce que les chrétiens campent fermement sur leurs positions qu'ils sont pour autant "rigides".
Hors de propos ? Pas tant que cela...
Mathieu me répondra que saint Thomas ne doit pas être suivi en tout aveuglement, comme si tout ce qui sortait de sa bouche était Parole d'Évangile, puisque après avoir résister au Christ, il se produisit des défaillances dans ses pensées.

Ce à quoi j'aimerais lui répondre :

ET LE CONCILE VATICAN II, ALORS ?
APRÈS QUELLE "APPARITION DU CHRIST" AUQUEL CE CONCILE AURAIT RÉSISTÉ, AURAIT-IL COMMENCÉ À DÉRAILLER COMME IL LE FIT, DE SORTE QUE LES CATHOLIQUES QUI SE FIERAIENT AVEUGLÉMENT À SES ENSEIGNEMENTS SERAIENT CONDUITS À DES PENSÉES HÉRÉTIQUES, COMME ON LE VOIT CHAQUE JOUR CHEZ FRANÇOIS,
DE SORTE QU'IL FAUT PASSER SON TEMPS À RECTIFIER CE CONCILE MAL INSPIRÉ, QUI SINON FERAIT CROIRE DES CHOSES FAUSSES ?

Commençons par la LIBERTÉ RELIGIEUSE.

L'homme, naissant libre ( de quelle liberté s'agit-Il ? ), il serait donc libre de choisir sa religion, de la pratiquer ou non, de la promouvoir ou non...

Déjà ici, on voit poindre l'erreur : PUISQUE L'HOMME NAÎT LIBRE, IL N'EST DONC PAS PRÉDESTINÉ À DEVENIR CHRÉTIEN, CAR SI DIEU VOULAIT DÈS AVANT SA NAISSANCE QU'IL SOIT CHRÉTIEN, IL VIOLERAIT PAR LÀ SA LIBERTÉ FONDAMENTALE ( !!! ).

On parle donc ici de la "liberté" de l'homme sans tenir compte de son salut. C'est exactement comme de dire : "L'homme est libre de choisir le régime omnivore "classique", ou bien de manger des clous, ou encore de la terre, des pierres, etc... Il est libre de choisir de boire de l'eau pure, ou bien de boire de l'eau de mer, ou de la lave, ou du pétrole. Cela fait parti de son droit le plus fondamental, venant de sa liberté. "

On se trompe ici lamentablement sur ce qu'est la LIBERTÉ :
CELUI QUI EST EN PRISON N'EST PAS LIBRE. CELUI QUI N'Y EST PAS, QUI EN EST SORTI, LUI EST LIBRE !

La notion de "liberté religieuse" est donc un non sens, en cela que LA LIBERTÉ FONDAMENTALE DE L'HOMME, TEL QU'IL FUT CRÉÉ PAR DIEU, EST D'ATTEINDRE SON BIEN QUI EST DE CONNAÎTRE ET D'AIMER DIEU, EN LUI RENDANT UN CULTE DIGNE DE SA MAJESTÉ SUPRÊME.
Si donc l'homme ne parvient pas à croire à la Révélation chrétienne, comment peut-il le considérer comme "libre", sinon en fonction de critères maçonniques ?

C'est bien PARCE QUE LES NON-CHRETIENS NE SONT PAS DES HOMMES LIBRES que les missionnaires sont parti en tous temps pour les évangéliser au péril de leur vie, PAR PURE CHARITÉ ! PAR PUR AMOUR DE LA LIBERTÉ DE LEURS FRÈRES ÉGARÉS DANS LE MENSONGE !

Je répète donc à Mathieu ma question très simple : après quelle apparition du Christ auquel le concile Vatican II aurait résisté, comme jadis saint Thomas d'Aquin, a-t-il commencé à dérailler, entraînant un François vers l'hérésie d'Abou Dhabi, disant à la suite du concile V.II que "Dieu aurait voulu depuis toujours la multiplicité des religions " et donc.... la liberté religieuse !
apvs
Mais Mathieu possède un outil fabuleux pour l'aider à y voir plus clair sur cette frauduleuse notion de "liberté religieuse" : ce sont les dix commandements, donné par Dieu aux hommes, à TOUS les hommes, afin qu'ils soient libres ! Rappelons que notre Seigneur Jésus Christ n'est pas venu les abolir, MAIS LES ACCOMPLIR.

1er commandement :
" Je suis le seul vrai Dieu, ET IL N'Y EN A PAS D'AUTRE.…More
Mais Mathieu possède un outil fabuleux pour l'aider à y voir plus clair sur cette frauduleuse notion de "liberté religieuse" : ce sont les dix commandements, donné par Dieu aux hommes, à TOUS les hommes, afin qu'ils soient libres ! Rappelons que notre Seigneur Jésus Christ n'est pas venu les abolir, MAIS LES ACCOMPLIR.

1er commandement :
" Je suis le seul vrai Dieu, ET IL N'Y EN A PAS D'AUTRE. Tu n'adoreras que Moi seul. Tu ne te feras aucune idole pour l'adorer."

POURQUOI NOTRE TRÈS SAINT DIEU, CREATEUR DE TOUT ET DE TOUS, ALORS QU'IL EST L'AMOUR INFINI, NE LAISSE-T-IL PAS À CHACUN LA LIBERTÉ DE FAIRE CE QU'IL VEUT EN MATIÈRE DE RELIGION ?
PARCE QU'IL SAIT QUE LA LIBERTÉ DE SA CRÉATURE SERAIT DÉTRUITE, SI ELLE SE METTAIT SOUS LE JOUG D'UN FAUX DIEU, ET QUE SA SEULE LIBERTÉ EST DE CHOISIR LE VRAI BIEN, QUI EST DE L'ADORER LUI-SEUL, ET DE L'AIMER COMME UN FILS AIME SON VRAI PÈRE.

Par comparaison : quels parents dignes de ce nom diraient à leur fils :
" Si plus tard tu deviens musulman, ou si tu restes chrétien, ou si tu deviens athée, c'est bien, et quel que soit ton choix nous serons fiers de toi, car tu auras en cela EXERCÉ TA LIBERTÉ " ( !!! )
Si un catholique se convertit à l'islam, IL CESSE AU CONTRAIRE D'EXERCER SA LIBERTÉ DE CHOISIR LE BIEN SUPRÊME QU'EST LA VÉRITÉ, QUI EST D'ÊTRE ENFANT DU PÈRE EN SON FILS BIEN AIMÉ JESUS-CHRIST.

L'apologie de la "liberté religieuse" par le concile Vatican II doit donc courageusement être dénoncée comme catastrophique. Les fruits sont là : ne serait-ce qu'actuellement dans l'œcuménisme satanique entre chrétiens modernistes et musulmans. Francois a récemment été jusqu'à conseiller d'unir son jeûne avec celui du ramadan ! Non et non, ce n'est pas François qui faute ici, c'est bel et bien Vatican II.
Catholique et Français
Peu de personnes comprennent la problématique de la "Liberté Religieuse"; les mauvais ont d'ailleurs un grand intérêt à mélanger les problèmes, à obscurcir le débat pour dissimuler leur imposture et pour metttre les ingénus de leur côté... Le prétendu "Droit à la Liberté Religieuse", cheval de bataille des sectes maçonniques depuis deux siècles, toujours condamné par l'Église jusque Vatican II, …More
Peu de personnes comprennent la problématique de la "Liberté Religieuse"; les mauvais ont d'ailleurs un grand intérêt à mélanger les problèmes, à obscurcir le débat pour dissimuler leur imposture et pour metttre les ingénus de leur côté... Le prétendu "Droit à la Liberté Religieuse", cheval de bataille des sectes maçonniques depuis deux siècles, toujours condamné par l'Église jusque Vatican II, tire son origine magistérielle de la déclaration "Dignitatis Humanae" (qu'il faut lire et surtout étudier avec une extrême attention, car ce texte mêle très habilement le vrai et le faux, le bon et le mauvais, parfois jusqu'à la contradiction) de ce même Concile. Il prétend que c'est un droit inaliénable que tout être humain, tout groupe humain, toute organisation humaine tient de Dieu de manifester ou de professer publiquement, avec toutes les conséquences publiques ou civiles que cela implique, une religion, quelle qu'elle soit. Et qu'il n'est au pouvoir d'aucune autorité de restreindre ce Droit puisqu'il vient de Dieu Lui-même ! Les quelques réserves posées par le document conciliaire, comme par exemple le droit reconnu au César laïc devenu arbitre de poser pour le "bien général" des limites à ce prétendu droit, ne sont là que pour la façade; elles n'en atténuent nullement la perversité et l'aggravent même parfois. Et c'est ainsi que l'Église Catholique a désarmé et détruit depuis le Concile les derniers états encore officiellement catholiques, ouvrant l'ancienne chrétienté à la barbarie mahométane et laissant libre cours à la perfidie talmudique. J'en profite pour rappeler sommairement l'ancienne doctrine catholique : seule la Vérité, a fortiori religieuse, a des "Droits" venant de Dieu; l'erreur n'a évidemment aucun "Droit" mais peut seulement, dans certaines circonstances, être tolérée; mais jamais, ô grand jamais elle n'a le "droit" de se répandre publiquement, d'exiger d'être reconnue publiquement sans qu'une autorité, état au premier rang, ne puisse la combattre, l'empêcher de se manifester ou même l'interdire. C'est ce que l'on appelait autrefois la Chrétienté : elle est morte en 1965; elle est en train de s'effondrer et cet effondrement provoque un cataclysme inouï depuis 2000 ans, cataclysme auprès duquel la chute de l'Empire Romain, la prise de Constantinople ou la Réforme de Luther ne sont rien !
Elie M.
Quelle est la différence concrète entre la procréation et le don de la vie ? Je suis perplexe...
annemome
je dirais que procréation c'est pondre par caprice et aller bosser, donner la vie c'est accoucher et élever ses enfants dans l'amour (et aller bosser parce qu'il faut bien payer les factures !!)
Xavier S
L'Eglise catholique n'est pas seulement "l'Eglise d'aujourd'hui", avec son pape régnant, mais est avant tout l'Eglise historique, avec son passé bimillénaire, ses saints au Ciel, ses papes d'avant Vatican II qui forment une succession homogène de saint Pierre à Pie XII. Jusqu'à la mort du pape Pie XII, il n'y a jamais eu de contradictions entre les papes successifs: il y a toujours eu une …More
L'Eglise catholique n'est pas seulement "l'Eglise d'aujourd'hui", avec son pape régnant, mais est avant tout l'Eglise historique, avec son passé bimillénaire, ses saints au Ciel, ses papes d'avant Vatican II qui forment une succession homogène de saint Pierre à Pie XII. Jusqu'à la mort du pape Pie XII, il n'y a jamais eu de contradictions entre les papes successifs: il y a toujours eu une continuité théologique et pastorale entre eux (avec la priorité suprême donnée au salut des âmes).
Mais si un pape cherche à changer la religion ou par exemple, à réinterpréter ou à supprimer un dogme, il sort de l'unité de l'Eglise et devient lui-même schismatique. C'est hélas ce qui est arrivé à Vatican II. Les papes conciliaires semblent bien constituer une nouvelle dynastie de ''papes'', qui n'est plus celle de Pierre. Cela se précise chez Bergoglio: il ne veut plus porter le titre essentiel de ''Vicaire du Christ'' et voudrait limiter sa fonction papale à celle d'évêque de Rome, et de premier parmi les évêques, sans plus.
Tartarin
👍
apvs
D'entrée de jeu, ce jeune homme "à la grande sensibilité théologique" déraille lamentablement en désavouant l'Eglise à laquelle pourtant il professe d'appartenir. Il déclare en effet "schismatique" la fraternité saint Pie X ( affichant simplement par là son hostilité sans fondement à son égard ). Selon lui, pourtant, elle se serait "rapprochée " de Rome. Tout en restant donc schismatique !
Ainsi,…More
D'entrée de jeu, ce jeune homme "à la grande sensibilité théologique" déraille lamentablement en désavouant l'Eglise à laquelle pourtant il professe d'appartenir. Il déclare en effet "schismatique" la fraternité saint Pie X ( affichant simplement par là son hostilité sans fondement à son égard ). Selon lui, pourtant, elle se serait "rapprochée " de Rome. Tout en restant donc schismatique !
Ainsi, il feint d'ignorer que Rome a reconnu officiellement LA VALIDITÉ des sacrements reçus au sein de la fraternité.
Dans quelle communauté chrétienne schismatique délivre-t-on les VRAIS SACREMENTS CATHOLIQUES ? Il faudra que ce mini-Dumouch nous l'explique s'il le peut.

En déclarant schismatiques la fraternité saint Pie X, voilà que notre apprenti sorcier sous mauvaise influence combat l'Eglise du Christ en ses membres fervents, pour le seul motif que ceux-ci combattent l'hérésie...

C'est très, très mal engagé pour lui, et jette le discrédit sur tout son exposé.
Tartarin
👌
Arnaud Dumouch
Dans quelle communauté chrétienne schismatique délivre-t-on les VRAIS SACREMENTS CATHOLIQUES ?

REPONSE :
Les orthodoxes, les Vieux catholiques et les catholiques Gallicans, bref partout où la succession apostolique a été gardée intacte.
France Fidèle
9 vérités et 3 hérésies .... on fait quoi Dumouche ?
Tartarin
👍
Anne et Joachim shares this
684
Pensées de Monseigneur Vigano sur la crise actuelle de l'Eglise et le concile Vatican II

leblogdejeannesmits.blogspot.com
tintine
L’homme est par nature un être libre ? Tout à fait d’accord. Et nous serions encore libres si nous avions gardé intacte cette nature originelle. Malheureusement par la faute d’Adam, le péché est entré dans le monde, et avec le péché, l’esclavage et la mort (Romains 5:12).
Je n’ai pas le courage d’écouter plus avant le discours de ces deux-là, qui me paraissent parler comme ces Juifs que Notre …More
L’homme est par nature un être libre ? Tout à fait d’accord. Et nous serions encore libres si nous avions gardé intacte cette nature originelle. Malheureusement par la faute d’Adam, le péché est entré dans le monde, et avec le péché, l’esclavage et la mort (Romains 5:12).
Je n’ai pas le courage d’écouter plus avant le discours de ces deux-là, qui me paraissent parler comme ces Juifs que Notre Seigneur essaie de raisonner; je vais donc m’en tenir à la réponse de Jésus : “ Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. Il lui répondirent : Nous sommes la race d'Abraham, et nous n'avons jamais été esclaves de personne ; comment dites-vous : Vous deviendrez libres ? Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, je vous le dis, quiconque se livre au péché est esclave du péché.” (Jean 8:31-34)
Comment, si on aime Dieu de tout son cœur, peut-on revendiquer pour ses créatures, pour nos frères, le droit de ne pas le reconnaître, de ne pas lui rendre hommage, d’attribuer à des chimères plus ou moins diaboliques la beauté de sa création, les bienfaits dont il nous comble, l’amour qu’il nous porte …. ?

Revendiquer pour l’homme la liberté religieuse, c’est refuser de rendre justice à Dieu et c’est un outrage. Et ce n’est pas parce que dans son indicible bonté Dieu ne se comporte pas en tyran , ne manie pas la carotte et le bâton, nous aime au point de nous laisser choisir de l’aimer ou pas, que cela annule nos devoirs envers lui, à savoir au minimum affirmer qu’il n’y a qu’un Dieu, témoigner que le Dieu du Christ est le seul vrai Dieu , le seul que l’on doit adorer et prier, et que donc il ne peut y avoir de liberté religieuse.
Non, loin d’annuler nos devoirs envers Dieu, sa bonté les rend même plus nécessaires; et si nous n’en faisons pas une histoire d’amour, c’est de toute façon une affaire de justice.
Bref, faudrait voir à ne pas confondre liberté et libre-arbitre ! L’Église doit clamer cela haut et fort et qui a des oreilles … entende !
Arnaud Dumouch
Jacques 2, 12 Parlez et agissez comme des gens qui doivent être jugés par une loi de liberté.
tintine
Justement, la liberté a une Loi et on ne peut en faire n’importe quoi à notre gré. Le seul chemin de liberté est la Vérité, et la Vérité, c’est Jésus-Christ (Jean 8 et 14). Si l’Eglise n’apporte pas cette Vérité au monde, ne lui apporte pas le Christ mais au contraire laisse penser que la Vérité peut être autre (Bouddah, Allah, Pachamacha et j’en passe), elle se met dans la posture de l’aveugle …More
Justement, la liberté a une Loi et on ne peut en faire n’importe quoi à notre gré. Le seul chemin de liberté est la Vérité, et la Vérité, c’est Jésus-Christ (Jean 8 et 14). Si l’Eglise n’apporte pas cette Vérité au monde, ne lui apporte pas le Christ mais au contraire laisse penser que la Vérité peut être autre (Bouddah, Allah, Pachamacha et j’en passe), elle se met dans la posture de l’aveugle conduisant des aveugles.
Un Pape embrasse le Coran ? Je ne crois pas que Jésus ait rendu son baiser à Judas; et dire que Judas ne doit pas être en enfer parce que Jésus alors lui dit « Mon ami » (Matthieu 26:50) est une conclusion fantaisiste, car cela nous montre que Jésus lui a simplement gardé la possibilité de revenir dans son amitié, comme il le fait pour nous tous, en vue d’un repentir sincère; je vous rappelle que si l’amour peut être à sens unique (Dieu aime ceux qui ne l’aiment pas), l’amitié exige une réciprocité: sans conversion sincère nous ne pouvons être les amis du Seigneur.
Notre religion, notre rapport au divin n’est pas d’abord pour le bien de nos frères humains, mais pour l’honneur de notre Dieu, car si notre amour pour notre prochain ne nous vient pas Dieu et n’a pas pour but de ramener nos frères humains à Dieu , quelle valeur a-t-il ? Les païens n’aiment-ils pas de même ? Seul Dieu peut nous donner la force d’aimer en chrétiens, et nous devons en témoigner, tout comme Pierre, Paul, Jean … qui, quand un miracle de guérison se faisait sous leurs mains, avaient l’honnêteté, l’humilité, l’extrême délicatesse et la joie d’en nommer le véritable auteur: Jésus-Christ. Quand je peux faire une aumône, je demande toujours au bénéficiaire d’en remercier le véritable donateur: « c’est Jésus qui vous le donne » !
Tout ce que nous faisons nous est donné par Dieu, notre liberté nous est donnée par Dieu et doit le lui être rapportée NOMMÉMENT. C’est ainsi, même le fait de rendre à César ce qui est à César; et surtout pas à des chimères (Allah, Pachachose etc)
Arnaud Dumouch
Tintine, La liberté implique la responsabilité. Il n'empêche que Dieu respectera même la liberté des damnés en ne les anéantissant pas. Et c'est logique : Un amour se propose. Il ne s'impose pas.
tintine
vous continuez à confondre liberté et libre-arbitre, comme le font les gens du monde. Nous ne sommes pas libres de ne pas adorer le vrai Dieu car il est ... adorable , ce qui fait de notre adoration un devoir de notre nature libre . Mais Dieu, qui n'est ni une idole ni un tyran, nous a pourvus d'une volonté personnelle qui nous donne la possibilité de ne pas faire notre devoir envers lui, et c'…More
vous continuez à confondre liberté et libre-arbitre, comme le font les gens du monde. Nous ne sommes pas libres de ne pas adorer le vrai Dieu car il est ... adorable , ce qui fait de notre adoration un devoir de notre nature libre . Mais Dieu, qui n'est ni une idole ni un tyran, nous a pourvus d'une volonté personnelle qui nous donne la possibilité de ne pas faire notre devoir envers lui, et c'est le libre-arbitre, car comme vous le dites, l'amour ne s'impose pas. Si je brûle sciemment un feu rouge en voiture, cela veut-il dire que j'en ai le droit, que je suis libre de le faire ? Non, si je le fais alors qu'il est de mon devoir d'en respecter la consigne, c'est alors que ma volonté , donnée par Dieu, a mal utilisé le libre-arbitre qui va avec en m'incitant à choisir le mal, et ce n'est pas ça la liberté des citoyens conducteurs, pas ça celle des enfants de Dieu; d'ailleurs, si je veux rester en liberté dans mon pays, il me faut en respecter les lois. De même qu'il n'y a pas d'amour sans justice, il n’y a pas de liberté sans justice. Et La plus grande des justices que nous pouvons rendre grâce au libre-arbitre dont nous disposons de par notre volonté (de par notre dignité d’homme), la plus sacrée, celle à laquelle nous ne sommes pas libres de déroger, c’est d’adorer notre Sainte et unique Trinité.
Olivier Emmanuel
Mon grand frère je l ' aime et si j avais entendu plus tôt l 'appel j aurai agi autrement, les dés ont décidé autrement, mon grand frère il est un homme de Dieu ,un qui a entendu plus tôt que moi et Dieu l a choisi comme moi ,Dieu l aime profondèment puisque qu' Il a choisi ,mon grand frère je ne serai jamais comme Lui puisque le passé pèse ,par contre je l ' aime ,personne ne pourra m' …More
Mon grand frère je l ' aime et si j avais entendu plus tôt l 'appel j aurai agi autrement, les dés ont décidé autrement, mon grand frère il est un homme de Dieu ,un qui a entendu plus tôt que moi et Dieu l a choisi comme moi ,Dieu l aime profondèment puisque qu' Il a choisi ,mon grand frère je ne serai jamais comme Lui puisque le passé pèse ,par contre je l ' aime ,personne ne pourra m' interdire cela.
Gérard de Majella
Alors là C'EST COMPLET , par A; Dumouche ou le malin c'est kif kif .
Tartarin
En tout cas , complètement à l’ouest et à côté de la plaque , ni très intéressant comme souvent ...
Spina Christi 2
"la liberté religieuse fait partie de ses DROITS fondamentaux"
Les droits maçonniques de l'homme ! Encore un pauvre jeune bien formaté comme il faut...

"des papes ont dit textuellement que la liberté religieuse, la liberté de parole, la liberté de réunion (????) était une aberration totale qui allait conduire je dirais à la dissolution du Salut, à la dissolution des mœurs, à la dissolution de …More
"la liberté religieuse fait partie de ses DROITS fondamentaux"
Les droits maçonniques de l'homme ! Encore un pauvre jeune bien formaté comme il faut...

"des papes ont dit textuellement que la liberté religieuse, la liberté de parole, la liberté de réunion (????) était une aberration totale qui allait conduire je dirais à la dissolution du Salut, à la dissolution des mœurs, à la dissolution de la pensée occidentale..."

Vous devez vivre dans une bulle hermétique monsieur Dumouch, car en matière de dissolution des mœurs et de la pensée occidentale...
Tartarin
😍
Spina Christi 2
Que je sache, il n'y a pas de "dogmes du passé", il y a le Dogme de l'Eglise, immuable comme immuable est la révélation de Dieu aux hommes.

Autrement, il faudra admettre encore les "dogmes du futur", puis ceux du futur du futur etc.

Parler de "
dogmes infaillibles développés dans Vatican II, qui doivent être lus dans la continuité des dogmes du passé" c'est vouloir justifier des nouveautés …More
Que je sache, il n'y a pas de "dogmes du passé", il y a le Dogme de l'Eglise, immuable comme immuable est la révélation de Dieu aux hommes.

Autrement, il faudra admettre encore les "dogmes du futur", puis ceux du futur du futur etc.

Parler de "
dogmes infaillibles développés dans Vatican II, qui doivent être lus dans la continuité des dogmes du passé" c'est vouloir justifier des nouveautés concoctées par des progressistes et de leurs différences !

La "liberté religieuse" ayant été condamnée par les papes Grégoire XVI et Pie IX, c'est déjà un mensonge que de prétendre que ce "nouveau (et opposé) préambule de foi" soit une "continuité des dogmes du passé".

De toutes façons, il suffit de goûter aux fruits de l'arbre Vatican II pour voir comme ils sont pourris.
Etienne bis
L'idée de caser et lire des dogmes nouveaux, infaillibles, dans les textes d'une concile qui se veut et se déclare pastoral, c'est une escroquerie intellectuelle.
Les "progressistes catholiques" sont passés maîtres dans cet exercice-là.
🤫 😲😲
Sylvanus
@Etienne bis Et que faites vous des deux constitutions dogmatiques ???
Etienne bis
Je m'en torche ce que vous savez.
Sylvanus
@Etienne bis Et bien ces deux constitutions dogmatiques engagent la foi de l'Église... Le concile Vatican II n'est pas uniquement un concile pastoral, la preuve.
Etienne bis
Non. Merci.
Arnaud Dumouch
L'expression "dogmes du passé" ne signifie pas "dogmes périmés". Ca ce serait l'herméneutique de la rupture condamnée par le pape Benoît XVI.

Elle signifie "dogme définis dans le passé" par comparaison aux neuf repères dogmatiques définis dans Vatican II.
jili22
Bla,bla,bla..... 😴 😴.... Arnaud tu te mouches 😤 😤
tournesol
@jili22 m enfin ! 😂
jili22
oh....allez 🤪 🤪 ....juste une fois !....