Langue
Clics
498
GChevalier 1

4 trucs pour ouvrir les yeux des sourds : savoure l'odeur et touche un peu... Merci à toi, Denis !

Article précédent : Sire craint les représailles maçonniques... comme en 58 un certain conclave ! Et... ils ont flanché

* * *

C'est ici que tu devrais être organiste, mon cher Denis, à Notre-Dame de Paris !


- - -

« Le secteur paroissial auquel j’appartiens se compose de 5 clochers. Les communes sont relativement importantes puisqu’elles forment la proche périphérie de Strasbourg. Dimanche dernier, nous avions les communions solennelles. Autant dire qu’il était difficile de trouver une messe catholique à cette occasion puisque la liturgie était “recuite” par les mamies-bigoudis chargées de la catéchèse et qui, à cette occasion, pouvaient virevolter et s’affairer dans le cœur de l’église où avait lieu la cérémonie. Cérémonie unique pour les 5 clochers et pour un total de... 8 jeunes ! »

* * * * * * *

D’un théologien : « J’ai lu la nouvelle Exhortation “Gaudete et exsultate” du pape François. L’analyse de ce document est vite faite : c’est du pur Bergoglio. C’est-à-dire qu’il s’agit d’un amoncellement de clichés agrémenté de quelques invectives contre les fidèles qui ne sont pas des inconditionnels de l’Église rêvée par l’actuel évêque de Rome. Un texte qui n’a aucune profondeur et ne suscite aucune réflexion roborative : chacun pourra y trouver ce qu’il serra venu y chercher... à condition de ne pas être exigeant. »

* * * * * * *

D’une internaute : « J’ai participé la semaine dernière à une réunion de routine. Il y avait les catéchumènes et leurs formateurs (dont j’étais) et le curé de la paroisse (environ 70 ans). Parlant du temps pascal, le prêtre a commencé à dire que toutes les dates données par le Nouveau Testament étaient symboliques et sans aucun rapport avec le réel (le troisième jour pour la Résurrection, les 40 jours avant l'Ascension et les 50 jours avant la Pentecôte). J’avais autrefois appris que le Christ avait repris le symbolisme de l’Ancienne Alliance, mais que ces délais étaient historiques. Eh bien pas du tout, on m’avait trompé car d’après notre curé, le Christ n’est pas ressuscité le troisième jour et n’est pas resté encore 40 jours sur terre et n’a pas envoyé le Saint-Esprit le cinquantième jour. Cette thèse rejoint, à ce qui me semble, celle de quelques théologiens progressistes qui estiment qu’en fait, le Christ n’est pas ressuscité corporellement mais que la fidélité de ses apôtres envers lui et l’espérance que tout ne pouvait pas être fini, leur ont fait expérimenter des apparitions ; ce qu’a semblé dire le curé par cette phrase tordue : “Est historique l’expérience de ceux qui ont rencontré Jésus ressuscité.” Autrement dit (mais il n’a tout de même pas osé le dire textuellement !), la résurrection n’est pas un fait historique. Ce qui est historique, c’est que les apôtres l’ont vu subjectivement et en ont témoigné. J’ai écouté sagement sans rien dire puis, au bout d’un long moment, j’ai demandé au prêtre, sans l’offenser en quoi que ce soit, si ces faits étaient entièrement symboliques ou historiques et ce que l’on devait croire. Je n’ai rien affirmé, me contentant prudemment de mettre cette question sur le tapis car elle est primordiale. Si le Christ n’est pas ressuscité le troisième jour, comme l’affirment les Écritures et le Credo, c’est peut-être qu’il n'est pas ressuscité du tout ! Le prêtre n’a pas voulu répondre clairement que la Résurrection est un fait historique (il a dit que la résurrection est un fait trans-historique mais je ne sais pas ce que cela veut dire !) puis il s’est mis en colère et m’a humiliée publiquement devant les catéchumènes en disant et répétant plusieurs fois : “Vos idées sont fausses ! Ce que vous dites est faux !” Je n’avais pourtant rien affirmé ; je n’avais fait que poser une question, mais mes idées étaient fausses !

Le prêtre a aggravé son cas en déclarant que ce qu’il nous disait en petit comité, il ne pourrait pas le dire lors d’une homélie du dimanche puis que ce que l’on croyait en 1950, on ne ne le croit plus en 2018 ! Voilà donc un prêtre qui avoue son double langage, qui ne croit pas au noyau de la foi immuable depuis 2000 ans, qui porte atteinte à la foi naissante et fragile des catéchumènes et désavoue un formateur devant ceux qu’il doit former !

P.S. Pouvez-vous m'éclairer sur le caractère “trans-historique” de la Résurrection ? »

Notre réponse : le caractère “trans-historique” est une idée enseignée dans les séminaires diocésains dans les années 1970 à la suite de Bultmann et de quelques autres théologiens devant lesquels les jeunes futurs prêtres avides de nouveautés-choc se pâmaient d’admiration sans rien comprendre à leurs élucubrations. Peut-être faudrait-il simplement rappeler à votre curé que ce qu’on lui a appris en 1970, on ne l’apprend plus en 2018.

* * * * * * *

D’un internaute de Suisse : « Mercredi dernier, je m’entretenais avec un bon prêtre - ils sont devenus rares - du diocèse de Bâle, en Suisse. La discussion a rapidement débouché sur la papauté actuelle et sur ses élucubrations doctrinales. Mon interlocuteur m’a alors signalé que plusieurs conférences avaient été organisées dans le diocèse de Bâle sur “Amoris Laetitia” ; des conférences qui ont été pour la plupart annulées faute... d’auditeurs !

En effet, dans ce diocèse ultra progressiste, largement inféodé à la “théologie” allemande contemporaine, l’Exhortation “Amoris Laetitia” est déjà bien appliquée... Ce qui signifie qu'elle est très largement dépassée. A présent, le plus grand diocèse de Suisse attend avec impatience les révolutions à venir : le mariage des prêtres, l’ordination des femmes, la bénédiction de “couples” homosexuels... tout en appelant de ses vœux la négation de l’Enfer, de la Vie Éternelle, du Paradis et, in fine, de Dieu !

Désastre ? Non. Nous ne sommes plus dans le désastre : avec l’actuel pontificat, nous sommes en train de déblayer les gravats qui résultent du désastre. »

Source : www.proliturgia.org/actua.html
(Mardi, 10 avril 2018)

* * * * * * * * * * * * *
Album ACTU

>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : si François l'est, concluez.

Votre commentaire
Montfort AJPM
Aimez Jésus comme il l'entend, et vos prières pour les âmes du Purgatoire seront efficaces ;
Moi, dit l'Antéchrist après Vatican II, je suis efficace et compétitif !!!!!!